Suivant les Alignements de Sites
notation: +1+x

Code temporel : 22/10/2019 23:49

Chad Darryl : Les États Unis d'Amérique sont le pays le plus étrange du monde. Ils sont pleins de cryptides, de fantômes, d'aliens, et le gouvernement les dissimule tous. Mais nous savons quelque chose qu'ils ne savent pas.

Chad Darryl : Au travers des USA se trouvent des lignes d'énergie invisibles circulant à travers l'espace, liant des endroits pleins d'activités étranges. C'est notre job de tracer un chemin le long de ces flux d'énergie et de documenter tout ce que nous trouvons. Nous sommes…

[Un titre apparaît.]

Chad Darryl : Suivant les Alignements de Sites.

[Le titre bouge et une coupure place la scène dans un fourgon. Quatre personnes sont présentes : Chad Darryl, caucasien, 33 ans, hôte de Suivant les Alignement de Sites ; Monica Morse, afro-américaine, 29 ans, médium autoproclamée ; Quincy Lee, sino-américain, 33 ans, responsable du matériel. Le conducteur est Markus Bradley, caucasien, 28 ans.]

Darryl : (S'adressant à la caméra) Aujourd'hui, nous avons une petite surprise pour vous, vrais croyants. Nous sommes en direct, retransmis sur Twitch pour notre spécial Halloween. Pendant des mois, des douzaines d'alignements de sites se dirigeaient vers une seule et même direction.

[La caméra fit un déplacement panoramique au dessus d'une carte de l'état du Wisconsin, un cercle rouge dessiné autour d'une zone vers le nord-ouest de l'état.]

Darryl : Sloth's Pit, dans le Wisconsin. Une petite ville perdue proche de la bordure avec le Minnesota qui est dit être le berceau de dizaines de légendes urbaines. On entend dire que le mythe de l'Homme Aux Crochets vient de là et que c'est l'un des endroits les plus hantés des USA.

Lee : Je ne croirai que ce que je verrai. Rien ne peut être pire que l'Université de l'Ohio.

Darryl : Peut-être. Monica, qu'en penses-tu ?

Morse : C'est… presque écrasant. Des centaines— non, des milliers d'alignements de sites convergent ici. C'est le foyer de toutes sortes de choses étranges. Je vois des esprits, des citrouilles et… la mort. Je ressens une forte aura de mort. [Morse déglutit bruyamment.] Ce doit être une erreur.

[Le fourgon commença à ralentir avant de s'arrêter. On peut entendre des voix étouffées à l'extérieur.]

Darryl : Qu'est-ce qu- Mark, pourquoi tu t'arrêtes ?

Bradley : Il y a un barrage routier plus loin. Quelques personnes avec des vestons. Je… attends, qu'est-ce que la FEMA fout là ?

Darryl : Tu déconnes. [À Lee] Allume la caméra, tout de suite.

[L'angle de la caméra change à une vue de derrière un pare-brise. Dehors, on voit plusieurs hommes et femmes en veste noire sur lesquelles est imprimé "FEMA" sur le dos avec l'insigne de l'Agence fédérale des situations d'urgence sur le col. L'un d'entre eux, un homme aux cheveux bruns, s'approche du fourgon.]

Agent FEMA 1 : Monsieur, je vais vous demander de faire demi-tour.

Bradley : Que se passe-t—

Darryl : Attends, laisse-moi parler. Nous essayons juste d'aller en ville, monsieur.

Agent FEMA 1 : Vous ne pouvez pas. La ville est sous quarantaine. On a eu une fuite chimique massive de l'usine de plasturgie.

Darryl : Quoi ? Il n'y a rien aux infos qui en parle. Nous filmons notre spécial Halloween, nous.

Agent FEMA 1 : Je peux rien pour vous. Il y a une maison hantée plutôt cool à Duluth, essayez là-bas.

[La caméra embarquée change son angle de vue vers le visage de l'Agent FEMA.]

Darryl : Écoutez, ça nous a pris des semaines pour avoir le droit de filmer ici. Le fait qu'un bled paumé soit si protecteur sur les droits à l'image me dépasse. Nous devons passer.

