Document-2814-Gamma
notation: +2+x

Journal Récupéré du Dr Garland et Documentation Attachée

Entrée I

Les Huǒjù zhi Zi n'ont pas chômé. Après trois années passées à les manquer de peu j'ai enfin cette petite merveille entre mes mains. Je dois avouer que je suis un peu déçu ; il est grossier et banal, peut-être est-ce un faux ? Il a été fabriqué par ███████████, après tout. Il a passé le test de l'incinérateur, donc je suppose que ça en fait au moins un de leurs artefacts.

Je devrais être heureux ; après trois années de vide, me le voilà livré sur un plateau.

Bref, revenons à nos moutons. Je pense avoir établi qu'en plus de ne pas pouvoir être enflammé le masque ne fait rien tant qu'on ne le met pas. Evidemment, m'attacher une ancienne relique magique au visage n'est pas une idée transcendante, mais tous les Classes-D auxquels on l'a fait porter s'en sont bien sortis, et on ne progressera pas davantage tant que personne ne le mettra. Autant que cette personne soit moi, il n'y a qu'une seule autre personne qualifiée pour ça, et je ne veux pas qu'Albert prenne ce risque. Lui au moins a encore une famille.

Entrée II

Voilà qui est intriguant.

J'avais bien eu un aperçu des pouvoirs du masque lorsque les Classes-D le portaient, mais je n'avait aucune idée que son effet était si intriqué. J'ai utilisé un bec Bunsen pour les premiers tests, et lorsque j'ai mis ma main au-dessus de la flamme, elle s'est écoulée dans ma paume comme un filet d'eau. C'était chaleureux (pas chaud, chaleureux), et ça donnait vraiment l'impression que je tenais de l'eau. J'ai fait lentement s'écouler la flamme liquide de ma main droite à ma main gauche, puis à ma main droite à nouveau. Rien n'a été renversé, tout du moins jusqu'à ce que je pense qu'elle devrait logiquement se renverser, moment auquel elle m'a glissé des mains. Le sol a pris feu. Instinctivement, je me suis baissé et j'ai récupéré la flamme dans le creux de mes mains, avant de me dire que ce serait plus simple de la tenir si elle était solide. Elle est devenue solide. Je tenais une boule faite de feu solide.

Il se pourrait que je n'ai pas donné à ███████████ tout le crédit qu'il méritait, c'est véritablement un remarquable jouet qu'il a créé. Il ne me semble toutefois pas pouvoir créer de feu "gazeux". Lorsque j'ai essayé, la boule dans ma main a tremblé, puis explosé en une fine brume ; c'est peut-être là le maximum que je puisse faire pour m'approcher d'un véritable gaz. Peut-être était-ce intentionnel, peut-être qu'il ne voulait pas d'une "vapeur" de feu invisible. Peut-être est-ce que c'est juste trop difficile. Dans tous les cas, en réalisant que cette brume allait probablement mettre le feu à toute la pièce, je l'ai regroupée entre mes mains et l'ai renvoyée dans le bec Bunsen.

Les tours qu'elle permet de faire sont intéressants, mais j'ai du mal à voir quelle valeur rituelle pourrait avoir cette chose. Le culte ne s'est jamais contenté de créer des gadgets, il avait des ambitions plus élevées. J'espère sincèrement que ce masque révélera ses secrets dans des circonstances plus… spécifiques.

Demain, je lance quelques tests d'immolation humaine de routine.

Entrée III

Je ne saisis pas.

Trois sujets sacrifiés exactement en suivant les protocoles décrits dans [SUPPRIMÉ], et rien ne s'est produit. Est-ce que ce truc déconne ? Est-ce que ███████████ était un incompétent fini ? Non, ce masque a… quelque chose. Il y a du pouvoir là-dedans, je le sais. Pourquoi ne se révèle-t-il pas ? Qu'est-ce que je fais mal ? J'ai passé une décennie à bosser sur ce projet, je dois comprendre comment ça marche. Toute ma carrière à la Fondation a mené à ça.

Je ne les brûle pas comme il faut.

Il faut que je les brûle comme il faut.

Il est supposé que suite à les deux entrées suivantes ont été rédigées après la troisième session de test mais avant la destruction du site.

