Hub de l'Église du Dieu Brisé
notation: +2+x

Groupe # : GDI-004, "L'Église du Dieu Brisé"

Adhérents : ~300 000 à l'échelle mondiale, répartis en trois factions connues.

Ressources : 1-5 milliards de dollars par an, capacités anormales.

Statut : Actif

SPChu.png

Le forgeron ne répond qu'à Dieu, car ses mains réparent Son corps.
- Bâtisseur Robert Bumaro

Description : L'Église du Dieu Brisé est une organisation religieuse anormale vénérant la mécanisation et pensant que la chair et la vie sont fondamentalement néfastes ou "brisées". Bien que ses origines soient inconnues, des artefacts liés au Dieu Brisé ont été récupérés lors de fouilles archéologiques sur des terrains datés de la période Grecque Classique, et les dogmes de l'église affirment que son existence est antérieure à l'apparition de la vie sur Terre. Le point central de leur théologie est que leur divinité a été éparpillée, dispersée ou autrement rendue inerte. À travers l'usage de la technologie, souvent anormale, les fidèles tentent de rassembler les fragments du corps de Dieu, lui permettant ainsi de posséder une forme physique et provoquant une sorte d'apothéose techno-organique. Plusieurs objets SCP ont été attribués à ce groupe depuis sa découverte. Le personnel peut référencer les objets indexés sous le tag "dieu_brisé" pour une liste restreinte.

Le meneur actuel de la plus ancienne branche, "L'Église Brisée" (GDI-004A) est un individu connu sous le nom de "Sa Sainteté Robert Bumaro, Bâtisseur du Dieu Brisé", qui a apparemment gagné ce titre en 19461 Alors que la secte poursuit ses efforts pour reconstruire sa déité, la religion dans son ensemble a subi un schisme majeur lors du siècle dernier. Deux mouvements dissidents de l'église originale s'opposent violemment sur le plan théologique.

SPOrth.png

Notre Piété donne corps à Dieu.
-Le Schéma des Patriarches

L' "Église Orthodoxe de l'Engrenage" (GDI-004B) épouse une forme d'iconographie littérale connue sous le nom d' "Uniformisation", où les adhérents se soumettent à des améliorations mécaniques dans le but établi est de se reconstruire eux-même à l'image ou sur le même plan que leur déité. En raison de l'importance de leur augmentation mécanique, les membres de cette secte émettent souvent des sons audibles de tic-tacs, et sont désobligeamment appelés les "Tiqueurs" par les membres des deux autres sectes.

L'Orthodoxie de l'Engrenage adhère délibérément aux normes technologiques de la fin de la Révolution Industrielle, et considère la production de masse de machines à vapeur et à engrenage comme une forme de prière. La doctrine de l'Orthodoxie est hautement centralisée et régulée par un groupe de composition inconnue, connu comme étant "les Patriarches". Ce groupe produit des ordres de production détaillés et conçoit des documents, qui forment le coeur des écrits saints extrêmement nombreux de l'Orthodoxie. La croyance orthodoxe décrie l'usage d'appareils électroniques ou digitaux, et voit le partage distribué de l'information et la décentralisation comme un synonyme de dissolution de la connaissance divine.

SPMax.png

L'Individualité est le fichier système par lequel notre Seigneur est compilé.
-Paroles du Prophète.txt

L' "Église du Maxwellisme" (GDI-004C) est un culte modernisé tourné vers le calcul et les réseaux. Aucun lieu de culte physique n'a été identifié. Toutefois, les interrogatoires et surveillances sous couverture ont permis de déterminer que toutes les cellules connues sont en contact régulier les unes avec les autres, et capables de coordination. Les Maxwellistes préfèrent modifier leur corps à petite échelle par l'usage d'une cybernétique avancée et de l'amélioration d'organes. Même si des membres artificiels ou des squelettes renforcés ont été observés, les implants maxwellistes se concentrent sur la communication, le stockage de données, les capacités réseau et les améliorations sensorielles.

La doctrine maxwelliste interprète le Dieu Brisé comme une déité "fragmentée", existant sous la forme de données disparates propre à l'âge digital. Les croyants approchent leur dieu en adoptants ses traits uniques et en partageant leur connaissance et leurs capacités pour l'ensemble de l'Église. En connectant tous leurs esprits en réseau, ils croient que leur déité peut être "recompilée" comme volonté globale de l'humanité. En raison du bruit de leurs ventilateurs comme aide à la méditation, les membres sont souvent surnommés "Fredonneurs" ou "Colibris"2 par les membres des deux autres factions.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License