SCP-408-FR
notation: -3+x
blank.png
Dreknor

Dreknor, reproduction d 'un navire du même modèle que SCP-408-FR, amarré au port de Cherbourg.

Objet # : SCP-408-FR

Niveau de Menace : Rouge

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Jusqu'à présent, SCP-408-FR n'a pas pu être confiné. Sa capture étant une priorité absolue pour la Branche Francophone de la Fondation, un protocole est établi afin de pouvoir le localiser et le capturer. La zone géographique correspondant à la Mer du Nord et la Mer de la Manche doit donc faire l’objet d’une surveillance accrue à l'aide des moyens suivants :

  • une surveillance par satellite de la zone géographique désignée ;
  • une surveillance des télécommunications provenant des navires civils et militaires ou des avions de surveillance côtière passant dans la zone géographique désignée ;
  • une surveillance de tout rapport fait auprès des autorités maritimes compétentes dans la zone géographique désignée par le biais d’agents de terrain infiltrés.

En cas de manifestation avérée de SCP-408-FR, une alerte de Niveau 2 doit être émise et le personnel affecté à son étude doit être prévenu dans les plus brefs délais. La FIM Gamma-6 ("Amuse-gueule des Profondeurs") doit être immédiatement déployée sur place afin de neutraliser SCP-408-FR et de le capturer (voir Addendum no 1 "Scénario Rollo"). L’intégralité de l’intervention de la FIM Gamma-6 doit être enregistrée sur support vidéo grâce aux caméras embarquées des agents. Une retranscription de celle-ci devra être remise aux membres accrédités à l’étude du comportement de SCP-408-FR. En cas de présence de survivants à une attaque de SCP-408-FR, un amnésique de Classe A doit leur administré. La mise en œuvre d'un scénario visant à faire sombrer le navire attaqué à cause d'une erreur humaine doit être effectué pour dissimuler l'attaque. Enfin, en cas de réussite du "Scénario Rollo", SCP-408-FR doit être immédiatement confiné au sein du Site-He-408-FR.

Description : SCP-408-FR est une entité sentiente ayant la forme d’un langskip, un navire viking du XIème siècle après J.-C. Celui-ci dispose de tous les éléments caractéristiques de ceux de cette époque : il mesure environ 15,5 mètres de long pour 2,6 mètres de large ; possède 24 rames disposées en douze rangs ainsi qu'une autre rame sur le côté tribord arrière servant de gouverne ; est composé de bois et d'autres matériaux tels que le fer et l'étoupe utilisés par les peuples scandinaves pour la construction de leurs navires (voir Addendum no 3 "Rapport d'analyse de SCP-408-FR-A") ; la figure de proue est en forme de tête de dragon à gueule ouverte. Il est à noter que SCP-408-FR disposait auparavant d'un mât : les photographies issues des repérages aériens effectués par la Fondation montrent l'intérieur de SCP-408-FR laissant apparaître la base brisée de celui-ci. Cependant, il n'existe aucun consensus sur la raison de la cassure du mât et de ce qui a pu en advenir par la suite.

SCP-408-FR est dépourvu de tout opérateur humain mais est néanmoins capable de se déplacer seul en actionnant ses rames. La vitesse qu'il peut atteindre est supérieure à celle d'un langskip normal : les observations par satellite et par les équipes d'intervention montrent que sa vitesse de pointe est de 30 nœuds ou 55,56 km/h, inatteignable pour les navires de cette époque. Ses caractéristiques physiques permettent également d'affirmer que SCP-408-FR adopte un comportement animal. En effet, les rames de SCP-408-FR peuvent également faire office de "pattes" : les témoignages de survivants d'attaques de navires plus gros que SCP-408-FR et les rapports de la FIM Gamma-6 semblent indiquer que celui-ci est capable d'utiliser ses rames pour escalader la coque de certains navires à la façon d'un arthropode, "comme un mille-pattes" toujours selon le témoignage. De plus, il est capable d'éventrer les coques et autres élément métallique avec aisance : le rapport de la fouille de l'épave du sous-marin soviétique S-43 montre que SCP-408-FR peut déployer une force d'environ 81 tonnes-force par m², soit 892,40515 kN (voir Addendum no 2 "Liste des attaques recensées de SCP-408-FR"). La figure de proue semble apparaître comme la tête de SCP-408-FR : les témoignages ont rapporté que ce dernier utilisait les yeux de la figure pour se situer dans l'espace et également pour débusquer ses proies se dissimulant dans les recoins du navire cible. Durant ses attaques, il utilise la gueule de la dite figure pour attaquer les humains présents. On ignore toutefois si l'ingestion de viande humaine fait partie d'un processus alimentaire étant donné qu'aucune observation n'a permis d'établir si SCP-408-FR relâche des déjections ou semble souffrir de la faim. Enfin, SCP-408-FR est doté d'une capacité de régénération importante : les observations faites à la suite de l'incident [DONNÉES SUPPRIMÉES] ont révélées que l'aviron détruit lors de la précédente intervention avait repoussé à l'identique (voir Addendum no 3 "Rapport d'analyse de SCP-408-FR-A").

