Jeux d'habillage

:root {
    --bg: #111111;
    --bg-medium: #292929;
 
    --fg: #efefef;
    --fg-muted: #666;
 
    --fg-accent-light: hsla(28, 85%, 58%, 1);
    --fg-accent: #e47412;
    --fg-accent-dark: hsla(28, 85%, 38%, 1);
 
    --fg-accent-2-light: hsl(285, 65%, 58%);
    --fg-accent-2: hsla(285, 65%, 48%, 1);
    --fg-accent-2-dark: hsla(285, 65%, 38%, 1);
 
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: var(--fg-accent-2-dark);
    --ct_col_rate-secondary: #fff;
    --ct_col_rate-cancel: #fff;
    --ct_col_rate-link-hover: #e9c9f3;
    --ct_brd_rate-primary: solid 1px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* Couleur texte creditbox */
.credit {
    color: #000;
}
 
div#container-wrap:before {
    content: "";
 
    display: block;
    width: 100%;
    height: 38px;
 
    position: absolute;
 
    border-bottom: 8px solid var(--fg-accent-dark);
 
    background: var(--fg-accent);
}
 
body, div#container-wrap {
    background: linear-gradient(var(--bg-medium), var(--bg)) repeat-x, var(--bg);
    background-size: 1px 180px;
    color: var(--fg);
}
 
div#content-wrap {
    margin-top: 3em;
}
 
h1, h2, h3, h4, h5, h6,
div#page-title {
    color: var(--fg-accent);
}
 
a, #side-bar a {
    color: var(--fg-accent);
    transition: 0.2s;
}
 
#side-bar a {
    color: var(--fg-accent-2)
}
 
a:visited, #side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-dark);    
}
 
#side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark)
}
 
a:hover, #side-bar a:hover,
a:focus, #side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-light);
}
 
#side-bar a:hover,
#side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
del {
    color: #660000;
}
 
ins {
    color: #006600;
}
 
/* header */
 
#header {
    background: none;
    padding-top: 40px;
}
 
#header h1, #header h2 {
    margin-left: 0;
}
 
#header h1 {
    background: url(/local--files/theme:halloween/scp-halloween-fr.png) no-repeat top left;
    background-size: contain;
 
    display: block;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
 
    font-size: 0;
    position: relative;
    top: 32px;
}
 
#header h1 a {
    display: block;
 
    margin: 0;
    padding: 0;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
}
 
#header h2 {
    display: none;
}
 
/* top bar */
 
#top-bar {
    margin-top: 60px;
    border-bottom: 1px solid var(--fg-muted);
 
    padding-top: 4px;
    padding-bottom: 4px;
}
 
#top-bar a {
    transition: unset;
}
 
#top-bar ul li ul {
   border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li.sfhover ul li a, #top-bar ul li:hover ul li a {
    border-top-color: var(--fg-accent-dark);
    border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li ul a, #top-bar a:hover {
    color: var(--fg-accent);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a, #top-bar ul li:hover a {
    border-color: var(--fg-accent-dark);
 
    color: var(--fg-accent);
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a:hover, #top-bar ul li:hover a:hover {
    border-color: var(--bg-medium);
 
    color: var(--bg);
    background-color: var(--fg-accent);
}
 
/* side bar */
 
#side-bar .side-block {
    background-color: transparent !important;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
 
    box-shadow: 0 2px 6px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
#side-bar .heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
    border-bottom: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
}
 
#side-bar .menu-item img {
    display: none;
}
 
#side-bar .menu-item::before {
    display: inline;
    position: relative;
    top: -1px;
    font-size: 10px;
    content: "> ";
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* side bar: social media links workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] .menu-item::before {
    content: "";
}
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] img {
    display: inline;
}
 
/* side bar: user resources workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #fff0f0;"] div:nth-child(2) {
    display: none;
}
 
/* rating module */
 
.page-rate-widget-box .rateup a:hover,
.page-rate-widget-box .ratedown a:hover,
.page-rate-widget-box .cancel a:hover {
    background-color: var(--fg-accent-2-light);
    color: white;
}
 
