Des Trous en forme de personnes

:root {
    --bg: #111111;
    --bg-medium: #292929;
 
    --fg: #efefef;
    --fg-muted: #666;
 
    --fg-accent-light: hsla(28, 85%, 58%, 1);
    --fg-accent: #e47412;
    --fg-accent-dark: hsla(28, 85%, 38%, 1);
 
    --fg-accent-2-light: hsl(285, 65%, 58%);
    --fg-accent-2: hsla(285, 65%, 48%, 1);
    --fg-accent-2-dark: hsla(285, 65%, 38%, 1);
 
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: var(--fg-accent-2-dark);
    --ct_col_rate-secondary: #fff;
    --ct_col_rate-cancel: #fff;
    --ct_col_rate-link-hover: #e9c9f3;
    --ct_brd_rate-primary: solid 1px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* Couleur texte creditbox */
.credit {
    color: #000;
}
 
div#container-wrap:before {
    content: "";
 
    display: block;
    width: 100%;
    height: 38px;
 
    position: absolute;
 
    border-bottom: 8px solid var(--fg-accent-dark);
 
    background: var(--fg-accent);
}
 
body, div#container-wrap {
    background: linear-gradient(var(--bg-medium), var(--bg)) repeat-x, var(--bg);
    background-size: 1px 180px;
    color: var(--fg);
}
 
div#content-wrap {
    margin-top: 3em;
}
 
h1, h2, h3, h4, h5, h6,
div#page-title {
    color: var(--fg-accent);
}
 
a, #side-bar a {
    color: var(--fg-accent);
    transition: 0.2s;
}
 
#side-bar a {
    color: var(--fg-accent-2)
}
 
a:visited, #side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-dark);    
}
 
#side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark)
}
 
a:hover, #side-bar a:hover,
a:focus, #side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-light);
}
 
#side-bar a:hover,
#side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
del {
    color: #660000;
}
 
ins {
    color: #006600;
}
 
/* header */
 
#header {
    background: none;
    padding-top: 40px;
}
 
#header h1, #header h2 {
    margin-left: 0;
}
 
#header h1 {
    background: url(/local--files/theme:halloween/scp-halloween-fr.png) no-repeat top left;
    background-size: contain;
 
    display: block;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
 
    font-size: 0;
    position: relative;
    top: 32px;
}
 
#header h1 a {
    display: block;
 
    margin: 0;
    padding: 0;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
}
 
#header h2 {
    display: none;
}
 
/* top bar */
 
#top-bar {
    margin-top: 60px;
    border-bottom: 1px solid var(--fg-muted);
 
    padding-top: 4px;
    padding-bottom: 4px;
}
 
#top-bar a {
    transition: unset;
}
 
#top-bar ul li ul {
   border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li.sfhover ul li a, #top-bar ul li:hover ul li a {
    border-top-color: var(--fg-accent-dark);
    border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li ul a, #top-bar a:hover {
    color: var(--fg-accent);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a, #top-bar ul li:hover a {
    border-color: var(--fg-accent-dark);
 
    color: var(--fg-accent);
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a:hover, #top-bar ul li:hover a:hover {
    border-color: var(--bg-medium);
 
    color: var(--bg);
    background-color: var(--fg-accent);
}
 
/* side bar */
 
#side-bar .side-block {
    background-color: transparent !important;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
 
    box-shadow: 0 2px 6px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
#side-bar .heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
    border-bottom: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
}
 
#side-bar .menu-item img {
    display: none;
}
 
#side-bar .menu-item::before {
    display: inline;
    position: relative;
    top: -1px;
    font-size: 10px;
    content: "> ";
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* side bar: social media links workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] .menu-item::before {
    content: "";
}
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] img {
    display: inline;
}
 
/* side bar: user resources workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #fff0f0;"] div:nth-child(2) {
    display: none;
}
 
/* rating module */
 
.page-rate-widget-box .rateup a:hover,
.page-rate-widget-box .ratedown a:hover,
.page-rate-widget-box .cancel a:hover {
    background-color: var(--fg-accent-2-light);
    color: white;
}
 
/* footnote hovers */
 
.hovertip {
    width: 20em;
    padding: 0.5em;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light) !important;
    border-radius: 0.5em;
 
    background-color: #000000ee !important;
    box-shadow: 0 0 6px 1px #000000aa;
    z-index: 100;
}
 
