Dans le plus grand secret
notation: +32+x
blank.png

L'atmosphère rouge et le bruit strident des alarmes. Les gardes courant dans le couloir, et les docteurs faisant de même dans la direction opposée. Et moi. Immobile. Passant la serpillière. C'est ce que j'ai toujours fait ici, et c'est ce qu'on m'a toujours dit de faire. Et pourtant, j'ai peur. Cette alarme, cette lumière rouge reflétant sur les murs gris du couloir. Des hurlements. J'ai entendu ces mots : "Brèche de confinement". Un docteur me bouscule.

Je vais mourir ?

Je voyais, juste hier, passer des docteurs, dans ce même couloir. Jamais un seul d'entre eux ne m'a adressé la parole. Et cette alarme n'y change rien. Je fuirais bien, mais où ? Je ne sais même pas où je suis. Géographiquement, je veux dire. Je remets la serpillière dans le seau afin de l'humidifier, puis je continue de la passer. La dernière fois que j'ai eu une heure entière de pause, je me suis approché des limites du site. Excepté les montagnes abruptes, la forêt et les centaines de gardes, je n'ai pas pu voir grand chose.
Un garde tape dans mon seau, le renversant à moitié sur mes chaussures avant que je le relève. Mon instinct naturel hurle dans ma tête.

Je ne veux pas mourir !

La localisation de ton lieu de travail est confidentielle, m'avait-t-on dit pour m'expliquer les vitres teintées de la voiture qui m'emmenait pour la première fois ici. Lorsque mon recruteur m'avait récupéré, j'étais dans la rue, il pleuvait. Un problème financier, un rejet familial… Cela faisait deux ans que j'y errais.
Je déplace le seau quelques mètres plus loin, afin de continuer de nettoyer le sol. Quelques gardes passent, je me prends un coup de coude, je ne vois presque plus de docteurs.

Je ne veux pas mourir…

J'étais seul, j'étais désespéré ! Et là, un homme en costume vient me voir, me propose un emploi, alors j'accepte. Je signe le contrat, sans même le lire : un travail, quand tu es à la rue, ça ne se refuse pas. Alors, depuis, j'astique les sols d'un lieu inconnu, au milieu de l'inconnu, avec des gens inconnus, qui font des choses inconnues. Brèche de confinement ? Confinement de quoi ? Ils gardent quoi entre ces murs ? Aïe. Je m'écrase au sol. Un garde, en passant, m'a bousculé. Il est reparti sans rien dire, sans faire attention. Je saigne du nez.

Je vais mourir.

Je me relève, et j'arrête de travailler. Le bruit et la lumière sont toujours là, les cris se rapprochent. J'aurais aimé être en vacances, comme c'était le cas une fois par an. Du repos, de la liberté… Je repense alors à ma petite chambre, une dizaine de mètres carrés. Finalement, la rue ou la prison, la liberté ou le confort… Au moins, on ne mange pas trop mal à la cafétéria, dans notre coin, entre concierges. La porte s'ouvre brusquement, rompant le seul bruit des alarmes et des cris, laissant la place au rugissement d'une bête inconnue et indescriptible. Est-ce un humain, une bête, un objet ? Je glisse sur le sol mouillé et m'y écrase.

Bonjour, la Mort.

Maintenant que j'y pense, je n'ai jamais connu les noms du personnel qu'en écoutant des discussions ou en lisant leurs badges… Je ne leur ai jamais adressé la parole. Qui sont ces gens ? Sur quoi travaillent-ils, qu'est-ce que c'est que cette créature ? Elle me saute dessus, je pointe alors ma serpillière, qui devient soudainement une arme à mes yeux, devant moi, pointée de manière menaçante. Viens, je n'ai plus peur. Je mourrai ici, sans savoir pour qui, pour quoi ni pourquoi. Sans savoir qui sont ces docteurs, ce qu'ils font, où je suis. Sans savoir qui tu es, Mort. Je n'ai pas de famille, pas d'amis. Je pars seul, dans le plus grand secret, avec comme dernière vision une forme me sautant au visage et une serpillière devant moi pour seule chance de l'arrêter.

Rapport de la brèche de confinement n°████-██
Date : ██/██/████
SCP Impliqué(s) : SCP-████
Sévérité : Moyenne
Lieu : Site-██
Dégâts matériels : 122 236 $
Indemnisation des familles : 40 000 $
Décès : Garde Jerson, Garde Pirnet, Garde Erne, Garde Sweatern, Garde Mick, Garde Froul, Garde Merlerne, Docteur Faune, Docteur Bernard, Docteur Marnel, Docteur Aby, Docteur Milsant, Docteur Duprez, plusieurs concierges

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License