Chute Libre
notation: 0+x
blank.png

:root {
    --bg: #111111;
    --bg-medium: #292929;
 
    --fg: #efefef;
    --fg-muted: #666;
 
    --fg-accent-light: hsla(28, 85%, 58%, 1);
    --fg-accent: #e47412;
    --fg-accent-dark: hsla(28, 85%, 38%, 1);
 
    --fg-accent-2-light: hsl(285, 65%, 58%);
    --fg-accent-2: hsla(285, 65%, 48%, 1);
    --fg-accent-2-dark: hsla(285, 65%, 38%, 1);
 
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: var(--fg-accent-2-dark);
    --ct_col_rate-secondary: #fff;
    --ct_col_rate-cancel: #fff;
    --ct_col_rate-link-hover: #e9c9f3;
    --ct_brd_rate-primary: solid 1px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* Couleur texte creditbox */
.credit {
    color: #000;
}
 
div#container-wrap:before {
    content: "";
 
    display: block;
    width: 100%;
    height: 38px;
 
    position: absolute;
 
    border-bottom: 8px solid var(--fg-accent-dark);
 
    background: var(--fg-accent);
}
 
body, div#container-wrap {
    background: linear-gradient(var(--bg-medium), var(--bg)) repeat-x, var(--bg);
    background-size: 1px 180px;
    color: var(--fg);
}
 
div#content-wrap {
    margin-top: 3em;
}
 
h1, h2, h3, h4, h5, h6,
div#page-title {
    color: var(--fg-accent);
}
 
a, #side-bar a {
    color: var(--fg-accent);
    transition: 0.2s;
}
 
#side-bar a {
    color: var(--fg-accent-2)
}
 
a:visited, #side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-dark);    
}
 
#side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark)
}
 
a:hover, #side-bar a:hover,
a:focus, #side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-light);
}
 
#side-bar a:hover,
#side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
del {
    color: #660000;
}
 
ins {
    color: #006600;
}
 
/* header */
 
#header {
    background: none;
    padding-top: 40px;
}
 
#header h1, #header h2 {
    margin-left: 0;
}
 
#header h1 {
    background: url(/local--files/theme:halloween/scp-halloween-fr.png) no-repeat top left;
    background-size: contain;
 
    display: block;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
 
    font-size: 0;
    position: relative;
    top: 32px;
}
 
#header h1 a {
    display: block;
 
    margin: 0;
    padding: 0;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
}
 
#header h2 {
    display: none;
}
 
/* top bar */
 
#top-bar {
    margin-top: 60px;
    border-bottom: 1px solid var(--fg-muted);
 
    padding-top: 4px;
    padding-bottom: 4px;
}
 
#top-bar a {
    transition: unset;
}
 
#top-bar ul li ul {
   border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li.sfhover ul li a, #top-bar ul li:hover ul li a {
    border-top-color: var(--fg-accent-dark);
    border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li ul a, #top-bar a:hover {
    color: var(--fg-accent);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a, #top-bar ul li:hover a {
    border-color: var(--fg-accent-dark);
 
    color: var(--fg-accent);
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a:hover, #top-bar ul li:hover a:hover {
    border-color: var(--bg-medium);
 
    color: var(--bg);
    background-color: var(--fg-accent);
}
 
/* side bar */
 
#side-bar .side-block {
    background-color: transparent !important;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
 
    box-shadow: 0 2px 6px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
#side-bar .heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
    border-bottom: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
}
 
#side-bar .menu-item img {
    display: none;
}
 
#side-bar .menu-item::before {
    display: inline;
    position: relative;
    top: -1px;
    font-size: 10px;
    content: "> ";
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* side bar: social media links workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] .menu-item::before {
    content: "";
}
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] img {
    display: inline;
}
 
/* side bar: user resources workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #fff0f0;"] div:nth-child(2) {
    display: none;
}
 
/* rating module */
 
.page-rate-widget-box .rateup a:hover,
.page-rate-widget-box .ratedown a:hover,
.page-rate-widget-box .cancel a:hover {
    background-color: var(--fg-accent-2-light);
    color: white;
}
 
