Fin de l'Automne

:root {
    --bg: #111111;
    --bg-medium: #292929;
 
    --fg: #efefef;
    --fg-muted: #666;
 
    --fg-accent-light: hsla(28, 85%, 58%, 1);
    --fg-accent: #e47412;
    --fg-accent-dark: hsla(28, 85%, 38%, 1);
 
    --fg-accent-2-light: hsl(285, 65%, 58%);
    --fg-accent-2: hsla(285, 65%, 48%, 1);
    --fg-accent-2-dark: hsla(285, 65%, 38%, 1);
 
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: var(--fg-accent-2-dark);
    --ct_col_rate-secondary: #fff;
    --ct_col_rate-cancel: #fff;
    --ct_col_rate-link-hover: #e9c9f3;
    --ct_brd_rate-primary: solid 1px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* Couleur texte creditbox */
.credit {
    color: #000;
}
 
div#container-wrap:before {
    content: "";
 
    display: block;
    width: 100%;
    height: 38px;
 
    position: absolute;
 
    border-bottom: 8px solid var(--fg-accent-dark);
 
    background: var(--fg-accent);
}
 
body, div#container-wrap {
    background: linear-gradient(var(--bg-medium), var(--bg)) repeat-x, var(--bg);
    background-size: 1px 180px;
    color: var(--fg);
}
 
div#content-wrap {
    margin-top: 3em;
}
 
h1, h2, h3, h4, h5, h6,
div#page-title {
    color: var(--fg-accent);
}
 
a, #side-bar a {
    color: var(--fg-accent);
    transition: 0.2s;
}
 
#side-bar a {
    color: var(--fg-accent-2)
}
 
a:visited, #side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-dark);    
}
 
#side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark)
}
 
a:hover, #side-bar a:hover,
a:focus, #side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-light);
}
 
#side-bar a:hover,
#side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
del {
    color: #660000;
}
 
ins {
    color: #006600;
}
 
/* header */
 
#header {
    background: none;
    padding-top: 40px;
}
 
#header h1, #header h2 {
    margin-left: 0;
}
 
#header h1 {
    background: url(/local--files/theme:halloween/scp-halloween-fr.png) no-repeat top left;
    background-size: contain;
 
    display: block;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
 
    font-size: 0;
    position: relative;
    top: 32px;
}
 
#header h1 a {
    display: block;
 
    margin: 0;
    padding: 0;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
}
 
#header h2 {
    display: none;
}
 
/* top bar */
 
#top-bar {
    margin-top: 60px;
    border-bottom: 1px solid var(--fg-muted);
 
    padding-top: 4px;
    padding-bottom: 4px;
}
 
#top-bar a {
    transition: unset;
}
 
#top-bar ul li ul {
   border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li.sfhover ul li a, #top-bar ul li:hover ul li a {
    border-top-color: var(--fg-accent-dark);
    border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li ul a, #top-bar a:hover {
    color: var(--fg-accent);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a, #top-bar ul li:hover a {
    border-color: var(--fg-accent-dark);
 
    color: var(--fg-accent);
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a:hover, #top-bar ul li:hover a:hover {
    border-color: var(--bg-medium);
 
    color: var(--bg);
    background-color: var(--fg-accent);
}
 
/* side bar */
 
#side-bar .side-block {
    background-color: transparent !important;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
 
    box-shadow: 0 2px 6px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
#side-bar .heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
    border-bottom: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
}
 
#side-bar .menu-item img {
    display: none;
}
 
#side-bar .menu-item::before {
    display: inline;
    position: relative;
    top: -1px;
    font-size: 10px;
    content: "> ";
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* side bar: social media links workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] .menu-item::before {
    content: "";
}
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] img {
    display: inline;
}
 
/* side bar: user resources workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #fff0f0;"] div:nth-child(2) {
    display: none;
}
 
/* rating module */
 
.page-rate-widget-box .rateup a:hover,
.page-rate-widget-box .ratedown a:hover,
.page-rate-widget-box .cancel a:hover {
    background-color: var(--fg-accent-2-light);
    color: white;
}
 
/* footnote hovers */
 
.hovertip {
    width: 20em;
    padding: 0.5em;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light) !important;
    border-radius: 0.5em;
 
    background-color: #000000ee !important;
    box-shadow: 0 0 6px 1px #000000aa;
    z-index: 100;
}
 
.hovertip .f-heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* inputs */
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus,
input.button:hover, input.button:focus,
button:hover, button:focus,
file:hover, file:focus,
a.button:hover, a.button:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
input.text:hover, input.button:hover,
input.text:focus, input.button:focus,
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus,
#search-top-box-form input[type=submit]:hover,
#search-top-box-form input[type=submit]:focus {
    color: var(--fg);
    background: transparent;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
    outline: 0;
}
 
/* wikidot page elements */
 
#page-title {
    border-color: var(--fg-muted);
}
 
table.wiki-content-table th,
table.wiki-content-table td,
#toc,
blockquote,
.scp-image-block .scp-image-caption {
    border-color: var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
}
 
table.wiki-content-table th {
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
hr {
    background-color: var(--fg-muted);
}
 
