De l'origine de Kybian
notation: +14+x

"Berվali ? Berվali, tu comprends ce que je veux dire ?"

Berվali s'agrippait comme il pouvait à son mug de café. Son crâne lui faisait un mal de chien. Et depuis combien de temps est-ce que Christophe était dans son bureau ? Et pourquoi ce besoin de lui tenir la jambe à propos de… de ce genre de chose ?

"Je… Oui, je crois que… Désolé, j'ai salement mal à la tête…

- C'est normal, c'est parce que je l'ai cité.

- Cité quoi ?"

Christophe soupiվra. Sa fatigue apparente lui donnait l'air d'avoir dix ans de plus.

"On a plus beaucoup de temps, je vais faire court. On a un SCP qui mange les concepts. Tu vois ce que je veux dire ?

- Pas vraiment, non.

- Un skip. Qui… corrode, qui détruit les concepts. Tu écris un mot sur un petit papier. Tu fous le papier sur SCP-… SCP… -FR… Oh merde, ça commence. Bref, tu fous le papier sur le skip, et le concept disparaît de l'univers, à tout jamais. De l'existence. Mettons que j'écrive "vache", le concept de vache disparaît. Les vaches restent, hein, mais… c'est compliqué à expliquer. Tu peux te cogner contre une vache, hein, mais comme leur concept n'existe plus, tu ne te rends compte de rien. Tu vois ?

- C'est un peu comme quand quelqu'un est effacé de la réalité ? Comme SCP-056-FR ? Toutes les conséquences, tout ce qui était inhéվrent à la personne disparaît ?

- Exactement ! Sauf que les vaches restent. Enfin la personne. Bref. Nous l'avons. SCP… euh… SCP… Hmpf. SCP-033, tu vois ce que c'est ?

- Le fameux chiffre qu'on a manqué ? Oui, bien sûr, j'ai…

- Justement : on ne l'a pas manqué ! C'était dans… le… rapport de… les tests… du truc… euh… Je veux dire qu'avant, tout le monde connaissait ce chiffre ! Il était là, bien rangé avec tous les autres chiffres ! Mais ils l'ont écrit, et passé trop près du… euh… le skip… et le chiffre a disparu ! Mais on a 033. Il est resté. On a des exceptions. Euh…"

Christophe fixa, inquiet, le vide.

"Quoi ? lui demanda Berվali.

- J'ai oublié ce que je voulais dire. Ah oui : le rapport du skip est tombé dedans. Un bête acվcident. On l'avait stocké dans un coffre hermétique, ici, au Site-Nun, où il ne risquait rien, mais lors d'une inspection, son rapport a été approché. Il a bouffé son propre concept.

- Oh ? Donc… je suppose que je suis censé le connaître ?

- T'étais un de ses responsables, Berվali. L'effet atteint plus rapidement ceux qui étaient familiers au concept. Moi j'en avais… juste… juste… euh, comment ?… juste entendu parler, mais là je m'adresse à toi. Tout le monde oublie. Il a bouffé son propre concept. On ne saura plus ce que c'est, on ne pourra plus le détecter par aucun moyen. Mais j'ai aucune idée de si ça revient à de l'auto-destruction, ou s'il va rester bien présent au milieu du Site-Nun, avec des effets bien réվels contre lesquels on ne pourra plus se prémunir.

- Je… on peut pas prendre de risque… ah, merde, ma tête ! Qu'est-ce qu'il m'arrive ?

- Tu assimiles des informations qui ne devraient pas exister… ça me le fait à moi aussi, t'en fais pas. Écoute, tu connais le secret de SCP-033 ? Le téléphone arabe ! La vérité, c'est que ce chiffre, alors qu'il s'estompait, a été recopié et recopié et recopié encore, jusqu'à ce qu'arrive une copie, une seule, suffisamment ratée, moche et ambiguë pour survivre et passer pour un simple gribouillage. Personne ne savait ce qu'elle faisait là, sa présence était parfaitement arbitraire, séparée du modèle original disparu ! Le laisser tranquille, c'est bon, mais le traiter comme un chiffre… ça… le… Aaaaah !"