[On entend une voix de femme, étouffée par le pare-brise.]

Agent FEMA 1 : Quoi ?

Agent FEMA 2 : Ils ont une putain de caméra embarquée sur ta tronche ! J'ai vu l'autre connard l'allumer.

Agent FEMA 1 : Ah, 'chier. Bon et bien tout le monde sort du véhicule.

Lee : C'est notre droit de pouvoir filmer un officier fédéral.

Agent FEMA 1 : Je vais vous le dire encore une fois. Sortez tout de suite du véhicule et on vous laissera partir tranquillement. Sinon vous êtes en état d'arrestation.

Bradley : Un agent de la FEMA ne peut pas faire ça.

Agent FEMA 1 : Quoi ?

Darryl : J'ai filmé à la Nouvelle Orléans après Katrina. Les agents de la FEMA n'ont pas le droit légal d'arrêter des citoyens américains. Qui vous êtes, bordel ?

Agent FEMA 1 : Oh et puis merde. [Les agents de la FEMA sortirent leur arme à feu.] Sortez du véhicule, maintenant.

Bradley : P-putain de merde. C'est quoi ce bordel ?

Agent FEMA 1 : Tout le monde, dehors ! Tout de suite ! Par ordre de l'Acte Whitman-Ross de 1960, vous êtes en état d'arrestation.

[On entend un léger grondement sur l'enregistrement. La vidéo est remplie de bruit électronique pendant quelques secondes, après quoi plusieurs épouvantails apparurent entourant les agents de la 'FEMA'.]

Agent FEMA 3 : C'est quoi cette merde ?!

Darryl : Fonce.

Bradley : Quoi ?

Darryl : Fonce, putain ! VITE !

Bradley : Bordel de merde—-

[Le fourgon accéléra brusquement, faisant chuter la caméra embarquée. On entend le son de coups de feu accompagné de cris et de craquements de bois tandis que le fourgon força la barricade. Le signal fut perdu.]

Code temporel : 23/10/2017 00:09

[Le signal reprend. La vidéo provient d'une caméra à vision nocturne infrarouge que Darryl porte. Il semble de se trouver dans une zone boisée. Le fourgon est visible et on entend une dispute chuchotée. Darryl tente de les faire se taire.]

Darryl : Hey, les vrais croyants. Nous, heu. Nous sommes parvenus à semer les types de… la soi-disante FEMA. Faux-ma ? [Darryl se couvrit la bouche et soupira.] C'est dingue. On s'est vraiment fait tirer dessus et c'est pas pour de faux. Je le jure devant Dieu.

Lee : Montre leur les pneus.

Darryl : Ouais, merde, okey. [Darryl fit la mise au point sur le pneu arrière gauche du fourgon sur lequel sont visibles des trous. Darryl plongea son doigt dans l'un d'entre eux et en sortit ce qui semble être une balle.]

Morse : C'est le b-b-bordel. Ces… épouvantails, ils sont juste… juste sortis du sol. Ils semblaient… si mauvais. [Morse se pencha dans un haut le cœur.]

Darryl : D'accord, on va juste… [Darryl filma en direction de plusieurs lumières au loin.] C'est la ville. On a juste besoin d'y aller et de trouver quelque part où se cacher. Ayez l'air naturel.

Bradley : Tu déconnes, Chad ? Ils disaient que la ville était sous quarantaine ! On devrait juste faire demi-tour et nous rendre—

Darryl : Que dalle, on diffuse en live à cinq cent mille personnes. Il se passe quelque chose ici qui vaut la peine de tirer sur des gens et nous allons le capturer !

[Lee entra dans le champ, portant quatre caméras embarquées sur tête.]

Lee : Mettez ça au moins. C'est pas de la super bonne qualité vidéo mais elles sont plus faciles à porter par rapport à ce monstre là. [Il montra la caméra que portait Darryl.]

