Équipement de la branche Française

BIENVENUE SUR LA BASE DE DONNÉES DE L'ÉQUIPEMENT DE LA BRANCHE FRANÇAISE

AVERTISSEMENT: LES INFORMATIONS SUIVANTES SONT

CLASSIFIÉES


L’ACCÈS EST STRICTEMENT INTERDIT AU PERSONNEL NON AUTORISÉ

logo.png
DS.jpg

Dossier d'Information de l'Équipement de la Branche Française




Préface

La Fondation doit faire face à un grand nombre de menaces, qu'elles soient anormales ou non. La qualité des matériels qu'elle utilise doit donc être exemplaire. Il reste toutefois important de noter que la plupart des équipements militaires présentés ici n'ont pas pour but de neutraliser des anomalies, mais de faire face à la menace que peuvent poser certains Groupes d'Intérêts militarisés comme l'Insurrection du Chaos, ou de servir au maintien de l'ordre dans les installations.

La Fondation privilégie majoritairement les équipements fiables et éprouvés, pour deux raisons majeures : sa mission ne permet pas de défaillance de son matériel en situation critique, et celle-ci ne peut pas se permettre d'entretenir un parc d'équipements coûteux et nécessitant une attention constante pour leur maintien en état. C'est pour ces raisons que peu de matériels de pointe ou de prototypes sont présents dans cette liste. Le rapport efficacité/prix de tous ses équipements est au centre des préoccupations de la Fondation, voilà pourquoi des matériels aux performances légèrement inférieures à celles de matériels existant peuvent être privilégiés s'ils sont moins coûteux.

Doctrine de la Branche Française

  • Utilisation d'un maximum de matériel Européen ou Français, ce qui permet un entretien facilité par la proximité des lieux d'approvisionnement en pièces détachées.
  • Utilisation de matériel éprouvé en situation de combat et apprécié pour sa durabilité.
  • Limitation des coûts d'entretiens grâce à la standardisation des matériels et munitions au sein de la branche, avec les autres branches européennes, voire mondiales.
  • Conservation d'un rapport efficacité/prix optimum.
  • Conservation d'une mobilité optimale grâce à des véhicules légers offrant une souplesse de déploiement maximale.

Les équipements

Préface

Les véhicules terrestres sont essentiels au bon fonctionnement des opérations de la Fondation. En effet, ceux-ci permettent le transport de matériel et de personnel entre les installations et forment souvent la première ligne en cas d'attaque hostile, qu'elle soit d'origine anormale ou non. La très grande majorité des véhicules militarisés présentés ci-dessous sont des véhicules légers, qui permettent donc une plus grande souplesse de déploiement et nécessitent un entretien plus léger. Les véhicules déjà en service dans l'armée française sont également privilégiés car ils limitent le besoin de couverture.
Ces véhicules sont sélectionnés parmi les constructeurs français et européens en fonction de leur coût, de leur robustesse et de l'entretien qu'ils nécessitent, avant d'être commandés directement aux industriels par l'intermédiaire d'une société écran. La Fondation fait également en sorte que les industriels fournissent un soutien technique et permettent l'approvisionnement en pièces détachées tout au long de la période d'utilisation de leur matériels.
Les niveaux de protection indiqués ci-dessous correspondent au STANAG4569 sauf contre-indication. Enfin, les véhicules utilisent le plus généralement la mitrailleuse LWMMG.


Véhicules de transport


Camion de transport logistique : Renault TRM 10000

TRM10000.jpeg

Un camion TRM 10000

Équipage : 1 (conducteur) + 2 passagers et, selon la version, 24 fantassins
Protection : /
Armement : /
Note(s) : Le TRM 10000 est le principal véhicule de transport logistique de la Branche Française, permettant de déplacer entre les installations du matériel, du personnel ou des éléments produits par le Département de la Manufacture. Ce camion étant largement utilisé par l'Armée Française, son utilisation sur le territoire ne nécessite pas de couverture particulière.


Transport de troupe protégé : Renault Trucks Defense VAB Mk3

VABMK3.jpg

VAB Mk3

Équipage : 3 (conducteur, tireur, chef de véhicule) + 10 fantassins
Protection : Balistique niveau 4 et MRAP catégorie 3 (surblindage possible)
Armement : Tourelle téléopérée BAE Systems TRT-25 de 30 mm (armement modulable de 12,7 mm à 90 mm)
Note(s) : La version Mk3 du VAB est la dernière évolution du Véhicule de l'Avant Blindé, ayant fait ses preuves durant plus de 40 ans. Avec une vitesse maximale de 100 km/h, le VAB Mk3 est un véhicule polyvalent et robuste utilisé pour le déploiement de groupes d'intervention tactique ou de FIMs en terrain hostile.


Véhicules de reconnaissance

Véhicules d'opérations urbaines : Thales Hawkei

Hawkei.jpg

4x4 Hawkei

Équipage : 1 (conducteur) + 5-6 fantassins
Protection : Balistique supérieure au niveau 1, mines et IEDs niveau 1 (plancher "en V" et surblindage possible)
Armement : Aucun mais point d'ancrage pour mitrailleuse lourde sur le toit
Note(s) : Avec une vitesse maximale de 130 km/h sur route tout en offrant une protection respectable à son équipage, le Hawkei est tout désigné pour les opérations de reconnaissance. Ce véhicule est utilisé par la Branche Française pour les opérations en milieu urbain nécessitant la protection des opérateurs.