/* footnote hovers */
 
.hovertip {
    width: 20em;
    padding: 0.5em;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light) !important;
    border-radius: 0.5em;
 
    background-color: #000000ee !important;
    box-shadow: 0 0 6px 1px #000000aa;
    z-index: 100;
}
 
.hovertip .f-heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* inputs */
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus,
input.button:hover, input.button:focus,
button:hover, button:focus,
file:hover, file:focus,
a.button:hover, a.button:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
input.text:hover, input.button:hover,
input.text:focus, input.button:focus,
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus,
#search-top-box-form input[type=submit]:hover,
#search-top-box-form input[type=submit]:focus {
    color: var(--fg);
    background: transparent;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
    outline: 0;
}
 
/* wikidot page elements */
 
#page-title {
    border-color: var(--fg-muted);
}
 
table.wiki-content-table th,
table.wiki-content-table td,
#toc,
blockquote,
.scp-image-block .scp-image-caption {
    border-color: var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
}
 
table.wiki-content-table th {
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
hr {
    background-color: var(--fg-muted);
}
 
.code {
    border: 1px dashed var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
 
    font-family: "Consolas", "Courier New", "Roboto Mono", monospace;
    font-size: 14px;
}
 
/* user login */
 
#login-status {
    color: var(--bg);
}
 
#login-status a {
    border: 0;
    color: var(--bg);
}
 
/* footer */
 
#footer, #license-area {
    background: var(--fg-accent);
    color: #111;
}
 
#license-area {
    background: var(--fg-accent-dark);
}
 
#footer a, #license-area a {
    color: #fff;
}
 
/* code highlighter stuff */
 
.hl-identifier, .hl-code, .hl-brackets {
    color: var(--fg);
}
 
.hl-var {
    color: #21ff00;
}
 
.hl-special {
    color: #ffff00;
}
 
.hl-reserved {
    color: #00b2ff;
}
 
.hl-number, .hl-string {
    color: #ff0020;
}
 
/* tabs */
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a em {
    border-color: var(--bg-medium);
    transition: unset;
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a em {
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a:focus,
.yui-navset .yui-nav a:hover {
    color: var(--fg);
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus,
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover {
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav {
    border: 0;
}
 
.yui-navset .yui-content,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-content {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
/* popups */
 
.owindow {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.title.modal-header {
    background-color: var(--bg);
}
 
.owindow .button-bar a {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.owindow .button-bar a:hover, .owindow .button-bar a:focus {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent-light);
}
 
/* editor */
 
textarea {
    font-family: "Verdana", sans-serif;
    padding: 2px;
    font-size: 100%;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2);
    background-color: var(--bg);
    color: var(--fg);
    outline: 0;
}
 
textarea:hover, textarea:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
.change-textarea-size a {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border-color: var(--fg-accent-2)
}
 
.change-textarea-size a:hover, .change-textarea-size a:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    text-decoration: none;
}
 
.edit-help-34 a {
    color: var(--fg-accent-2);
}
 
.edit-help-34 a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
.edit-help-34 a:hover,
.edit-help-34 a:visited:hover {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
#lock-info {
    background: transparent;
    border: 0;
}
 
#lock-info #lock-timer {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* home page elements */
 
.content-panel, .content-panel .panel-body,
.international-entry:nth-child(even),
.alternate:nth-child(even) {
    box-shadow: unset;
    background: #141414;
    color: var(--fg);
}
 
.news-block .news-title > p,
.news-block .news-content > p,
.feature-block .feature-title > p,
.feature-block .feature-subtitle > p {
    color: var(--fg);
}
 
iframe.scpnet-interwiki-frame {
    filter: invert(1) hue-rotate(85deg) saturate(13) brightness(80%);
}
 
iframe.html-block-iframe {
    filter: invert(1);
}
 
div[style="text-align: center; color: #600;"] {
    color: var(--fg-accent) !important;
}
 
/* mobile rules */
 
@media (max-width: 767px) {
 
#side-bar, #side-bar:target {
    border: 0;
    background: var(--bg);
}
 
#search-top-box {
    top: 174px;
}
 
}
notation: 0+x
blank.png

9 octobre
La Cabane de la Sorcière

"Ça devient bizarre."