Darryl : Okey, ouais. [S'adressant à la caméra.] Je vais éteindre ça du coup. Nous allons diffuser depuis des GoPros à partir de maintenant. Je serai la Caméra 1, Monica sera la Caméra 2, Quincy la Caméra 3 et Mark— Mark ? [Darryl tourna sur lui même avec la caméra. Markus Bradley n'était pas visible dans le champ. Une analyse de l'enregistrement fit remarquer une silhouette environ deux-cent mètres plus loin, pendue à un arbre. Darryl ne sembla pas la remarquer.] C'est quoi ce bordel ? Mark ? T'es où ?

Lee : M-ma caméra est allumée. Si on crève, on doit l'enregistrer.

Morse : Super, on va faire le premier snuff film1 au monde en direct. [Darryl, Lee et Morse mirent leur caméra embarquée.]

Darryl : Personne ne va mourir cette nuit. Je vous le promets. On a juste à rester discrets. Quincy tu as—

[La caméra se déconnecte brusquement.]

Code temporel : 24/10/2017 00:20
[La connection fut rétablie. Seule la Caméra 2, Monica Morse, est active. Darryl est visible face à elle, accroupi contre un mur. La caméra se penche brièvement vers le haut sur une plaque de rue, indiquant qu'ils se trouvent à l'intersection de Main Street et Hodag Lane. On entend Lee derrière elle, respirant bruyamment.]

Morse : Attendez, je crois que ma caméra marche enfin.

Lee : T'as dû trouver une borne wi-fi non-sécurisée. On doit être proche d'une sorte de café. Chad, tu vois quoi ?

Darryl : …Rien. Les lumières des bâtiments sont toutes allumées, mais… personne à l'intérieur. Je ne crois pas qu'on ait croisé une seule voiture dans les rues.

[Morse s'avança et jeta un œil dans Main Street. Une silhouette semi-translucide marche face à la caméra, qui la remplit de bruit électronique. Le langage corporel de la silhouette indique une hésitation à avancer.]

Morse : C'est quoi cette merde ?

Darryl : O-oh mon Dieu. On dirait que c'est pas tout à fait physique.

[La silhouette semble monter des marches, avant de s'arrêter en l'air pendant quelques secondes. Elle tombe soudainement, devenant molle en restant en l'air durant environ dix secondes et s'évanouissant dans un éclat de bruit électronique.]

Morse : O-o-oh mon Dieu.

Darryl : Tu crois que ça s'verra à la caméra ?

Lee : Attendez, taisez-vous. Des gens parlent. Moni, fais voir ton casque. Je vais augmenter la sensibilité de ton micro.

[Morse enlève sa caméra et la passe à Lee. On entend des bruissements pendant quelques secondes puis le son enregistré par le microphone sembla être bien plus fort.]

Femme Non-Identifiée : Tu déconnes. Combien sont passés au travers du barrage ?

Homme Non-Identifié : Quatre, dans un fourgon. Une émission de chasse au fantôme. La dernière chose dont on aurait besoin. Des gens qui deviennent des épouvantails, des fermiers qui se transforment en vampires, des chercheurs qui disparaissent—

Femme Non-Identifiée : Attends, une émission de chasseurs de fantômes ? Comment elle s'appelle ?

Homme Non-Identifié : Suivant les… quelques chose. Alimentation de Sites ? C'est toi qui regardes ce genre de chose, Ruby, tu devrais savoir.

"Ruby" : Suivant les Alignements de Sites ! Merde. Ils font un putain de live spécial Halloween tous les ans. Ils doivent diffuser actuellement !

Homme Non-Identifié : Bordel. Commandement Sigma-10, ici l'Agent Blake Williams. Nous avons des raisons de croire que les intrus diffusent en direct. On a besoin de procédures de nettoyage immédiatement. Appelez les Opérateurs de Couverture.

Morse : Opérateurs de Couverture ? C'est quoi ce bordel ?

[Plusieurs lumières de Main Street commencèrent à s'éteindre.]

Darryl : C'est énorme, putain de merde. La ville entière est une diversion. C'est genre, au delà de la Zone-51. Attendez, p-pourquoi les lumière s'éteignent ?

Lee : Merde, ils coupent le courant. On va plus avoir de flux montant—

[Le courant se coupe autour de la position de Lee, Darryl et Morse. La connexion est interrompue.]

