Rapport d'Expériences T-98816-oc108/682

Liste de tests T-98816-OC108/682

Tests d'élimination de SCP-682 par rencontre avec d'autres SCPs

En raison de la nature adaptative, intelligente, et hautement agressive de SCP-682, des tests d'élimination ont été demandés, avec autorisation des O5. SCP-682 semble pouvoir s'adapter et développer certaines immunités (voir expérience liant SCP-682 et SCP-409). De ce fait, tout test proposé doit d'abord être effectué sur un échantillon de tissu de SCP-682. Cette étape ne peut être ignorée que par ordre d'un O5.


Objet: SCP-689

Résultat du test sur l'échantillon:
Ignoré par ordre d'un O5.

Résultat du test sur SCP-682:
SCP-682 est exposé à SCP-689. Les lumières de la cellule de confinement s'éteignent, et restent éteintes pendant 5 minutes. Les lumières sont rallumées. SCP-689 est toujours dans sa position initiale. SCP-682 gît dans une flaque de liquide gris et noir, et ne montre aucun signe de vie. Un Classe-D est envoyé pour vérifier l'état de SCP-682, avec deux agents comme superviseurs. Le Classe-D entre dans la cellule et avance de trois pas avant que SCP-682 se lève brusquement et l'attaque. SCP-682 s'échappe ensuite de sa cellule et tue un des Agents. L'Agent restant est tué par SCP-689 après l'avoir accidentellement observé lors du test.

Notes: Il semblerait que SCP-682 ne soit pas "vivant" d'une façon que nous pouvons actuellement comprendre, ou qu'il soit immunisé contre SCP-689. De plus, il est probable que SCP-682 eût appris les effets de SCP-689 avant le test, ou qu'il fût capable de comprendre ces derniers, lui permettant de s'échapper en faisant le mort.


Objet: SCP-017

Résultat du test sur l'échantillon:
Échantillon "avalé" par SCP-017 sans incident.

Résultat du test sur SCP-682:
SCP-682 est exposé à SCP-017. SCP-682 émet plusieurs sons à un volume peu supportable, qui endommagent quelques appareils d'enregistrement. Le bruit s'étend sur plusieurs longueurs d'ondes, et est défini comme étant "le plus horrible grognement jamais entendu" par le personnel. SCP-017 semble tomber, et se diriger vers le coin de la cellule le plus loin. SCP-682 tente de se permettre, ainsi que de permettre à SCP-017, de s'échapper. SCP-682 est affaibli par des Agents, et retiré de la cellule. SCP-682 cite, “Vous n'êtes que des amas de tissus répugnants; vous ne [DONNÉES EFFACÉES]”

Notes: Nous ne pouvons pas totalement comprendre si SCP-682 a voulu endommager SCP-017, ou communiquer avec lui. Une analyse du son enregistré est en cours.


Objet: SCP-162

Résultat du test sur l'échantillon:
Échantillon empalé sur SCP-162 sans incident.

Résultat du test sur SCP-682:
SCP-682 est exposé à SCP-162. SCP-682 se débat violemment, et émet de nombreux grognements et injures adressées au personnel supervisant le test. SCP-682 devient piégé contre la surface de SCP-162, principalement au niveau du bas du corps, de la tête, et de la patte avant gauche. SCP-682 continue à se débattre et à se blesser. Après quatre minutes d'exposition à SCP-162, SCP-682 sort des pointes de SCP-162, causant des dégâts importants à sa mâchoire inférieure, sa patte arrière gauche, et de nombreuses zones de son corps. SCP-162 reste attaché à la patte avant-gauche de SCP-682. Celui-ci s'échappe, et utilise SCP-162 contre quelques Agents, et chercheurs. Au total, onze personnes sont mortes, et quatre-vingt six sont gravement blessées. La patte avant et SCP-162 sont enlevés de SCP-682 lors de son retour en cellule. Deux Agents supplémentaires sont décédés lors du confinement de SCP-162.

