Cendres Noires
notation: +1+x

[ÉCHANGES DE L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE UNIE PURIFICATRICE]

De : Monsieur Vreko

À : Père Cope

Objet : Expérience 3-XZ

L’expérience 3-XZ est concluante, le sujet a supporté l'artefact Novo, la Bombe Chrono-Régénératrice commence à fonctionner, même avec sa vie entre les mains. Son impureté diminue. Notre arme ultime, celle qui détruira ce monde d'impurs, est sur le point d'être achevée. Sa mémoire est son seul défaut, mais ce n'est qu'une broutille dans notre immense projet, sauveur de ce monde. Si possible, annoncez la bonne nouvelle aux Purs Seigneurs.

Cordialement,

Monsieur Vreko.

[ÉCHANGES DE L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE UNIE PURIFICATRICE]

De : Monsieur Vreko

À : Père Cope

Objet : Problème concernant la mémoire

J'en suis très profondément désolé, mais la mise au point de sa mémoire tronquée prendra un peu plus de temps que prévu. La restauration de son être, pour ce que nous en avons vu, dépasse ce que nous avions convenu. D'autre part, le sujet semble s’accommoder du climat impur auquel il est confronté. Son confinement est actuellement possible grâce à une petite pièce cryogénisée, bien qu'il ai commencé à se réchauffer plus qu'un simple humain le pourrait. Ce nouveau problème sera rapidement réglé, je vous tiens au courant.

Mes plus sincères salutations.

Monsieur Vreko

[ÉCHANGES DE L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE UNIE PURIFICATRICE]

De : Monsieur Vreko

À : Père Cope

Objet : Négligences dans la procédure

Milles excuses, monsieur, 3-XZ a brisé son confinement de fortune hier matin. L'équipe de maintenance a retrouvé le verre de sa capsule de confinement brisé, le sujet s'est échappé. Les recherches de l'ex-intégrant ont commencé, et nous entendons bien le retrouver dans les plus brefs délais.

Cordialement,

Monsieur Vreko.

[ÉCHANGES DE L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE UNIE PURIFICATRICE]

De : Monsieur Vreko

À : Père Cope

Objet : Capture

3-XZ a été capturé avec succès. Au vu de son inutilité, le sujet va être rayé de la surface de la Terre. Son hostilité et le danger qu'il représente le rendent en effet incompatible avec nos visées puristes. Un nouveau cobaye sera fournit pour servir notre juste projet.

Cordialement,

Monsieur Vreko.

[ÉCHANGES DE L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE PURIFICATRICE]

De : Monsieur Vreko

À : Père Cope

Objet : Suppression totale

Nous nous sommes enfin défaits de cette expérience bâclée réalisée dans ces divers sites, 3-XZ. Son corps a été incinéré, jusqu'à n'être réduit qu'à un peu de poudre quasi-pure. Les cendres du sujet ont été récupérées et transportées jusqu'à un endroit à proximité, là où personne ne penserait jamais à le chercher : un lieu saint.

Cordialement,

Monsieur Vreko

[ÉCHANGES DE L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE UNIE PURIFICATRICE]

De : Père Cope

À : Monsieur Vreko

Objet : Pardon ?!

Vos messages se sont accumulés dans ma boite mail, vous savez très bien que je ne lis pas les courriers électroniques. D'autre part, peut-être êtes vous idiot ou autre chose, mais j'avais expressément demandé à pouvoir examiner celui que vous-autres appelez 3-XZ. J'avais tout préparé pour sa purification, c'était moi qui était censé m'en charger. Un si fidèle compagnon que j'avais, avant qu'il ne soit renommé 3-XZ, perdu par la volonté impénétrable des purs. Je vous demande sa restitution, afin d'achever le processus.

Salutations

Père Cope.


– Hey, Fénix ! Dis-moi… Comment ça va, aujourd'hui ? Commença Dr Gyu, ayant passé plusieurs jours sans voir son collègue.