Code temporel : 23/10/2017 00:50

[Seule la Caméra 1, celle de Darryl, est active. Lee et Morse ne sont pas visibles et la vidéo montre des signes de forte corruption avec l'image en décalée par rapport à l'audio. Ce dernier indique que Darryl est en train de courir.]

Darryl : L-lâche-moi putain !

[Un puissant bêlement se fit entendre, distordant l'audio de la caméra et causant un retard sur quelques images.]

Darryl : MONICA ! QUINCY ! AIDEZ-MOI PUTAIN !

[La caméra de Darryl le montre passer devant un arbre. Une hache passe dans le champ, venant se planter dans l'écorce d'un arbre à seulement quelques centimètre de son visage. Il gémit et s'arrêta, faisant la caméra afficher un plan en contre-plongée. On entend des sanglots bruyants.]

[On entend une nouvelle voix, fortement déformée.]

Entité Inconnue : Pour l'amour de Sloth. Vous autres touristes êtes de vrais pleurnichards.

Darryl : J-je… je veux pas mourir ! [Darryl fondit en larmes.]

[Une silhouette à la tête de chèvre s'avança dans le cadre et pencha sa tête, retirant la hache de l'arbre.]

Entité Inconnue : Oh ta gueule. J'essaye de te sauver la vie. [L'entité attrape Darryl et commence à le traîner au sol. Darryl proteste en sanglotant.]

[Le flux vidéo se déconnecte.]

Code temporel : 23/10/2017 01:07

[Seule la caméra de Lee, la Caméra 3, est active. Lee et Morse sont visibles, sans Darryl. Ils semblent être dans une maison délabrée dans une zone boisée. Ils se tiennent dans l'entrée et on voit plusieurs taches de moisissure au plafond, des trous dans les murs et des planches de bois visibles.]

Lee : Attendez, c'est quoi ce bordel ?

Morse : Quoi ?

Lee : J'ai un putain de signal ! On passe plus d'une heure sans un foutu signal et en rentrant dans une putain de maison hantée, on capte !

Morse : Quelqu'un vit ici ?

Lee : Ouais. Peut-être ce qui a eu Mark.

Morse : Et Chad ?

Lee : On sait pas où il est parti. On l'a juste… entendu crier. Il est peut-être tombé dans un ravin.

Morse : D'accord, je— oh mon Dieu.

Lee : Qu'est-ce qu'il y a ?

Morse : Je… je sens… que quelque chose est ici, quelque chose de gros. Quelque chose de… puissant. Il veut qu'on sorte.

Lee : Oh merde. C'est un fantôme ?

Morse : Non, c'est… quelque chose d'autre. C'est—

Voix de Femme Non-Identifiée : C'est moi.

[Lee et Morse hurlèrent, se tournant face à une jeune femme d'environ vingt-deux ans. Elle porte un jean clair et un tee-shirt de "The Incubi", un groupe local de Sloth's Pit. L'œil gauche de la femme est couvert par une mèche de cheveux rouges. Des distorsions visuelles apparaissent autour de la silhouette mais disparaissent rapidement.]

Femme Non-Identifiée : Wow, wow. [Le sujet met ses mains en avant de manière non agressive.] J'vais pas vous faire d'mal. Vous devriez même pas être là. Qu'est-c'que des étrangers comme vous foutent là à cette période ?

Lee : Heu, um. Heu. Je… On a forcé la barricade… Mark l'a forcé, notre conducteur.

Femme Non-Identifiée : Un blanc ? Environ trente piges ? [Le sujet secoue la tête.] Il est mort. L'Automne Noir l'a chopé.

Lee : Quoi ?

Morse : L'Automne— l'Automne Noir ? C'est quoi ce truc ?

Femme Non-Identifiée : Votre autre pote est en sécurité. Il s'est pissé dessus quand il a vu Jasper par contre. Mais vous devez tous partir de la ville. [Elle regarde la caméra de Lee.] Ça enregistre ?

Lee : Hein ? Ouais, ça tourne.

Morse : Vous n'êtes… pas normale. Vous n'êtes pas réelle.

