Journal d'Expérience 531
notation: +2+x
blank.png

Cette série d'expériences sur SCP-531 a été menée par le Dr [CENSURÉ], remplaçant le chercheur principal original [CENSURÉ]. La série d'expériences initiale précédant celle-ci a été inadéquatement enregistrée et n'est pas inclue dans le résumé officiel.

Expérience-531-B1:
Un sujet de Classe D au seuil de résistance psychologique très élevé fut exposé à SCP-531-7.

Retranscription partielle :

[0:00]
Sujet D-481-1 : "Qu'est-ce que… C'est beau, d'où ça vient ? Ses… ses yeux…"
Dr [CENSURÉ] : "Qu'ont ses yeux ?"
Sujet D-481-1 : "C'est des yeux… exigeants. Exigeants. Je… J'arrive pas à regarder ailleurs. Hé, sérieusement, j'arrive pas."
[Le sujet tente d’agripper le bras de [CENSURÉ], mais un garde de sécurité lui administre une légère décharge de sa matraque électrifiée pour le dissuader de telles actions. Le sujet glapit mais ne rompt pas le contact visuel avec la statue.]
Dr [CENSURÉ] : "Qu'exige-t-elle ?"
Sujet D-481-1 : "Je ne… Oh, mon dieu. Non, s'il vous plaît, non."
Dr [CENSURÉ] : [répète la question]
Sujet D-481-1 : "Elle m'exige moi. Elle veut… elle a besoin de moi. Non ! Non, je veux pas !"

[…]

[0:27]
[À ce moment de l'expérience, le sujet est prostré juste devant SCP-531, tremblant et transpirant abondamment.]
Sujet D-481-1 : "Mon dieu, s'il vous plaît, non…"
Dr [CENSURÉ] : "Allons, nous avons déjà suffisamment entendu votre supplication. Personne ne l'écoute. Que dit la statue ?"
Sujet D-481-1 : "Seule, mon dieu, tellement seule… son partenaire est parti. Elle n'a personne à qui parler maintenant. Personne pour la compléter."
[Note : l'instance particulière de SCP-531 avec laquelle le sujet interagit était auparavant le Dr [CENSURÉ], qui était bien entendu une femme. Il est à noter que le sujet n'a reçu aucune information sur l'ancien genre de la statue.]
Dr [CENSURÉ] : "Comment s'appelle-t-elle ?"
Subject D-481-1: "Je ne… oh… bon dieu. Je sais pas. S'il vous plaît, laissez-moi arrêter de la regarder !"
Dr [CENSURÉ] : "Aucun d'entre nous ne vous force. Parlez-en à votre partenaire."

[…]

[0:45]
[Le sujet est toujours prostré et respire laborieusement mais ne tremble plus. Les habits du sujet ont commencé à s'effriter en une fine poussière, de grands pans se décrochant pour révéler une peau anormalement lisse et teintée de bronze. La forme du corps du sujet est également plus féline à ce point du développement. Les yeux du sujet ressemblent à présent à des billes d'ambre polie et sont incapables de cligner, bien que des larmes continuent de perler à leurs coins.]
Dr [CENSURÉ] : "Est-ce que vous lui résistez toujours ?"
Sujet D-481-1 : "Oui… connasse…"
Dr [CENSURÉ] : "Continuez, on récolte d'excellentes données."
Sujet D-481-1 : [rire sanglotant] "Elle dit… qu'elle peut rien faire… dit… que vous êtes un… connard aussi…"
Dr [CENSURÉ] : "Oh ? Peut-être bien, mais je suis un connard qui suit les protocoles de sécurité mieux qu'elle ne l'a fait."

[…]

[1:09]
[Le sujet est maintenant à peine distinguable de l'autre SCP-531. Sa peau a un éclat entièrement métallique et son corps immobile la forme d'un grand chat. Le moniteur de signes vitaux indique un rythme cardiaque de moins d'un battement par minute et le mouvement de respiration de sa poitrine est imperceptible.]
Dr [CENSURÉ] : "C'est fini ?"
[Le Dr [CENSURÉ] toque doucement de ses jointures sur la tête du sujet, produisant un cliquètement métallique.]
Sujet D-481-1 : [soupir inintelligible]
Dr [CENSURÉ] : "Encore ?"
[Le Dr [CENSURÉ] approche un microphone de la bouche du sujet.]
Sujet D-481-1 : "… magnifique…"
[Plus aucune réponse audible n'émane du sujet. Les battements cardiaques cessent à 1:13].
[Fin de la retranscription. Sujet D-481-1 maintenant désigné comme SCP-531-8.]