Véhicule de reconnaissance tout-terrain et d'appui-feu : Panhard CRAB

CRAB.jpg

CRAB équipé d'une tourelle de 25 mm

Équipage : 2 (pilote, artilleur) + 2 fantassins (un seul pilote peut manœuvrer le véhicule si nécessaire)
Protection : Balistique niveau 2, mines et IEDs niveau 2 (surblindage possible au niveau balistique 4 et au niveau explosifs 3)
Armement : Tourelle téléopérée de 7,62 mm à 30 mm (roquettes anti-chars transportables suivant la tourelle)
Note(s) : Le CRAB (Combat Reconnaissance Armored Buggy) est un véhicule léger tout-désigné pour la reconnaissance tout-terrain, avec une vitesse maximale sur route de 110 km/h. En effet, celui-ci peut, comme son nom l'indique, se déplacer latéralement, effectuer un demi-tour dans un rayon de 10 mètres et se déplacer en marche arrière aussi rapidement qu'en marche avant, sans que le conducteur n'ait besoin de changer de position. Grâce à la modularité de son armement, ce véhicule est idéal en rôle d'appui-feu.


Véhicule de reconnaissance NBC Renault Trucks Defense VAB NBC

VABNBC.jpg

VAB NBC

Équipage : 4
Protection : Balistique niveau 3 et MRAP catégorie 3
Armement : /
Notes(s) : Le VAB NBC a été choisi par la Branche Française pour ses capacités de protection contre les attaques NBC (Nucléaire, Biologique et Chimique). En effet, la mission de la Fondation peut parfois amener ses agents à faire face à ces menaces, d'où le besoin d'un tel véhicule. Celui-ci est capable d'évoluer en milieu contaminé, de prélever des échantillons et de détecter puis d'identifier les agents chimique ou biologiques concernés. La Branche Française a en effet modifié​ ses véhicules pour leur permettre de faire face aux menaces biologiques, ce que le véhicule de base ne peut pas faire.


Véhicules de combat

Véhicule de neutralisation et d'assaut : Panhard Sphinx PGD

sphinx.jpg

Sphinx

Équipage : 3 (pilote, 2 artilleurs)
Protection : Balistique niveau 4 (niveau 5 en frontal), mines et IEDs niveau 4 (plancher "en V")
Armement : Canon CTA de 40 mm, mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm et missiles antichar
Note(s) : En tant que véhicule léger le plus protégé et le mieux armé de la Branche Française, le Sphinx est utilisé pour les assauts directs, la protection contre les attaques de grande ampleur voire la neutralisation d'anomalies. Avec une vitesse maximale de 110 km/h sur route, celui-ci est également capable d'effectuer des missions de reconnaissance en terrain hostile.


Char de combat principal : Nexter Leclerc

Leclerc.jpg

Le char Leclerc

Équipage : 3 (chef de char, pilote, opérateur de tourelle)
Protection : Blindage composite (surblindage réactif ou grilles anti-RPG possibles)
Armement : Canon de 120 mm à âme lisse (standard OTAN), une mitrailleuse coaxiale de 12,7 mm, une mitrailleuse de tourelle de 7,62 mm
Notes(s) : Acquis en 10 exemplaires tous déployés pour participer à la défense du Site-Aleph, le char Leclerc est le blindé le plus massif de la Branche Française. Très mobile et relativement compact pour un véhicule de cette masse, il est un atout important en cas d'attaque de grande empleur sur le Site-Aleph.


Char de combat principal en cours d'évaluation : Rheinmetall MBT Revolution

MBTRev.jpg

Le MBT Revolution

Équipage : 4 (chef de char, pilote, tireur, chargeur)
Protection : Blindage composite AMAP
Armement : Canon de 120 mm à âme lisse (standard OTAN), une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm, une mitrailleuse de tourelle de 12,7 mm
Notes(s) : Le MBT Revolution a été acquis à 2 exemplaires par la Branche Française et est actuellement en phase de test. Optimisé pour le combat urbain et les affrontement d'intensité moyenne contre des cibles moins bien équipées, celui-ci pourrait se révéler plus adapté aux besoins actuels de la Fondation.


Véhicules d'interdiction de zone

Poseur de mines : Giat Minautor AC F1 sur Matenin 4x4

Minotaur.jpg

Système Minotaur sur 4x4 Matenin

Équipage : 2 hommes (pilote, artilleur)
Protection : Cabine blindée
Armement : 6 conteneurs de 20 lanceurs de mines anti-chars, chaque lanceur pouvant contenir 5 mines
Note(s) : Utilisé par l'armée française, ce système peut déployer un champ de mines de 2,4 km de longueur en moins de 5 minutes. Bénéficiant d'une bonne mobilité grâce au châssis à roues, celui-ci peut rapidement saturer une zone de mines afin d'influencer la course d'un objet SCP (ou de le neutraliser si nécessaire), ou couper une voie d'accès.


Véhicule antiaérien : Thales RAPIDfire

rapidfire.jpg

RAPIDfire

Équipage : 2 (pilote et artilleur)
Protection : Balistique 4
Armement : Canon CT40 de 40 mm
Note(s) : Le système RAPIDfire, bien qu'optimisé comme canon antiaérien, permet l'acquisition de cibles aériennes (portée de 4000 m) et terrestres (portée de 2500 m) avec une grande précision. Le temps de réaction après la détection de la cible est de 4,5 secondes. Le RAPIDfire est utilisé par la Branche Française pour neutraliser des objets SCP volants, voire pour la défense de Sites.


Divers


Véhicule de décontamination NBC : Système de Décontamination Approfondie (SDA) sur TRM 10000

SDA.jpg

Le SDA en action

Équipage : 3 (chef de bord, 2 servants)
Protection : /
Armement : /
Note(s) : Le SDA, utilisé par l'Armée Française, permet de décontaminer chimiquement un véhicule ou une portion de terrain limitée touchés par des agents NBC. Celui-ci peut décontaminer un véhicule blindé en 15 minutes et se ravitailler en eau dans des sources naturelles ou grâce aux poteaux incendie.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License