/* footnote hovers */
 
.hovertip {
    width: 20em;
    padding: 0.5em;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light) !important;
    border-radius: 0.5em;
 
    background-color: #000000ee !important;
    box-shadow: 0 0 6px 1px #000000aa;
    z-index: 100;
}
 
.hovertip .f-heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* inputs */
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus,
input.button:hover, input.button:focus,
button:hover, button:focus,
file:hover, file:focus,
a.button:hover, a.button:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
input.text:hover, input.button:hover,
input.text:focus, input.button:focus,
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus,
#search-top-box-form input[type=submit]:hover,
#search-top-box-form input[type=submit]:focus {
    color: var(--fg);
    background: transparent;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
    outline: 0;
}
 
/* wikidot page elements */
 
#page-title {
    border-color: var(--fg-muted);
}
 
table.wiki-content-table th,
table.wiki-content-table td,
#toc,
blockquote,
.scp-image-block .scp-image-caption {
    border-color: var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
}
 
table.wiki-content-table th {
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
hr {
    background-color: var(--fg-muted);
}
 
.code {
    border: 1px dashed var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
 
    font-family: "Consolas", "Courier New", "Roboto Mono", monospace;
    font-size: 14px;
}
 
/* user login */
 
#login-status {
    color: var(--bg);
}
 
#login-status a {
    border: 0;
    color: var(--bg);
}
 
/* footer */
 
#footer, #license-area {
    background: var(--fg-accent);
    color: #111;
}
 
#license-area {
    background: var(--fg-accent-dark);
}
 
#footer a, #license-area a {
    color: #fff;
}
 
/* code highlighter stuff */
 
.hl-identifier, .hl-code, .hl-brackets {
    color: var(--fg);
}
 
.hl-var {
    color: #21ff00;
}
 
.hl-special {
    color: #ffff00;
}
 
.hl-reserved {
    color: #00b2ff;
}
 
.hl-number, .hl-string {
    color: #ff0020;
}
 
/* tabs */
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a em {
    border-color: var(--bg-medium);
    transition: unset;
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a em {
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a:focus,
.yui-navset .yui-nav a:hover {
    color: var(--fg);
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus,
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover {
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav {
    border: 0;
}
 
.yui-navset .yui-content,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-content {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
/* popups */
 
.owindow {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.title.modal-header {
    background-color: var(--bg);
}
 
.owindow .button-bar a {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.owindow .button-bar a:hover, .owindow .button-bar a:focus {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent-light);
}
 
/* editor */
 
textarea {
    font-family: "Verdana", sans-serif;
    padding: 2px;
    font-size: 100%;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2);
    background-color: var(--bg);
    color: var(--fg);
    outline: 0;
}
 
textarea:hover, textarea:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
.change-textarea-size a {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border-color: var(--fg-accent-2)
}
 
.change-textarea-size a:hover, .change-textarea-size a:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    text-decoration: none;
}
 
.edit-help-34 a {
    color: var(--fg-accent-2);
}
 
.edit-help-34 a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
.edit-help-34 a:hover,
.edit-help-34 a:visited:hover {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
#lock-info {
    background: transparent;
    border: 0;
}
 
#lock-info #lock-timer {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* home page elements */
 
.content-panel, .content-panel .panel-body,
.international-entry:nth-child(even),
.alternate:nth-child(even) {
    box-shadow: unset;
    background: #141414;
    color: var(--fg);
}
 
.news-block .news-title > p,
.news-block .news-content > p,
.feature-block .feature-title > p,
.feature-block .feature-subtitle > p {
    color: var(--fg);
}
 
iframe.scpnet-interwiki-frame {
    filter: invert(1) hue-rotate(85deg) saturate(13) brightness(80%);
}
 
iframe.html-block-iframe {
    filter: invert(1);
}
 
div[style="text-align: center; color: #600;"] {
    color: var(--fg-accent) !important;
}
 
/* mobile rules */
 
@media (max-width: 767px) {
 
#side-bar, #side-bar:target {
    border: 0;
    background: var(--bg);
}
 
#search-top-box {
    top: 174px;
}
 
}

22 octobre

scratch de vinyle

arrêt sur image

"Dooonnc, ouais, vous vous demandez probablement comment j'en suis arrivé là, hein ?"