Entrée IV

laisse bruler le flot de chaleur

Entrée V

L'entrée consiste en trois pages consécutives de texte incohérent. De nombreux passages ont été écrits les uns sur les autres. La phrase "le troisième œil brûle tandis qu'il regarde le Père" est répétée en plusieurs endroits.

Il est supposé que les deux entrées suivantes ont été écrites après la destruction du site mais avant l'arrivée des forces de sécurité.

Entrée VI

Les molécules et les pensées de cette base ont été libérées par le souffle. La chair comme l'acier retournent à la chaleur iridescente, et à notre Père. Seule une âme demeure, un Classe-D que j'ai retrouvé recroquevillé et tremblant au fond de sa cellule. Si jeune ; il est arrivé ici pour le crime de s'être libéré d'un père abusif. Eugène. Son nom est Eugène. Je vais le guider vers son véritable Père, et parachever sa libération.

Entrée VII

Cette entrée est entièrement rédigée en marques brûlées au dos de l'entrée précédente ; il n'a pas pu être déterminé comment ces marques ont pu être formées si précisément.

Eugène et moi sommes devenus un, nos chairs changée en lumière, résonnant d'hymnes pour le Père. Les constructions se consument. J'ai pris son corps en moi, et nous nous sommes abandonnés aux feux de la passion. Alors nos corps ont été sublimés, et seule restait la passion. Nous sommes devenus la flamme gazeuse. Nous sommes une émanation tournoyante, diffusée vers le Père, et nous allons à nouveau ramener le souffle dans son corps.

Le contact avec le Site-278 (emplacement du Dr Garland) a été perdu à 5:15 ██/██/2008. Une reconnaissance aérienne a été faite au-dessus du site environ quatre (4) heures plus tard. Lors de sa découverte, le site avait été en grande partie démoli par ce qui fut déterminé être une série d'explosions. Trente-cinq (35) minutes furent nécessaires pour éteindre les flammes, après quoi une enquête approfondie fut organisée, qui révéla [DONNÉES CENSURÉES]. La Force d'Intervention Mobile Alpha-77 ("Ablation de la Crux", spécialisée dans le combat des entités électromagnétiques/thermiques) fut déployée dans la zone suite aux premières pertes, et parvint à éliminer l'entité. La forme post-transformation de l'entité, comme l'indiquent les enregistrements de l'unité aérienne envoyée sur place, était une masse de flammes autonome et mobile (via lévitation). Les unités au sol ont attesté que les flammes émises avaient souvent l'apparence de visages humains. SCP-2814 a été récupéré sur le lieu de la désintégration de l'entité, intact.

Huit (8) minutes après l'élimination de l'entité, diverses stations d'observation astronomique ont rapporté une hausse de 2,45% des radiations solaires durant 14 minutes et 28 secondes. Les protocoles de suppression d'information standards suffirent à empêcher l'incident d'être rendu public.

Journal d'Interview Attaché

Intervieweur : Dr Ryan Albert
Interviewé : Agent Esteban Vasquez
Avant-Propos : L'Agent Vasquez a été attaqué par l'entité au Site-278 et rendu temporairement inconscient par cette rencontre. En raison de la possibilité d'une contamination, l'Agent Vasquez est classifié en tant qu'anomalie jusqu'à nouvel ordre.
<Début de l'Interview>

Dr Albert : Agent Vasquez, y a-t-il quoi que ce soit que vous devriez ou voudriez me dire avant que nous ne débutions cette interview ?

Agent Vasquez : Vous allez me tuer ?

Dr Albert : Pas à ce que je sache. Mon superviseur tient à préserver votre vie, sous certaines conditions. Êtes-vous conscient de pourquoi nous devons vous classifier et vous traiter comme un humanoïde anormal ?

Agent Vasquez : Oh, j'en suis conscient. Et vous ?

Dr Albert : Franchement-non. Je n'ai que le rapport post-intervention pour me faire une idée de ce qui vous est arrivé. Ce debriefing sert à vérifier notre décision provisionnelle de vous classer comme anormal.

Agent Vasquez : Donc je dois témoigner pour valider votre décision de me traiter comme un SCP ?