Edward Valentine sortit un autre carton de masques de la réserve. "Hier soir je suis venu ici et la pièce était vide. Je pensais qu'on allait devoir fermer pour cette saison. Et maintenant…" Il sortit un masque de loup-garou grandeur nature. "J'ai vu ça en exposition au Granbury Paranormal. Ils ne le sortent pas avant l'année prochaine."

"Mm-Hmm." Laura ferma son ordinateur, venant de terminer une nouvelle histoire. Ses cheveux volèrent et Edward ne pouvait pas s'empêcher de l'observer. Laura n'a jamais été une fille non-attirante ou à s'occuper de son look. Mais récemment il y avait quelque chose de changé, du relief dans les cheveux, une lueur dans ses yeux, une étincelle dans son sourire. "Désolée, je devais juste poster quelque chose."

Ed resta bouche bée pendant quelques secondes avant de tousser. "C'est au delà de la bizarrerie de la ville, Laura. C'est dangereusement bizarre. On doit appeler les Gens de Plastiques."

"J'ai essayé," soupira Laura. "Ils ont des problèmes plus importants qu'un restockage magique d'un magasin de costumes. Comme le fait que les enfants des Williams soient restés bloqué dans une boucle à la limite de la ville en glissant sur une colline. Je jurerais avoir entendu un bang supersonique la nuit dernière…"

Edward secoua la tête. "Je vais aller chercher du café. Le Dunkin' Donuts ne devrait pas encore rationner."

Laura se pencha au dessus du comptoir et l'embrassa sur les lèvres. "J't'aime mon cœur ! Mais si tu prends encore du lait de soja je te tue."

Edward l'embrassa en retour et se dirigea vers la porte, faisant sonner la clochette en sortant.

Laura ouvrit son ordinateur et regarda l'histoire qu'elle venait de poster. Déjà dix votes. Elle se rassit et regarda les chiffres monter.

"Bonjour."

Laura sursauta. Face à elle se tenait une femme dans la vingtaine ou la trentaine, portant un tee-shirt arborant les inscriptions "Les Productions Pas De 4ème". Elle était accompagnée de deux homme à l'air… intimidant. Laura ne savait pas comment les décrire autrement. "N-nous ne sommes pas encore ouverts."

"Pour moi, vous l'êtes." dit-elle en tendant la main mais pas pour la lui serrer— un chèque se trouvait dedans. "Imogen Folivora."

Laura regarda le chèque et vit que son nom était marqué au "à" du destinataire. Elle le lui prit de la main et compta les zéros. "Comment…"

"Royalties !" lança Imogen. "Pour nous laisser utiliser vos histoires en tant que base pour notre film L'Ascension du Paresseux du Gouffre."

"Je— J'ai à peine commencé à les écrire en—"

"En juillet, je sais. J'ai trouvé votre première en ligne et en suis immédiatement tombée amoureuse."

"Non, je" Laura rechercha la première histoire écrite et regarda la date de mise en ligne. 1er juillet 2018. "Qu'est-ce que… comment"

"Je ne me poserais pas la question si j'étais vous." dit Imogen en lui souriant. "Votre travail a éveillé une étincelle d'inspiration au plus profond de moi. Croyez-moi quand je dis que ce film sera puissant. De la romance, de l'action, de l'horreur… oh oui, l'horreur."

Laura regarda le chèque et le cacha dans son porte-monnaie comme un enfant cacherait des bonbons dans les poches face à son père. "Je ne sais pas quoi dire… Je veux dire, c'est pas que je puisse vraiment dépenser ça où que ce soit. La ville est coupée du reste du monde—" elle s'arrêta. "…comment êtes-vous rentrée ?"