Alison Carol se réveilla, en chute libre, face à Robert Tofflemire jouant avec son téléphone. Au dessus d'elle, un Ryan Melbourne particulièrement dépité tombait aussi et laissa échapper un soupir fatigué.

"Vous savez comment je sais que ce boulot m'a blasé, agent ?" demanda Melbourne en feuilletant le guide touristique de Sloth's Pit pour la cinquième fois depuis les trois dernières heures.

"Comment ?"

"On tombe dans un gouffre sans fond et la chose la plus extraordinaire dans tout ça c'est que votre partenaire est de bonne humeur."

"Et moi je suis quoi, du pâté de foie ?" lança l'Homme-Chèvre flottant au dessus d'eux, tombant à la même vitesse qu'eux. Il mâchouillait une boîte de conserve, mangeant la colle de l'étiquette.

"OK, oui, vous êtes un peu bizarre."

"Merci." dit-il en tournant dans les airs, essayant de se distraire.

Alison fixa Robert. "… Est-ce que ton téléphone a sérieusement un effet sonore qui dit juste 'arrêt sur image' ?"

"J'essaye juste de me protéger d'une crise existentielle." lui répondit-il en fixant son téléphone avec insistance. "Pas de réseau. Comme la dernière fois. Et ma batterie se vide très vite."

Alison Carol regarda le ciel étoilé au dessus. Sa montre indiquait deux heures de l'après-midi. "Bon, nous y voilà. Encore."

"Si c'est comme la dernière fois on ne va peut-être pas mourir en atteignant le fond !" s'illumina Robert. "Et puis j'ai des rations."

"Donc on pourra mourir en mangeant l'équivalent moderne des biscuits de survie. Fantastique."

Alice ajusta son angle de chute pour se rapprocher de Melbourne. "Sa définition de rations ne sont que les rations normales de la Fondation… et deux trois ingrédients en plus."

Les yeux de l'Homme-Chèvre s'illuminent à "en plus" et regarda Robert, recrachant la boîte de conserve. "Hershey's ?"

"Et des marshmallows Jet-Puffed."

L'Homme-Chèvre rattrapa la boîte de conserve et la mâchouilla à nouveau. "Très bien, tu n'es pas si mal, Personne de Plastique."

Melbourne observait l'échange. "Il… était au Site-19 avant ça, n'est-ce pas ?"

"Ouep."

"Le Site-19 qui est connu pour avoir des chercheurs tarés qui courent dans ses couloirs."

"C'est bien lui." dit-elle en claquant la langue.

"Ça… explique beaucoup trop de chose et pourtant si peu."

Les quatre compagnons continuèrent à chuter en songeant à tout ce qu'il s'était passé…


Trois heures plus tôt

Katherine Sinclair agitait son détecteur narratif au dessus de l'amas de lianes mortes en écrasant ce qui semblait être un jeune plant de citrouilles. Autour d'elle, les relevés de Narratifs étaient faibles— proches de zéro. Elle sourit. "J'avais raison. Narrativement mort."

"Ça fait sens." lança Seren Pryce en arrivant à sa hauteur. "Je veux dire, on a complètement brûlé ce truc l'année dernière. L'histoire ici s'est arrêtée avec l'Automne Noir."

Autour d'elles se tenaient les ruines calcinée de la Foire du Comté de Douglas— autrefois nommée Zone-SCP-097. Il y a un an, Katherine Sinclair et toute l'Équipe-25 avaient brûlé vive Mavra Isimeria, l'Équinoxe Noir. Au loin, elle pouvait encore voir les restes d'une camionnette sur laquelle une citrouille gigantesque reposait autrefois. Maintenant, tout ce qui se trouvait ici étaient l'odeur de brûlé dans l'air et quelques signes de flore— les vignes de citrouilles étaient solides, ici.

"Brûlez-les," ordonna Sinclair en regardant la masse de vignes vertes. "On installera la base dans l'étable."

Techniquement, Sinclair et Melbourne étaient du même rang— jouant les directeurs du Site-87 maintenant que tout le personnel avait disparu. Ryan était en train d'aider le dernier chargement du Site à se remplir.

"Boonn, dites-moi clairement la situation." Raymond February se plaça à côté de Sinclair. "Puisque cet endroit n'a pas de Narratif, vous pensez que le Paresseux du Gouffre ne peut pas venir ici ?"

