Expérimentation amorale
notation: +7+x

Jour 1

"Okay, euh… Bon, ça a l'air de tourner. Je me présente, je suis le professeur Romain Candel et je travaille à la Fondation. Voici SCP-███-FR. Ils ont refusé que je fasse des tests au labo, et bah qu'à cela ne tienne, je les ferai dans mon labo. Donc, comme vous pouvez le voir, SCP-███-FR est cette sorte de… bougie. Les tests consistant à l'allumer n'ont jamais duré plus d'une dizaine d'heures, et le seul effet qu'on lui a trouvé pour l'instant, c'est de ne pas fondre en plus de propager une odeur qui ferait rougir une punaise. Bon, comme vous pouvez le voir, je dispose d'un allume-feu et d'une table sur laquelle je vais mettre SCP-███-FR. Le test se déroulera dans ma cave pour éviter que la flamme ne s'éteigne à cause d'un coup de vent, et le test, quant à lui, se poursuivra jusqu'à l'extinction de la combustion ou d'une éventuelle conclusion préalable sur les effets anormaux de SCP-███-FR. Assez de blabla, il est temps de l'allumer… Mais je vais d'abord ouvrir les fenêtres. Bon, je conçois aisément que pour le moment, il n'y a rien de très impressionnant, mais tout grand chêne a d'abord été un gland comme dit le proverbe… Je vais quand même vérifier si cette citation existe."

Jour 2

"Bon, les locaux du labo de la Fonda sont en pleins travaux et c'est moi qui a été chargé de faire l'inventaire des SCP lorsqu'on les a déplacés dans le stock provisoire. Ça n'a par conséquent pas été trop dur de cacher la disparition de ce SCP à mon assistant, quant à mes collègues… Disons que si on m'a laissé dans les anciens bureaux, seul, c'est qu'il y a une raison. Enfin bref, revenons à notre expérience, ou plutôt, à mon expérience. Il est fort probable qu'il ne se passe rien et que par conséquent personne ne visionne jamais cet enregistrement, mais on ne sait jamais. Comme vous pouvez le voir, la bougie fait toujours la même taille, et vous ne pouvez pas le sentir, mais l'odeur est vraiment insupportable. J'espère que d'ici trois jours je m'y serai habitué. Bon, je reconnais que je suis un peu déçu qu'au bout de vingt-quatre heures il n'y ait pas eu de changement notable, mais je me suis lancé dans une expérimentation sur le long terme après tout, donc je m'y attendais un peu. Bon je pense que je vais… Oh, je crois que mon téléphone sonne. Bon, ça sera tout pour aujourd'hui, on verra s'il y a du changement demain."

Jour 3

"Cha a l'air d'enregichtrer. Hum, excusez-moi, j'ai pas pu m'empêcher de me prendre un morceau de pain. Les travaux continuent dans l'aile où je travaille et le distributeur a été retiré pour faciliter la vie des ouvriers, je reviens tout juste de la boulangerie. Bon, sans surpr- Oh, attendez. J'y avais pas vraiment prêté attention, mais on dirait bien que quelque chose a changé. Je ne sais pas vraiment quoi, mais c'est différent… Mais oui ! Je suis stupide, tellement stupide, c'est à se demander comment j'ai fait pour être embauché à la Fonda. Bon, je voudrais pas dire de connerie donc ça attendra demain, je vais d'abord effectuer quelques vérifications."

Jour 4

"Ah putain, on est dimanche et mon chien s'est senti obligé d'aboyer à chaque fois qu'une voiture passait dans ma rue. Il fait jamais ça d'habitude, bordel. Enfin bref, voyons voir cette bougie… Mais oui, maintenant ça semble évident, sa couleur a changé, elle semble avoir légèrement viré vers le bleu… Ou le violet… Je ne sais pas trop. Bon, je dois quand même reconnaître que je suis un peu partagé. D'un côté, je suis content de voir que j'avais raison et qu'il y avait plus à montrer que l'anomalie de base, mais d'un autre côté… Je sais pas… Je m'attendais à quelque chose de plus… Grand. Bon, je vais quand même continuer les tests au moins une semaine, histoire d'être sûr, mais là maintenant, je vais aller me coucher, ce chien m'a foutu un de ces maux de crâne…"

