NOM DE CODE : ████ ███ - La Vérité
notation: +4+x
blank.png

Quelle est la plus simple manière de cacher l'identité de SCP-001 ?

Ce fut une question déconcertante pour L'Administrateur qui a écrit la Note Générale 001-Alpha. Comment peut-on cacher la plus importante anomalie que la Fondation ait jamais rencontrée et qu'elle ne rencontrera jamais ? Comment peut-on cacher la source de plus de deux mille anomalies à venir ? Comment peut-on cacher l'arme ultime ? Comment peut-on cacher l'univers entier ? Comment peut-on cacher quelque chose d'encore pire ? Comme l'identité de L'Administrateur, les circonstances l'ayant mené à prendre sa décision finale sont enveloppées de mystères, et seuls quelques élus les connaissent.

Peu importe si la réflexion fut compliquée ou qu'elle soit apparue telle une révélation divine, la réponse fut évidente à la vue de tous et a fonctionné telle que prévu : plusieurs fichiers totalement différents ont été mis dans une unique entrée et furent précédés de la mention qu'aucun, ou un seul, ou plusieurs, ou tous étaient le vrai SCP-001. La tactique fonctionna à merveille. Une myriade de démonstrations contradictoires apparurent afin de prouver qui avait raison, sans jamais avoir assez de preuve pour discréditer les autres. La plus simple des conclusions fut la plus commune : il n'y a pas de vrai SCP-001, mais seulement un stratagème utilisé par le Conseil O5 afin d'instiller un sens du devoir au personnel de la Fondation, cachant la vérité que toutes ces anomalies n'ont ni origine ni explication. Ou que tous ces fichiers sont vrais et que, par un coup du destin tordu, ils arrivent à coexister d'une manière ou d'une autre.

À travers tout ça, une idée récurrente émergea - peu, très peu pensèrent en dehors des limites. Très peu furent capable de réaliser la vérité.


Transcription des enregistrements audio récupérés de [DONNÉES SUPPRIMÉES]

<Début de l'enregistrement, ██:██, ██/██/████>

Frank ██████ : Ok. Ici Frank ██████ à bord du… euh… comment on appelle cette chose David ?

David ██████ (au loin) : S-C-P-S [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Frank ██████ : SCPS [DONNÉES SUPPRIMÉES] ? D'accord. Ici… quoi, vraiment ? Ils l'ont appelé [DONNÉES SUPPRIMÉES] alors qu'on va aller à… Bah, peu importe. Ici, Frank ██████ du SCPS [DONNÉES SUPPRIMÉES], heure locale [DONNÉES SUPPRIMÉES] et nous sommes à environ une heure du décollage. Le Conseil a lancé la production de ces vaisseaux depuis un petit bout de temps déjà et il semblerait qu'il se soit décidé à jeter un coup d'œil aux recoins de l'univers que nous ne voyons pas encore.

J'suis euh, juste un archiviste pour ce voyage donc j'ai pensé qu'il serait mieux de commencer avant le départ. Vous savez juste au cas où un truc se passe.

Peu importe, j'ferais mieux de commencer avec les rapports système. Le réacteur fonctionne parfaitement, les armes semblent ok…


<Début de l'enregistrement, ██:██, ██/██/████>

Frank ██████ : C'est Frank encore. On va décoller, et comme je vois que personne n'a rien fait je me suis dit que euh, dire quelques mots serait une bonne idée.

<Frank s'arrête pendant trois secondes.>

Je trouve rien. Ah bordel, j'aurais dû pensé à ça avant…

<Frank s'arrête pendant sept secondes.>

Oh ! "C'est parti v-"

<Un fort sifflement est entendu, rapidement suivi par plusieurs objets s'entrechoquant dans la pièce. Frank produit des vocalisation fortement déformées jusqu'à l'arrêt du sifflement.>

Frank ██████, (étouffé) : Putain mais quels connards ! Ils auraient pu nous donner un signe avant de lancer le décollage. Ça a ruiné mon putain de discours. Putain de merde…

<Fin de l'enregistrement, ██:██>


<Début de l'enregistrement, 04:18, 18/00/00>

Frank ██████ : Tout d'abord : puisqu'on ne connaît pas la date actuelle sur Terre, on a réglé toutes les horloges et les dates et nous comptons depuis le décollage. Cela fait maintenant… dix-huit jours, quatre heures eeeet… dix-neuf minutes que nous sommes partis. Nous voyageons toujours à pleine puissance donc il n'y a pas grand chose à voir dehors puisque nous allons plus vite que la vitesse de la lumière. Beaucoup plus vite.

Mais hum, ouais. On a dépassé y'a pas longtemps… Hey David, comment ça s’appelait la zone qu'on vient de passer ? Monsieur-truc? Enfin ouais, un truc qui ressemble. Quoi ?