"C'est la meilleure théorie qu'on ait." admit Sinclair. "87 a été compromis de fond en comble— on ne sait pas si ces trucs réapparaîtront dans le site ou s'ils seront énervés lorsqu'ils le feront."

"Donc si le Paresseux du Gouffre vient ici il ne pourra soit pas rentrer, soit il n'existera pas car il n'y a aucun Narratif ici ?" demanda February en se grattant la tête. "Je crois ? Je comprends pas du tout cette me— ce truc."

"Oui, mais ce ne sont que des mesures temporaires." Sinclair regarda l'aiguille vacillante de son détecteur. "Rien que le fait de nous trouver ici fait augmenter le niveau de Narratif. Effet d'observation, comme pour les électrons."

Proche de l'entrée du parc, un camion appartenant à l'Entreprise Normale de Transport se garait. Robert Tofflemire descendit de la cabine, laissant sortir Alison Carol et Ryan Melbourne de l'arrière ; ce dernier portait un sac à dos semblant beaucoup trop lourd pour sa carrure.

"Qu'est-ce qu'il a là-dedans ?" lança Pryce en observant le trio alors que Robert aidait à stabiliser le sac et que les deux collègues guidaient Melbourne dans l'ancienne infrastructure de la Fondation, majoritairement écrasée par une grande roue.


"Je peux pas…" Carol était essoufflée, "Croire… que tu aies pris un serveur entier !"

"Ça prendrait une journée à installer le Wi-fi et une autre semaine pour une interface à distance avec les serveurs du Site-87." dit Melbourne en ouvrant son ordinateur portable. "Vous devriez être plus apte à ça physiquement, agent."

"Gardez ça en tête :" Alison se pointa du doigt. "Comateuse ! Pendant deux semaines !"

"Et c'est après que la dame pleine d'algue molle du cul lui ait pris un bout de sa tête," blagua Robert.

"Effacer la mémoire et retirer un morceau de cerveau ne sont pas la même—"

"Eh bien ta tête me semble plutôt vite !" lança Tofflemire en cognant le crâne de Carol du poing. "Allo ! Y'a quelqu'un au bout du fil, McFly ?"

Alice réprima un rire et écarta son bras. "Tofflemire, garde les références pour la soirée cinéma."

Ryan toussa et leva les yeux au ciel. "Si les enfants pouvaient quitter la pièce…"

"Laisse-nous respirer. C'était un long mois." lança Tofflemire en s'étirant. "C'est la première fois qu'on peut réellement plaisanter entre nous."

Ryan leva à nouveau les yeux au ciel. Il naviguait dans les fichiers sur le serveur. "Quel est l'effectif restant du site, déjà ?"

Une petite équipe, environ cinquante. Assez pour nourrir et confiner les anomalies et le laisser sous tension."

"Hmm." Ryan ouvrit un fichier et tourna l'écran vers les deux coéquipiers. "On va là-bas."

Les yeux des agents s'écarquillèrent à la lecture du nom du fichier. SCP-4040.

"Le gouffre." Alice se frotta le visage. "Vous voulez qu'on aille dans le gouffre ? Pourquoi ?"

"J'ai relu le fichier il y a quelques mois— Je fais techniquement partie du département de pataphysique."

"Vous ?" demanda Robert d'un air incrédule.

"Tous les mémétiques le sont. La mémétologie forme les bases pour les pataphysiciens débutants— la réalité est transportée grâce aux informations que l'on perçoit, après tout." Il se fit craquer les doigts. "Cette chose vous a tiré dans le gouffre et vous avez enregistré une rencontre au fond avec une entité ressemblant au fondateur de la ville, Jackson Sloth. Je pense que si nous pouvons retrouver cet être et lui parler, nous pourrons trouver un moyen de résoudre cette crise."

"Sans offense, mais…" Alice se frotta l'arrière du crâne. "Personne n'a jamais trouvé le Gouffre deux fois. Il ne semble pas avoir de localisation concrète. Je ne pense pas que l'on puisse aider à le trouver.

Melbourne se tourna vers Tofflemire. "De ce que je comprends… Robert a accès à un guide touristique."

