Composez le S pour SCP
notation: +3+x
blank.png

"… S'agit-il d'un objet réel ?"

"Oui, monsieur".

"… Un objet réel à conserver et à confiner au Site. Pas un de ces objets bizarres et aléatoires que nous avons, comme les canards ?"

"Monsieur, il nous a fallu deux équipes de FIM et une partie de l'artillerie lourde juste pour le reconfiner après la découverte initiale de ses effets."

"Vines, c'est un cadran de téléphone rotatif !"

"Oui monsieur, de Classe Keter."

Le chercheur chevronné Rob Reed soupira. "C'est ton premier jour, n'est-ce pas, Vines ?"

"Monsieur, ses effets le classeraient presque comme Keter !"

Reed et Vines fixait le cadran à l'apparence inoffensive à travers la vitre pare-balles. Il avait l'air si banal, un vieux cadran de téléphone rotatif, séparé du reste du téléphone. Il était posé sur la table dans la salle d'observation et ne faisait rien.

"D'accord, faisons ce que nous avons à faire. Envoyez le Classe-D !"

Une lumière à la porte de la salle d'observation s'alluma et un Classe-D entra. Le Classe-D regarda autour de lui et se dirigea ensuite vers le cadran.

"D-6175161, veuillez vous approcher de la table et prendre l'objet."

D-6175161 prit le cadran et l’inspecta. "Que fait cette chose ? Invoquer la mort ou quelque chose comme ça ?"

Les deux chercheurs prirent des notes.

"Veuillez entrer les numéros suivants dans le cadran. 0, 7, 2, 7."

Le Classe-D fît ce qu'on lui avait demandé, le cadran faisant un agréable "sssshhhclick !" en se retournant. Après avoir entré le dernier chiffre, une lumière aveuglante remplit la salle d'observation. Alors que la lumière commençait s'estomper, une nouvelle forme prit la place de D-6175161. Il était encore humanoïde, mais l'extrémité de ses bras s'étaient transformées en ce qui ressemblait à des mitrailleuses MP5K et un reflet noir et lisse couvrait tout son corps. Il n'y avait pratiquement aucune courbe, ce qui donnait à l'être un aspect presque machinal, ainsi qu'une troisième protubérance plus grande en forme de canon au niveau de la tête.

Les chercheurs fixèrent la créature dans la salle d'observation. Vines fît sonner l'interphone.

"D-6175161 ? D-6175161, veuillez répondre".

L'être dans la salle d'observation leva la tête, "Je suis Orgun !" dit la voix sortant de la bouche du canon. Elle résonnait et ne ressemblait en rien à celle du Classe-D qui avait pris le cadran.

Reed et Vines restèrent tous deux bouche bée.

"D-6175161, pouvez-vous nous dire quelque chose sur ce que vous vivez en ce moment ?"

La créature pencha la tête d'un air interrogateur. "J'ai bien peur de ne pas comprendre votre question."

"D-6175161, vous possédez des mitrailleuses qui font office de mains. Cela ne vous dérange pas ?"

"Pourquoi diable cela me dérangerait ? C'est comme ça que j'ai été fait !"

"Je vous demande pardon ?"

"Aussi loin que je me souvienne, j'ai été conçu comme tel."

"D-6175161, vous vous souvenez que vous participez à une expérience pour la Fondation ?"

"Oui, monsieur !"

"Et pourtant, vous venez de me dire que vous vous souvenez avoir été fait comme ça ?"

Vines se pencha : "Monsieur, peut-être cela fait-il partie de l'effet ?"

"Peut-être. D-6175161, votre… artillerie. Est-elle fonctionnelle ?"

"Oui, monsieur. Souhaitez-vous une démonstration ?"

"Vines, ces murs sont à l'épreuve des balles, n'est-ce pas ?"

"Je crois que oui, monsieur."

"Très bien, D-6175161, vous pouvez procéder."

Sans hésitation, la créature se tourna en direction du mur derrière lui et tira sur lui une brève rafale. Les caméras de sécurité zoomèrent sur les balles encastrées dans le mur. Ou sur ce qui aurait dû être des balles. Les caméras contrôlées par les chercheurs révélèrent ce qui semblait être des dents humaines.

"C'est… intéressant…"

"Monsieur, n'est-ce pas semblable à ce que 126 peut faire ?"

"Quoi ?"

"Eh bien, c'est une mitrailleuse qui est aussi en partie organique.''

''…''

"On ne peut pas dire le contraire…"

"Putain, tu te fous de ma gueule…"


Vines et Reed avaient devant eux un épais bloc de documents. Dans une nouvelle salle d'observation sans dents coincées dans la paroi arrière et renforcées pour étudier le côté le plus dangereux des objets de classe Euclide, se trouvait le cadran rotatif.

"Donc, ce cadran transforme en quelque sorte les gens en SCP mais en une version de super-héros ?"

"Oui monsieur, c'est comme quelque chose qui sort de ces bandes dessinées qui ne cessent d'apparaître…"

"Quoi, celles de la "Force de Fondation" ?"