"Pardon ?"

"Vous ne vivez pas ici. Tout le monde connaît tout le monde ici. Et la ville— elle est isolée. Alors comment—"

Tu dois éviter certaines questions.

S'il te plaît, faiseuse de masques, tu connais ta mission.

Toutes les questions furent effacées de l'esprit de Laura. Elle savait ce qu'il venait de se passer, mais elle s'en fichait. Elle leva les yeux et remarqua l'absence des trois personnes. L'absence de la femme dit, "Tu viendras à l'avant première ? Le soir d'Halloween ? Personne n'achète ses costumes le jour même après tout."

"Okay."

"Si tu as d'autres questions nous serons à la maison face à Elm et Maple."

Laura s'assit et ouvrit un nouveau document pour commencer à écrire. elle sentit dix griffes sur son dos, cinq sur chaque épaule. Elle regarda en haut et les gens n'étant pas là étaient partis.


Le Hidebehind est l'une des créatures les plus insaisissables dans la ville de Sloth's Pit dans le Wisconsin. Il semblerait qu'elle a peur— ou déteste— d'être vue. On dit que l'observer vous fera vous faire sortir les yeux des orbites ou vous faire foudroyer par la pure perversité de cette dernière. Elle peut se cacher partout où les gens ne peuvent pas voir— la tristement célèbre Expédition Gurnsey en 1953 tenta de cataloguer le Hidebehind en utilisant un placement complexe de miroirs et six participants dos à dos.

Ce qu'ils n'ont pas pu réaliser, c'était que le Hidebehind était capable de se cacher à l'endroit que personne ne pouvait voir— derrière leurs propres yeux.


Robert Tofflemire fronça les sourcils à la vue de ce passage du Guide Touristiques de Sloth's Pit Édition 2018. Il regarda sa tasse de café à moitié pleine, la vue embrumée par la fatigue. Autour de lui des chercheurs parlaient de la boucle et débattaient de si un avion pouvait passer à travers la bulle ou non. Les autres ne faisaient que regarder leur reflet dans leur boisson, hantés par ce qui était apparu dans la salle de cinéma. Trois d'entre eux ont demandé des amnésiques et un transfert à un autre site le plus tôt possible.

Ils avaient réussi à recoudre la plupart des doigts d'Ewell. Ils n'ont pas pu sauver son auriculaire gauche ce que, s'il devait perdre un doigt, Robert trouvait que ce serait la meilleure option. Il prit une gorgé de son café et fronça les sourcils en voyant le dossier posé là où il comptait poser sa tasse.

Robert regarda Tristan Bailey et Claude Mattings d'un air interrogateur. Le dossier avait été posé par Mattings. "C'est quoi ça ?"

"Le rapport médical d'Ewell" dit Tristan en s'asseyant à la table alors que Claude restait debout. "J'étais… assez proche d'Ewell quand on s'est tous réveillés. Je voulais être sûr que ce ne soit pas la trace de mes dents sur ses doigts."

Claude se pencha sur la table. "Ce ne sont pas du tout des traces de dents humaines."

"Quoi ?" dit Robert en ouvrant le dossier, grimaçant à la vue des photos des doigts de Nick avant d'avoir été rattachés.

"Le rayon de la morsure est trop grand," expliqua Claude. "J'attends une confirmation du Dr Plumber— Internet n'est pas le meilleur sur la Saskatchewan— mais je jurerais que la morsure a été infligée par un Megatherium, ou—"

"Un grand paresseux terrestre." dit Robert en regardant dans le fichier parmis les notes de Mattings sur l'attaque, dont un diagramme comparant le rayon de morsure à un os de mâchoire de Megatherium. "C'est quoi qui t'a fait penser à ça ?"

"Une entité géante ressemblant à un paresseux, un grand rayon de morsure… j'ai eu de l'intuition." répondit Claude en se grattant l'arrière de la tête. "La bonne nouvelle c'est qu'aucun d'entre nous ne l'ait fait."