Alison regarda Robert incrédulement qui fit tomber ses épaules dans un soupir. "On a un lieu de rendez-vous," admit-il.


Baby Bone Wood fut nommé d'après le Baby Bone Bridge passant au dessus du lit d'une rivière, asséchée par un petit tremblement de terre dans les années 20 et ayant redirigé son cour plus d'un kilomètre au sud. Désormais, le pont était couvert de feuilles mortes, de terre séchée et de clous sortant du sol.

Dans le guide touristique, il était décrit comme le "Crybaby Bridge" à cause du fait que des gens disaient entendre les pleurs d'un enfant en émaner la nuit. Mais il était plus probable que ce soit un être vivant en dessous, que Robert était en train d'essayer d'attirer à l'aide d'un bâton, d'une ligne de pêche et d'une boîte de conserve.

"C'est tellement immature," grogna Ryan.

"C'est notre signal. C'est lui qui l'a suggéré, pas moi." Robert fit tourner la boîte de conserve. "Les chèvres adorent ces trucs."

"Elles mangent la colle de l'étiquette." dit Alice en ajustant son holster d'épaule. "Pas le métal."

"… La colle, ce serait pas d'origine animale ?" demanda Ryan. "Est-ce que ça fait des chèvres des carnivores ?"

"Oui," lança une voix puissante derrière Melbourne, "Et vous m'avez l'air vraiment délicieux actuellement."

"Putaindebordeldemerdedechien !" Ryan sursauta et manqua de tomber du pont, seulement pour se faire rattraper et tiré en arrière par Alison.

"C'est nouveau, ça." remarqua la silhouette riante et ailée de plus de deux mètres de l'Homme-Chèvre en aidant Melbourne à se relever. "Habituellement c'est juste un cri ou un 'oh mon dieu, non'.'

Robert lança la boîte de conserve à l'Homme-Chèvre. "On doit trouver le Gouffre."

"Ça va être compliqué." dit l'Homme-Chèvre en commençant à manger l'étiquette de la boîte de petits pois. "Vous deux l'avez déjà trouvé une fois et pour les gens qui sont… eh bien, qui sont réels, c'est supposé être un seul coup. Une histoire à faire passer, mais quelque chose que l'on ne peut jamais retrouver."

"Mais vous pouvez le trouver." dit Alison en croisant les bras. "Vous voulez qu'il disparaisse autant que nous."

L'Homme-Chèvre s'arrêta de mâcher. "Silence. Vous entendez ça ?"

Tous arrêtèrent de bouger. Les poils d'Alice et de Bob se hérissèrent lorsqu'ils réalisèrent qu'une comptine faisait écho à travers la forêt.

Le trou est réel et il grossit
L'automne est réel et la neige suivra derrière.
L'histoire est réelle, il vient la nuit…
Le Paresseux du Gouffre est réel et il éteindra votre lumière !

"Bon Dieu," Melbourne déglutit. "Ça—"

"Ça vient du Gouffre," confirma l'Homme-Chèvre. "C'est de plus en plus fort depuis les derniers jours. Et le Gouffre… Il change. Il a grandi."

"À quel point ?" demanda Alison en déglutissant.

"Six à huit mètres. Et… il y a autre chose." L'Homme-Chèvre se pencha vers eux. "Des cris. Des centaines de cris. Des gens appelant à l'aide. Comme s'ils souffraient."

"Des centaines…" Les yeux de Robert s'écarquillèrent. "Ce… ce doit être là qu'ils ont emmené tout le monde."

"Donc le Gouffre est rempli de Gens de Plastique." lança l'Homme-Chèvre en se frottant le museau. "Merveilleux."

"Voyez les choses comme ça," proposa Melbourne. "S'ils sont tous là-dedans, nous ne pourrons plus jamais le trouver."

"Hmm." L'Homme-Chèvre plissa les yeux. "Il… y aurait un moyen pour vous y amener. Ça implique une pleine lune et un vieux chemin de rails caché sous terre."

Robert sortit son téléphone. Une rapide recherche Google plus tard, il demanda : "C'est la fin du dernier quartier de lune ce soir. C'est assez plein ?"

"Ça vaut le coup d'essayer." L'Homme-Chèvre se tourna et leur fit signe de deux doigts en s'éloignant. "Suivez-moi."