Femme Non-Identifiée : Qu— [La silhouette se pencha et observa Morse, dégageant ses cheveux en révélant son œil gauche manquant, l'orbite totalement vide visible.]

Morse : Bordel de MERDE !

Femme Non-Identifiée : T'es une médium. C'est pas commun. [Elle ricana. Lee et Morse semblaient moins amusés.] Désolée. J'ai besoin de décompresser avec tous ces événements.

Morse : Où est Chad ?

Femme Non-Identifiée : En sécurité. C'est tout ce que vous devez savoir. Venez, suivez-moi et je vous emmènerai— oh merde. Derrière vous !

[La caméra de Lee fit face à l'autre bout de l'entrée où l'on aperçoit de fortes perturbations électromagnétiques. On peut voir une silhouette ressemblant à un épouvantail avec une citrouille en tant que tête au travers de la distorsion, semblant pointer la caméra.]

Femme Non-Identifiée : Courez ! Vous retournez pas !

[Lee fit tomber sa caméra et couru vers la porte, suivi par Morse. L'enregistrement montre l'épouvantail prenant leur suite, créant de fortes perturbations électromagnétiques. Il s'arrêta pour regarder la caméra au sol, tombant lui-même et 'regardant' l'objectif.]

[Connexion interrompue.]

Code temporel : 23/10/2017 01:27

[Flux provenant de la Caméra 1. La vidéo est désactivée, seul l'audio est présent.]

Darryl : Non ! S'il vous plaît, PITIÉ ! Laissez-moi partir ! [Darryl fondit en larmes.]

Entité Non-Identifiée : Silence.

Darryl : Je veux pas mourir !

Homme Non-Identifié : Arrête de faire la chochotte ! Pour la dernière fois, je ne vais pas te faire de mal, mais si un autre truc t'entend, lui oui. Alors s'il te plaît. Ta. Gueule.

[On entend Darryl sangloter bruyamment.]

Entité Non-Identifiée : Tu vois le bâtiment là-bas ? Celui avec marqué 'Plastiques' dessus ?

Darryl : O-oui ?

Entité Non-Identifiée : Je veux que tu cours jusque là aussi vite que tu peux. Quand tu arrives à vue de la porte principale, ralentis et garde les mains en l'air. Si t'as du bol ils ne te troueront pas la tête.

Darryl : M-mais qui vous êtes à la fin ?

Entité Non-Identifiée : Simplement le méchant de slasher à moitié chèvre sympa du quartier. Maintenant, cours. La ville n'est pas sûre. [On entend un puissant cri au loin.] Bordel. Jessie ! Vas-y cours.

[On entend Darryl courir dans des plantes, majoritairement des feuilles mortes, avant d'arriver sur de la pierre, probablement du béton. Il appelle à l'aide avant qu'un coup de feu retentisse.]

[Signal interrompu.]

Code temporel : 23/10/2017 01:27

[Le flux provient de la Caméra 2, courant à travers une zone boisée. Morse cours derrière la femme non-identifiée, suivie par Lee.]

Morse : C'était quoi ça ?!

Femme Non-Identifiée : Aucune idée. Ils sont apparus en ville. Quarante personnes sont mortes à cause d'eux—

Lee : Quarante personnes ?! Ça devrait être aux infos !

Femme Non-Identifiée : Il y a des gens dont le boulot est d'empêcher ce genre d'infos de sortir.

Lee : Qui ?!

Femme Non-Identifiée : Peu importe, vous ne vous en rappellerez pas ! Sautez !

[Morse et Lee sautèrent au dessus d'un obstacle, la caméra de Morse montrant plusieurs racines essayant de les attraper en l'air.]

Morse : C'est quoi ce truc ?!

Femme Non-Identifiée : La ville est là haut ! Vous devriez arriver sur Main Street—

[Elle s'arrêta brusquement alors qu'une ligne d''épouvantails apparu face à la caméra dans une décharge de bruit numérique.]

Femme Non-Identifiée : Oh merde. Courez, passez au travers, je vais les retenir.

Morse : Mais vous êtes qui bordel ? Quelque chose va pas chez vous, j-je sais que vous n'êtes pas réelle, vous êtes quoi ?!