– Plutôt bien, j'ai encore un peu mal à cause d'un combat d'il y a une semaine. Ils m'ont dit que j'avais une balle quelque part en moi. Un virus nécrosant de type quatre a fortement compromis l'ensemble de mes organes. Ils ont réussi à me sauver, mais j'ai perdu la majeure partie de mon corps, et j'ai failli mourir.

– Attends deux secondes, tu viens de dire que tu avais perdu une grande partie de ton corps et que tu a failli mourir, mais tu es vivant et en pleine possession de tous tes membres. Pourquoi n'es-tu pas mort ?! Ou au moins sans une grosse partie de toi-même… Répondit la Dr Gyu, surprise. Son collègue lui cacherait-il volontairement des détail ?

– Je crois que je ne te l'ai pas encore dit. Je n'aime ni m'en vanter, ni parler de ça, mais vu qu'on a passé pas mal de temps à travailler ensembles, je vais te le confier : je suis un régénérateur. Je ne guérit pas seulement de mes blessures, mais aussi de mes amputations. Je ne sais pas pourquoi ils ne m'ont pas encore classé comme SCP. En plus, regarde ça…

Fénix plongea son doigt dans un verre d'eau. Celui-ci passa rapidement d'un doigt humain à une extrémité translucide.

– Mais comment ?! Tu devrais être classé en tant qu'objet SCP, ou au moins comme personne d'intérêt, mais ce n'est pas le cas ?! Si les gens de la CMO te voyaient, ils t'abattraient !

– Tout ce qu'il m'ont dit à propos de ma particularité, c'est que j'étais un sujet d'expérience. Une affreuse tentative de transmutation génétique de la part d'une organisation. Si je n'avais pas ces capacités, tu crois vraiment que je serais agent, en plus de faire partie du personnel technique de la Fondation ? Ensuite, qu'est-ce que j'ai à faire de la CMO ? Si je dois mourir, ce sera en paix dans l'exercice de mes fonctions.

Dr Gyu le fixait, confuse. Comment était-ce possible ? Pensait-elle au plus profond d'elle-même.

– Je ne savais pas que la Fondation recrutait des régénérateurs et des adaptateurs, c'est nouveau…

– C'est que tu ne connais pas le docteur Fyto, un régénérateur de classe quatre. Ou l'agent Karzon, plieur de réalité de classe deux. Ou encore, docteur White, manipulatrice post-mortem de classe trois et thaumaturge de niveau deux. Ensuite, il y a ici même une entité métamorphique. Tu as juste à bien regarder autour de toi, et tu devrais le trouver : C'est l'agent Xerox. Ces gens-là, et tous les autres, même s'ils ne sont pas très nombreux, moins de six-cents pour être exact, et au moins un par site, même s'il y a plus de site que ce genre de personnes, sont des "sujets spéciaux". La Fondation a toujours un atout dans sa manche. La seule chose qui nous différencie des monstres qu'on confine ici-bas, c'est notre loyauté. Nous sommes tous ici de notre plein gré, pour le fameux combat du bien contre le mal.

Le Dr Fénix prit des airs de philosophes, et poussa un soupir.

– Attends, tu crois vraiment qu'il peut y avoir un plieur de réalité ici ?

– Eh bien, ce n'est pas impossible. Tout ce dont la Fondation a besoin pour compter dans ses rangs des anomalies telles que moi, c'est qu'elles aient d'une part une bonne éducation, de l'autre qu'elles lui soient très loyales. Les agents ? Les agents, c'est une autre affaire. Tu sais comment l'agent Karzon est arrivé là où il en est aujourd'hui ? Soit, je vais te raconter. C'était un simple cadet de l'armée militaire du Venezuela, il n'avait aucune affinité particulière avec les armes. Sa particularité était qu'il pouvait déchirer l'espace-temps et jouer avec ça au gré de ses caprices. Oui, c'est un peu absurde qu'on ait presque un demi-dieu comme agent, mais il fait partie du peu de plieurs de réalité à avoir un peu de morale et d'éthique, et la conscience de son pouvoir. Tu sais, si ça ne tenait qu'à lui, nous serions tordus quelque part dans l'immensité du cosmos. Et je te le dis, il y a moins de dix plieurs de réalité comme agents, et seulement un dans le personnel technique de la Fondation. Si tu le prend pour exemple, tu sauras différencier les plieurs de réalité des autres.