"Celles-là même."

"J'en ai vu quelques-unes, le style dans certains des derniers numéros était bizarre…"

"Pouvons-nous nous concentrer, s'il vous plaît, monsieur ?"

"Très bien, faites entrer le Classe-D !"

Un Classe-D entra dans la salle d'observation. Il prit le cadran.

"Alors, qu'est-ce que je fais ?"

"Veuillez composer le numéro suivant, D-4144445. 0 7 2 7."

Sssssshhhhhhhhhclick !

Une fois la lumière rallumée, un homme maigre vêtu de vêtements d'hiver en lambeaux avait remplacé le Classe-D. Des glaçons étaient suspendus de partout sur l'homme et il semblait frissonner.

"D-4144445, veuillez indiquer votre nom et toute compétence dont vous disposez."

"Je-su-suis, le V-v-v-vraim-ent Gelé !" répondit l'homme entre deux reniflements humides, avant d'étendre ses doigts gelés en direction de la fenêtre d'observation. Les ondulations de l'air firent légèrement vibrer la fenêtre. Comme il ne semblait rien se passer, l'homme appelé Le Vraiment Gelé baissa sa main.

"Je répète, veuillez ÉNONCER toute capacité dont vous pourriez posséder !"

"Hrrmm… Je peux infliger des gelures à mes ennemis."

Vines consulta le bloc-notes, "Il semble plus que probable que ce soit 532 ou 649." Il étudia l'être dans la pièce.

"Disons 532."

"Bon travail, merci, D-4144445. Veuillez revenir à la normale, composez le 7 2 7 0."


La main de Vines trembla de nouveau.

"Ok, plus de numérotation aléatoire. Je n'ai pas besoin de voir un autre… truc qui ressemble à Vous-Savez-Quoi et qui s'appelle lui-même "Les Bruits de Pas de Grand-mère" !

"Je suis d'accord, nous avons de la chance de n'avoir encore rien composé de Keter."

"Devrions-nous essayer le numéro suivi du numéro de l'article ?"

"Vines, qu'est-ce que cette chose a bien pu faire apparaître quand nous l'avons trouvée ?"

"Pas sûr. J'ai entendu dire par l'une des FIM survivantes qu'il ressemblait à une version en forme d'homme de l'un des 111 que nous possédons. Ils ont dit qu'il était confus et qu'il criait "Le Docteur Wonder-Dome" ou quelque chose comme ça."

"Restons-en aux humanoïdes pour l'instant…"

"Est-ce sage, monsieur ?"

"Un humanoïde coopératif."


"Très bien, D-7164343, décrochez et entrez les numéros suivants. 0 7 2 7 0 1 0 5."

Sssssshhhhclick !

À la place du Classe-D se trouvait une jeune femme aux longs cheveux blonds, un costume bleu moulant et un appareil photo Polaroid au design élaboré. Elle ne semblait pas choquée par sa situation.

"Nom, D-7164343."

"Photomancien !"

"D-7164343, votre identité civile actuelle serait-elle Iris Thompson ?"

"Je n'ai pas la liberté de le dire, monsieur."

"Pourquoi pas ?"

"Tout d'abord, cela irait à l'encontre de l'objectif du masque que je porte, monsieur. Et deuxièmement, cette information est restreinte. Si vous voulez plus d'informations sur moi ou sur quelqu'un d'autre dans le Projet : Pandora, vous pouvez contacter la Commission de Sécurité des Pouvoirs de la Fondation."

"…Quoi ?"


"Nous avons tout un univers dehors, où une autre Fondation agit comme une putain de force de sécurité en utilisant des SCP comme des héros costumés, et aucun d'entre eux ne connaît ce cadran !

"Ils n'étaient pas tous de la Fondation de leur monde ! D'après le gamin qui distribuait le journal, Wondertainment a sa propre équipe de héros faits maison. Et puis il y a ce type à la tête en forme de haut-parleur qui a dit qu'il était de l'Église…"

"Vines, c'est de la folie."

"Comme tout ce dont nous nous occupons, non ? Je veux dire, nous avons eu un lapin anthropomorphe astronaute, un trou sensible dans l'univers et un dinosaure mort-vivant en décomposition de l'enfer. Et tout ça juste aujourd'hui !"

"C'est pas ce que je veux dire, Vines."

"Et très franchement, monsieur, j'aurais pu me passer d'une chose homme-tank qui me dise comment mieux faire mon travail ! Je me fiche de savoir combien de qualifications il avait."

"Non, Vines. Je veux dire, pourquoi est-il classé comme Keter ?"

Vines eut un regard vide pendant un instant et pointa du doigt les résultats. "C'est écrit juste là, monsieur ! Si cette chose est utilisée, elle pourrait potentiellement détruire la Terre !"

"Et si elle n'est pas utilisée ?"

''…''

"C'est bien ce que je pensais…"

"Je vais juste le marquer comme "Sûr"."

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License