"La mauvaise c'est que regarder ce film a réussi, d'une manière ou d'une autre, à manifester un truc qui a bouffé les doigts de Nick." dit Tristan en se frottant le visage. "On a besoin d'une pause."

Claude pencha la tête. "On a quand même besoin de vérifier cette théorie." Il regarda vers Robert. "On va à la Cabane de la Sorcière avec Reynolds. Tu veux venir ?"

Robert abandonna son café et prit le dossier, le plaçant sous son bras. "Laissez-moi passer dans mes quartiers pour poser ça. Pourquoi allez-vous acheter des costumes ?"

"Une longue histoire par rapport à ma campagne sur Pathfinder," admit Mattings dans un soupir. "J'appellerai Montgomery."

Robert hocha la tête, s'excusant avant d'amener le fichier à sa chambrée. Il se rendit à la page avec la photo du crâne de Megatherium et la morsure, puis tourna la page. Il leva un sourcil et mit le diagramme dans sa poche.


"…donc en bref le personnage de Cassandra a réussi à…" Mattings soupira alors que la voiture rentrait dans le parking face à la Cabane de la Sorcière. "Séduire le dragon et terminer la campagne sans jamais faire couler de sang."

"Le meilleur barde avec qui j'ai jamais joué," admit Tristan en se relevant dans son siège. "Bien sûr, ça veut dire qu'on a perdu le pari."

"Ce qui veut dire que Cassandra, Claire et Katherine choisissent les costumes pour respectivement Mattings, Bailey et moi." dit Reynolds en affichant un petit sourire sur le visage malgré le fait de faire partie des perdants. "Je suis 'forcé' de porter un costume de chat noir de ma propre création, Mattings se déguise en un personnage d'un certain couple… qui est ?"

Claude grogne alors qu'il arrêta la voiture. "Je préfèrerais ne pas dire—"

"Harley Quinn et le Joker." dit Tristan avec un grand sourire. "Il fait Harley. Avec la jupe et tout."

"Et toi Bailey ?" dit Robert en penchant la tête.

Bailey commençait à sortir alors que Robert lui posait la question. "J'sais pas. Claire ne me l'a pas encore dit." Il se cura les dents. "Je suis en attente pour le moment."

Robert fronça les sourcils. Quelque chose n'allait pas avec Bailey— le chercheur ne le regardait pas dans les yeux quand il parlait et avait toujours sa main dans la poche. Ce n'était pas la posture d'un homme honnête.

Les quatres collègues entrèrent dans la Cabane de la Sorcière. La façade du magasin affichait une grande image d'une femme sur un balai volant devant la lune, un chat noir perché sur le manche. Le magasin était bondé— ce n'était pas surprenant vu que c'était le seul moyen d'acheter un costume autre part qu'à Wal-Mart. À l'avant du magasin, la propriétaire sans repos Laura Ashbrooke était au téléphone, sûrement à s'occuper d'une commande de costume personnalisé.

Mattings se dirigea vers les rayons sur le côté avec Robert, tandis que Tristan et Reynolds allèrent vers une allée surmontée d'un panneau sur lequel était inscrit "Costumes d'Animaux". Mattings soupira alors qu'il s'avançait vers une allée remplie de costume sur la pop culture.

"Je savais pas que tu jouais à Pathfinder," admit Robert en inspectant un pistolet en plastique avec le bout du canon orange vif. "Je t'aurais plutôt vu sur du 5e."

"La Cinquième Édition c'est une grosse blague. Déjà plus de quatre ans et à peine moins d'une demi-douzaine d'options pour le sorcier." lança Mattings en prenant un costume sous license officielle Harley Quinn. "Qu'est-c'vous en pensez m'sieur J ?"

Robert se figea sur place. Le non-bordélique, droit dans ses bottes, balai dans le cul Claude Mattings venait de faire une imitation presque parfaite du personnage de Kelvine Dumour. "Ne parle plus jamais comme ça. S'il te plaît."