.code {
    border: 1px dashed var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
 
    font-family: "Consolas", "Courier New", "Roboto Mono", monospace;
    font-size: 14px;
}
 
/* user login */
 
#login-status {
    color: var(--bg);
}
 
#login-status a {
    border: 0;
    color: var(--bg);
}
 
/* footer */
 
#footer, #license-area {
    background: var(--fg-accent);
    color: #111;
}
 
#license-area {
    background: var(--fg-accent-dark);
}
 
#footer a, #license-area a {
    color: #fff;
}
 
/* code highlighter stuff */
 
.hl-identifier, .hl-code, .hl-brackets {
    color: var(--fg);
}
 
.hl-var {
    color: #21ff00;
}
 
.hl-special {
    color: #ffff00;
}
 
.hl-reserved {
    color: #00b2ff;
}
 
.hl-number, .hl-string {
    color: #ff0020;
}
 
/* tabs */
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a em {
    border-color: var(--bg-medium);
    transition: unset;
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a em {
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a:focus,
.yui-navset .yui-nav a:hover {
    color: var(--fg);
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus,
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover {
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav {
    border: 0;
}
 
.yui-navset .yui-content,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-content {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
/* popups */
 
.owindow {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.title.modal-header {
    background-color: var(--bg);
}
 
.owindow .button-bar a {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.owindow .button-bar a:hover, .owindow .button-bar a:focus {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent-light);
}
 
/* editor */
 
textarea {
    font-family: "Verdana", sans-serif;
    padding: 2px;
    font-size: 100%;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2);
    background-color: var(--bg);
    color: var(--fg);
    outline: 0;
}
 
textarea:hover, textarea:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
.change-textarea-size a {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border-color: var(--fg-accent-2)
}
 
.change-textarea-size a:hover, .change-textarea-size a:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    text-decoration: none;
}
 
.edit-help-34 a {
    color: var(--fg-accent-2);
}
 
.edit-help-34 a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
.edit-help-34 a:hover,
.edit-help-34 a:visited:hover {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
#lock-info {
    background: transparent;
    border: 0;
}
 
#lock-info #lock-timer {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* home page elements */
 
.content-panel, .content-panel .panel-body,
.international-entry:nth-child(even),
.alternate:nth-child(even) {
    box-shadow: unset;
    background: #141414;
    color: var(--fg);
}
 
.news-block .news-title > p,
.news-block .news-content > p,
.feature-block .feature-title > p,
.feature-block .feature-subtitle > p {
    color: var(--fg);
}
 
iframe.scpnet-interwiki-frame {
    filter: invert(1) hue-rotate(85deg) saturate(13) brightness(80%);
}
 
iframe.html-block-iframe {
    filter: invert(1);
}
 
div[style="text-align: center; color: #600;"] {
    color: var(--fg-accent) !important;
}
 
/* mobile rules */
 
@media (max-width: 767px) {
 
#side-bar, #side-bar:target {
    border: 0;
    background: var(--bg);
}
 
#search-top-box {
    top: 174px;
}
 
}
notation: +4+x
blank.png

30 octobre

Une balle de bronze au béryllium tirée depuis un revolver pénétra entre les yeux de l'Automne Noir. Elle recula légèrement et fixa le tireur, le trou dans sa tête se refermant.

Ruby Williams se tenait là, le revolver pointé vers son crâne. Elle tira à nouveau, puis une autre fois, gardant son autre main sur son bras pour empêcher le recul de disloquer son épaule. Habituellement un revolver ne tire que six coups, mais Ruby a toujours été une fan de LeMat. Neuf balles la transpercèrent avant que l'arme ne se vide.

"Ça fait presque mal !" lança l'Automne Noir en éclatant de rire, regardant les trous dans son corps se remplir. "Maintenant, arrêtez de me faire perdre mon temps—"

L'air s'emplit du son des armes à feu alors que trois douzaines de fusils d'assaut remplissaient l'Automne Noir de bronze au béryllium. Son corps ressemblait à une poupée en papier que le petit frère de sa propriétaire aurait malmené.

Le bruit s'arrêta finalement lorsque les chargeurs furent vides. L'Automne Noir leva sa seule main restante et une bourrasque de vent souffla, soulevant les feuilles mortes et faisant tituber la force d'intervention. "ASSEZ !" hurla-t-elle.

L'Automne Noir regarda derrière elle le visage vieux et troué de la citrouille-lanterne géante. Un semblant d'expression que l'on pourrait qualifier d'inquiétude s'affichait sur son visage alors qu'elle guérissait.

Reynolds jura et mit Katherine sur son épaule. "Elle est trop puissante. Où en sont les renforts ?"

"On se replie !" hurla March. "Mettez les enfants à l'abri ! Emmenez-les dans les véhicules et partez !"

"On reste," dit Pryce pour son équipe. "On a vu son pire, on peut gérer ça."

"Bonne chance, agents." dit March en battant en retraite. La majorité de la force d'intervention emmena les enfants avec elle. Tout ce qui restait était l'Escouade 25 accompagnée de Montgomery Reynolds et une Katherine Sinclair inconsciente.

