Et il continuait de sourire
notation: +7+x

Il était hors de question qu’il se laisse faire.
Il était hors de question qu’il obéisse à ces gens.
Ces Gens qui lui avaient pris son identité.
Son Nom.
Sa Vie.
Sa Famille.
Il était hors de question qu’il se laisse faire.
Un sourire de façade mais une haine bien présente.
Il était hors de question qu’il se laisse faire.
Même si il devait mourir pour ça.

__

L’agent Vesta Olyskin détestait faire ça.
Elle avait l’impression de conduire des animaux à l’abattoir.
A un point près.
Ce n’était pas des animaux.
Mais bien des humains.
Des humains condamnés à la peine capitale mais des humains quand même.
Elle s’efforçait de ne pas les regarder.
Elle avait fait l’erreur de croiser un regard une fois.
Une seul et unique fois
Elle avait vu des choses horribles ,on ne travaille pas à la Fondation sans conséquences
mais ce qu’elle avait vu dans ses yeux l’avait marquée.
Pas de la peur.
Pas du désespoir.
Rien
juste Rien
Comme si cette homme n’en était plus un.
Et elle ne préférait pas savoir pourquoi.

__

Le Dr Gath attendait le début des tests.
C’ était son premier jour au Site Aleph et l’appréhension lui serrait la gorge . Il avait d’abord travaillé au site Kybian mais ses sombres entrepôts souterrains ne ressemblaient en rien à la blancheur immaculée des couloirs du site Aleph .
Il avait travaillé 2 ans là bas mais la différence était aussi palpable qu’un scout arrivant dans l’armée
Une ville entière dédiée au confinement des anomalies. Des milliers de couloirs.
Des milliers de gens.
Des milliers de potentielles victimes en cas de brèche de confinement.
C’était son job de mieux comprendre ces choses pour faire en sorte que ça n’arrive pas.
Une raison de plus pour le faire bien.

__
Des couloirs blancs.
Remplis de lumières.
Ces putains de lumières.
Ces putains de lumières allumés 24 heures sur 24.
7 jours sur 7.
365 putain de jours sur 365 .
Au point de perdre la notion du temps.
Au point de ne pas pouvoir dormir.
De ne pas pouvoir oublier même pendant un petit moment son passé.
Bientôt il l’oublierait.
Définitivement .

__
Ils arrivèrent devant la salle de confinement.
l’Agent Vesta se posta devant la porte, à coté de son collègue, prête à intervenir.
Les test se passaient rarement sans incident.
Au mieux seul le cobaye était blessé .
Au pire c’était une demi douzaine de gardes qui finissaient à l’hôpital.
Avec peu de chances de s’en sortir.
L’agent Vesta faisait un métier dangereux.
Et pourtant ce n’était pas le plus dangereux.

__
Le classe D pénétra dans la salle de test. Le Dr Gath observait, assis dans son fauteuil.
Aujourd’hui il n’avait rien a faire.
Juste observer.
Le Directeur de recherche (un homme avec une grande moustache dont il avait oublié le nom) alluma le micro et commença a parler
-D-3546 m’entendez vous ?
Il hoche la tête d’un air absent. « Pauvre gars » pensa le Dr.
Le Directeur poursuit.
-Bien, vous allez vous diriger vers l’objet au centre de la pièce.
Le Classe-D s’exécute et s’avance d’un pas traînant
-Vous allez prendre l’objet, pomper avec la tige et tirer sur la cible.
l’homme s’avance toujours d’une démarche de mort-vivant fait ce qu’on lui demande d’un air absent, et tire.
Mais pas vers la cible .
Vers la vitre.

__
Il ne comprenait pas ce qui se passait mais il s’en foutait.
Ils allaient payer.
Le premier projectile avait défoncé la vitre et percuté quelqu’un mais ça aussi il s’en foutait.
Il continuait de tirer.
Encore et encore.
Il ne visait pas.
Il tirait sans réfléchir.
Il n’avait pas besoin de réfléchir.
Il entendit un hurlement.
Il avait probablement touché quelqu’un.
Il pressa la détente.
Plus rien.
Il sourit.
Tout ça était enfin fini.
Le temps de l’oubli était venu.
Il continuait de sourire quand une rafale d’automatique perça sa poitrine et lui fit définitivement oublier.

__
Une boule de bowling.
Une boule de bowling lui avait déchiré les cotes.
Elle ne comprenait pas ce qui se passait.
Il avait commencé à tirer et elle n’avait rien pu faire.
Elle avait été formée.
Elle s’était entraîné à affronter des situations bien plus dangereuses.
Mais aucune simulation ne pouvait vous préparer à voir les lois de la logique et la notion de normalité se faire déchiqueter devant vos yeux par un PUTAIN de flingue tirant des boules de bowling.
Elle se leva, ne ressentant étrangement pas la douleur.
Elle vit l’homme , immobile, lâcher l’arme et lui sourire étrangement.

Il continuait de sourire quand une rafale d’automatique perça sa poitrine et sema des fleurs rouges sur l’orange de son t-shirt.

__
Rouge.
Toute une moitié de son champ de vision était envahie par cette couleur.
Il tourna la tête et regarda avec un détachement presque inhumain le crâne éclaté du jeune assistant qui lui avait amené son café à peine 5 minutes plus tôt.
Le Dr se leva et en dépit de toute logique regarda par la fenêtre.
Il vit l’homme qu’on avait considéré comme un simple rat de laboratoire , tirer encore et encore sur les gardes.
Il le vit quand il pressa la détente une dernière fois.
Il vit son sourire quand il se tourna l’agent.
Il continuait de sourire quand une rafale d’automatique perça sa poitrine et qu’une étrange pensée vint percer le nuage cotonneux qu’était devenu l’esprit du docteur .
« décidément on ne s’ennuie pas au site Aleph ».

__

Nom : D-5346
Nombre affiché sur le bras : X (dix)
Effet du/des tir(s) : D-5346, empoigne l'arme et après un instant hésitation tire avec celle-ci en direction de la vitre blindée masquant les chercheurs. Le projectile, une balle de bowling lancée à plus de ██ km/h explose la vitre avant de tuer l'assistant chercheur █████. D-5346 est éliminé par les agents présents après avoir tiré deux de ses neuf coups restants.
Incidents : Mort de l'assistant chercheur █████ et blessure sévère de l'agent ███ qui a été frôlé par le deuxième tir. La sécurité des chercheurs lors des tests a été renforcée.
Note : Cet accident est regrettable mais rendez vous compte que ça aurait pu être pire. Nous avons déjà assisté à l'utilisation de munitions autrement plus dangereuses. Je suggère qu'on utilise dorénavant uniquement des membres du personnel de classe D non violents pour les tests concernant SCP-032-FR . - Dr. Benji

« Mort de l'assistant chercheur █████ »
5 caractères.
5 caractères pour résumer la fin d’une vie.
Ce n’était pas l’insupportable froid de ces mots qui gênaient le plus le docteur.
Mais la pensée qu’un jour lui aussi il ne serait plus que 5 petits mots en bas d’une page.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License