Note: Le Général ██████ ordonna à M. Noaqiyeum, ainsi qu'à tout le personnel concerné dans l'approbation de ce test, de venir au Q-G de commandement pour un conseil de discipline.


Objet: SCP-061

Résultat du test sur l'échantillon:
Ignoré par ordre d'un O5.

Résultat du test sur SCP-682:
SCP-682 est exposé à SCP-061. SCP-682 entre dans l'état "reposé" consistant avec l'exposition à SCP-061. SCP-682 se voit donner l'ordre “Couchez-vous”. SCP-682 ne répond pas. La commande est répétée deux fois, avant que SCP-682 se baisse au niveau du sol, par mouvements lents et saccadés. SCP-682 se voit donner l'ordre “Roulez sur votre dos” . SCP-682 ne répond pas. La commande est répétée trois fois. SCP-682 vibre légèrement, et roule partiellement sur le coté avant de revenir à sa position précédente. La commande est répétée six fois. SCP-682 semble subir une violente crise, et se lève de quelques centimètres avant de s'écrouler au sol. SCP-682 se voit donner l'ordre “Levez-vous”. SCP-682 se lève rapidement et s'échappe de sa cellule. SCP-682 ignore tout ordre lui étant adressé. Quelques Agents et membres du personnel partent en direction de SCP-682 pour le capturer. Ce dernier émet un cri perçant. Tous les humains dans un rayon de 15 mètres entrent dans l'état "reposé" associé aux effets de SCP-061. SCP-682 dévore plusieurs membres du personnel avant d'être capturé par une équipe d'intervention d'urgence possédant un équipement spécial. SCP-682 perd sa capacité à reproduire les effets de SCP-061 après deux semaines.
Note: Des études sont en cours pour comprendre comment SCP-682 a pu intégrer les caractéristiques de SCP-061.


Objet: SCP-053

Résultat du test sur l'échantillon:
Ignoré par ordre d'un O5.

Résultat du test sur SCP-682:
SCP-682 est amené dans la cellule de SCP-053. SCP-682 semble fortement confus, et ne parait pas affecté par les effets de SCP-053. SCP-053 est apeurée par SCP-682, et se cache derrière une chaise dans sa cellule. SCP-682 se baisse, et se repose au niveau du sol. SCP-053 approche SCP-682, et, après quelques secondes d'hésitation, le touche rapidement avant de retourner derrière sa chaise avec précipitation. SCP-682 ne réagit pas. SCP-053 approche SCP-682 et lui tapote la tête, le faisant souffler par ses narines. SCP-053 tape des mains et sautille sur place à quelques reprises avant de câliner la tête de SCP-682. Pendant le reste de la durée du test, SCP-682 paraît extrêmement docile, avec seulement deux très faibles tentatives de fuite. SCP-053 amène plusieurs jouets et objets divers à SCP-682, et fait quelques dessins sur sa carapace avec des crayons de couleur.

Le personnel entrant à la fin de la période de test sont immédiatement attaqués par SCP-682, entraînant la mort de deux personnes, et l'hospitalisation de cinq Agents gravement blessés. SCP-682 est capturé et ramené dans sa cellule. SCP-053 pleure pendant quelques minutes, après que SCP-682 soit retiré.

Notes: L'attitude de SCP-682 est remarquable, et ce, pour quelques raisons. Premièrement, c'était là l'un des rares incidents où SCP-682 a été amené à être en contact avec une autre créature, sans entrer un état de rage. Deuxièmement, le manque de réaction de SCP-682 envers SCP-053 a levé des questions concernant la composition de cette dernière. Troisièmement, ça nous a fourni une solution possible pour le confinement de SCP-682 sur le long terme. En revanche, il y a peu de chances que nos supérieurs acceptent qu'on garde deux objets SCP fortement dangereux dans une seule et même cellule.


Objet: SCP-123

Résultat du test sur l'échantillon:
L'échantillon de tissu est absorbé par le cœur de SCP-123.

