L'Esprit Brisé
notation: +5+x
blank.png

Le Livre des Fragments

Chapitre 12 : L'Esprit Brisé du SEIGNEUR et la façon dont Il doit être reconstruit

  1. Ainsi, le Cœur, l'Œil et la Langue étaient réunis en un seul endroit, l'Ichor Vif-argent avait été parsemé dans la Mer des Morts avant d'être récolté dans une fiole, et l'Âme — reprise des terres de Daevon — était scellée et sous surveillance.
  2. Les Six Anges, réunis, étaient réjouis du travail des fidèles. Le peuple était comblé de leurs bénédictions et de leur protection.
  3. C'est alors que l'Ange du Progrès s'adressa à ses prêtres : "Le temps nous est compté, nous sommes assaillis d'ennemis dans chaque port. Mettez-vous secrètement en route vers les terres des Khmers, où gît l'Esprit du Brisé, sous le temple du Dieu de Chair Vishnou."
  4. "Des marches cachées à l'encoignure nord-ouest du temple central vous mèneront dans les profondeurs. Vous y trouverez une barque en bronze foncé de trois coudées de largeur, de longueur et d'hauteur."
  5. "Cinq d'entre vous la soulèveront de son lieu de repos et la remettront ici au plus vite."
  6. "La patience est une vertu qu'il vaut mieux laisser à Dieu."
  7. Les prêtres se concertèrent et envoyèrent l'Acolyte Barnabus Smythe ainsi que quatre de ses confrères dans les terres d'Extrême-Orient, afin que l'Esprit soit récupéré et que le Brisé soit reformé.
  8. Travestis en leurs cousins païens, Fils d'Abraham, les cinq errèrent dans le désert, la montagne et la jungle deux années durant avant d'arriver au temple qui leur avait été prédit.
  9. Mais, en trouvant l'escalier décrit par l'Ange, Smythe se rendit compte qu'il avait été détruit et scellé avec des sigils barbares.
  10. Les poches pleines d'or, il engagea sept ouvriers à son service. Smythe partagea avec eux les paroles que les Anges lui avaient dites, et les ouvriers, bien conscients que les démons sillonnaient les terres pour détruire tout ordre dans le monde, accomplirent leur tâche avec ardeur et adresse.
  11. Pendant trente-neuf jours et trente-neuf nuits, ils percèrent, burinèrent et creusèrent, aux côtés des sept nobles Païens. À travers ce dur labeur, au cours duquel tous ont fait offrande de leur sang, de leur sueur et de leur chair, les ouvriers devinrent purs et parfaits aux yeux du SEIGNEUR.
  12. Le quarantième jour, la voie fut enfin libre, et les douze se hâtèrent en bas pour contempler la Gloire du Brisé.
  13. Mais calamité ! Un gigantesque roc avait chu dans la salle, et le glorieux Esprit était en pièces parmi les gravas.
  14. Les douze fidèles passèrent les décombres au peigne fin, rassemblèrent les morceaux encore récupérables dans cinq grands sacs et les ramenèrent dans leur contrée. Quand ils arrivèrent, les hommes et les femmes se lamentèrent en voyant le triste état de l'Esprit et implorèrent l'aide des Anges.
  15. Alors, l'Ange de la Discorde s'adressa à ses prêtres : "La précipitation nous a desservi. Daevon et sa Chair nous avait prévenu avant le commencement de notre quête."
  16. "L'Esprit est perdu à jamais, et aucun d'entre vous ne pourra le reconstruire."
  17. "Vous aurez beau vous échiner pendant mille ans, conquérir des centaines de mondes et apprendre moultes Vérités Célestes, pas un mortel parmi les hommes à la Chair brisée et à l'esprit léger et fébrile ne pourra le réparer ou le reconstruire."
  18. Alors intervint l'Ange de l'Invention : "N'ayez crainte ; il y a une solution. Amenez-nous un scribe à la maîtrise et au savoir inégalés, afin que nous puissions lui conférer la Vérité de la Conception."
  19. "Mais grand Ange," objecta alors l'Acolyte Smythe, "À quoi pourra bien nous servir cette Conception si aucun homme ne peut effectuer ses missions ? Nous échouerions à coup sûr !"
  20. L'Ange de la Paix prit pitié de Smythe et excusa son insolence. "Cher Acolyte, bien que tes yeux voient et tes oreilles entendent, ton esprit ne peut pas comprendre."
  21. "La Conception n'est pas celle de l'Esprit, mais celle d'une Vérité bien plus simple que l'Homme peut atteindre, malgré son étroite sagesse. Cette Conception en engendrera une autre. Celle-ci en fera de même. Et si ceci est correctement exécuté deux fois encore, jusqu'à ce que le Volume Final soit finalement compris, alors l'Esprit sera restauré."
  22. À cette nouvelle, il y eut de nombreuses réjouissances, et des offrandes de chair et de sang furent faites au Brisé, la fin de son Assemblée n'était plus qu'une question de temps.
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License