.hovertip .f-heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* inputs */
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus,
input.button:hover, input.button:focus,
button:hover, button:focus,
file:hover, file:focus,
a.button:hover, a.button:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
input.text:hover, input.button:hover,
input.text:focus, input.button:focus,
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus,
#search-top-box-form input[type=submit]:hover,
#search-top-box-form input[type=submit]:focus {
    color: var(--fg);
    background: transparent;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
    outline: 0;
}
 
/* wikidot page elements */
 
#page-title {
    border-color: var(--fg-muted);
}
 
table.wiki-content-table th,
table.wiki-content-table td,
#toc,
blockquote,
.scp-image-block .scp-image-caption {
    border-color: var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
}
 
table.wiki-content-table th {
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
hr {
    background-color: var(--fg-muted);
}
 
.code {
    border: 1px dashed var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
 
    font-family: "Consolas", "Courier New", "Roboto Mono", monospace;
    font-size: 14px;
}
 
/* user login */
 
#login-status {
    color: var(--bg);
}
 
#login-status a {
    border: 0;
    color: var(--bg);
}
 
/* footer */
 
#footer, #license-area {
    background: var(--fg-accent);
    color: #111;
}
 
#license-area {
    background: var(--fg-accent-dark);
}
 
#footer a, #license-area a {
    color: #fff;
}
 
/* code highlighter stuff */
 
.hl-identifier, .hl-code, .hl-brackets {
    color: var(--fg);
}
 
.hl-var {
    color: #21ff00;
}
 
.hl-special {
    color: #ffff00;
}
 
.hl-reserved {
    color: #00b2ff;
}
 
.hl-number, .hl-string {
    color: #ff0020;
}
 
/* tabs */
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a em {
    border-color: var(--bg-medium);
    transition: unset;
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a em {
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a:focus,
.yui-navset .yui-nav a:hover {
    color: var(--fg);
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus,
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover {
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav {
    border: 0;
}
 
.yui-navset .yui-content,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-content {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
/* popups */
 
.owindow {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.title.modal-header {
    background-color: var(--bg);
}
 
.owindow .button-bar a {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.owindow .button-bar a:hover, .owindow .button-bar a:focus {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent-light);
}
 
/* editor */
 
textarea {
    font-family: "Verdana", sans-serif;
    padding: 2px;
    font-size: 100%;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2);
    background-color: var(--bg);
    color: var(--fg);
    outline: 0;
}
 
textarea:hover, textarea:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
.change-textarea-size a {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border-color: var(--fg-accent-2)
}
 
.change-textarea-size a:hover, .change-textarea-size a:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    text-decoration: none;
}
 
.edit-help-34 a {
    color: var(--fg-accent-2);
}
 
.edit-help-34 a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
.edit-help-34 a:hover,
.edit-help-34 a:visited:hover {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
#lock-info {
    background: transparent;
    border: 0;
}
 
#lock-info #lock-timer {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* home page elements */
 
.content-panel, .content-panel .panel-body,
.international-entry:nth-child(even),
.alternate:nth-child(even) {
    box-shadow: unset;
    background: #141414;
    color: var(--fg);
}
 
.news-block .news-title > p,
.news-block .news-content > p,
.feature-block .feature-title > p,
.feature-block .feature-subtitle > p {
    color: var(--fg);
}
 
iframe.scpnet-interwiki-frame {
    filter: invert(1) hue-rotate(85deg) saturate(13) brightness(80%);
}
 
iframe.html-block-iframe {
    filter: invert(1);
}
 
div[style="text-align: center; color: #600;"] {
    color: var(--fg-accent) !important;
}
 
/* mobile rules */
 
@media (max-width: 767px) {
 
#side-bar, #side-bar:target {
    border: 0;
    background: var(--bg);
}
 
#search-top-box {
    top: 174px;
}
 
}
notation: +2+x
blank.png

"C'est ta putain de faute, Jasper."

Robert fut réveillé par la fraîcheur de la nuit, couché sur du tissu. Il réalisa, grâce à la lumière d'un feu, qu'il était sur une vieille serviette de plage, presque entièrement délavée par les étés à rester sous le soleil. Elle sentait encore légèrement le sel.

Il leva la tête vers le feu, où il vit la silhouette de l'Homme-Chèvre se marmonnant des choses à lui-même. L'Homme-Chèvre n'avait pas une forme familière à Robert— il faisait presque trois mètres de haut, retournant les bûches avec un grand bâton. Il avait des ailes lui sortant des omoplates et un pentagramme sur le dos, d'un rouge flamboyant contre la fourrure noire. Il ne parlait pas— c'était la voix d'une femme, semblant distante avec un fort accent irlandais.