Mavra les fixa et une légère couche de gel d'automne se forma sur leur peau. Elle gagnait en puissance mais était encore trop faible pour se libérer du Nexus. Elle avait besoin d'insuffler un peu plus de terreur dans ceux qui restaient.

Des citrouilles autour d'eux s'ouvrirent, laissant sortir des êtres ressemblant à des enfants en costume d'Halloween. Ils se mirent tous à gémir, se déplaçant vers la force d'intervention. Ils marmonnaient tous un "bonbons ou farces, bonbons ou farces" collectif, tenant des sacs en tissu usés, comme s'ils demandaient des sucreries.

"Putain de bordel de MERDE !" hurla Ruby.

"V-visez l-les têtes !" lança Blake en déglutissant, reconnaissant certaines entités costumées comme les enfants d'un froid mois d'octobre d'il y a quarante-huit ans.

Les coups de feu se firent plus hésitants, des tirs semi-automatiques, alors que les balles traversaient le crâne des êtres ressemblant à des enfants. February fut le premier à flancher, faisant tomber son arme à la vue d'un enfant portant un masque de sorcière venant dans sa direction, gémissant en demandant des bonbons.

Pryce la fit tomber d'un tir de son arme de poing. "Ray ! Concentre toi ! Fais ton truc d'Enfant de Chœur !"

Il acquiesça puis mit un genou à terre, priant alors qu'il tirait avec son arme. "P-pater noster, qui es in caelis," Il tirait à chaque mot de la prière qu'il récitait. "Sanctificetur n-nomen tuum, adveniat regnum tuum, f-fiat voluntas tua, sicut in caelo, et in terra." February avait tué bien pire que ça avec ces prières et un pistolet. Mais il ne pouvait pas s'empêcher de se demander s'ils riaient ou pleuraient alors qu'il leur tirait dessus.

"Tirez-lui aussi dessus !" lança Ewell en levant son arme et tirant sur Mavra à travers sa tempe, pour qu'au final l'esprit le regarde de travers.

"Quand allez vous vous rentrer ça dans le crâne ?" dit-elle en ricanant. "Je suis immortelle ! Je suis l'Équinoxe Noir, L'Automne Noir ! Mavra Isimeria ! Je suis la Dernière Putréfaction qui Dévore l'Été, la Bergère de l'Hiver Rouge—"

Mavra fut, encore un fois, interrompue par une attaque— cette fois c'était une hache lancée depuis sa gauche, frappant son crâne. Sa lame était creusée de l'image de Baphomet, le dieu à tête de bouc. L'Automne Noir grommela et se tourna pour faire face à son attaquant. "Agaçant petit-" avait-elle commencé.

Alors qu'elle était distraite, un homme au chapeau noir à larges bords et avec un crochet remplaçant sa main gauche sortit des ombres. L'homme Aux Crochets mis ses bras autour du corps de Mavra et lui trancha la gorge d'un coup sec de son crochet.

Il la lança dans le passage d'une onde sonique émise par une femme à l'œil unique portant ce qu'on pourrait décrire comme un costume d'Halloween "sexy" d'agent de la Fondation. Le cri se reverbéra au travers de la foire et dans les oreilles des agents.

"Bordel !" lança Pryce, regarda la femme mi-banshee mi-succube. "Tu nous préviendras la prochaine fois ?"

"Vous auriez préféré que nous la laissions vous décimer ?" lança l'Homme-Chèvre en sortant de derrière un vieux stand à beignets. Son apparence était démoniaque : la fourrure noire, les yeux rouges et six cornes arrangées en un étrange motif sur son crâne.

"Désolée du retard," s'excusa Jessie la Pécheresse Chantante en toussant et réajustant son costume. "C'était une grosse galère pour passer à travers la barrière autour de cet endroit."

"Vous êtes là. C'est ce qui compte." Ewell pointa à nouveau son fusil en direction de sa tête.

L'Automne Noir se releva encore une fois et se tourna pour faire face à l'Homme Aux Crochets. La hache de l'Homme-Chèvre se retira de son crâne pour retourner dans sa main. "Ce sont vos renforts ?" siffla-t-elle.

"C'est notre ville !" hurla l'Homme Aux Crochets. "Vous avez tué Dieu sait combien de personnes et maintenant vous vous en prenez à nos enfants !" Il fit un grand pas en avant et lui trancha la gorge à nouveau. Mavra laissa s'échapper un rire gargouillant.

"Pour l'amour de…" Jessie haussa la voix, "Mais crève à la fin !" Du verre se brisa suite à la force sonore et la majorité des enfants semblèrent disparaître alors que la concentration de l'Automne Noir se coupa.

"TOUT LE MONDE À COUVERT !" cria Ewell en se cachant derrière un stand de pommes d'amour et tirant une grenade à herbicide sur la citrouille géante. Les feuilles des tiges de la grande cucurbitacée se flétrirent et pendant un bref moment, l'Automne Noir tituba.

L'Homme-Chèvre se positionna derrière Mavra, levant sa hache rougeoyante. Il l'abattit, seulement pour voir l'Automne Noir se retourner et siffler quelque chose dans un dialecte grec ancien. Une liane de citrouille attrapa l'Homme-Chèvre par le cou et le brisa dans un horrible crac.