Résultat du test sur SCP-682:
Le test a été annulé en raison des résultats de l'expérience entre SCP-682 et SCP-162. Il y a trop de chances que SCP-682 s'adapte à SCP-123 et finisse par en gagner le contrôle. Cette proposition sera reconsidérée si SCP-682 est fortement affaibli par d'autres moyens, sans aucune chance de s'échapper ou s'adapter.


Objet: SCP-173

Résultat du test sur l'échantillon:
Test ignoré par ordre d'un O5.

Résultat du test sur SCP-682:
SCP-682 est amené dans la cellule de confinement de SCP-173. SCP-682 émet quelques cris perçants, et reste contre le mur le plus loin de SCP-173, tout en le regardant. SCP-682 continue de regarder SCP-173 sans pause pendant six heures. Des Agents équipés de fusils de précision à large calibre sont envoyés, et tirent dans les yeux de SCP-682, en interrompant toute observation de SCP-682 et de SCP-173 au même moment.

Après que l'observation reprenne, SCP-682 est écroulé au sol, avec de nombreuses blessures autour de sa tête, sa nuque, et ses jambes. SCP-173 a des morceaux de tissus cutanés de SCP-682 sur ses "mains". SCP-682 se régénère rapidement, et se déplace sur un autre mur, et développe plusieurs paires d'yeux sur des différentes parties de son corps, la plupart des yeux étant protégés par d'épaisses carapaces. SCP-682 maintient l'observation de SCP-173 sans interruption pendant plus de douze heures, malgré les tentatives des Agents d'aveugler SCP-682 à nouveau. SCP-682 est ramené dans sa cellule.

Notes: Après une nouvelle observation, il semblerait SCP-173 était incapable de faire des dégâts mortels à SCP-682 en raison de l'importante différence de taille entre eux. Il serait envisageable de recommencer ce test si SCP-682 était amené à être grandement affaibli, et bien moins volumineux.


Objet: Dr. Clef

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
SCP-682 est introduit dans la cellule de test. Dr. Clef est introduit dans la cellule de test. Lui et SCP-682 se regardent mutuellement pendant approximativement trois minutes. Dr. Clef recule lentement pendant que SCP-682 continue de le regarder, et tente d'ouvrir la porte de la cellule de test, qui semble verrouillée. Dr. Clef lance de nombreuses injures, et attache un appareil inconnu à la porte, tout en fixant SCP-682. Celui-ci continue de le fixer. Dr. Clef fait exploser une petite charge explosive sur la porte, créant une brèche de confinement, et sort de la cellule. SCP-682 continue de fixer Dr Clef. Ce dernier active les portes secondaires de blocage urgent et déclare une situation de confinement partiel. SCP-682 ne réagit pas. Dr. Clef se dirige vers le centre d'observation de la cellule.

Deux minutes plus tard, SCP-682 tue Dr. ███████, qui était à la tête du projet, en lui éclatant le crane contre le panneau de contrôle, et ce, sans sortir de la cellule de tests.

Notes: C'est la version officielle, et c'est celle à laquelle on croît le plus. La version alternative, comme quoi une personne aurait tenté de tuer Dr. Clef en l'ayant mis délibérément dans la même salle que SCP-682, est complètement inconcevable. O5-7


Objet: Chute à une haute altitude

Résultat du test sur l'échantillon:
Test refusé par O5-██

Résultat du test sur SCP-682:
Test refusé par O5-██

Notes: Sérieux? Vous…vous êtes sérieux? Le lâcher d'un avion et le laisser tomber dans la nature… Qui est le [DONNÉES CENSURÉES]


Objet: Un (1) enfant humain ordinaire

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
L'enfant commença à hurler lorsque SCP-682 fut amené dans la cellule de test, qui le dévora instantanément.