David ██████ (au loin) : Messier Quatre-vingt-trois !

Frank ██████ : Ah, oui ! On vient juste de dépasser Messier Quatre-vingt-trois, qui est à peu près à quinze millions d'années-lumière de la Terre. C'est ce qui s'appelle une trotte ! Ah ah.

David ██████ (au loin) : Tu sais que les eaux-cinq vont probablement pas aimer tes petites blagues !

Frank ██████ : C'est juste des notes, pas les vrais rapports ! Pfff, David peut être un vrai casse-couilles des fois. En y réfléchissant, il passe la plupart de son temps à réparer des machines, on peut le comprendre.

Je ferai un autre enregistrement lorsqu'il se passera quelque chose d'intéressant.

<Fin de l'enregistrement, ██:██>


<Début de l'enregistrement, 23:18, 24/02/00>

Frank ██████ : Ici Frank. Cela fait quelque chose comme deux mois. Pas grand-chose est arrivé, à part que nous avons maintenant dépassé GN-z11 donc nous sommes officiellement au-delà de l'univers visible par les télescopes de la Terre. Oh, et bien sûr on a pris des photos en passant.

Y'a pas grand chose dehors, on peut voir quelques petites galaxies se propager ici et là. Les chercheurs en chef n'arrêtent pas d'utiliser le mot "gigaparsec" pour vous donner une bonne idée de la distance entres ces choses. Ils arrêtent pas de radoter à propos d'un truc qui leurs semble bizarre, mais à part ça rien de plus à signaler.

Il y a eu quelques cas de mal du pays du côté de l'équipage, mais rien d'insurmontable avec le temps.

Globalement, tout se passe bien ici, à part la cafétéria automatique. Hé David, tu vas la réparer la cafétéria, hein ?

David ██████ (Au loin) : Non, parce que y'a rien qui cloche avec !

Frank ██████ : Mais la pâte a un goût de merde !

David ██████ (au loin) : C'est une putain de pâte aux nutriments, C'EST CENSÉ AVOIR UN GOÛT DE MERDE !


<Début de l'enregistrement, 14:37, 20/03/00>

Frank ██████ : Bon, On a erm… on a trouvé ce qui tracassait les chercheurs. On est assez près pour observer la galaxie la plus proche et, euh…

Bon, c'est une copie de la Voie Lactée. Pas une copie parfaite figurez-vous, quelques étoiles manquent, mais la plupart des corps célestes notables est là.

On a euh, prévu d'aller observer si la Terre est là, et si oui, on vérifiera si elle est peuplée. Inutile de dire que, ça pourrait finir classé comme une anomalie - peut-être pas un SCP, mais au moins un EA. Les chances qu'une galaxie à ce point identique se forme sont… eh bien, mince, pour ne pas dire autre chose.

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 06:48, 02/04/00>

Frank ██████ : Cet endroit est définitivement une anomalie.

Au départ, la ressemblance de loin avec chez nous était suspicieuse mais là… c'est un tout autre niveau de contre-nature. Sur notre chemin vers la jumelle de la Terre, nous sommes passés par quelques étoiles "manquantes" et on a trouvé qu'elles étaient en fait là, mais juste dérangées au delà de l'imagination.

Dérangées à quel point ? Par exemple, Epsilon Bootis… prime ? Alpha ? Peu importe, la plus grosse ? Elle est faite de crème glacée. On a pris un échantillon - ça a le goût d'avocat et de fumée de cigarette, il paraît. La plus petite, elle, est une boule de chlorophylle liquide, qui d'une certaine façon arrive à garder son intégrité dans l'espace.

Antares est juste de l'iode solide. Pas de feu, pas de fer, rien. Juste une gigantesque boule froide d'iode. Et Proxima du Centaure est faite de charbon.

Alors forcément, on est allés sur "Terre" - La plupart d'entre nous l'appelle "Sub-Prime". C'est juste une énorme boule d'erreurs et de bordel. Vous pouvez voir que c'est la Terre, tous les continents sont là et avec la bonne forme, mais ils sont faits de la mauvaise matière. L'Australie est un bloc solide d'or, les océans sont bleus fluorescents, tout le continent américain est fait de sirop d'érable…

Nous collectons autant d'informations que possible, ensuite nous ficherons le camp vers la prochaine galaxie. C'est juste trop… flippant.

Sinon à part ça, il est apparu que Marie ████ est enceinte. Personne ne pose de question à propose de ça, surtout car c'est pas sûr que c'est celui de son mari. Doooonc… Voilà.

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 07:48, 02/05/00>

Frank ██████ : C'est quoi ce putain, de bordel, de merde.