Ils traversèrent la forêt et Robert regarda au dessus d'eux. Partageant le ciel avec un soleil prêt à se coucher se trouvait le seul satellite naturel de la Terre— un gros morceau de caillou gris sur lequel une douzaine de personnes avait marché.

"Vous savez, j'ai vu ça pendant des années mais je ne m'y ferai jamais."

"Quoi ?" demanda Alice en regardant Robert d'un air dubitatif.

"La lune dans le ciel la journée. On n'en parle jamais dans les livres, on ne le voit jamais à la télé… Ça me rend un peu anxieux."

"C'est une contradiction." dit L'Homme-Chèvre en s'arrêtant au milieu de ce qui ressemblait à une clairière artificielle. Les arbres sur les côtés étaient gigantesques mais il y avait un vide où des dizaines, si ce n'est des centaines, d'autres auraient dû être. "Vous ne pouvez pas voir le soleil la nuit, donc vous pensez que vous ne devriez pas voir la lune le jour. Mais la science en a décidé autrement." Il pointa la lune presque pleine au dessus d'eux. "Heureusement, ça fonctionne pour nous."

"Comment ça ?" demanda Ryan Melbourne, en retard, venant de rattraper le groupe.

"C'est la première route de Sloth's Pit. Si vous la suivez sous la lumière d'une pleine lune après avoir énoncé votre destination, vous y arriverez en dix minutes— à condition qu'elle soit dans le coin."

"Et si je voulais aller à Milwaukee ?" demanda Robert.

Melbourne leva un sourcil. "Pourquoi voudriez-vous seulement aller à Milwaukee ?"

"Bien vu." Robert se plaça sur le chemin. "OK. Donc je dois dire une adresse, ou… ?"

"Seulement l'endroit."

"OK." Robert souffla un coup et dit : "L'ancienne localisation du manoir de Jackson Sloth."

Il s'attendait à un souffle de vent, un léger tintement dans l'air, ou même le son de tambours. À la place, il sentit un simple besoin dans son corps : de marcher. "Je crois que ça a marché."

"Ouais, je le sens aussi." Alice marcha devant lui. "Allons-y."

"Donc, comment ça marche ?" demanda Melbourne alors que l'Homme-Chèvre marchait à côté de lui. "Un genre de téléporteur thaumique lent ?"

"C'est que… ça marche, juste. Tout n'a pas besoin d'explication."

"'Ça marche juste' est un mème internet, pas une explication scientifique." lança Melbourne en croisant les bras. "Pourquoi je ne peux jamais avoir de réponse claire de votre part à tous ?"

"Vous voulez expliquer l'univers entier." L'Homme-Chèvre secoua la tête. "Tout n'a pas d'explication parce que tout ne devrait pas être expliqué. Certaines choses sont mieux laissées mystérieuses parce que vous pouvez continuer à les questionner."

Ryan continuait à réfléchir sur sa pensée alors qu'ils avançaient. Le son de la comptine devenait de plus en plus fort alors qu'ils marchaient.


Ils marchaient depuis neuf minutes et demie lorsque Robert réalisa trois choses : premièrement, le porche du puit sans fond était juste devant eux. Deuxièmement, le panneau sur lequel il avait écrit — "Gouffre Sans Fond (et danseuses sans haut)" — était encore là, à son grand bonheur et au grand malheur d'Alice. Et troisièmement, le gouffre était silencieux et la comptine provenait de quelques centaines de mètres derrière eux.

Le reste du groupe devait aussi avoir réalisé ce dernier fait. Ils se tournèrent tous et virent une paire de bras immenses pourvues de cinq griffes, surgissant d'un gouffre sans fond dans les airs. Les griffes semblaient tirer le gouffre vers eux. Un son en sortait— si c'était une comptine ils n'arrivaient pas à en comprendre les paroles.

Alice leva son pistolet, mais l'Homme-Chèvre lui baissa le bras. "Vous pensez vraiment que ça va marcher ?"

"C'est un peu notre meilleure option !" lança-t-elle en tirant six balles vers la bête— la distance n'était pas idéale mais elle savait qu'au moins une avait fait mouche.