"C'est ce que tu mérites pour avoir été aussi dramatique juste pour le plaisir. Tu aurais dû lui expliquer avant mais nooonnn, tu as dû dire 'c'est le hidebehind' et disparaître dans la brume."

"Je sais, Jessica," grommela l'Homme-Chèvre. "La bonne nouvelle c'est que ce n'était pas vraiment une Personne de Plastiques qui est morte."

"Je ne suis même pas sûre si c'est même mort. On peut tuer quelque chose qui n'est même pas vivant ?"

"Bien sûr," dit Robert en se relevant. "Will Smith a bien tué sa carrière en tant que rappeur."

L'Homme-Chèvre le fixa, s'asseyant dans un bruit sourd. Derrière lui, il pouvait voir une femme sous un voile et une robe de mariée, du sang coulant à l'avant comme sortant de sa bouche.

"Qu'est-ce que vous avez tous avec les moqueries ?" demanda la femme en secouant la tête. "Vous n'êtes jamais à court de remarques intelligentes ?"

"La capacité à faire une blague à moitié décente fait partie de l'entraînement standard des agents. Ça aide à garder le moral quand ça merde." Pour la première fois de sa vie, Robert Tofflemire n'était pas sarcastique à propos de son entraînement. "Alors, ça sort d'où ces ailes ?"

"La convention sataniste à Superior," expliqua l'Homme-Chèvre, lançant un sachet de chamallows à Robert. "Ils y croient tellement fort que cela affecte mon apparence à des kilomètres."

"Et qu'est-ce que je fais là ?" demanda Robert en prenant un chamallow dans le sachet et le plantant à un bâton posé à côté de la jambe de l'Homme-Chèvre.

"Tu es un homme recherché." répondit la femme en lui lançant un journal. Il datait du 10 octobre et avait comme titre "FUSILLADE MEURTRIÈRE AU MAGASIN DE COSTUMES"

"Merde." Robert parcouru l'article, plantant son bâton dans le sol afin que le chamallow continue de chauffer alors qu'il lisait le journal. "Robert Tofflemire, un homme de 29 ans, est considéré comme le suspect principal dans l'affaire du meurtre de Tristan Bailey, un homme de… 35 ans ?" il souffla du nez. "Si un seul des Baileys avait trente ans alors je suis Newt Gingrich."

"Reste sérieux !" siffla la femme, faisant ressentir à Robert le refroidissement de sa peau— du gel s'était formé sur son bras. "Tu es recherché pour meurtre et il y a probablement plus de ces trucs dehors."

"Okey, mais…" Robert fronça les sourcils. "C'était quoi ça ?"

"Un Mensonge. Ou plus précisément, une Contradiction." l'Homme-Chèvre regarda les arbres autour d'eux. "Dis-moi, si un arbre tombe dans la forêt et que personne n'est dans le coin pour l'entendre, est-ce qu'il fait du bruit ?"

"C'est tellement une question philosophique clichée." grogna Robert.

"En voici une différente : qu'est-ce qui se passerait si l'arbre ne faisait du son que si personne n'est dans le coin pour l'entendre ?"

Robert plissa les yeux en direction de l'Homme-Chèvre. "Ce… serait impossible de le savoir."

"Exactement." acquiesça l'Homme-Chèvre. "Certaines choses n'existent que si on ne les regarde pas et sans y penser. Le Hidebehind en fait partie." L'Homme-Chèvre tapota le sol derrière lui. "Il existe tant que personne ne peut le voir. Si quelqu'un venait à le regarder directement, il cesserait d'exister."

"Mais d'un autre côté, s'il cesse d'exister alors personne ne le regarde, donc il revient à nouveau." La femme releva son voile, révélant sa bouche d'où coulait le sang et son œil gauche manquant, ce qui fit trembler Robert. "Vous avez créé une Contradiction du même type. Vous avez délibérément ignoré quelque chose afin qu'il ne devienne pas réel, mais le fait le l'ignorer veut dire que vous reconnaissez son existence."

La tête de Bob commençait à le faire souffrir. "Mais qu'est-ce que le faux Tristan vient faire là dedans ?"

"C'est une Contradiction créée par le Paresseux du Gouffre en formant… et bien un trou de la forme d'une personne. Toi et d'autres personnes avez regardé ce trou et avez décidé 'oh, ce doit être Tristan'." répondit Jessica, la femme sous le voile, en léchant le sang sur ses lèvres. "Vous saviez tous qu'il était en dehors de la ville mais cela vous a rendu encore plus sûrs du fait que ce soit lui."

"Bordel," grogna Robert. "Tu parles de vivre dans—"

"Si vous dites quoique ce soit à propos d'une 'ère post-vérité' je te bouffe le bras." le coupa Jessie, n'ayant clairement aucune patience envers ses singeries.