Nous sommes arrivés à la galaxie suivante, et c'est la même chose. Une autre copie tordue de la Voie Lactée. Tordue de plusieurs façons, figurez-vous, mais en somme, la même chose qu'avant.

Mercure est faite de glace, Jupiter est faite de gelée anglaise. La Terre ressemble à une utopie sarkique - tout n'est que chair, os et sang. On a décidé que c'était probablement mieux de ne pas s'approcher, au cas où ça n'aime pas les machines. Mais quand même…

On espère que ça sera juste ces deux-là, mais on y croit pas trop. Bordel, qu'est-ce qui se passe ici ?

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 12:01, 17/05/00>

Frank ██████ : Note à moi-même : apporter plus de puzzles et de distractions pour le prochain voyage. Je suis à court.

<Frank s'arrête pendant quatre secondes.>

Bah je ferais mieux d'enregistrer quelque chose qui vaillent la peine d'être écouté. Ahh… L'équipage est ok. Nous commençons à accepter le fait que la troisième galaxie où nous allons arriver ressemble aux deux premières. Rien de trop extraordinaire à part les mêmes foutues anomalies qui se répètent encore et encore peu importe où on regarde.

Oh, il y a eu un accident la semaine dernière. Johnathan était en train de réparer une panne d'un bidule mécanique bizarre en bas quand quelque chose s'est détaché et a fracturé son bras. Mais ça a été réparé, et les docteurs disent qu'il sera guéri dans quelques semaines. Il jure que ça n'aurait pas dû se produire, donc on enquête pour être sûrs.

Y'a rien de plus qui me vienne à l'esprit. Tu t'souviendrais pas d'un truc, toi ?

< Il est présumé que Frank ██████ est en train de s'adresser à David ██████, qui répond de façon inaudible ou non-verbale.>

Nickel. Fin de l'enregistrement.

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 01:59, 07/06/00>

Frank ██████ : Encore une copie de la Voie Lactée. Pas une grande surprise.

C'est vraiment tout ce qu'il y a dehors ? Juste des copies de notre maison, chacune plus pervertie que la précédente ?

<Frank s'arrête pendant trois secondes.>

La Terre était faite d'une sorte de verre cette fois et Mars de neige carbonique. Uranus était terriblement aimantée - on est passé à deux doigts de se crasher.

Pas le choix, faut continuer.

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 00:00, 30/08/00>

Frank ██████ : Deux de plus. Y'a pas moyen que tout ça ne soit pas une même anomalie.

En parlant d'anomalies, y'en a un bon tas ici. Y'a une galaxie tout entière dont on ne peut pas s'approcher, elle a l'air de rester à la même distance. Une autre que les ordinateurs à bord n'arrivent pas à détecter malgré le fait que tous ici la voyons bel et bien.

Il y a même des fois où l'espace en personne nous parle. Je suis pas fou, on le capte bien et on en détecte la source dans certaines poches d'espace. Il y a d'autres fois où tout d'un coup on a plus assez de puissance et nous dérivons sur une assez grande distance avant que tout ne redémarre comme si de rien n'était.

Est-ce que l'univers est plat ? Est-ce que nous tombons d'un précipice ou un truc du genre ?

<Frank s'arrête pendant quatre secondes.>

Avant que j'oublie, Marie a été mise en quarantaine à cause de quelque chose. On a pas pu en apprendre plus de la part du responsable de la sécurité, mais il semble qu'elle ait accidentellement rapporté une maladie sur le vaisseau. J'espère que le bébé va bien.

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 05:14, 10/10/00>

Frank ██████ : La Terre la plus récente, err… Sub-Prime dix je crois, a des signes de civilisation humaine. Plus particulièrement, la nôtre.
Par exemple… Las Vegas est là, faite entièrement de jetons de poker et de cartes à jouer. La New York d'ici est un gros morceau d'obsidienne qui a l'air particulièrement érodée mais qui ressemble vraiment à la vraie New York.

Y'a aucun humain, figurez-vous. Aucun signe de vie du tout, et considérant que les océans sont composés totalement d'acide cyanhydrique, je pense que c'est mieux que rien n'ait évolué pour pouvoir résister à ça.

Pourquoi on est pas copié si notre planète, elle, l'est ?

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 16:05, 18/11/00>

Frank ██████ : Tokyo est faite d'algues et est située au Pôle Nord.

L'Amérique est faite d'un bloc solide de poudre à canon, avec Chicago faite toute en mangue, vous savez quand on la coupe et la retourne pour la manger ? Tout pareil.

Le Soleil est enfermé dans une coquille de chitine et colonisé par de vastes hordes de pierres qui ne se déplacent que lorsqu'on arrête de les regarder.