Christophe grogna en se massant les tempes.

"Ok, on a plus le temps. On ne peut rien faire pour arrêter le processus, mais en suivant cette logique, on peut prévenir ! Il faut avertir le plus de monde possible que quelque chose cloche, que quelque chose manque !

- Qu'est-ce que tu comptes faire ?

- Combien il y a de lettres dans l'alphabet ?

- Vingt-sept, pourquoi ?

- Et tu sais d'où viennent les noms des Sites ?

- Ben, de l'alphabet hébreu, tout le monde sait ça…

- Pas tout le monde, non. C'est sur ça que je mise.

- Quoi ?

- Berվali, je vais sacrifier une lettre. Une lettre hébreu. Tout comme aleph a donné "a", tout comme beth a donné "b", kybian a donné "վ". C'est cette lettre que je vais sacrifier. J'y ai bien réfléchi et c'est celle qui nous sert le moins avec "w"…

- Euh… Je n'ai absolument aucune idée de ce dont tu parles.

- Je te parle de SCP-… SCP-… tu te souviens de la conversation qu'on est en train d'avoir ?

- Euh… tu voulais sacrifier… une… lettre ?… mais avant…

- Oh, bordel. Bon. Kybian est une lettre hébreu, pas de notre alphabet actuel. Donc "վ", qui en descend, sera effacé à son tour, mais plus tard. Je veux que, une fois que je serai parti, tu te concentres sur "վ", et que tu remontes à sa racine. Souviens-toi, c'est un avertissement. Tu dois aborder la première personne que tu trouveras. Tu dois lui dire qu'il faut renommer le Site "Kybian" et qu'elle doit faire remonter l'info. Elle en parlera à quelqu'un d'autre, qui fera remonter l'info à quelqu'un et ainsi de suite jusqu'aux O5. J'ai confiance en les O5, ils savent repérer quand un truc est anormal et méta et trans-dimensionnel, ce genre de bordel. Ils renommeront le Site, j'en mets ma main au feu. Qu'ils comprennent pourquoi ou non. Quand ce sera fait, tout le monde s'interrogera sur "pourquoi Site-Kybian ?" et nous aurons une chance.

- Ouais, ok… et… pourquoi tu veux faire ça déjà ?

- OH, MAIS MERDE ! Ok… Ok, du calme, ok… J'y vais. Surtout souviens-toi : concentres-toi sur Kybian. Quand tu commenceras à avoir du mal à t'en souvenir, à penser à la lettre, trouve quelqu'un et dis-lui "il faut renommer le site Site-Kybian, c'est essentiel, faites passer". Ok ?

- Euh… Ok ?

- J'y vais."

Et Christophe partit, laissant Berվali seul à son bureau, passablement abasourdi. Il ne saisissait pas vraiment pourquoi il devait faire ça, mais… Il connaissait Christophe depuis si longtemps, il avait confiance en lui. Il lui valait bien de suivre ses délires de temps en temps.
Il avala une gorgée de café froid.

"Bon, alors… L'alphabet hébreu, voyons voir… Si je me souviens bien, c'est : Aleph… Beth… Guimel… Kybian… Dalet… He…"

Déjà loin du bureau de Berվali, dans l'aile Ouest du Site-Nun, Christophe se concentrait. Où était-il ? Où était-il ? Il sortit un petit bout de papier de sa poche. Entre SCP-1426-FR et SCP-922-FR, avait-il marqué en prévision. D'accord.

Tav… Aleph… Beth… Guimel… Kybian… Dalet…

Christophe retourna le petit bout de papier, sortit un stylo, et retraça le signe hébreu représentant kybian, d'une main tremblotante.