Notes: Okay, ça a pas trop bien marché. C'est peut-être parce que l'enfant pleurait que SCP-682 l'a pris pour quelqu'un d'hostile… Chercheur Invité Dr. W


Objet: Un (1) enfant humain ordinaire, drogué afin d'annuler toute réaction émotionnelle extrême

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
L'enfant regarde SCP-682 en rigolant légèrement, sans montrer aucun signe de peur. SCP-682 dévore l'enfant.

Notes: Hmm… Peut-être pourrions-nous réessayer ça. Je suis sûr que si on cherche bien, on pourra trouver un enfant qui pourra devenir ami avec SCP-682, comme SCP-053 l'a fait… Chercheur Invité Dr. W


Objet: Chercheur Invité Dr. W

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
Le sujet hurle de terreur et frappe sur la porte de la cellule en suppliant le personnel de le laisser sortir. SCP-682 dévore le sujet trois minutes après leur rencontre.

Notes: Quel putain de sadique. J'ai aucune sympathie à son égard. Amener des gosses à ce monstre? C'est quoi, ce bordel… Directeur Assistant Clef


Objet: SCP-807

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
Un "Spécial-682" (10 kg de viande grillée et éclats d'os, 10 L de mayonnaise rance, 1 L de cyanure de potassium, et 1 kg de chlorhydrate de morphine, combiné dans un plat et modifié par SCP-807) est placé dans la cellule de SCP-682.

SCP-682 dévore le "Spécial-682", et en demande un autre. Neuf minutes après l’ingestion, SCP-682 s’écroule.

SCP-682 ne bouge plus pendant quarante-cinq (45) minutes. Deux Classe-D en combinaison Anti-807 sont envoyés dans la cellule afin de vérifier l’état de SCP-682; D’autres "Spécial-682" sont donnés aux Classe-D, afin de distraire SCP-682 à son potentiel réveil.

Les “Spécial-682" sont placés sur le sol devant la tête de SCP-682; après quelques secondes d’attente, SCP-682 rouvrit ses yeux et rongea faiblement le "Spécial" le plus proche.

Un membre du personnel de Classe D commença à toucher SCP-682, convaincu que celui-ci était désormais inoffensif; à cet instant, la peau de SCP-682 se rompit à onze (11) endroits différents au moins, libérant des jets de sang sous très haute pression (estimée à deux virgule sept (2,7) Mégapascals) dans toutes les directions. Le contact du sang de SCP-682 entraîna une brèche de l'intégrité des combinaisons isolantes anti-807, et les deux membres du personnel de Classe D furent contaminés.

Le personnel de Classe D commence à [DONNÉES CENSURÉES]; SCP-682 finit le second "Spécial", sa peau se régénère entièrement, et les deux Classe-D sont tués. SCP-682 dévore alors le troisième "Spécial" avec la même rapidité et le même enthousiasme que lorsqu'il dévora le premier.


Objet: SCP-662

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
Mr Deeds est invoqué, et il lui est demandé si il peut détruire SCP-682 de façon permanente.

Réponse de Mr Deeds: "Je suis terriblement navré, monsieur. J’ai bien peur que je n’en sois pas capable."

Il lui est demandé si il peut tuer SCP-682.

Réponse de Mr Deeds: "Encore navré, monsieur, mais je ne peux pas faire cela non plus."

Il lui est demandé si il peut affaiblir SCP-682.

Réponse de Mr Deeds: "Eh bien… Cela dépend de ce que Monsieur entend par «affaiblir». Il en dépend aussi des désirs de Monsieur concernant la durée pendant laquelle SCP-682 serait affaibli."

Il est demandé à Mr Deeds de développer son affirmation précédente.