L'entité caprine n'avais pas l'air impressionnée alors que sa tête pendait dans un angle inhabituel. "Tu réalises que je suis immortel, n'est-ce pas ?" demanda-t-il, remettant sa tête droite avec les mains.

"Oh." dit Mavra d'un air renfrogné. "Et bien."

Pendant ce temps, les balles remplissaient l'Équinoxe Noir et Reynolds posa un genou à terre derrière la force d'intervention, essayant de faire reprendre conscience à Sinclair. Il fouilla dans son sac-à-dos pour trouver des sels et leva les yeux pour constater la futilité de ce qu'ils faisaient.

"Ça fait que dalle !" hurla Blake. "On gâche juste des munitions !"

Ruby acquiesça en silence, les yeux dirigés vers la citrouille derrière elle. Elle remarqua les cavités apparaissant sur la gourde à chaque tir, ressemblant bizarrement aux cicatrices grises présentes sur les citrouilles étant restées dans les champs trop longtemps. "On passe au plan B !"

"On se tait et on agit !" lança Pryce en rechargeant.

Ruby visa et tira sur la citrouille. Alors que le tir toucha l'arrière de la coque de la citrouille-lanterne, passant à travers son œil gauche, l'Automne Noir recula et lui fit face, la fixant de son œil restant exorbité.

"Plan B, tout le monde !" cria Pryce, un sourire au coin de la lèvre. "Appelez le Vegetable Orchestra, parce qu'on va trouer du légume !"

Sinclair reprit ses esprits et la première chose qu'elle entendit fut la boutade de Pryce. Elle lâcha un grognement et spécula : "Si on ne peut pas détruire l'esprit, détruisez ce qui le contient." Elle se releva et regarda le camion sur lequel était posé 097-1. "Homme-Chèvre ?"

"Présent !" l'Homme-Chèvre abattit sa hache sur l'une des lianes s'éloignant de la grande citrouille, faisant lâcher un cri perçant à l'entité.

"On doit complètement la détruire ! La découper ne suffira pas !" Elle regarda en dessous du camion, se demandant s'il y avait encore de l'essence dedans et si elle allait brûler.

L'Homme-Chèvre suivit son regard et acquiesça d'un hochement de tête, levant sa hache.

Les autres servaient de distraction. Ewell chargea une autre grenade d'herbicides et hurla "Tous à couvert !" en tirant vers la citrouille. La grenade atterrit directement dans la bouche de la citrouille-lanterne, la fumée verte en sortant. L'Automne Noir tituba alors que son réceptacle pourrissait, puis reçut un uppercut de la part du crochet de l'Homme Aux Crochets.

Dans un puissant et écœurant toussotement, l'Équinoxe Noir cria "ASSEZ !"

L'entité écarta les bras et des tiges pourries sortirent de terre, écrasant les Légendes et les membres de la Fondation sur les côtés des bâtiments. L'Homme-Chèvre était déjà en train de mâchonner les vignes pour s'échapper.

"Tout ce que je veux c'est sortir d'ici. Cet endroit scelle tout ce que vous considérez comme 'anormal'—" Elle pointa un doigt accusateur vers Sinclair — "et nous scellent à l'intérieur. Je veux me libérer de cet endroit !"

"Bienvenue au club," grogna Jessie la Chantante, se débattant dans ses liens. "Sérieusement. Aucun d'entre nous ne peut partir non plus. Je n'ai jamais vu Paris et Jasper a toujours rêvé d'aller marcher sur Time Square," dit-elle en regardant l'Homme-Chèvre qui avait réussi à se débarrasser des lianes retenant ses mains.

"La différence est," commença l'Homme Aux Crochets, "que nous avons été créés ici par les superstitions et les histoires. Tu es venue sans invitation et as provoqué le chaos et la destruction. Tu as tué des habitants, mutilé des agents de la Fondation et tu es responsable de la mort du meilleur cultivateur de citrouilles de tout l'état !"

"Hubble utilisait de la magie noire pour ça !" protesta Sinclair. "Il a littéralement tué des gens pour faire pousser ses citrouilles !"

"Oui, et bien," l'Homme Aux Crochets haussa les épaules, "personne n'est parfait."

"En d'autres mots," grogna l'Homme-Chèvre, ayant réussi à s'échapper des vignes. "Sors de notre ville !" Il leva sa hache et l'abattit sur la tête de Mavra.

L'Automne Noir plongea pour esquiver et la hache de l'Homme-Chèvre frappa le camion, coupant droit dans le châssis. Elle se mit à rire. "C'est tout ce que vous avez ? Un discours de motivation vide de sens ?"

"Ça et un réservoir abîmé." Il regarda au sol où l'essence s'écoulait du tuyau découpé par la hache. C'était un ancien standard de gasoil mais… "Sinclair ! Faites-le brûler !"

Sinclair, toujours retenue par les citrouilles, insuffla de la volonté dans ses mains. Elle devait être efficace pour amplifier son pouvoir. Elle commença à fredonner une chanson dans sa barbe, quelque chose qui pourra amplifier sa magie jusqu'à atteindre la chaleur d'une lance thermique.