Claude gloussa, replaçant le costume. "Cassandra essaye de me faire un peu plus sortir de ma coquille. C'est plutôt agréable."

Robert acquiesça, puis sortit une note de sa poche en restant proche de Mattings en la lui présentant. "Tu peux m'expliquer ?"

La note disait simplement :

Des morceaux de tissus correspondant à la peau d'Ewell ont été trouvés dans la salle de cinéma. De la salive de Bailey se trouvait dessus.

Mattings regarda autour de lui. "Je veux rien dire à haute voix. J'espérais que tu trouves la note. Tristan me suit depuis des jours sans me laisser de répit. Quelque chose ne va pas."

"À quel point ?"

Mattings déglutit et se pencha en chuchotant à Robert. "J'ai eu son frère Trevor au téléphone il y a quelques jours pour lui parler de ce qu'il s'est passé dans la salle de ciné. Il était… très confus."

"Pourquoi ?"

"Parce que Tristan était dans la même pièce que lui en train de l'aider à superviser la reconstruction du Réseau de Transit au Site 19."

Le cœur de Robert manqua un battement. Il s'en souvenait maintenant— Tristan avait mis une note sur la porte de son bureau le 29 septembre, menaçant qui que ce soit voulant rentrer lors de son absence de se faire prendre dans son piège à fléchettes en mousse. La note avait disparu le 5 octobre.

"Comment j'ai pu oublier qu'il était parti ?" lança Robert en se tirant les cheveux.

"Je ne sais pas. Je pourrai pas avoir plus de détails— cette chose est venue me voir dès que Trevor me l'a dit et elle ne me lâche plus."

"Et on vient de la laisser seul avec Reynolds." dit Robert avant de s'élancer dans l'allée en cherchant dans la foule. Il aperçu rapidement la silhouette corpulente du consultant en alchimie comparant les prix de deux paires d'oreilles de chat. L'Agent Tofflemire couru vers lui, suivi de près par Mattings. "Monty, quand est-ce que Bailey est revenu en ville ?"

Reynolds le regarda bizarrement. "Je doute que Tristan revienne de 19 avant un bon bout de temps ; c'est qu'avec le—" il regarda les serre-têtes, puis sur le côté, là où la chose ressemblant à Tristan Bailey se tenait en souriant.

"Je pensais que ça allait vous prendre un peu plus de temps," admit le non-Blailey. "C'était petit, je dois l'admettre, mais personne ne faisait vraiment attention. Vous avez tous fermé les yeux là dessus."

Robert posa la main sur la crosse de son arme, prêt à dégainer. "Vous êtes quoi ?"

"Une Contradiction. La vérité c'est que Tristan Bailey est quelque part au… où est ce foutu site cette semaine ? Nevada ? Illinois ? Enfin ; il n'est pas là en tout cas." Il se tint le menton. "Le mensonge c'est que Tristan Bailey se tient devant vous à cet instant précis et que vous vous apprêtez à lui tirer dessus de sang froid à cause d'une dispute puérile ou d'un élan de paranoïa. Un appel pourrait le réfuter mais ce sera impossible." Il sortit son téléphone, ce dernier n'affichant aucun réseau. "Un maudit éclair vient de mettre HS le réseau Internet et téléphonique de la ville. Cela prendra cinq jour avant de pouvoir le réparer."

"Supère histoire," dit Robert. "Mais maintenant que tu l'as dit je vais juste ne pas te tuer." Il donna son revolver à Mattings.

"Et on va le couvrir là dessus," dit Mattings à son tour, "Téléphone ou pas."

Pendant ce temps, Montgomery avait sorti une amulette en fer et la tendit vers le non-Tristan. Le pendentif était chauffé à blanc. "C'était pas un super monologue de méchant."

"Toutes les histoires ont une part de vérité en elles, surtout les mensonges, les contradictions. Vous n'avez pas besoin d'un pistolet pour tuer quelqu'un— juste de son idée." Il regarda la main de Robert. "Regardez où vous visez. Vous risqueriez de blesser quelqu'un."