Jour 5

"Je reviens du boulot, et mon mal de crâne a toujours pas disparu. En même temps c'est pas mon assistant qui allait m'aider, il a pas arrêté de me dire qu'il manquait un SCP dans le stock et que c'était de ma faute car c'est moi qui avais fait l'inventaire. J'le comprends en même temps, c'est ma parole contre la sienne si on nous le reproche, et la sienne ne vaut malheureusement pas grand-chose. J'en ai eu marre donc je lui ai dit d'aller se faire voir. Bon, il me faisait chier là, mais il est sympa en général, j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop, je m'excuserai demain. Sinon concernant SCP-███-FR… Bah… rien a changé comme vous le voyez. Je pense que je vais avorter le test. Ça ne mène nulle part et si mon assistant continue à s’inquiéter de son absence, je risque d'avoir des emmerdes. Bon, je suis vraiment crevé, je vais aller me coucher, je réfléchirai plus sérieusement à tout ça demain. Là, je suis pas en état. Je veux juste prendre un doliprane… Et dormir…"

Jour 6

"Bonjour ! Je suis totalement imbibé de café et de doliprane, donc en gros, je suis on ne peut plus en forme. Au revoir mal de tête, bonjour éprouvettes ! Bon, j'ai finalement décidé de poursuivre les tests, j'ai même descendu mon lit dans la cave et j'ai posé un arrêt-maladie afin de pouvoir me concentrer à fond sur mon expérience. Mon chien continue d'aboyer en boucle, mais je m'en fous totalement, aujourd'hui est un grand jour pour la science. Bon, voyons voir cette bougie… Toujours immobile, yeah ! Bon je m'y attendais un petit peu, mais c'est pas grave. Ah au fait, je vous ai dit que mon assistant n'était pas venu aujourd'hui ? De toute façon, il est pas assez qualifié pour me servir convenablement, et comme ces putains d'O5 s’obstinent à me brider dans tous mes projets, bah j'en ai strictement rien à faire. Bon, on se revoit demain pour observer une fois de plus les incroyables changements de monsieur bougie !"

Jour 7

"Pas moyen… De travailler… Aujourd'hui. Faut que j'aille… Vomir."

Jour 8

"Bon déjà, veuillez m'excuser pour hier… Et avant-hier aussi. C'était pas très professionnel. Mon arrêt-maladie s'arrête demain, je vais devoir retourner au bureau, enfin bref. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a du changement depuis la dernière fois. Comme vous le voyez, la flamme semble avoir commencé à virer vers le noir. J'ai aussi l'impression que la hauteur de SCP-███-FR a commencé à baisser. Va certainement falloir remettre en cause les conclusions tirées lors des premiers tests. Sinon, concernant le mal de tête, je commence à me demander si c'est pas dû à ce SCP, enfin, de toute façon, j'ai fini par m'y habituer. Bon, demain je retourne au travail tenter de rassurer mon Thomas concernant la disparition de SCP-███-FR. Ah oui au fait, Thomas c'est le prénom de mon assistant, je vous l'avais pas encore dit, donc voilà."

Jour 9

"J'étais trop pris dans mon expérimentation, j'ai oublié de nourrir mon chien, il est mort. D'ailleurs, je suis pas loin de subir le même sort que lui, j'ai perdu au moins six kilos. Il faut vraiment que je fasse plus attention, mes recherches sont en train de me tuer. J'ai même pas eu le courage de l'enterrer aujourd'hui, je ferai ça demain, ou un autre jour. Tout ça c'est à cause de cette bougie de malheur putain. Des fois j'ai envie de tout balancer, de brûler toutes mes notes, et d'exploser cette saloperie de caméra sur le sol, mais… Je ne peux pas… Pas maintenant en tout cas, je suis trop proche du but, je sens que je suis sur le point de trouver quelque chose. La flamme émet de moins en moins de lumière, elle devient, petit à petit, une sorte de trou noir. Bon, on verra ça demain, là, j'ai pas vraiment le moral."

Jour 10

"C'est des enculés, des putain d'enculés, si j'les voyais, j'leur péterais la gueule, ouais la gueule putain. Ah bordel, j'ai foutu d'la vodka sur le sol, fait chier putain. Bref, tu veux savoir pourquoi je veux leur casser la gueule, tu veux savoir pourquoi, hein connard ? Bah c'parce qu'ils m'ont dit qu'dans une semaine, bah j'aurais plus d'boulot. Que dalle, nada, rien ! Qu'ils aillent bien se faire voir avec leurs blouses de merde, ouais si vous m'entendez, allez vous faire foutre bande d'enfoirés !"