"…est-ce que c'est…" hésita Reynolds.

"Tu déconnes," grogna Pryce.

"Si ça peut nous sauver les miches, je te suis !" lança Ewell. "Suivez-nous, venez visiter, notre magnifique cité !"

Sinclair commença à chanter à haute voix mais doucement, ses mains commençant à rougeoyer. "Voici Halloween, voici Halloween, les citrouilles vont mourir de trouille…" Des flammes aux couleur de l'automne surgirent de ses doigts, cherchant la flaque d'essence et se déplaçant le long de son tracé. "C'est ça Halloween, tout le monde a mauvaise mine, c’est normal, c’est pour terroriser les fripouilles !"

Le camion explosa dans de grandes flammes, engloutissant et consumant la citrouille, le visage souriant déjà pourri de la citrouille-lanterne fondant et suintant. Devant elle, l'Automne Noir prit feu à son tour et, dans un cri strident, explosa dans un nuage de pourriture brûlante.

Le cœur de Sinclair palpita alors qu'elle se sentait partir, les vignes autour d'elle se dissolvant. Dans l'incendie de la citrouille, Mavra mourait aussi. Puis dans un dernier acte haineux, elle répandit le feu à travers son corps, et il commença à consumer la foire toute entière. "Oh merde."

"Suivez-moi !" cria l'Homme-Chèvre en faisant de grands signes. "Il y a une autre sortie par là !" Il se lança dans le passage par lequel il était venu, pour le trouver bloqué par un mur de flammes. "J'ai rien dit !"

"On ressort par là où on est entrés !" hurla Pryce, restant baissée. "Allez allez alllez !"

La fête foraine flambait autour d'eux. Les feuilles mortes alimentaient le feu et malgré l'humidité et l'état de décomposition de la majorité des plantes dans la zone, elles apportaient un combustible adéquat. La grande roue grinçait et commençait à vaciller, la chaleur faisant fondre ses supports et brûlant les vignes qui l'avaient gardée droite pendant des décennies.

"On va y arriver !" hurla Ruby. Une nacelle tomba de la grande roue et écrasa une autre attraction en dessous. "Putain de merde !"

"On avance !" cria Pryce. "TOUT DE SUITE !"

Les flammes grandirent autour d'eux. L'odeur du métal fondu emplit l'air, se mélangeant à celle des feuilles brûlées et des citrouilles pourries. L'entrée principale surmontée d'une citrouille géante souriante leur demandant "Revenez bientôt !" sur un panneau était en vue. Ils coururent dans sa direction—

Au même moment la roue lâcha. Elle apparut devant eux ; son ombre leur venant dessus. Blake et Ruby se prirent dans les bras, tandis que Monty et Sinclair se tenaient fort l'un à l'autre aussi. Pryce et Ewell se tinrent la main et se préparèrent pour l'impact, tandis que February récitait des prières. Tous fermèrent les yeux, se préparant à la fin.

Puis, dans un grand fracas, l'ombre s'arrêta de grandir. Ils ouvrirent leurs yeux et virent une armée de lianes incandescentes retenant la roue en l'air. Emmêlés entre les plantes se trouvaient des dizaines de squelettes— d'hommes, de femmes, d'enfants. Certains portaient des uniformes de la Fondation et d'autres étaient recouverts de draps. Le docteur Sinclair remarqua brièvement que l'une des vignes retenait un épouvantail portant un uniforme de la Fondation— une veste de l'ASIA. "Pickman", dit Sinclair en déglutissant.

"DEHORS !" hurla Reynolds en l'attrapant et se ruant vers la sortie de la foire ainsi que quelques centaines de mètres plus loin.

La grande roue s'effondra avec seulement des produits de l'automne en dessous. Dans le champs à côté du périmètre, dans ce qui était auparavant un champ de citrouilles, Seren Pryce vomit, l'adrénaline arrêtant de faire effet. "P-putain… de bordel… de merde."

Ruby était debout immobile, ayant au final la présence d'esprit de prendre sa radio. "C-Commandement de Sigma 10, ici 10-25-2. L'anomalie a été…" elle regarda les ruines brûlantes de la foire. "Nous pensons qu'elle a été neutralisée. Des blessés ?"

«Un gamin a la jambe cassée et quelques cheveux manquent sur son crâne et ils sont tous effrayés. Mais à part ça…» Harold March soupira. «On est dans le vert.»

Le ciel au dessus d'eux commençait à prendre une couleur froide et bleue d'automne. Il était 2 heures de l'après-midi le 30 octobre et le soleil rayonnait sur Sloth's Pit pour la première fois depuis presque deux semaines.

L'Homme-Chèvre tapa l'épaule de Sinclair. "Désolé de vous demander," dit-il, "Mais… Auriez-vous accès au Jardin Noir ? Des clés ou quelque chose comme ça ?"

"Quelque chose comme ça," répondit le mage. "Pourquoi ?"

"Parce que je sens qu'on a tous besoin d'un verre." dit-il en toussant et bêlant dans ses mains. "Soit pour célébrer, soit pour oublier. Et ils ont le seul bon alcool en ville."