Expérience-531-B2 :
SCP-531-7 fut placé de façon à établir une connexion avec un sujet de test, avant que celle-ci soit interrompue par une barrière opaque une fois la transformation du sujet de test en métal entamée. Le sujet de test acheva malgré tout sa métamorphose en SCP-531-9, mais le procédé dura approximativement 36 heures.

Expérience-531-B3 :
Une instance de SCP-531 fut placée sur une plateforme mobile puis progressivement éloignée d'une seconde instance pour déterminer la portée maximale de leur connexion. Plusieurs paires différentes furent testées, et dans tous les cas la connexion sembla se rompre à 5,5 mètres environ.

Expérience-531-B4 :
SCP-531-7 fut détourné de SCP-531-9 et la paire gardée sous surveillance. Après approximativement 12 heures, la surface du mur faisant face à SCP-531-7 commença à s'écailler. Il fut découvert qu'une grande portion conique du mur avait commencé à souffrir de dégradation structurelle sous le regard seul de SCP-531, et il dut être rebâti. Il est supposé que SCP-531 tentait de convertir le mur en un autre SCP-531 et que, ne trouvant aucun sujet adapté, le mur commençait à perdre sa cohésion de la même manière que le font habituellement les habits des sujets humains.

Il est recommandé de contrôler régulièrement les portes coulissantes des alcôves servant au confinement de SCP-531 à la recherche de signes de dégradation similaires.

Expérience-531-B5 :
SCP-531-7 fut placé devant un miroir. Des membres du personnel de Classe D durent ensuite évaluer si l'objet se comporterait comme une statue seule ou une paire. Il se comporta comme une statue seule, changeant le sujet de test en SCP-531-11. Il est néanmoins à noter que le sujet de test fut visuellement intercepté et converti via le reflet du miroir. Le Protocole Persée semblerait être une protection inefficace.

Expérience-531-B6 :
SCP-531-9 fut exposé à un sujet de test via une télévision en circuit fermé. Aucune connexion ne fut établie.

Expérience-531-B7 :
SCP-531-9 fut exposé à un sujet de test séparé de lui par des filtres de longueurs d'ondes variée. Les filtres furent retirés un par un jusqu'à l'établissement d'une connexion menant à la conversion du sujet en SCP-531-12. Curieusement, la longueur d'onde clé semble être l'infrarouge dans un spectre de trois à quatre microns (un spectre que le miroir utilisé dans l'expérience précédente était capable de refléter). Un examen ultérieur avec des détecteurs plus sensibles révéla que les yeux de toutes les statues de SCP-531 émettent un faible signal à bande étroite de 3,77 microns. La modulation du signal se rapproche fortement des faibles champs électriques précédemment mesurés et interprétés comme des résidus d'activité cérébrale. Les informations contenues dans le signal, s'il y en a, sont indéchiffrables à ce jour.

Expérience-531-B8 :
Une paire de statues de SCP-531, SCP-531-11 et SCP-531-12, furent mises en place avec l'une d'entre elles montée sur une plateforme pivotante. La statue fut lentement tournée jusqu'à briser sa connexion avec sa partenaire et en établir une avec un sujet à la place (SCP-531-13). L'angle critique fut établi comme étant de 29,2 degrés, avec une marge de 0,1 degré. Le signal infrarouge émis par SCP-531 baisse considérablement en intensité hors de ce cône.

Expérience-531-B9 :
Des détecteurs et émetteurs infrarouges réglés sur 3,77 microns furent utilisés pour tenter de maintenir une connexion entre deux statues de SCP-531 physiquement séparées. La tentative échoua. Il n'a pas pu être établi à ce jour si le lien artificiel était simplement d'une qualité insuffisante ou si des variables encore inconnues entraient en compte dans le processus.

Expérience-531-B10 :
Trois statues de SCP-531 (7, 9 et 13) furent positionnées en triangle de manière à ce que deux des statues se trouvent en même temps dans l'angle critique de la troisième. Un sujet de test fut introduit dans la zone et l'un des deux SCP-531 établit une connexion avec lui (SCP-531-14). Ceci suggère qu'un SCP-531 ne peut maintenir une connexion qu'avec un seul partenaire à la fois.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License