Réponse de Mr Deeds: "Monsieur, la méthode la plus simple et plus rapide — qui, je dois faire remarquer, ne serait pas la plus efficace — serait que je m’offre à la créature afin que celle-ci me dévore; ses capacités à attaquer d’autres personnes seraient certainement réduites tandis qu'il consomme ma chair. Cela serait la méthode la plus simple, monsieur, étant donné que je n’ai besoin d’aucune préparation; cependant, je suis sûr que vous comprenez que les conséquences finales seraient insignifiantes, rendant cette action peu utile. Je pourrais toujours attaquer la créature, avec ou sans armes, afin de mieux diminuer ses capacités à attaquer d’autres personnes; malheureusement, la créature me vaincrait très probablement, et elle commencerait alors à consommer ma chair, comme je l’ai décrit précédemment. En revanche, je pourrais très bien me donner en proie à la bête en attachant des substances nocives ou autres objets dangereux sur mon corps - peut-être des soporifiques, des explosifs, ou des neurotoxines encapsulées, voire même [DONNÉES CENSURÉES], pour qu'une fois que la bête me dévore inévitablement, elle prenne de plus importants dégâts. Ceci dit, je dois rappeler à Monsieur que les capacités de régénération de cette créature reprendront rapidement le dessus, et elle ne sera pas affaiblie très longtemps."

Mr Deeds est remercié et renvoyé.

Note: Le fait que Mr Deeds connaisse l’existence de [DONNÉES CENSURÉES] ne doit pas être considéré comme une brèche de confinement.


Objet: SCP-738

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:

Un chercheur s’assied dans SCP-738-2, et demande "Que voudrais-tu en échange de la destruction permanente de la créature que nous appelons SCP-682 en laissant la planète Terre, sa biosphère, sa population humaine, sa civilisation humaine, la Fondation SCP, et le reste de l’univers intacts?"

L’entité prend la même forme que lors du Test 203, et répond "Ta Fondation ne pourrait pas se le payer, et tu ne pourrais clairement pas te le payer personnellement."


Objet: SCP-272

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:

SCP-682 est libéré dans une large cellule placée sous trente (30) lampes de deux mille (2000) Volts, dont seulement une (1) est allumée. SCP-272 est envoyé sur l’ombre de SCP-682, et s’enfonce dans le béton, comme prévu. SCP-682 découvre rapidement qu'il est piégé par la présence de SCP-272 dans son ombre, et commence à attaquer SCP-272. SCP-682 s’arrête avant d’attaquer SCP-272, l’examine de près, cite une phrase d’un langage inconnu, et recule lentement de SCP-272.

Les trente lumières de la cellule sont alors éteintes et allumées à la suite, donnant une impression de salle disco, à une fréquence de 4 Hz. SCP-682 est violemment envoyé contre les murs de la cellule dans de nombreuses directions, concordant avec la direction des lumières allumées, et reçoit d’importants dégâts.

Après cinquante-cinq (55) minutes, plus de 95% de l’épiderme de SCP-682 est arraché, sa patte arrière gauche est ouverte, soixante-trois (63) de ses dents sont parties de sa mâchoire, et son crâne est fracturé au point où ses yeux sont sortis de leurs orbites. A partir de cet instant, les tissus sous-cutanés de SCP-682 commencent à briller. L’intensité lumineuse croît jusqu'à dépasser celle des lampes de stade, éliminant entièrement l’ombre de SCP-682. Celui-ci s’écroule, et n’est plus affecté par les lumières du stade ou par SCP-272.

SCP-682 continue de briller pendant quarante-huit (48) heures, restant immobile pendant cette période; Les Classe-D ayant récupéré SCP-272 ne sont pas attaqués, mais subissent des dégâts irréversibles aux rétines en raison de la luminosité du corps de SCP-682, malgré le fait qu'ils portaient des lunettes de protection. SCP-682 cesse de briller et reprend une activité normale après 48 heures.

Note: Comment est-ce que SCP-682 a su qu'il ne fallait pas attaquer SCP-272? Est-ce qu'il a reconnu l'artéfact? Est-ce qu'il est capable de lire les glyphes sur celui-ci? Si 682 est lettré, est-il vulnérable aux textes mémétiques qui tuent toute personne les lisant? Des suggestions de méthodes pour exploiter cette caractéristique de SCP-682 sont la bienvenue.