Mars est faite de cuir de chameau et un seul être déchaîné et immortel parcourt sa surface.

Uranus n'est rien d'autre qu'un enchevêtrement d'engrenages tournant en silence.

Il n'y a rien d'autre ici que le chaos et l'anarchie. Nous sommes en train de faire demi-tour vers la Terre.

La surveillance autour de Marie a été renforcée. Vingt gardes tous armés de la tête au pied avec des fusils d’assaut et des grenades ? Quelle sorte de maladie elle a contractée ?

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 23:17, 23/12/00>

David ██████ : -tain, putain, putain, putain…

Ici David. Frank est mort, comme la plupart de l'équipage. Marie a donné naissance à une sorte d'horreur tordue digne de Lovecraft qui se balade dans le vaisseau et tue tous ceux qu'elle peut. Je… merde, je pense pas que la sécurité pourra l'avoir. Il fallait vraiment que ça arrive à ce putain de moment… Merde !

Quelque soit cet endroit, tenez-vous en à l'écart. C'est un puits sans fond d'anomalies, y'a rien ici que des copies perverties de notre galaxie, et ça ne fait que continuer encore et encore et encore.

Peu importe de quoi cet endroit est fait, c'est putain de sûr que c'est pas la réalité. Ça fait juste que s'étendre, grandir de plus en pl-

<David s'arrête pendant deux secondes.>

Bien sûr. Pourquoi ça ne le ferait pas avec [DONNÉES SUPPRIMÉES] dehors ? Est-ce que le Conseil savait déjà ce qu'on allait trouver ? Ou est-ce qu'il voulait juste le confirmer ?

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 02:02, 14/03/01>

David ██████ : La cafétéria est H.S. Elle crache uniquement de la mort-aux-rats. Nous n'allons pas pouvoir nous en sortir, mais le vaisseau, oui.

Je ne pense pas que nous sommes allés trop loin pour que le vaisseau soit abîmé. On a pas vu d'autres anomalies à bord, autre que le dysfonctionnement de la cafétéria.

< David s'arrête pendant quatre secondes. >

Au moins, dites à ma famille que je l'aime.

<Fin de l'enregistrement>


<Début de l'enregistrement, 00:00, 00/00/00>

< L'audio de cet enregistrement est présument généré de façon automatique. En effet, il est entièrement composé de fragments des précédents enregistrements. Les changements dans l'intonation en raison du passage d'un fragment à un autre sont transcrits par un retour à la ligne. >

Frank ██████ : Ici, Frank ██████ du SCPS [DONNÉES SUPPRIMÉES],
on a réglé toutes les horloges et les dates et nous comptons depuis
maintenant
puisqu'on ne connaît pas la date actuelle sur Terre,

Tout d'abord :
l'équipage,
fonctionne parfaitement,
nous allons plus vite que
pleine puissance
Beaucoup plus vite.
tout se passe bien ici,

Il y a eu quelques cas de mal du pays de la part de l'équipage,
Nous sommes en train de faire demi-tour vers la Terre.

Y'a pas grand chose dehors,
Juste des copies de notre maison, chacune plus pervertie que la précédente ?
Y'a aucun humain, figurez-vous.

Tu t'souviendrais pas d'un truc, toi ?
Ah, oui !
Oh, il y a eu un accident la semaine dernière.
Mais ça a été réparé,
L'équipage est ok.
rien d'insurmontable avec le temps.

Globalement, tout se passe
bien
tout se passe
Nickel.
Je suis pas fou,
hein ?

David ██████ : Bien sûr.

David ██████ (au loin) : y'a rien qui cloche

Frank ██████ : Peu importe,
Nous sommes en train de
aller à
Messier Quatre-vingt-trois,

C'est ce qui s'appelle une trotte ! Ah ah.
Dooonc… Voilà.

<Fin de l'enregistrement>


Les informations recueillies et les noms listés ne verront jamais la lumière du jour. Ils seront envoyés directement aux plus hautes instances de la Fondation, qui écoutent, réfléchissent et agissent. Il n'y a pas besoin d'être un génie pour relier les faits aux enregistrements, donc chaque recoin a été supprimé ou censuré afin que les efforts de l'Administrateur n'aient pas été vains. Cela sera comme si cette expédition n'avait jamais eu lieu, et comme s'il s'agissait d'une anomalie apparue inopinément. Ces informations ne seront plus jamais vues par des yeux humains jusqu'à que ce qu'elles soient à nouveau dévoilées par le destin, simplement enterrées pour cacher la vérité.

Quelle est la plus simple façon de cacher l'identité de SCP-001, l'architecte de l'univers et de ses hordes infinies de défauts ?

Ne pas le classer en tant que SCP-001.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License