Robert leva les mains. "D'accord, j'arrête."

L'Homme-Chèvre se frotta le visage. "Jessie… se trouvait dans le magasin à ce moment et a pris la fuite avec vous. On pense que c'est mieux si on laisse les choses se tasser."

"Vous parlez de moi comme si j'étais un criminel." Robert se leva, cherchant un moyen de sortir des bois. "Monty et Claude me couvriront. Ce n'était pas le vrai Tristan que j'ai tué."


"Je… Je sais pas si c'est lui."

Claude Mattings et Montgomery Reynolds se tenaient derrière la vitre d'observation de la morgue du Site-87 à regarder Claire Hennessy examiner le corps sanglant et presque sans visage de "Tristan Bailey". Ils savaient tous les deux que c'était un faux, mais Claude découragea Montgomery de parler.

"Disons que ce n'est pas le vrai Bailey," commença le biologiste, "On va commencer à devenir paranos et ce sera la panique. Puis ça va finir par la mort de vrais chercheurs."

Reynolds n'aimait pas ça. Claude était plein de choses— sarcastique, aigri, facile à énerver— mais il eut un éclair de bienveillance. Et pourtant il était là à regarder Claire, partenaire de longue date de Tristan, peiner à trouver une marque d'identification sur le corps du faux Bailey.

La porte menant au couloir à l'extérieur de la salle d'observation s'ouvrit. Cassandra Pike entra, portant toujours son nom de jeune fille malgré son mariage avec Claude. Elle hocha la tête en direction de son mari et se plaça à côté d'elle. "Salut, chéri."

"Bonjour," répondit-il. "Les nouvelles vont vite."

"Ewell m'a envoyé un texto. Je peux toujours pas croire ce qui est arrivé… Robert avait l'air d'être un gars tellement gentil."

"Oui, enfin, les gens font des choses sans raison rationnelle." répondit Claude en remontant les lunettes sur son nez.

"On va faire une cérémonie au Buffet Vegan ce soir. Tu veux venir ?"

"Bien sûr." dit Claude en se mordant la lèvre. "Tristan était un homme bon. Je ne peux pas imaginer comment ses frères réagiront. On va juste… devoir attendre que le réseau soit rétabli."

"Mmm-hm." Cassandra fixa Claude et se colla un peu plus à lui, lui donnant un baiser sur la joue.

Reynolds regarda Cassandra de travers. De la même manière que Claude n'était jamais aussi froid, elle n'était jamais aussi ouvertement affectueuse. Il savait qu'ils étaient câlins, mais c'était habituellement réservé aux coins éloignés d'une pièce pendant une fête de Noël.

"Je peux pas regarder ça." dit Claude en s'éloignant de sa femme alors que Claire commençait à pleurer sur le corps. "Je vous vois au Buffet."

"Ça marche." dit Cassandra en lui faisant des signes avant de se tourner vers Reynolds. "Où est l'armurerie la plus proche ?"

"Quoi ?" demanda Reynolds, les yeux écarquillés. "Pourquoi aurais-tu besoin—"

"Tu dois prendre un flingue, parce que ce truc n'était pas mon mari." Elle se renfrogna et sortit son téléphone. "Le service est peut-être HS mais l'émetteur que j'ai mis dans sa poche devrait toujours être traçable."

"C'était pas—" Le visage de Reynolds blanchit. "Bordel. Je savais que quelque chose n'allait pas chez lui."

"Le Buffet Vegan m'a mis la puce à l'oreille." Elle sortit de la pièce d'un pas déterminé. "Un endroit qui vend littéralement de la viande humaine comme végane pendant deux ans n'est pas vraiment du goût de Claude." Elle s'arrêta et se gratta la tête. "Eeeet je parle comme lui."

"Et… Ewell n'a pas encore récupéré tous ses doigts. Comment aurait-il pu t'envoyer un message ?" demanda Reynolds en se grattant le menton. "S'en débarrasser à coup de contradiction. Malin."

"Et il y a aussi le fait que Claude était littéralement avec moi dans l'ascenseur quand je suis descendue." Elle regarda Reynolds. "C'est pour ça que je gagne au poker. Je suis forte pour mentir et voir le mensonge."

Reynolds la suivit au coin d'un couloir. "Pour répondre à ta question, l'armurerie la plus proche est deux étages au dessus. Tu as un pass ?"

Cassandra secoua la tête. "Je n'ai pas le droit d'avoir accès aux armes à feu, problème ou non." Elle se tapota la tempe. "Règlement sur les médicaments."