Objet: SCP-343

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
Voir le Rapport de l'Incident 682-TFTBS1


Objet: SCP-963

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
Voir le Rapport de l'Incident 682-WO2BTL


Objet: SCP-702

Résultat du test sur l'échantillon:
Échantillon de tissu offert comme objet d'échange à SCP-702-1. 702-1 accepte, et l'échange contre ce qui semblerait être un type de hamburger fréquemment vendu par [DONNÉES CENSURÉES].

Résultat du test sur SCP-682:
SCP-682 est contenu et offert comme objet d'échange à SCP-702-1. 702-1 hésite plus de treize (13) minutes, avant d'accepter, et de l'échanger contre une cage en métal qui contient un spécimen de Psittacula krameri manillensis (Perruche à Collier).

Seize (16) heures plus tard, SCP-682 réapparaît dans la cellule où l’échange fut effectué, sans sa cellule mobile. SCP-702-1 refuse d'expliquer la situation. Une analyse des débris régurgités par 682 lors du processus de confinement révèle des fragments de nombreux objets étranges, dont [DONNÉES CENSURÉES]. La perruche est actuellement gardée dans le bureau du Dr. Quater.


Objet: SCP-096

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
La cellule de confinement de SCP-096 est placée dans la cellule de SCP-682. Le personnel fait évacuer les lieux alentours et ouvre le réservoir par télécommande.

Des cris venant des deux entités sont entendus pendant vingt-sept (27) heures, après quoi ils s'arrêtent instantanément. L'utilisation d'un sonar permet de voir que SCP-096 est gravement "blessé" et recroquevillé dans le coin Sud-Ouest de la cellule, apparemment en colère. SCP-682 se trouve au Nord de la cellule, ayant perdu plus de 85% de sa masse initiale. Les équipes de confinement parviennent à récupérer les deux entités avec facilité.

Depuis ce jour, exposer SCP-096 à SCP-682 le fait se tourner pour ne pas regarder 682, sautant sur place en le griffant et en hurlant.


Objet: SCP-536

Résultat du test sur l'échantillon:
Tissu divisé en plusieurs échantillons, tous sujets à un effet différent de SCP-536. Les résultats sont les suivants:

  • Augmentation de g: Le tissu se transforme en matière dégénérée.
  • Réduction de e: Le tissu devient un nuage d'ions, et se régénère lorsque les lois de la physique sont remises à niveau.
  • Réduction de Thêta: Le tissu se désintègre.

Résultat du test sur SCP-682:
La cellule mobile de SCP-682 est placée à l'intérieur de SCP-536. Les boutons contrôlant La vitesse de la lumière, l'Interaction forte et la charge fondamentale sont progressivement tournés pour réduire ces trois valeurs. La cellule de confinement de SCP-682 est quasi-instantanément détruite, et le corps de 682 commence à se désintégrer. En raison de lumière et de radiations importantes, il n'est plus possible de voir l'intérieur de SCP-536. Des neutrons, pions, kaons et autres mésons libres (décrit dans [DONNÉES CENSURÉES]) sont détectés. Après cinquante-cinq (55) secondes, l'équipement de détection ne fonctionne plus.
Un nouvel équipement est placé. A son démarrage, les trois boutons sont au niveau minimum. 682 est à nouveau visible dans SCP-536, faisant environ 1% de sa taille normale. Une analyse laisse supposer que 682 est maintenant composé d'une matière jusque là inconnue, gardée solide grâce à des effets quantiques.
L'assistant-chercheur ███████ devient agressif et tourne les boutons de réglage dans de nombreux sens avant d'être retiré de la salle de test. 682 regagne sa taille, forme et composition initiales lors de la restauration des lois de la physique.

Note: Je ne lui en veux pas. Je vous jure qu'à partir d'un moment, on aurait dit que l'expérience plaisait carrément à ce truc.


Objet: SCP-524

Résultat du test sur l'échantillon:
Tissu consommé sans incident.

