Première donation d'Ivády

D'intérêt : sang, organes, matériaux de construction, nourriture, forte nutritivité, donation.

notation: +4+x

Gracieusement donné par le Maire Ivády █████.

D'intérêt : sang, organes, matériaux de construction, nourriture, forte nutritivité, donation.

Récapitulatif de l'atout : Voici un rapport écrit par le coordinateur international du comité des actions de soutien médical, Murakabe Shinkichi :

Je faisais partie de la délégation envoyée à ███, en Hongrie, pour inspecter les donations et la manière dont elles étaient acquises. Naturellement, nous voulions commencer par y jeter un coup d'œil. Il est de plus en plus courant que les groupes de donneurs d'organes obtiennent leurs dons par des moyens contraires à l'éthique, et sans l'accord des porteurs. Et voir un pauvre hère privé de sa vie pour des raisons financières est la dernière chose que nous voulions. Nous voulons alléger le malheur du monde, et non l'alourdir.

Donc, nous sommes arrivés dans ce petit village, quelque peu délabré, du nord est de la Hongrie (j'ai entendu dire que beaucoup de villages ressemblent à ça à cause de problèmes économiques), dans lequel nous avons été chaudement accueillis par le maire, un certain Ivády █████ (apparemment, en Hongrie, toutes les localités, aussi petites soient-elles, ont un maire). Le village était assurément petit, les maisons étaient très éloignées les unes des autres, et il y vivait à peine 400 personnes.

Nous avons ensuite visité le petit village, on nous a montré l'église et le manoir, qui porte également le nom d'Ivády (un nom très courant, par ici, un peu comme Yamada au Japon). Au manoir, nous avons été reçus pour un somptueux repas, et avons passé plusieurs heures à nous faire des amis. Ce n'est qu'après ça qu'ils en sont venus au fait, et nous ont montré ce qu'ils espéraient nous donner.

Ils avaient une grange remplie de poutres, de briques, de ciment, de tuiles de toit, de fruits et de baies, et même des réfrigérateurs pleins d'organes sains et de poches de sang, pour plusieurs litres. Nos experts médicaux ont confirmé qu'ils étaient en parfaite santé, et le sang était sensé appartenir à plusieurs groupes sanguins rares (nos laboratoires ont pu confirmer ça plus tard). Ils étaient prêts à nous offrir tout ça gratuitement.

Cela a immédiatement éveillé notre suspicion. Il est tout simplement impossible que qui que ce soit accumule autant d'organes sans qu'il y ait quelque horrible histoire derrière. C'est à ce moment que le maire m'a montré leur noyer. Apparemment, il avait une signification spirituelle forte pour eux (une branche bizarre du Christianisme ? Aucune idée), mais je n'ai pas vu le rapport. Trois personnes âgées nous attendaient sous l'arbre, deux femmes et un homme. Ils étaient visiblement les prêtres locaux, bien qu'ils aient plutôt eu l'aspect de chamanes.

Ils nous ont regardé tous les trois : moi, l'assistant Duprès et le docteur al-Harawi, et nous ont conduit jusqu'à l'arbre, et… à l'intérieur. Je ne sais pas trop comment, je n'ai pas vu d'entrée. Je me rappelle juste être soudainement passé dans quelque chose d'étroit, collant et glissant, qui sentait vaguement le Nutella et le sirop d'érable, et ensuite on est arrivés dans cette sorte de grande tour en bois. Ces gens étaient clairement anormaux, c'est tout ce que je pouvais en dire alors. Nous avons été conduits via quelques marches vers l'étage supérieur, et nous sommes sortis par une porte (la seule de cet endroit).

Nous sommes arrivés dans un jardin circulaire, je pense. Au delà d'une certaine distance, tout se perdait dans un flou coloré. Et au milieu de ça, il y avait un autre arbre, vieux et énorme. Celui-ci était immense, et différent de celui qui se trouvait dans la cour du manoir. Quelqu'un a dit qu'il s'agissait d'un châtaigner, mais je n'en sais rien. Toutes sortes de fruits pendaient de ses branches, bien plus que ce qu'un arbre devrait avoir. Et je les ai vus récolter les organes dans des trous de l'arbre, et… l'entailler pour en tirer du sang. De la même manière que les Canadiens extraient la sève pour en faire du sirop.