Femme Non-Identifiée : Je suis Jessica Valentru. Je suis à moitié succube, à moitié banshee. Vous pouvez m'appeler Jessie la Chantante. Maintenant, courez !

[Morse et Lee fuirent en direction de la ville. L'audio captura une perturbation subsonique, devenant de plus en plus forte, avant de devenir aussi forte qu'un puissant cri. Le flux vidéo montra plusieurs personnes en uniforme de la FEMA avant que la perturbation devienne audible ; suivi par des perturbations vidéos.]

[Signal interrompu.]

Code temporel : 23/10/2017 02:19

[La Caméra 1 est active, posée sur une table en métal à côté de Chad Darryl, la tête dans les mains. La pièce est blanche et éclairée d'une lumière pâle. Un homme entre dans le champ ; la voix correspondant à l'individu identifié en tant que "Blake Williams" du code temporel 00:20.]

Williams : T'es dans un sacré pétrin, Chad.

Darryl : Je veux mon putain d'avocat.

Williams : On est bien au delà des avocats— attends, ça tourne ce truc ? [Williams prit la caméra et agita sa main devant, avant de la replacer sur la table.] Tu sais, on a intercepté votre flux il y a au moins une heure. Le seul endroit où vous diffusez c'est un serveur sécurisé dans lequel vos enregistrements vont être analysés et supprimés.

Darryl : Oh mon Dieu. Vous êtes qui ? Vous êtes l-l-les Fondateurs ?

Williams : J'te demande pardon ?

Darryl : Les Fondateurs ! Les Fondateurs Mondiaux ! Une grosse organisation façon Men In Black qui détruisent des vidéos de trucs comme des observations d'aliens et des rencontres de fantômes ! Je-je veux pas mourir. Par pitié.

Williams : On se calme. On va pas te tuer. C'est pas notre style.

Darryl : Votre style ? Un-un-un-un putain de type à la tête de chèvre m'a tiré sur la moitié de la ville et déposé à votre porte ! J'ai cru qu'il allait me buter !

Williams : Vraiment ? L'Homme-Chèvre ? Heu. [Williams s'arrête.] Dans tous les cas, tu as deux choix maintenant.

Darryl : Qu-quoi ?

Williams : Choix numéro un : on t'injecte une dose de drogue qui te fera oublier les dernières vingt-quatre heures et toi et tes amis vous réveillerez à Superior, vous vous ferez arrêter pour intrusion alors que vous auriez été totalement ivres après une soirée au bar. Les accusations sont retirées et vous êtes libres de vivre votre vie.

Darryl : Et le choix numéro deux ?

Williams : Tu signes un papier qui dit que tu ne pourras jamais parler de cette soirée à qui que ce soit exceptés tes amis. Si ça arrive, tu commenceras à asphyxier dès que tu mentionneras la ville de Sloth's Pit, l'Homme-Chèvre et les "Fondateurs" comme tu nous appelles.

Darryl : …Elle fait mal ? L'injection ?

Williams : On la fait sous anesthésie.

Darryl : J'vais prendre ça.

Williams : La plupart des gens aussi. Par contre… ton amie, Monica Morse ?

Darryl : Et bien quoi ?

Williams : On a analysé des vidéos de vos épisodes précédents avec celui de cette nuit. On recherchait quelques médiums alors ça prendra peut-être un peu plus de temps avant qu'elle sorte.

Darryl : Et Mark ?

Williams : Allons le préparer pour l'administration d'amnésiques.

Darryl : Attendez, où est Mark ? Il lui est arrivé quoi ?

[Williams éteint la caméra. Connexion interrompue.]

Code temporel : 24/10/2017 01:55

[Le même épouvantail ayant poursuivi Morse et Lee regarde à travers la caméra de Lee, accompagné de fortes distorsions électromagnétiques. La citrouille s'ouvre en deux, révélant le visage de Markus Bradley à l'intérieur, les yeux retirés. Le visage se frappa contre la caméra, du sang coulant le long de l'objectif.]

[Connexion fermée.]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License