SCP-408-FR est également capable de se déplacer sous l'eau. Les quelques observations de ce comportement établissent qu'il s'enfonce par l'avant pour s'immerger entièrement et qu'inversement, il se braque vers le haut en poussant sur ses rames pour remonter à la surface. La profondeur maximale qu'il peut atteindre est à ce jour inconnue, bien que le pallier de 300 mètres soit retenu : il s'agit de la profondeur à laquelle le sous-marin S-43 a été attaqué. Le docteur Alix a suggéré que lorsqu'il n'est pas en train d'attaquer des navires, SCP-408-FR passe le plus clair de son temps sous l'eau. Bien que cette hypothèse n'a pu être confirmée par aucun élément concret, elle demeure l'explication privilégiée pour expliquer les déplacements erratiques de SCP-408-FR. À noter que toutes les tentatives de la Fondation pour lui fixer une balise GPS à l'instar des requins ou des baleines, ont toutes échouées : SCP-408-FR est toujours parvenu par un moyen inconnu à se débarrasser des balises GPS au bout de quelques minutes passées sous l'eau. De plus, l'ensemble des observations de SCP-408-FR l'ont toujours montré naviguant uniquement en mer et jamais sur des fleuves ou autres cours d'eau. Les expériences sur SCP-408-FR-A ont démontré que cette aversion pour ses milieux était dû à une réaction négative à l'eau douce qui agit comme un liquide corrosif sur le bois composant celui-ci (voir Addendum no 3 "Rapport d'analyse de SCP-408-FR-A").

L'autre élément anormal caractérisant SCP-408-FR est la fréquence de ses apparitions. Les observations de ce dernier démontrent un caractère purement aléatoire : c'est-à-dire qu'il n'y a aucune cohérence ni schéma de répétition semblant illustrer une routine dans son comportement. Il apparaît que SCP-408-FR puisse rester de nombreuses années inactifs tout comme être capable de plusieurs apparitions en moins d'un mois. Toutefois, l'étude de celles-ci a démontré que la zone géographique dans laquelle celui-ci se déplace se limite aux Mers de la Manche et du Nord. À ce jour, l'équipe étudiant le comportement de SCP-408-FR estime qu'il s'agit de son "lieu de prédilection", c'est-à-dire de l'endroit qu'il semble préférer pour chasser.

SCP-408-FR a été porté pour la première fois à l'attention de la Fondation en 1968, lors de l'incident [DONNÉES SUPPRIMÉES]. La surveillance de SCP-408-FR par la Branche Francophone de la Fondation a dès lors été mise en œuvre avec comme objectif final de le capturer. Face aux échecs des premières tentatives, il a été décidé d'observer SCP-408-FR afin d'étudier son comportement et de trouver une faiblesse à exploiter. Dans cette optique, une étude à durée indéterminée a été mise en œuvre et sur demande du O5-█, le docteur Alix a été commissionné pour diriger celle-ci, ainsi que pour concevoir un moyen de capturer SCP-408-FR. Ce dernier a donc rédigé le "Scénario Rollo" donnant toutes les directives pour tenter de le confiner.

Addendum no 1 : "Scénario Rollo"

Addendum no 2 : Liste des attaques recensées de SCP-408-FR

Addendum no 3 : Rapport d'analyse de SCP-408-FR-A

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License