Le problème était qu'elle fit demi-tour et la toucha. Alison sentit l'impact dans son dos et tomba au sol, la balle bienheureusement arrêtée par son gilet.

"Alice !" Robert essaya de l'aider à se remettre sur pied, regardant la bête puis le gouffre. "Lequel est le pire, tomber dans un gouffre sans fond ou se faire bouffer par ce truc ?"

"Vous n'êtes pas sérieux !" hurla Melbourne, bouche bée.

"Il n'est pas sans fond. Pas entièrement."

"Et j'ai réussi à le remonter." lança l'Homme-Chèvre en agrippant Melbourne. "Vous avez déjà sauté en chute-libre ?"

"Non !"

"Moi non plus, mais c'est le même principe !"

Robert et Alice tombèrent simultanément en arrière dans le gouffre. Ryan Melbourne fut tiré dedans à contrecœur.


À l'heure actuelle

Melbourne grogna. "Je n'aurais jamais imaginé que tomber dans un gouffre sans fond vers sa mort serait chiant !"

"C'est vous qui ne voulez pas raconter d'histoire." rétorqua Robert qui avait déjà commencé à manger les rations de survie. Alison lui lança un peu de purée et Robert, en retour, lança une bouteille d'eau à Ryan. "Mon téléphone est déchargé. Quelqu'un a l'heure ?"

Alison ouvrit son téléphone et écarquilla les yeux. "… Il est 9 h 30. Le 23 octobre."

"Quoi ?" Robert regarda au dessus d'eux. "On est tombé pendant presque une journée ?"

"Je ne pense pas qu'on soit en train de tomber à ce point là." L'Homme-Chèvre regarda vers le bas. "On n'est juste suspendu en l'air au dessus—"

Dans un grand bruit sourd, ils rencontrèrent le sol. C'était de la terre humide et couverte de feuilles. Ryan fut frappé à la tête par une bouteille lui tombant dessus et Alice se protégea d'une pluie de miettes. Robert laissa échapper un grognement de douleur. "Personne n'est mort ?"

"Non," grogna Ryan, "Mais j'ai l'impression de m'être pris une voiture."

Alice regarda son téléphone en fermant l'application de chronométrage. "OK, donc… en prenant en compte le temps passé ici, on est tombé pendant… environ dix heures. À vitesse terminale, (53 mètres par seconde), ça veut dire qu'on a chuté de…"

"Environ 2000 kilomètres ? C'est pas mon truc les maths."

"Merci."

Il fallut à Alice quelques secondes avant de réaliser qu'aucune des personnes de son groupe ne lui avait répondu. Elle alluma sa lampe torche et scruta autour d'elle. Elle écarquilla les yeux lorsqu'elle aperçut le visage amaigri et mal en point de Christopher Hastings— alias le Botaniste de l'Extrême du Site-87. Il était entouré de plusieurs emballages de barres énergétiques.

"Bordel de merde." Elle courut dans sa direction. "Hastings !"

"Merde." Robert couru vers le chercheur, suivi par Melbourne. "C'est vraiment toi ?"

"J'espère." grogna Hastings. "Sinon j'aurais dépouillé des corps pour rien."

"Quels corps ?" demanda Melbourne.

Hastings montra les murs du gouffre au dessus de lui. Alice leva sa lampe torche et s'exclama.

Les murs du gouffre étaient recouverts des membres du personnel du Site-87, vraisemblablement accrochés par des racines. Elle ne pouvait pas dire s'ils respiraient ou non. Plusieurs des cocons les plus proches du sol étaient ouverts, montrant des jambes aux poches déchirées.

"Les bouteilles d'eau de secours de Partridge m'ont gardé vivant pendant la dernière semaine," expliqua Hastings en prenant une gorgée. "Le gars ne va nulle part sans elles."

"Ils sont morts ?" demanda Robert.

"Je sais pas. Ils le sont peut-être si vous essayez de les faire descendre d'aussi haut."

Alice regarda Melbourne. "Quelqu'un fait de l'escalade aux mémétiques ?"

"Heu… Je crois que le Dr Reinhertz a grimpé le Kilimandjaro une fois…"

"Aide-moi à le trouver." lança Alison en enlevant son sac pour en sortir plusieurs pitons et des cordes. "La mission vient de devenir un sauvetage."

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License