Pryce regarda en direction de leur véhicule— seulement pour voir qu'il avait été écrasé par la grande roue. Elle soupira. "Mauvaise idée de mettre des anomalies non-sécurisées dans un véhicule de transport de la Fondation de toute manière."

"Superbe journée, pas trop fraîche et," February sourit. "Ce n'est pas si mal une petite balade jusqu'à la ville."

"C'est à huit kilomètres !" protesta Reynolds.

"Les membres de la force d'intervention font un tour de la ville tous les matins pour s'échauffer," soupira Blake. "Alors pas de ça avec moi."

"Et ça pourrait te faire perdre du poids," lança l'Homme Aux Crochets en ricanant, tapotant avec son crochet le ventre de Reynolds. Le consultant en alchimie n'était pas amusé.

"Il y a un raccourci en passant par la forêt." dit Jessie la Pécheresse en menant la marche. "Suivez-moi."

"Où avez-vous trouvé ce costume d'ailleurs ?" demanda Ruby. "Ou alors c'est un genre d'anomalie ?"

Différentes conversations continuèrent pendant la randonnée de huit kilomètres. Quelque part en ville, la dernière feuille tomba de son chêne et se posa sur un nid vide, depuis longtemps abandonné pour un voyage vers le sud. Les oiseaux reviendront en temps voulu.


31 octobre

'Il y avait un embouteillage sur Main Street' n'était pas une phrase que l'on entendait souvent dans les petites villes américaines, surtout à Sloth's Pit. Mais avec le danger enfin écarté, les familles commençaient à rentrer chez elles, préparées à enterrer leurs morts et soigner leurs blessés. L'afflux de vingt mille personne avait donc effectivement créé un embouteillage sur Main Street.

Jeffery Hubble, malgré ses crimes, avait eu des funérailles dignes de ce nom. Son corps avait été incinéré, par sa volonté et celle des protocoles d'élimination de vampire. Tous les profits dans la tarte à la citrouille que sa famille vendit le mois suivant furent versés dans des fonds aidant ceux ayant perdu leurs proches dans la crise, la Fondation et les habitants.

Des arrangements similaires furent faits au café Chez Rudy, où cinquante pourcent de chaque boisson vendue allant aux familles endeuillées. Rudolf Dyer mit de côté des fonds pour que ses enfants puissent aller à la fac en économisant assez pour garder son café ouvert en même temps. Caitlyn Dyer, sa fille, faisait de bien meilleurs cappuccinos que son père ait pu jamais faire, mais il lui fallut presque un an pour correctement exécuter la recette de son thé glacé.

Une veillée aux chandelles se tenait à l'extérieur de l'Épiscopal St James. Dans les bois derrière ce dernier se tenait une autre veillée par des créatures fictives, la tête baissée à cause du deuil. Mais ils ne pouvaient pas rester longtemps. Ils avaient une danse à laquelle participer.


De retour dans ses fonctions, la Directrice Nina Weiss se tenait sur un podium face à l'auditorium. Les chaises et les tables avaient été retirées afin de faire de la place pour la foule de membres du Site présents. Elle soupira et se passa les mains sur le visage. "Je n'ai… jamais été bonne pour les discours. Brisby a essayé de me donner un paquet entier de notes de félicitations à vous réciter, mais en toute honnêteté : je n'ai qu'une seule chose à dire." Elle fit face à S & C Plastiques. "Merci. Grâce à vous les habitants de Sloth's Pit se sont réinstallés chez eux. Cette ville a vécu beaucoup de choses ces deux dernières semaines. Mais ça aurait pu être pire, bien pire. Et grâce aux efforts de tout le monde au Site-87, les enfants peuvent aller chercher leurs bonbons en toute sécurité ce soir."

"De plus…" Elle regarda en direction des personnes à ses côtés, une bonne douzaine. "Certains d'entre vous ont fait bien plus que ce qui leur a été demandé. Pour leur bravoure face à l'adversité, des services distingués, une ingéniosité face à une mort certaine et avoir été bien plus loin que l'appel du devoir, je décerne à Nicholas Ewell, Raymond February, Malcolm Guillard, Christopher Hastings, Claude Mattings, Keith Partridge, Cassandra Pike, Isaiah Pickman, Seren Pryce, Montgomery Reynolds, Katherine Sinclair, Blake Williams, et Ruby Williams l'Étoile de la Fondation."

La grande salle s'emplit d'acclamations et d'applaudissements alors que la directrice accrochait une médaille à chacune des personnes, et en laissa une sur une chaise vide avec une photo dessus, représentant Pickman. Pike et Hastings étaient en fauteuil roulant pour le moment et Weiss s'agenouilla pour le leur accrocher. Ils étaient les deux seuls à voir que les yeux de Weiss étaient humides.

Weiss leva la main une fois que la dernière médaille fut décernée et le silence tomba sur la salle. "Maintenant. Ce furent des temps difficiles. Mais je pense que nous pouvons commencer à nous en remettre. La Fête d'Halloween annuelle va avoir lieu pour ceux voulant y participer. Je sais qu'un bon nombre d'entre vous a passé un long moment sur son costume et franchement, je détesterais voir que ce travail soit gâché une année de plus.