Monty acquiesça, un regard compréhensif sur le visage. Il se dirigea vers l'ascenseur. "Et où est ce… simulacre de ton mari ?"

"Actuellement il est…" Cassandra écarquilla les yeux. "Il est au sous-sol résidentiel. Il avance vers… les quartiers de Claude et moi…"

Le visage de Reynolds blanchit et il s'élança vers l'ascenseur qui s'ouvrit et laissa sortir quelques membres de force d'intervention. Ils s'engouffrèrent à l'intérieur et Pike martela le bouton du niveau résidentiel. Les portes se refermèrent et l'ascenseur monta lentement.

Le consultant en alchimie sortit ses clés et grava une série de runes sur le mur de l'ascenseur. "La maintenance va vouloir ma mort."

Pike s'appuya de l'autre côté de la cabine, reconnaissant ce que Reynolds faisait sans avoir à en parler. Il posa violemment la main sur les runes, insufflant de l'énergie dans le sort alors que l'ascenseur commençait à monter à une vitesse habituellement réservée aux gratte-ciels, les câbles crissants alors que tous les autres appels étaient ignorés.

Cassandra ne laissa pas le temps aux portes de s'ouvrir entièrement qu'elle s'élança dans le couloir résidentiel. Reynolds la suivait de près et ils arrivèrent dans les quartiers de la famille Mattings-Pike où la porte en acier était entrouverte.

"Va chercher la sécurité," chuchotta Cassandra.

"Et te laisser seule ici ?" Reynolds chercha dans sa poche de chemise et en sortit une feuille de papier qu'il déplia. Il en sortit un sabre de cavalerie en acier, la lame gravée de runes. "Ça fait longtemps que je ne l'ai pas utilisé."

Cassandra posa sa main sur la porte et la poussa vers l'intérieur. Les lumières étaient éteintes et alors qu'elle cherchait l'interrupteur, elle sentit deux paires de griffes lui attraper la main.

La biologiste fut tirée dans la pièce sans avoir le temps de crier. Reynolds la poursuivit et se retourna juste à temps pour voir la porte donnant sur le couloir se claquer.

Le consultant en alchimie sentit quelque chose grimper sur son dos.


Dans leur appartement, Edward Valentine fixait sa petite amie de l'autre côté de la table, les bras croisés. Ses yeux se posaient régulièrement sur le chèque que Laura avait reçu l'autre jour.

"Ça fait beaucoup de zéros."

"On n'aura pas à se préoccuper de l'argent pendant un moment. Peut-être acheter une vraie maison— celle sur League Street est en vente, non ?"

"Laura, c'est… c'est bizarre." Ed se leva. "Je suis désolé mais… c'est trop. Une histoire que tu as écrite il n'y a même pas une semaine est adaptée en film par une femme qui se trouve être en ville pile quand on est bloqués dans une sorte de boucle et… et ensuite quelqu'un se fait tuer au milieu du magasin…"

Laura fronça les sourcils. "Chéri, regarde le bon côté des choses pour une fois." Elle se leva et posa les bras sur ses épaules. "Ouais, le magasin sera fermé, mais on a assez d'argent pour que ça ne pose pas de problème pour un bon moment. Et mon nom se retrouvera sur le grand écran." Elle posa sa tête sur son épaule. "Tu ne me fais pas confiance, Ed ?"

"Si, mais…" Il essaya de la repousser, mais sentit soudainement les mains de Laura sur son dos. "C'est juste trop bizarre. J'ai vécu ici toute ma vie, je sais que cette ville n'est pas normale, mais ça… ça va encore plus loin que le dernier Halloween."

Laura le regarda dans les yeux. "Tu ne veux pas être heureux ?"

"Si, bien sûr." répondit Edward, pensif, avant de reculer. "Je vais chez mes parents. Je dois réfléchir un peu. Je suis désolé, chérie."

"…okay." Laura s'assit à la table, fixant le chèque. "Je peux… m'en débarrasser si tu veux."

"Non, je— je t'appelle demain matin, OK ? Garde le chèque." Ed se dirigea vers la porte, attrapa son manteau et ses clés puis descendit les trois étages d'escaliers. Dehors, dans l'air frais d'octobre, il vit sa Ford Sedan blanche garée. Il s'assit sur le fauteuil conducteur et quand la chose sur le siège arrière entoura son cou de ses griffes, il n'eut pas le temps de crier de terreur.

La voiture d'Edward Valentine sortit du parking. Ce n'était pas Edward Valentine qui la conduisait.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License