Robert regarda sa main, commençant à y voir son arme. Il tenta d'atteindre la sécurité, mais sa main trembla, appuyant sur la détente en faisant exploser la tête du non-Tristan en une douche de sang bien au delà de ce dont était capable un 22 millimètres.

Des cris furent entendus et une cohue commença. Robert fit tomber le pistolet et entendit des froissements de plastique derrière lui alors que le revolver au bout orange avec lequel il avait tué le non-Bailey tombait derrière lui.

La cohue emporta les trois collègues et les amena hors du magasin telle une vague. Mattings et Reynolds se retrouvèrent à côté de leur véhicule alors que la voiture de police se garait. Les deux chercheurs regardèrent autour d'eux, déboussolés. Mattings se pencha et vomit. Il savait que ce n'était pas le vrai Bailey, mais le vrai Bailey était quand même son ami, et le visage de son ami recouvrait sa veste.

Il leur fallut quelques minutes avant de réaliser quelque chose.

"Où est Tofflemire ?"


"Je peux pas fermer !" protesta Laura Ashbrooke alors que la police prenait des photos du corps au centre du magasin. "C'est l'heure de pointe pour moi !"

"C'est une scène de crime, madame." dit Angeline Carson, la détective en charge, prenant des notes sur son carnet. "Je peux comprendre la situation dans laquelle vous êtes mais il faudra attendre au moins une semaine avant de pouvoir rouvrir."

"C'était qui ?" demanda Laura.

"Quelqu'un qui travaillait dans le bâtiment de Plastiques. C'est tout ce qu'on peut dire pour le moment." répondit la Détective Carson en secouant la tête. "Apparemment l'un de ses collègues lui aurait tiré dessus. Dieu sait pour quelle raison."

Laura s'appuya sur le comptoir à côté de la caisse, jetant un œil dans l'arrière-boutique. "Est-ce que je peux au moins prendre des trucs là dedans ? J'ai des commandes à finir avant le 31."

"Allez-y," acquiesça Carson. "Après ça, je vais vous demander d'évacuer."

"Okay. Je vais appeler mon copain pour qu'il vienne—"

"Les téléphones sont HS."

"D'accord." dit Laura en grognant. Elle entra dans l'arrière-boutique et commença à réunir les costumes les plus proches de leur aboutissement. Elle examinait le masque de loup-garou à l'œil de travers quand quelqu'un d'autre dans la pièce se mit à parler.

"Pas de chance ce meurtre dans votre établissement."

"Bordel !" lança Laura en faisant tomber le masque sur le comptoir, avant de se retrouver nez à nez avec Imogen Folivora. "Comment êtes-vous rentrée ?"

"Est-ce vraiment important ?"

Laura sentit les griffes sur ses épaules lui masser le dos. "Je suppose que non."

"Bien, maintenant que votre agenda s'est libéré je suis prête à vous accueillir pour travailler sur le film."

"Mais…" Laura pencha la tête. "Il a déjà été filmé, non ?"

"Oui, mais la filmographie est un processus sans fin. L'un de nos acteurs nous a récemment fait part de son vœu de quitter entièrement le film et nous devons réécrire certaines scènes faites pour lui." Imogen sortit un chéquier. "Je suis prête à vous donner le rôle de scénariste principale. Et cela paie vraiment bien."

Laura regarda les masques et commença à les mettre dans des boîtes. "Laissez-moi ramener ça à la maison. Je vais y réfléchir."

"Bien sûr." Imogen se dirigea vers la porte arrière. "Nous serons dans la maison face à Emp and Maple."

Laura souleva les boîtes et les amena à l'entrée du magasin. Elle sentit les dix griffes lui masser les épaules sur le le chemin.

"Quelque chose ne va pas ici." se marmonna-t-elle alors qu'elle ouvrit sa voiture. Elle sentit les griffes appuyer sur son épaule et frissonna. Elle décida de ne pas se poser de question— pour le moment.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License