Essai sur l'écriture
notation: +15+x
blank.png

Comment écrire sans se faire taper dessus par les relecteurs ?

Bienvenue !

Bienvenue, jeune recrue s'étant perdue parmi les essais et guides de peur de rater des éléments importants, maraudeur/maraudeuse invétéré(e) du site fouillant les archives, visiteur/visiteuse de passage ou membre investi souhaitant s'améliorer !

Vous êtes tombé(e) sur une page particulière qui va essayer de vous apprendre des choses, de corriger certaines de vos erreurs et surtout de vous réconcilier avec le français.
Car oui, ici vous allez apprendre ou revoir des règles essentielles de grammaire1, de conjugaison, d'orthographe2 et de syntaxe3. Certaines sont réparties sur le site, d'autres sont sous-entendues mais essentielles et enfin le reste totalement ignoré car trop touffu ou simplement oublié.

Attendez, ne partez pas tout de suite !

La lecture de ce qui va suivre peut vous ennuyer, vous surprendre, vous sembler évident voire trivial, mais vous arriverez (peut-être) à trouver des astuces ou des conventions qui amélioreront votre écriture, rendront vos textes plus lisibles4 et feront mieux passer vos idées5.

Cet essai est susceptible de s'enrichir au fur et à mesure, n'hésitez pas à apporter votre pierre à l'édifice ou à le consulter de temps en temps pour découvrir de possibles nouvelles règles. Il n’est pas exhaustif, notez-le.

N'oubliez pas : bien parler, c'est savoir s'adapter aux circonstances.

Tout va dépendre de votre niveau évidemment, qui diffère d'un individu à l'autre. Un linguiste chevronné rira des différentes parties, tandis qu'une personne ayant des difficultés risquera de se perdre parmi les termes.
C'est pourquoi je vous propose un glossaire des termes qui seront utilisés.
En effet, pour énoncer précisément des règles de la langue française sans tomber dans l'inexactitude, il faut des mots justes et fidèles au sens. Ce vocabulaire existe, mais il peut devenir tellement complexe par ses ramifications que nous pourrions nous perdre. C'est pourquoi voilà un petit résumé des termes qui seront utilisés par la suite. Il devrait simplifier la compréhension sans pour autant tomber dans une vulgarisation outrancière.
Il est à noter que ce sont mes définitions : elles ne sont ni exactes ni exhaustives, mais permettent de comprendre globalement l’idée, ce qui est l’essentiel.

  • Mot : Ensemble de lettre(s) dont l'arrangement particulier donne une signification particulière. Bon, celui-là c'est facile.
  • Phrase : Ensemble de mot(s) dont l'arrangement particulier permet de faire passer une information précise. Commence la plupart du temps par une majuscule et finit par un signe de ponctuation précis.
  • Nom : Mot particulier qui fait allusion à une personne, un lieu, un objet…
  • Adjectif : Mot qui donne des indications sur le nom auquel il est rattaché. On peut discerner l'adjectif épithète (directement rattaché au nom), l'adjectif attribut (lié au nom par un verbe d'état6) et l'adjectif apposé (comme l'épithète, mais séparé du nom par une virgule).
  • Verbe : Mot particulier qui indique une action ou un état du mot auquel il est rattaché.
  • Proposition subordonnée7 : Phrase, ou morceau d'une phrase possédant un verbe et ayant un sens à lui seul. On peut différencier la subordonnée principale (qui peut être énoncée sans contexte) et les subordonnées heu… Pas principales (qui ont besoin d’être rattachées à une subordonnée principale pour exister)8.
  • Article : Mot particulier permettant d’introduire un nom.
  • Adverbe : Mot particulier invariable (où qu’il soit placé il s’écrit toujours de la même façon) permettant de modifier un mot auquel il est rattaché.
  • Complément circonstanciel : Mot ou groupe de mots rapportant les circonstances dans laquelle une action se déroule (couplé avec un verbe alors).
  • Complément d’objet : Mot ou groupe de mots apportant des informations supplémentaires. On distingue le complément d’objet direct (s’il répond à la question Qui ? Quoi ?) du complément d’objet indirect (s’il répond à la question À qui ? À quoi ? De qui ? De quoi ?).
  • Pronom : Mot particulier permettant de désigner un sujet/adjectif/phrase sans utiliser de nom.
  • Déterminant : Mot particulier placé avant un nom pour en spécifier ses attributs (genre, nombre).
  • Auxiliaire : Verbe avoir ou être utilisé pour former les temps composés (passé composé, passé antérieur, futur antérieur…).
  • Ponctuation : Symbole permettant d’installer une pause dans une phrase/un texte (pour reprendre son souffle ou installer un rythme particulier). On distingue les ponctuations longues (point, point d’interrogation, point d’exclamation, points de suspension), les ponctuations moyennes (virgule, point-virgule, deux-points9) et la ponctuation courte (une espace10).
  • Conjonction : Mot particulier permettant de lier deux propositions. On distingue les conjonctions de coordination (mais, ou, est, donc, or, ni, car) et les conjonctions de subordination (que et tout ce qui contient que (comme autant que, bien que, puisque…), comme, quand, si11).

Ces quelques termes fixés, nous voilà prêts à entrer dans cet univers étrange et dangereux qu’est la langue française.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License