SCP-282-FR
notation: -3+x

Objet # : SCP-282-FR

Niveau de Menace : Rouge

Classe : Euclide Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-282-FR doit rester confiné dans une salle verrouillée dont les murs sont en briques renforcées par des poutres et barres blindées en acier, de dimensions 12x12x6 mètres et dont la clef est gardée en permanence par le Pr. N███████, coordonnateur des Recherches. La salle doit être équipée d'une (1) table, de deux (2) chaises, d'un (1) lit standard, et d'un système de dépressurisation rapide.
Toute interaction avec SCP-282-FR doit se faire sans aucun témoin, entre 12h10 et 22h00. L’employé chargé de l'interaction doit être accompagné de 2 officiers de sécurité qui resteront à l’entrée du conteneur jusqu’à son retour. Il doit être équipé d'une montre numérique réglée en temps réel par satellite. Après l'entretien, l’employé doit se rendre à l’arrière de la zone de confinement, et y rester jusqu’à l'heure du début de l'entretien. Pour des raisons de sécurité, toute communication ou contact physique avec qui que ce soit est à proscrire durant cette attente. Le système de dépressurisation doit être activé à l'instant où le membre du personnel chargé d'effectuer l'interaction parvient à moins de dix (10) mètres de SCP-282-FR. Il doit être désactivé graduellement au bout de trente (30) secondes. Toute interaction avec SCP-282-FR est interdite jusqu’à nouvel ordre par le conseil O5. Chaque jour à 12h07 (heure locale), une ration alimentaire standard devra être introduite dans la cellule via un compartiment prévu à cet effet. Le plateau utilisé doit être récupéré avant le lendemain 10h.

Description : SCP-282-FR est un être humanoïde doué de parole (il maîtrise le français et semble parler quelques mots d'allemand) assimilable à une femme de type caucasien d'environ ██ ans (à la date de dernière mise à jour du rapport, le 17/03/████), d'une taille de 1m69, blonde aux yeux vairons (l’œil droit est bleu et l’œil gauche est marron) et semble être la cause d'un phénomène qui inverse localement le défilement du temps.
"La zone dans laquelle le temps défile du futur vers le passé s’arrête brutalement à une distance d'environ cinq (5) mètres de l’épicentre. SCP-282-FR vit normalement à l’intérieur de cette distorsion temporelle, et n'est pas conscient d’être la cause de celle-ci.
Toute évocation de cette possibilité se traduit par une réaction verbale violente, cependant SCP-282-FR n'a jamais tenté d'agresser un chercheur lors d'une Interview"
- Pr. N███████
SCP-282-FR est confiné dans la salle depuis la création de celle-ci, peu après sa découverte par la Fondation, le 12/12/1███ à l’âge de ███ ans. Il est prévu qu'il disparaisse à sa naissance, qui devrait s'effectuer par "génération spontanée" le 17/08/2███. Il prétend s'appeler Cassandre. (Pour plus d'informations, se référer à l'Interview 282-01)
La date d'apparition (correspondant à celle de sa mort) de SCP-282-FR est inconnue, mais évaluée comme "inférieure à 3 ans avant sa découverte" par le Pr. N███████.

En cas d’entrée dans la zone de distorsion causée par SCP-282-FR, toute personne voit son déplacement suivant la dimension du temps s'inverser, pour s'accorder avec celui de la distorsion. Les personnes concernées ne ressentent rien de particulier lors de cet événement, et la seule manière pour elles de constater le changement est de regarder leur double d'eux-même défiler a l'envers.

"C'est marrant, ça me rappelle les vieux films ██████ que je regardais à l'envers en rembobinant la cassette quand j’étais petit" - Chercheur ████████

Cette entrée dans la distorsion entraîne une disparition d'énergie, provoquant une implosion dont l'ampleur est proportionnelle au nombre de personnes qui y entrent, et à la puissance quatre (4) au nombre de paradoxes temporels qui sont crées suite à cette distorsion.
De ce fait, il est évident qu'aucune information venant du futur ne doit transiter jusqu'au présent par ce biais, et SCP-282-FR ne doit en aucun cas être informé d’événements antérieurs à sa mort ni déplacé, afin d’éviter toute création de paradoxes temporels.
Il faudra bien, vers la fin, qu'on lui explique qu'il ne doit pas nous révéler des informations venant de son passé ! - Pr. N███████

À la fin de l'interaction (du point de vue de la personne qui la réalise, soit au début dans notre ligne temporelle) la personne se retrouve dans son propre passé et doit empêcher toute rencontre paradoxale avec elle-même ou quiconque pourrait être amené à savoir qu'elle vient du futur.

Addendum 282-01 : Le 12/12/1███ les chercheurs ███ ████████ et ██████ ████████ ont établi un premier contact avec SCP-282-FR. Une violente implosion a immédiatement fait suite a l'intervention, détruisant partiellement la salle. Toutefois cette rupture de confinement n'eut que des conséquences minimes, SCP-282-FR n'ayant manifesté aucune volonté d’évasion. Il a pu être déterminé par la suite que la cause principale de cette implosion a été le paradoxe temporel de l'origine du nom "Cassandre", qui forme une boucle temporelle (SCP-282-FR le tenant de la Fondation qui le tient de lui qui… etc).

"Si la simple existence du nom "Cassandre" peut provoquer de tels dégâts, imaginez ce que causera [DONNÉES SUPPRIMÉES] !" - Chercheur Senior ████████

Addendum 282-02 : Le 27/01/19██, le Chercheur ██████ ████████ a pu mesurer la quantité d’énergie détruite par le retour d'une personne dans le passé : Celle-ci suit la loi $E=mc^2$, appliquée a la personne concernée et la déterminer comme étant indépendante de la durée du voyage temporel.

Addendum 282-03 : Le 28/01/19██, le Chercheur Senior ███ ████████ a établi que la quantité d’énergie détruite était directement proportionnelle au nombre de personnes impliquées dans le voyage. Établissement de l'interdiction pour plus d'une personne à la fois d'interagir avec SCP-282-FR.

Addendum 282-04 : Le 07/01/20██, le Chercheur ██████ ████████ a pu déterminer que la quantité d’énergie détruite était proportionnelle au nombre de paradoxes créés élevé a la puissance 4.

CLASSÉ CONFIDENTIEL – PERSONNEL DU NIVEAU 4 UNIQUEMENT

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License