"Ce sera tout." Elle roula des épaules. "Vous pouvez y aller. La fête aura lieu dans la salle de bal au Niveau + 2 à 18h00."


'Ceux voulant y participer', s'avéra être presque tout le Site-87.

L'ambiance était légèrement sobre, sans musique et la lumière faiblarde. Il n'y avait pas de danse, pas de chant. Mais il y avait des sourires, des rires, des embrassades et des grognements aux horribles blagues des membres de la Sigma-10.

Ce qui n'était pas sobre en revanche, c'était Tristan Bailey, buvant dans la flasque qu'il n'arrêtait pas de sortir de sa blouse. La seule preuve qu'il était en costume était la perruque grise bon marché posée sur sa tête.

"Hey, hey M-Monty," lâcha Tristan dans un rot. "C'est qui le renard à ton bras ?"

"Rentre chez toi, Bailey," soupira Reynolds, jouant avec son plumeau et faisant tourner sa baguette en plastique. "T'es bourré."

Katherine Sinclair frotta le masque en plastique blanc recouvert de fourrure de son costume de renard et secoua la tête. "Tu sais, Tristan," dit-elle d'une voix étouffée, "Je pense que tu joues Rick Sanchez un peu trop bien."

"I-il a dit que j'étais cool avec le costume !" dit-il dans un autre rot. "Et j'suis pas vraiment bourré ! Dans c'te flasque y a rien d'autre que du vin de l'Antarctique ! Un cadeau d'Tom, son cadeau d'anniversaire en retard pour Trev et moi." Il rota à nouveau et but une nouvelle gorgée. "Ça te fait seulement penser que t'es bourré ! C'est un truc de malade. Et aussi c'était un mème ? Je savais pas que Monty Chemical Romance pouvait l'être !"

Reynolds eu un air étonné. "…Monty Chemic— Je suis Harry Dresden, gros malin !"

"T'as pas le chapeau."

"Dresden n'a pas de chapeau !" rétorqua Sinclair.

"Et il a pas une copine touffue non plus— oh." Son cœur manqua un battement alors qu'il vit une lumière rose émaner de la patte de Sinclair. "T'es en train de me maudire là, non ?"

"Ouep."

"J'vais aller embêter un peu Claire."

"Fais donc ça." dit Sinclair en le voyant s'éloigner et levant la main, appuyant sur ses doigts. Ses mains brillèrent d'une faible lumière rose. "Des LED dans les coussinets. Ça m'a pris des mois à tout câbler correctement."

"Intéressant," dit Reynolds en hochant la tête. "…tu crois que je pourrais en avoir un à ma taille ? De costume, je veux dire ?

"Peut-être," dit Sinclair en souriant derrière son masque. "On verra."


"Je ne suis pas sûr de si je suis offensé ou non, Hastings." dit Keith Partridge en baissant les yeux vers son subalterne. Partridge était déguisé en Gregor Mendel et Hastings avait… et bien.

Christopher Hastings replaça son visage et poussa ses lunettes mais garda les bras dans la même position. Son fauteuil roulant motorisé avait une tablette accrochée dessus de la même manière qu'un célèbre astrophysicien. "Stephen Hawking était la meilleure idée de déguisement que j'ai pu trouver en aussi peu de temps. Laisse-moi respirer. C'est pas comme si Pike avait vraiment mieux."

"En quoi elle est déguisée ?" demanda Partridge.

"Pike."

Partridge le fixa. "Pardon ?"

"Christopher Pike, de Star Trek. Un type en fauteuil roulant qui ne peut que communiquer avec des bips ?" Il regarda dans la foule et l'aperçut avec Mattings — étant lui-même déguisé en Spock d'ailleurs — discutant avec Blake et Ruby qui étaient en — qui d'autre ? — les Wonder Twins. "On va devoir retourner travailler demain. Tu as une idée de ce sur quoi tu veux bosser ?"

"On a encore quelques unes de ces citrouilles vampiriques à analyser. On va devoir en parler avec Mattings et Reese pour trouver des sujets de test."

"Pourquoi ne pas utiliser des rats ?"

Partridge fronça les sourcils. "J'avais oublié que tu n'étais pas là pour ces fichus Rats Vampires de 2009."

"Attends— des rats vampires ?"

"Je t'en parlerai quand tu seras plus grand."

"J'ai trente deux ans !"

"Quand tu seras plus grand," répéta Partridge, regardant sur le côté. "Ooh, ils ont ramené un autre bol de punch."

"C'est le cinquième de la soirée, non ?" demanda Hastings. "Ils ont l'habitude de les charger à partir de ce moment. Ils ont pas intérêt."

"Un ou deux verres ne feront pas de mal," dit Partridge songeur, se sachant pas qu'il réveillerait le lendemain en étant le sujet d'une nouvelle blague au sein du Site-87. Il se dirigea vers le punch et prit un verre en plastique.


Seren Pryce sortit du Site-87, non costumée, fumant une cigarette. Elle n'était pas d'humeur à faire la fête à ce moment. De mauvaises choses arrivent quand il y a trop de gens bien dans une ville correcte et elle ne voulait pas de ça dans cette atmosphère.