Dr Albert : C'est à peu près ça, oui. Nous ne pouvons pas exclure la possibilité que vous vous changiez en quelque chose comme Garland.

Pause

Dr Albert : (soupire) Ecoutez, Jack Garland était mon ami. Je le connaissais depuis dix ans. On a travaillé sur les artefacts des Huǒjù zhi Zi dès le début. J'ai besoin de savoir ce que vous avez vu.

Agent Vasquez : …Je ne me souviens pas de ce qu'il s'est passé avant que je perde conscience, il y avait cette chose qui fonçait vers nous et mes équipiers qui tiraient. Ensuite je me suis réveillé dans le… la tempête.

Dr Albert : Une tempête ?

Agent Vasquez : Un vortex, je suppose. Une étroite colonne de feu ; je me souviens que, aussi abstrait et dingue qu'était cet endroit, j'étais surtout terrifié par à quel point il était étroit. Juste… étiré et agonisant.

Dr Albert : Un vortex de feu ?

Agent Vasquez : Ben, en partie de feu. Il était aussi fait de voix. Je veux pas dire qu'il y avait des voix à l'intérieur, je veux dire qu'il était fait de cris.

Dr Albert : Vous pouvez expliciter ?

Agent Vasquez : Pas vraiment. Je pouvais voir les voix, pas les gens-je n'entendais rien. Je n'ai absolument rien entendu tant que j'étais là-bas. C'était horriblement silencieux, mais je pouvais voir les flammes et les cris.

Dr Albert : Vous avez vu autre chose ?

Agent Vasquez : J'ai vu Garland, j'ai vu le Classe-D qu'il avait tué, j'ai vu mes… coéquipiers, et j'ai vu le mec qui avait fait le masque.

Dr Albert : Vous avez vu Jack ?

Agent Vasquez : J'ai vu leurs voix.

Dr Albert : Comment savez-vous que c'était le créateur du masque ?

Agent Vasquez : Je sais pas.

Dr Albert : Est-ce qu'ils ont communiqué avec vous, d'une façon ou d'une autre ?

Agent Vasquez : Non… mais je peux vous dire qu'ils étaient tous impuissants, même le créateur.

Dr Albert : Impuissants ?

Pause

Agent Vasquez : Navré.

Dr Albert : …Est-ce que vous avez vu quoi que ce soit d'autre ?

Agent Vasquez : J'ai vu les voix… attaquer le créateur. Je sais pas si c'était verbal ou physique, je dirais que les deux reviennent au même, là-bas. Ils l'ont traité d'"Hérétique", et dit un truc à propos des "frères du père".

Dr Albert : "Les frères du père ?"

Agent Vasquez : Honnêtement je ne sais rien de plus concernant ce qu'ils ont pu dire.

Dr Albert : Avez-vous quoi que ce soit d'autre à ajouter ?

Agent Vasquez : J'ai vu des étoiles. L'une d'entre elle, je crois, était notre soleil. Mais j'en ai vu neuf autres, et il y avait quelque chose qui clochait avec elles, y compris avec notre soleil.

Dr Albert : Veuillez clarifier autant que possible ce que vous voulez dire par "clocher," s'il vous plaît.

Agent Vasquez : Les étoiles étaient très pâles. Le vortex avait l'air de… nourrir notre soleil. Le rendait plus brillant. Mais les autres étoiles essayaient de se nourrir de lui, je crois. Ils essayaient de "voler" le vortex à notre soleil. Les autres étoiles devenaient plus brillantes, et les cris devenaient plus intenses. Pas plus forts, enfin, peut-être que c'est la même chose… je sais pas, je… je suis pas sûr de savoir.

<Fin de l'Interview>

Mise à jour : Bien que le statut de la relation entre l'Agent Vasquez et SCP-2814 n'ai pas été pleinement évalué, il est temporairement détenu dans un lieu inconnu pour des questions de sécurité. Les Huǒjù zhi Zi sont avertis de la connexion et de de l'interaction de Vasquez avec SCP-2814. Le ██/██/20██, une lettre sans adresse de retour est arrivée jusqu'à son dernier lieu de résidence en date. Cette lettre portait pour seul message l'insigne des Huǒjù zhi Zi's (un corbeau à trois pattes, nommé Yangwu ou Jinwu).

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License