Concours d'Halloween

Il y a des nuits plus noires que d’autres, des nuits obscures où les histoires les plus sombres se réveillent, des nuits où pages et trames narratives sortent des étagères pour ajouter de nouveaux drames à leurs péripéties, des nuits où il ne fait pas bon être archiviste ; mais le goût du risque fait partie du charme du métier…

Une baladeuse dans une main, un grand pistolet à clous dans l’autre, le maître des lieux faisait la ronde. À son passage, même les histoires les plus dures frissonnaient et se cachaient sous leurs couvertures de cuir, tout en sachant que cette maigre protection ne les protégerait pas la fureur de l’archiviste en chef s’il le décidait. Un seul regard sur les sombres étagères suffisait à faire trembler des rayons entiers ; même les vieux ouvrages les plus morbides, écrits dans des langages interdits, montraient pages blanches face à lui ; en tant qu’ouvrage, on craignait forcément cet homme, ou on ne le connaissait pas.

C’était d’ailleurs ce dernier point qui l'amenait à parcourir son domaine en cette nuit sombre : un nouvel arrivage. On l’avait prévenu de troubles, on avait perdu contact avec son subordonné de garde. Au loin, on entendait certaines feuilles voler à la recherche de quelques aventures, alors qu’il avait surpris le regard d’un traité ésotérique, planté au-dessus d’une étagère de bois noir, le toisant d’un air étrange.

Il retrouva finalement son adjoint, lampe éteinte, avachi par terre. Le pauvre était mort au combat, tranché de toutes parts. C'était les risques du métier. Il s’était bien battu, et le papier se mêlait plusieurs fois à la chair : il était mort le poing fermé, arrachant à son bourreau quelques pages. L’archiviste se signa et les lui prit avec un respect tout particulier, celui de derniers adieux au héros.

Les pages étaient pour la plupart coupées ou maculées de sang, et il n’était pas rare de n’avoir qu’une citation entière à se mettre sous la dent, mais l’archiviste avait bonne mémoire. Il trempa ses doigts dans la flaque formée aux pieds de son collègue, mélange d’encre et de sang, et se traça deux traits sur les joues. Une histoire qui tue quelqu’un est une histoire de meurtre, pas de retour possible. Il se rappela ses jeunes années de simple libraire, et ce qui lui avait valu la crainte des ouvrages. Il sourit.

Un grand frisson parcourut les archives. Le monstre partait en chasse. Ce soir, une histoire connaîtrait une chute aussi brutale que rapide, et l’archiviste saurait trouver la bonne… Avec son équipe !

Règles


Pour ce concours d'Halloween, vous devez choisir l’une des citations ci-dessous et raconter quelque chose qui s’en inspire selon les règles suivantes :
  • Votre écrit doit contenir la citation choisie et être basée sur l’horreur, l’angoisse ou le suspens. Les participations dont le lien avec la citation originale est trop faible pourront être exclues du concours sur vote du Staff.
  • Collaborations autorisées.
  • Pas de limite de membres/groupes par citation, dans les limites du raisonnable (si vous travaillez sur la même citation que cinq autres personnes, le public risque d'être bien plus sévère sur toute ressemblance entre vos travaux finis !).
  • Les participations doivent être exclusives au concours : interdiction de réutiliser des brouillons préexistants.
  • Pas de format imposé : il peut s’agir d’un conte, d’un rapport ou d’un format GdI.
  • L’écrit peut comporter plusieurs pages annexes, mais seuls les votes de la principale seront pris en compte.

Phases

Phase de Réflexion (14/10 — 15/10) : Ce jour-tampon est laissé au lancement du concours pour permettre à tous de prendre connaissance de son existence et de ses règles. Les citations pourront être choisies dès le 15 octobre à 22 heures.