Résultat du test sur SCP-682:

SCP-524 et SCP-682 sont introduits dans la même salle de test. SCP-682 examine SCP-524 suspicieusement, avant que SCP-524 commence à ronger la patte avant droite de SCP-682. Celui-ci fait un bond en arrière et pousse un cri animal. SCP-524 poursuit SCP-682 pendant deux minutes. SCP-682 grimpe à quatre (4) mètres de haut dans la salle de test, afin de ne plus pouvoir être atteint SCP-524. Celui-ci cesse de le poursuivre, et commence à se frotter le visage avec ses pattes; il continue cela pendant quinze (15) minutes, temps pendant lequel SCP-682 reste en haut de la salle de test, hors de la portée de SCP-524.

SCP-524 se déplace alors vers le mur opposé de la salle de test et crée une brèche de confinement. Test interrompu.


Objet: SCP-811

Résultat du test sur l'échantillon:
Échantillon consommé sans incident.

Résultat du test sur SCP-682:
L'introduction de SCP-811 à SCP-682 est refusée, étant donné l'important risque de perdre 811 dans le processus. A la place, le mucus de SCP-811 est récolté sur une période de ██ mois, avant d'être envoyé sur SCP-682 avec des tuyaux à haute pression. La masse de SCP-682 est réduite de 27% avant que le mucus ne soit plus capable de l'endommager davantage.


Objet: SCP-1237

Résultat du test sur l'échantillon:
N/A

Résultat du test sur SCP-682:
Une brèche de confinement est délibérément causée, et le seul SCP-1237-1-L connu est amené à observer la situation depuis une zone sécurisée. Treize membres du personnel sont morts lors de la capture de SCP-682. Le sujet reçoit une dose de ████████████ pour augmenter les chances de produire un évènement SCP-1237, et il lui est demandé de rêver que SCP-682 est un chat domestique sans aucune capacité particulière, et que l'équipe de sécurité arrive facilement à l'exterminer.
7 secondes après le départ de l'évènement SCP-1237, le sujet subit un arrêt cardiaque. Le sujet est déclaré mort après 32 secondes. Une autopsie montre que le corps du sujet était couvert de griffures et morsures, et qu'il était infecté par la peste bubonique, la toxoplasmose, et la lymphadénite (ou "maladie des griffes de chat"). Les corps du personnel décédé dans la tentative de capture de SCP-682 montrèrent des caractéristiques similaires. Un chat domestique apparaît dans la cellule de confinement de SCP-682, et lave le sang sur ses poils; ce dernier mute et redevient SCP-682 en 3 heures.


Objet: SCP-1361

Résultat du test sur l'échantillon:
Échantillon consommé sans incident. L'ADN de SCP-682 est ensuite retrouvé dans l'échantillon de SCP-1361. L'échantillon a montré une certaine résistance lors de son incinération.

Résultat du test sur SCP-682:
Un second échantillon de SCP-1361 est nourri jusqu'à atteindre une masse de 1,000 kg. La cellule de SCP-682 est vidée de son acide, et l'échantillon est versé. SCP-1361 recouvre et engloutit SCP-682, qui reste immobile pendant 3 heures. Entre 3 et 7 heures après que SCP-682 soit exposé à l'échantillon de SCP-1361, ce dernier développe une mâchoire, des pattes, et une forme globalement similaire à celle de SCP-682. SCP-1361 s'échappe de la cellule et attaque le personnel d'une façon semblable à celle de SCP-682, tuant 17 agents. SCP-1361 se montra invulnérable contre les petites armes à feu; il fallut disperser du napalm afin de détruire l'échantillon par incinération, après quoi une structure squelettique et un système circulatoire identiques à ceux de SCP-682 furent trouvés à l'intérieur. Les restes furent remis dans la cellule de SCP-682, qui se régénéra entièrement après 6 heures. Des tests ultérieurs sur les tissus de SCP-682 purent révéler l'ADN de plusieurs espèces précédemment trouvées dans SCP-1361, ainsi qu'une odeur de couennes de porc.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License