La différence, c'est que du sang s'écoulait par les tubes, et non de la sève. Tout ça semblait si bizarre. Les chamanes nous ont dit qu'ils faisaient cela depuis des générations. Que, d'une certaine façon, ils étaient connectés à l'arbre, au sens spirituel, et que celui-ci voulait "distribuer ses dons" à plus de gens.

Il ne s'est pas passé grand chose, après ça. Nous avons été conduits à l'extérieur, on a embarqué le chargement, on les a remerciés pour leur donation, et on est partis. Le trajet retour s'est déroulé dans le silence. Je pense qu'on était juste sous le choc.

En y repensant à tête reposée, je dois dire que malgré l'étrangeté de la chose, nous devons accepter leur aide. On est en présence d'un culte rural bienveillant, qui vénère un gentil arbre qui souhaite soigner, nourrir et abriter les gens. On dirait un film de Myazaki, où ce qui semblait mauvais au départ s'avère bon. Nous obtenons des ressources de valeur, personne n'est blessé, ça ne coûte rien et ce sont des ressources renouvelables. Avec tout ça, nous pourrions aider tellement plus de personnes qu'avec nos maigres ressources actuelles.

Pour cela, voici ma recommandation explicite en faveur de l'initiation d'un partenariat avec ces gens. Ensemble, nous pouvons faire du monde un endroit meilleur.

Titulaire d'un doctorat en relations internationales de l'Université Ristumeikan de Kyoto, Murakabe Shinkichi est un membre sénior de la Fondation Caritative de la Manne qui a été président de la branche Japonaise pendant 23 ans. Il a quitté son poste pour travailler aux RP internationales, avant d'être promu coordinateur en 2004. En plus de coordonner les efforts de la Fondation à l'échelle mondiale, il a également aidé à conclure des accords majeurs pour la Fondation.

Maintenance et Opération : La nourriture doit être réfrigérée, à une température minimale de 5°C. Les fournitures médicales doivent être conservées à une température minimale de -20 °C, et ne doivent être utilisées que par des spécialistes médicaux entraînés. Les matériaux de construction doivent être entreposés dans un endroit frais, sec et à l'abri de la lumière.

Restrictions de Sécurité : Les fournitures médicales ne doivent être manipulées et emballées qu'en environnement stérile, afin de minimiser les risque de contamination par des pathogènes.

Problèmes de Sûreté : La véritable source reste inconnue. Testez systématiquement les matériaux avant d'approuver leur distribution.

Assigné À : Comité de Logistique Internationale de la Fondation Caritative de la Manne, en charge de la réquisition et de la distribution auprès de divers programmes caritatifs régionaux.

Ce fichier a été récupéré par des agents de la FIM Psi-13 infiltrés dans la Fondation Caritative de la Manne le 23/11/2016.

Le document que vous êtes en train de lire date du 13 août 2007. Le manifeste du chargement indique de la FCM continue de recevoir ces ressources de SCP-2815. Cela signifie qu'ils ont reçu et distribué ces choses de manière continue pendant plus d'une décennie. Une part significative de la population, en particulier dans les zone déstabilisées du Tiers Monde, a ainsi pu consommer, se voir administrer, ou utiliser d'une autre manière ces ressources anormales. Je requiers par la présente une autorisation du Commandant en Chef pour resserrer la surveillance de ces populations, et pour approfondir les enquêtes concernant les connexions entre la FCM, SCP-2815 ainsi que d'autres organisation sarkiques potentielles (en particulier le GdI-0385).

Signé,
Officier de renseignement Fabrizia Corona,
Détachement de la FIM Psi-13 affecté à SCP-2815.

Source : First Ivády Donation | Auteur original : NederbirdNederbird

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License