Samech… Ayin… Pe… Tsade… Qof… Resh…

La caisse était belle et bien là. Après tout, ce n'était pas le concept de la caisse qui avait été avalé. Christophe retira le couvercle, et regarda à l'intérieur.
Il n'y avait rien.
Mais ce n'était pas vide pour autant.

Shin… Tav… Aleph… Beth… Guimel… Ky… K… Kyb…

Berվali comprit que quelque chose clochait. Il n'aurait pas su dire précisément ce que Christophe lui avait seriné pour qu'il s'amuse à répéter l'alphabet hébreu, mais il savait qu'il fallait qu'il réagisse maintenant que K… ian… que K… que cette lettre lui échappait.
Il jaillit hors de son bureau, avec la sensation que son cerveau bouillonnait. Titubant dans le couloir, en nage, il tomba très vite sur sur un garde qu'il connaissait de loin. C'était Aniվ… Ani… C'était… Oh, et puis merde. Il choppa au col.

"Écoutez moi bien, Agent. Vous allez répéter ce que je vais vous dire à tout le monde, d'accord ? Faites remonter le message. Il faut renommer ce site K… il faut… il faut renommer ce site… euh… Ky… Ky… Kybian. Oui ! Il faut renommer ce site Site-Kybian ! Vous m'entendez ! Vous…"

Sentant sa vision se flouter, Berվali se laissa lentement basculer contre le mur pour pouvoir rester debout, au bord du malaise.

"Vous êtes sûr que vous allez bien, docteur ?

- VOUS ÊTES SOURD OU QUOI ? Faites passer le message ! C'est essentiel ! Bougez-vous ! C'est… C'est…"

Berվali s'écroula. Le garde hésita quelques secondes sur la marche à suivre, paniqué, puis, après délibération avec lui-même, décrocha son talkie-walkie.

"Euh… Tom ? Écoute, j'ai un message qu'il faut faire transmettre jusqu'au directeur du site -ou au dessus, je sais pas qui décide de ce genre de chose, mais… Faut renommer le Site-Nun "Site-Kybian", à ce qu'il paraît. Je me suis bien fait comprendre ? Non, aucune idée, mais je veux pas me faire pourrir pour ne pas avoir suivi les instructions. Ouais. Ok ? Ouais, tu fais ça."

Raccrochant son talkie, il s'agenouilla vers le docteur.

"Monsieur ? Ça va monsieur ?

- Ça va… peut aller… Horrible migraine…

- Je vous appelle le service médical. Vous vous appelez ?

- Ber… Ber… Je m'appelle… m'appelle Be…

- Bertrand ?

- Oui, Bertrand ! Oui ! Oui, ça doit être ça. Je m'appelle Bertrand Guichard. Docteur Bertrand Guichard.

- Eh ben, Guichard… Qu'est-ce qui vous a mis dans un état comme ça ? Pas un mémétique j'espère ? demanda l'Agent, soudain paniqué à l'idée d'être contaminé à son tour.

- Non… Non, je crois pas, c'est la faute à Christophe, tout ça…

- Qui ça ?

- Le Dr. Christophe Millet. Un collègue à moi. Il m'a demandé… euh, je sais plus… Et il est parti… Je ne sais plus non plus. Ah, putain, mon crâne…

- Connaît pas. Il bosse dans ce service ? Vous voulez que j'envoie quelqu'un le chercher ?

- Oui, volontiers… Il a quelques petites explications à me donner, je crois…

- Bien, dit l'agent qui reprit son talkie-walkie. Bon, je suppose qu'il a son nom sur son badge, hein ?

- Oui, il… Il… Bertrand avait de plus en plus de mal à penser.

Il…
Le SCP.
Kybian.
Oh merde.
Son badge.

"Hey, Tom, c'est moi à nouveau. Il faudrait que t'envoies quelques hommes chercher un chercheur, c'est le Dr… euh… euh… Attends une seconde. C'est quoi le nom de votre collègue, déjà ?"

Bertrand Guichard leva vers l'Agent de grands yeux étonnés.

"Qui ça ?"

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License