Gyu vérifia sa montre. Il se faisait tard. Elle devait se rendre près de la cellule de SCP-040-ES, pour tenter de contenir une force invisible, mais présente.

– Regarde quelle heure il est, Fénix, je vais devoir y aller. Dit-elle d'un air pressé.

– Oh, exact. Au revoir.

– AU REVOIR !

Dr Gyu partit en direction de l'aile douze, où se trouvait la zone d’atterrissage des avions. Le Dr Fénix, quant à lui, se mit à siroter une tasse de café brûlante.

– ATTENTION, CECI N'EST PAS UN EXERCICE, ███ A BRISÉ SON CONFINEMENT !

Encore une fois, ce sale monstre s'est échappé. Vingt fois déjà. Eh bien soit, ça en fera une de plus. Pensa le Dr, tandis qu'une fumée blanchâtre envahissait la cafeteria et avalait tout sur son passage.


Le soleil était haut dans le ciel, les frondaisons des arbres frémissaient. Un sac noir se déplaçait, au milieu du parc. Une petite main le rompit soudainement. De là sortit un jeune garçon qui ne devait pas avoir plus de dix ans, couvert de cendres. C'était lui, ce spécimen censé être détruit, 3-XZ. La mauvaise incinération avait laissé des restes qui s'étaient agglutinés pour former une nouvelle créature.

L'enfant déambula dans le parc, dénudé, sans rien pour s'habiller ou se couvrir. Il était Adam dans le Jardin d’Éden. Plus ou moins.

Le Dr Zino le regarda, et le petit garçon lui rendit son regard, craintif. Ils restèrent ainsi un moment. L'homme eut pitié de l'enfant.

– Dis, petit, tu voudrais venir avec moi ? Lança-t-il d'une voix douce en souriant.

Le jeune garçon, innocent et apeuré, s'approcha. Le Dr, en regardant son corps tout noirci de cendres, décida de lui donner un surnom affectueux. Il pensa aussitôt à son enfance et à tous ces contes merveilleux.

– Est-ce que ça te va si je t'appelle… euh… F-Fénix… À moins que tu aies déjà un nom ?

Le petit garçon répondit par la négative, et hocha vivement la tête pour approuver ce surnom. Aussitôt, il commença à marcher vers la maison de Zino. Le Dr lui prêta son manteau, pour habiller ce corps vierge obscurcit par la cendre, poursuivant son chemin.

La lumière du soleil déclina, et le ciel se couvrit d'étoiles incandescentes, qui n'étaient depuis la Terre que de petits points blancs, à la lumière desquels la noirceur de la nuit s'opposait.

Une nuit parfaite pour les rituels de l'Arche, berceau de l'enfant qui portait désormais ce surnom de renaissance : Fénix.


[ÉCHANGES DE L'ASSOCIATION SCIENTIFIQUE UNIE PURIFICATRICE]

De : Lemut N. Luan Suy

À : Père Cope

Objet: Nous l'avons trouvé

Monsieur, le sujet a été localisé. Le réincorporer à ce milieu hostile ne sera pas une tâche facile, mais le plan d'Oqfay sera achevé, ce plan divin. Les nouvelles sont très bonnes, de plus, vous pourrez retrouver votre ancien collègue. Pardon, notre collègue. Notre grand et loyal collègue. Ni dans mes désirs les plus profonds, ni dans mes rêves les plus fous, je n'aurais imaginé qu'il serait encore en vie. Le projet sacré va reprendre, et le sujet semble maintenant adéquat pour notre objectif. La mission consiste désormais à ce qu'il se souvienne de son passé, et si cela se fait, de nous, l'Arche Noire. Ceux qui comptent faire de cet endroit un monde meilleur, un monde de paix : nous purifierons.

Bien cordialement,

Lemut N. Luan Suy.


Auteur original : andres2055 does not match any existing user name
Titre du conte : Cenizas Negras
Source Originale : La Fundación SCP
Date : 14/04/2016
Lien : Cenizas Negras

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License