La porte à côté d'elle s'ouvrit et Raymond February en sortit, toujours déguisé en Dracula. "Si tu vas broyer du noir," dit-il, "alors partage au moins tes cigarettes."

Pryce prit un paquet et en fit glisser une cigarette, observant son costume. "En sachant que tu faisais partie des Ranchers de Stoker pendant un moment ça fait un costume putain d'ironique, Ray."

"Mu-29," s'exclama-t-il. "Les meilleurs chasseurs de vampire mis à part l'Initiative." Il alluma sa cigarette et soupira.

"Pourquoi tu n'es pas à la fête ?" demanda Pryce.

"Je suis parti quand Partridge avait commencé à faire des shotguns de punch." répondit-il en prenant une bouffée.

Seren faillit faire tomber sa cigarette. "Comment tu peux faire ça avec du punch ?"

"En faisant un trou en bas du gobelet et le faisant couler dedans. Aux dernières nouvelles ils l'emmenaient dans une cellule de dégrisement."

"Pourquoi est-ce qu'ils le chargent toujours, bordel ?" lança Seren en faisant un rond de fumée. "C'est mauvais l'alcool."

"Comme le tabac. Et pourtant nous voilà."

"Je fais ça, du genre, une fois par mois." Elle soupira, regardant le message d'avertissement du paquet. "Le reste du temps je prends juste des patchs de nicotine. C'est juste… mmm." Elle regarda vers la fenêtre du deuxième étage. "Je vois pas comment ils peuvent s'en remettre aussi vite."

"Je ne pense pas que ce soit le cas. Le fait que ça arrive… toute personne sensée dirait 'nique Halloween' et ne le célèbrera plus jamais. En même temps, c'est une fête sympa. Aucun stress comme au Thanksgiving ou Noël, aucun sentiment falsifié comme pour la Saint Valentin, aucun gage d'appréciation et d'excuse pour ne pas aller bosser comme pour le Jour de Christophe Colomb ou des Présidents et aucune attitude sur-patriotique comme pour le 4 juillet."

"C'est juste…" Il se massa l'épaule. "Quelque chose que les gens aiment et facile à faire pour la plupart. Ça ne demande pas tant que ça de faire un costume et de donner des bonbons. Faire semblant d'être quelqu'un d'autre est le meilleur moyen d'oublier ses soucis. Alors imagine à la Fondation." Ray tenta de faire un rond de fumée et échoua. "Ça pourrait être la seule fois où l'on peut vraiment être qui on est."

"En parlant de ça," demanda Pryce, "Sinclair a vraiment un costume de renard ?"

"Ouais j'ai des photos. C'est plutôt mignon au final." dit February en sortant son téléphone. L'horloge dessus indiquait minuit douze.


1er novembre

Dans la forêt, l'Homme-Chèvre retournait à sa cahute. La Discothèque des Huits Anneaux venait juste de terminer sa pièce de la Danse Macabre annuelle et la nuit était calme pour toute le monde, sauf pour les feuilles mortes. Les enfants étaient au lit depuis bien longtemps et avaient enlevé leur costume, certains pour une année, certains pour la dernière fois. Maintenant, le vent d'automne était plus froid et il pouvait presque sentir les foyers de Sloth's Pit penser à leur manière de rendre le repas de Thanksgiving le plus stressant possible.

Sur le chemin du retour, il s'arrêta au bord du grand Gouffre ; là où se tenait auparavant le manoir Jackson Sloth. Sa maison, à un moment, il y a longtemps. Jasper Phineas Sloth ressemblait à un nom lui appartenant presque plus, mais c'était toujours le sien. Et il s'arrêtait encore pour visiter son perron de temps à autre.

Alors qu'il se tourna pour repartir, il se stoppa net face à une grosse citrouille orange ayant été déposée au bord du gouffre. Il secoua la tête, sortant une hache de là où il n'y en avait pas une seconde plus tôt et l'abattit sur la citrouille. Impulsif ? Oui. Cathartique ? Certainement.

Seulement, la peau de la citrouille refusa de céder sous sa lame. Il grogna et la frappa deux autres fois, sans qu'elle ne lâche. Perplexe, il la poussa du sabot et la regarda rouler dans le gouffre avant de s'éloigner.

Il entendit la citrouille tomber au fond du gouffre dans un grand splash. Son cœur s'arrêta. Le gouffre, bien que n'étant pas sans fond, allait assez loin pour qu'en sortir prenne deux jours d'escalade sans se reposer. Il y avait des formations rocheuses quelquefois mais la plupart étaient trop profondes pour qu'un impact dessus soit entendu.

L'Homme-Chèvre regarda dans le gouffre et vit deux yeux perçants l'observant. Quelque chose avait reçu la citrouille sur la tête. Les yeux rencontrèrent ceux de l'Homme-Chèvre et un grand, grand sourire perça son visage, trop grand pour qu'un être humain— ou même un humanoïde— puisse l'accueillir.

L'Homme-Chèvre fuit et fit tomber sa hache, faisant de son mieux pour ne pas hurler et espérant en dépit de tout que ce qui était apparu là bas ne fasse pas surface de si peu.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License