Epistula
notation: +2+x

Le message suivant a été intercepté par une Équipe d'Espionnage Spéciale de la Fondation en Septembre 2012. Sa source originale reste encore à être identifiée.

À mes Frères et mes Sœurs :

Salutations, et puisse la paix de Dieu être avec vous tous.

J'ai entendu des histoires de discorde ces derniers temps, et j'en ai été troublé. Cette organisation était censée être le fruit de l'unité entre nos croyances, mais nous avons d'ores et déjà commencé à retomber dans nos anciens préjugés et nos vieilles rivalités. Nous retombons déjà dans l'obscurité, la peur et le fanatisme, fuyant la lumière de la vérité unificatrice.

J'ai entendu parler de frères s'affrontant entre eux, de sabotages et de mensonges, et pire, d'un frère envoyé vers une mort inutile entre les mains d'un groupe qui n'est même pas notre ennemi. Nous sommes-nous déjà abaissés si bas au point de devenir comme les adeptes de la Machine, et de répandre nos entrailles à la moindre provocation sous prétexte de servir Dieu ? Dois-je croire que nous ne valons pas mieux que ces fanatiques ?

Cette folie ne peut plus continuer.

Une organisation divisée n'est pas une organisation : c'est davantage une horde de factions en compétition, trop occupées à essayer de tordre le cou de leurs frères pour voir l'ennemi qui se tient à leur porte. Cela ne peut plus continuer comme au long de ces derniers siècles. Nous devons être forts, plus forts que nous ne l'avons jamais été. N'était-ce pas ce pour quoi nous nous sommes unis ? Pour devenir plus forts en s'aidant les uns les autres ?

Le temps de la division est passé. Nous sommes frères et sœurs dans la foi, adeptes et serviteurs du même Dieu. Pourquoi alors nous battons nous contre nous-même ? Vous accrochez-vous si fermement à vos habitudes ? Avez-vous peur d'évoluer ? Dans le désert, nous étions tels des enfants, et nous parlions tels des enfants, c'est pourquoi Dieu nous parla avec des mots que les enfants connaissent, d'une manière que des enfants puissent comprendre. À présent, nous avons grandi, et nous voyons le monde à travers des yeux plus âgés. Nous sommes préparés à rencontrer les vérités de l'âge adulte.

Nous tous, les trois enfants d'Abraham, avons reçu la vérité de Dieu, mais elle nous a été donnée à chacun selon notre propre compréhension. Pour chacun de nous elle a été transmise et déformée par le temps et la mémoire fugace de l'homme. Elle a été salie par le puissant et le corrompu, qui désire renforcer ses propres croyances plutôt que d'accepter la vérité que ces croyances ont en commun. En possession de ces reliques, nous pourrions non seulement les protéger et les conserver dans le respect qui leur est dû et affaiblir les croyances les plus dangereuses, mais également découvrir la vérité que nous avons perdu. Ce ne devrait pas être possible qu'un homme découvre un objet ou un passage qui encourage le point de vue qu'il préfère, pour ensuite ignorer le reste. Au lieu de ça, toutes les reliques qui viendraient à être vraiment connues comme divines ou liées au divin, même celles qui défient nos croyances, doivent être prises en considération.

Ce que nous allons découvrir sera un test pour nous, et bien nombreux seront ceux qui se réfugieront dans le confort de ce qu'on nous a dit connaître. Ceux qui persévéreront seront secoués, brisés, et renaîtront dans la gloire.

Dieu a parlé à l'humanité dans le désert, et ce n'est que maintenant que nous pouvons rassembler Ses paroles.

J'espère que ce message arrivera à des oreilles sages, et si ce n'est pas le cas, puissent-elles au moins être des oreilles honnêtes.

Source : Epistula | Auteur original : DjoricDjoric

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License