Jour 11

"Bon, une fois de plus, je suis désolé pour hier, un petit coup de gueule, c'est tout. Aujourd'hui je… Je suis retourné au labo de la Fonda. Thomas était là. J'ai essayé de faire comme s'il ne s'était rien passé, mais j'ai l'impression qu'il n'est pas prêt à me pardonner tout de suite. Il n'a même pas posé de questions concernant SCP-███-FR. La flamme, elle, semble avoir atteint son état final. Je vois pas vraiment comment elle pourrait être plus noire que ça. Sinon, concernant mon état… Je… J'ai des hallucinations. Pour être francs, certaines personnes que j'ai croisées dans la rue en allant au travail me regardaient avec avec des yeux qui… Qui étaient totalement noirs. Je n'en suis pas sûr, mais il m'a même semblé que certains avaient tenté de me suivre pour me tuer, ou quelque chose comme ça, rien de rassurant en tout cas. Ça reste à confirmer, mais je pense… Nan en fait j'en suis sûr, c'est SCP-███-FR qui est à l'origine de ces hallucinations. Je pense que je vais bientôt arrêter les tests, ça commence vraiment à devenir dangereux pour ma santé mentale, et j'ai pas envie de finir au milieu des fous."

Jour 12

"Je… J'ai… J'ai eu une autre hallucination… Enfin… Je pense que c'était une hallucination… Je suppose. J'étais au labo, en train de faire deux-trois petites vérif' sur un projet en cours quand j'ai vu Thomas s'approcher vers moi, un scalpel à la main. Il avait les mêmes yeux opaques que les gens que je croise dans la rue. Il a marché vers moi, doucement. Je lui ai demandé ce qu'il faisait, mais il ne répondait pas. J'ai… Je… J'étais effrayé ok ! Il m'a sauté dessus, ou peut-être pas, je sais plus, mais ce qui est sûr, c'est que je lui ai arraché le scalpel des mains, et je le lui ai planté dans la gorge putain ! Il pissait le sang, c'était horrible. Son sang n'était pas normal, lui aussi était noir, comme ses yeux. Je pensais qu'il était mort, et là il a tendu ses bras vers moi pour me crever les yeux, alors je l'ai étranglé. Je l'ai étranglé malgré le sang qui me pissait au visage, je l'ai étranglé malgré ses doigts qui cherchaient mes yeux, je l'ai étranglé jusqu'à ce que ses putains de bras retombent sur le sol, jusqu'à ce que je sois sûr qu'il n'y avait plus une seule goutte de sang dans tout son putain de corps, je l'ai étranglé, je l'ai tué."

Jour 13

"Je suis pas allé au travail aujourd'hui. Les passants ont essayé de me tuer, ma voiture a essayé de me tuer, même la dépouille de mon chien a essayé de me tuer. J'ai pris de la bouffe, de l'eau, des planches, un marteau et des clous. Je me suis enfermé dans la cave et j'ai barricadé la porte et la fenêtre. Je suis là, seul, avec cette bougie, cette bougie qui semble à la fois si noire et si… Sûre. La seule chose qu'il me reste à faire, c'est attendre que les agents de la Fonda aient fini de tuer toutes ces abominations qui sont dans les rues. En attendant, je préfère me barricader, de peur de devenir comme eux."

Jour 14

"Les murs… C'est les murs qui veulent me tuer… Ils veulent m'attraper avec leurs bras, ils veulent me parler. Je les entends, ils me répètent en boucle de me donner à eux, ils me disent que de toute façon, ils finiront par m'avoir. C'est les murs… C'est les murs depuis le début. Ils se rapprochent avec leurs jambes. Il n'y a plus de plafond ni de sol, seulement des murs. Les néons ont disparu avec le reste. La seule lumière qu'il me reste est celle de la bougie, et elle est si… Lumineuse. Les murs me parlent, les murs me poursuivent, les murs me touchent, mais ils ne m'auront pas… Non., ils ne m'auront pas, ils n'auront pas la bougie, ils n'éteindront pas sa flamme !"


Dans le fourgon, moi et mes hommes on était impatient d'arrêter ce salopard. Ouvrir la gorge d'un homme au scalpel et l'étrangler lorsque celui-ci vous demande de l'aide, faut vraiment être taré putain. Quand on est arrivé, on a trouvé un chien qui n'arrêtait pas de grogner, d'aboyer, et de montrer les crocs. On a compris seulement après coup que lui aussi avait respiré les vapeurs de SCP-███-FR. Son maître, lui, est mort de faim. Sans doute incapable de se nourrir, noyé dans sa folie. SCP-███-FR était toujours au centre de la pièce. Sa taille et sa couleur étaient identiques à son apparence initiale. Juste à côté se trouvait une caméra, une sorte de rapport vidéo de l'expérience. Les informations concernant SCP-███-FR ont toutes été mises à jour suite à ce test officieux. Au final, malgré les deux morts, voire trois si on compte le chien qu'on a dû abattre, cette expérience était plutôt prolifique.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License