Phase de Préparation (15/10 — 22/10) : Chacun peut s’inscrire sur cette page dans le tableau plus bas. Néanmoins, les inscriptions ne se ferment pas avec le début de la phase suivante, donc pas de problème si vous rejoignez le concours en route !

Phase de Publication (22/10 — 11/11) : Durant cette phase, les écrits pourront être publiés. Chaque écrit doit respecter le cycle de publication du site, et devra être posté avec le module disponible au bas de cette page.

Phase de Vote (11/11 — 25/11) : Lors de cette phase, les participants ne sont plus autorisés à poster leurs entrées mais sont encouragés à aller voter sur toutes les autres. À la fin de celle-ci, l'article possédant la note la plus élevée sera déclaré vainqueur !

Sur ce, à vos claviers, et bonne chance à tous !

Citations



Résultats

Une fois votre traque terminée, vous êtes invité à en poster le résultat à l'aide du module ci-dessous, qui ajoutera automatiquement à votre page le tag "ch2019", puis à utiliser le formatage indiqué pour le référencer sur cette page. Bonne chance à tous !

[[div class="content-panel standalone series" style="color: black; background-color: #000000; text-align: center"]]
> {{//La citation que vous avez choisie//}}
[[div style="color: white"]]
**Enquêteur :** [[*user Votre pseudonyme]]

**Rapport d'enquête :** [[[nom-de-la-page|]]]
[[/div]]
[[/div]]

[Vos participations]

On ne s'en sortira pas vivants, mais cette chose non plus

Enquêteur : Ilu-IceyIlu-Icey

Rapport d'enquête : La Chute du Site-Nun

"T'as fait aucun progrès et tu maîtrises rien du tout. Il fait ce qu'il veut de toi, et si tu l'as pas compris c'est que t'as vraiment rien dans le crâne."

Enquêteur : DrJohannesDrJohannes

Rapport d'enquête : Personne De Très Important

Je recommande grandement de ne pas insister et surtout de ne pas lire le latin.

Enquêteur : Felter FinalisFelter Finalis

Rapport d'enquête : leur très douloureuse

Sept jours.

Enquêteur : Henry Von KartoffenHenry Von Kartoffen

Rapport d'enquête : Condamné

Il manque plus que les yeux.

Enquêteur : Dr LekterDr Lekter

Rapport d'enquête : SCP-132-FR — Amak

On flotte tous en bas.

Enquêteur : CretinusVoxCretinusVox

Rapport d'enquête : Six pieds sous terre

Si demain la folie devenait majoritaire, c'est vous qu'on jetterait dans la cellule capitonnée d'un asile.

Enquêteur : DrTeslaDrTesla

Rapport d'enquête : SCP-364-FR — Raison et déraison

"Hey, à ce qu’on raconte, tu as déjà eu affaire avec ces bestioles ?" "C’est vrai…" "Ouah, putain… Et alors ? T’as fait quoi ?" "Je suis morte."

Enquêteur : Dr SonitrokDr Sonitrok

Rapport d'enquête : Les Niveaux Inférieurs

"Les mensonges sont redoutables. L'unique moyen de les couvrir est de créer d'autres mensonges plus incroyables encore."

"Donc, première leçon, ne jamais se déplacer seul sauf s'il n'y a aucune autre solution. Seconde leçon, ne sortir que pendant la journée sauf s'il n'y a aucune autre solution."

Enquêteur : SeyphSeyph

Rapport d'enquête : Les paroles s'envolent...

"J'ai l'impression d'être un unijambiste dans un concours de coup de pied au cul."

Enquêteur : Dr OsterDr Oster

Rapport d'enquête : Maman me manque, pas vous ?

"Ne la touche pas, SALE PUTE !"

Enquêteur : Agent StanislavAgent Stanislav

Rapport d'enquête : Sauver sa peau

"J’ai trouvé quelque chose qui, récemment encore, était un homme."

Enquêteur : Seed HoltSeed Holt

Rapport d'enquête : SCP-373-FR

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License