Sous les deux Arbres
notation: +13+x
blank.png

Pendant l'époque qui suivit la chute des grands Yerens lors du Jour des Fleurs, pendant les jours qui précédèrent le Déluge, il y avait un homme qui vivait dans l’Ouest du monde, dans la région entre les Deux Fleuves et son nom était Adam. Il était le chef de sa tribu et tous le considéraient comme un dirigeant juste et droit, sage dans ses paroles et admirable dans ses actes. Sa tribu marchait pieds nus et couverte de poussière, faisant paître ses humbles troupeaux entre les anciennes cités monolithiques de l'Ouest. C’était un peuple robuste, qui affrontait de nombreuses épreuves et difficultés, qui terrassait de puissants monstres et qui œuvrait à des desseins glorieux au nom du Tout-Puissant.

Lorsqu’Adam eut trente-cinq ans et qu’il régnait alors comme chef de sa tribu depuis quinze ans, il découvrit une vallée cachée qui était fertile et où la vie abondait. Son peuple, fatigué de ses errances, demanda de pouvoir rester dans la vallée afin d’y vivre dans la paix et la prospérité et Adam accepta cette requête.

Dans la vallée, parmi les nombreux animaux et arbres fruitiers qui se trouvaient là, deux arbres se dressaient au centre du jardin. Ces arbres étaient l'Arbre de Vie et l'Arbre de la Connaissance et ils étaient surveillés par leurs deux gardiens jumeaux, le frère et la sœur qui y montaient la garde depuis l'époque des Premiers Enfants de Yesod, bien des âges avant les Yerens eux-mêmes.

Le gardien de l'Arbre de la Connaissance était Nahash, le Serpent, qui fut plus tard nommé l'Adversaire et qui veillait sur son pouvoir secret. Il parlait de toutes les merveilles qui pourraient être accomplies grâce à la puissance de l'arbre et allait mettre à l’épreuve l'habileté et l'esprit de l'homme.

La gardienne de l'Arbre de la Vie était Hakhama, la Grande Voix, qui fut plus tard nommée Sophia et qui veillait sur ses dons. Elle enseignait le bon usage de la connaissance et les méthodes par lesquelles la vie pourrait être prolongée grâce au cuivre et au bronze, et parlait souvent des directives du Tout-Puissant.

Adam régnait à présent en tant que chef du Peuple des Deux Arbres. Il interprétait les édits de la Voix pour son peuple et fut récompensé par les fruits des deux Arbres, tout comme le fut sa femme, Hawwah. Tous deux eurent trois fils dont les noms étaient Hevel, Qayin et Set.
Hevel devint le protecteur et le champion du Peuple des Deux Arbres et il portait avec lui la Lame Polie qui était à la fois pitié et justice. C’était un homme simple et qui parlait peu, mais qui était très habile au combat et qui défendait la vallée et le Peuple des bêtes et des démons qui rôdaient dans le désert.

Son frère Qayin reçut le don de la magie et de la narration et il devint un grand chaman. Il était destiné à devenir un jour le chef de la tribu et était tenu en haute estime, à l’instar de son frère Hevel.

Set fut souvent oublié par les passeurs d’histoires, car c’était un homme humble qui n’atteignit jamais la notoriété de ses frères. Il détourna son esprit des gloires martiales et des prouesses magiques, se consacrant plutôt aux philosophies naturelles et au service des pauvres.

C’est alors que le Serpent, qui gardait l'Arbre de la Connaissance et connaissait les secrets de la magie profonde, regarda vers l'Est et vit dans ces régions une ombre qui se préparait. Une nouvelle puissance s'élevait au sein d'un ancien royaume, une puissance qui engloutissait tout sur son passage. D’anciens dieux avaient été découverts et tous leurs terribles rites étaient à présent pratiqués en public. Pire que tous les autres, le Serpent vit le Roi Écarlate se relever des profondeurs de l’Abîme pour consumer toute la création. Le Serpent vit cela et, effrayé de voir que le Tout-Puissant pouvait permettre à une telle chose d'exister, décida d’agir de son propre gré. Il voulait frapper le premier pour abattre l'ombre des Daevas avant qu'elle ne puisse s'étendre trop loin, pour couper les mains du Roi Écarlate avant qu'elles ne puissent étendre leur ignoble influence.

Le Serpent s'approcha de Hawwah, car elle était plus sage que son mari, et lui parla des dangers dans l’Est et des dons précieux de l'Arbre de la Connaissance qui pourraient être utilisés contre les Daevas. Mais elle refusa ces dons, car elle pouvait voir le coût qui en résulterait.
Le Serpent s’adressa alors à Qayin, l'avertit à propos de l'ombre dans l’Est et lui révéla le savoir secret en lui enseignant les magies les plus puissantes et les sorts les plus forts. Il devait mener la marche contre l'ombre dans l’Est.

Ce savoir s'avéra être un trop lourd fardeau pour Qayin ; en fait, c’eût été un trop lourd fardeau pour bien des dieux. L'esprit de Qayin céda sous la pression de son savoir caché et il perdit ce qu'il avait possédé autrefois, les yeux d'un enfant et un esprit ouvert. Il était devenu farouche, mangeait peu et dormait moins et il était rempli de désespoir à cause du tourment qu’il connaissait désormais. Son frère Hevel, à la demande de leur mère Hawwah, alla lui parler à ce sujet. Une dispute éclata sur des mots innocents et s’intensifia jusqu'à ce que, dans un accès de colère, Qayin tue son frère Hevel avec une pierre.

Adam ne put supporter de voir son fils cadet assassiné. Qayin fut banni de la vallée, maudit et condamné à errer dans le désert.

L'esprit de Hevel regagna son corps cinq jours plus tard, car à cette époque les Chemins périlleux entre les pays des vivants et les pays des morts pouvaient encore être arpentés par les héros des hommes. Toutefois, son retour ne se fit pas dans l’allégresse. Il restait à l’écart de sa famille et de ses amis et son comportement était sombre. Le Peuple tout entier, voyant son futur chef banni, son champion à présent pris dans les griffes du désespoir et entendant les rumeurs des Daevas dans l'est se rapprocher toujours plus vers l’Ouest, se mit à crier de douleur.

Lorsque l'ombre des Daevas ne put être ignorée plus longtemps, Hevel prit son épée et se dirigea vers l'Est. Là-bas, il combattit les Daevas pendant trente et trois ans, jusqu'à ce qu'il n'entendit plus parler d’eux. Set s’impliqua personnellement lui aussi en érigeant de solides remparts et fortifications autour de la vallée grâce aux serviteurs de cuivre de Hahkama et leva au sein du peuple une armée pour défendre leur foyer.

Les années passèrent et les nouvelles d'une grande armée dans l’Est émergèrent, une dernière armée envoyée à la conquête de la totalité de l'Ouest, et à sa tête se trouvait le Boucher, Ab-Leshal, le plus farouche des généraux daevites, doté d'une force effrayante et de sorts terrifiants. Beaucoup de gens du Peuple s’enfuirent et se dispersèrent au gré du vent et à la merci de l'extérieur.

Qayin, entendant parler du fléau qui menaçait le Peuple, retourna chez lui et y fut accueilli par le Boucher. C’est alors que Qayin vit avec horreur qu’Ab-Leshal était en vérité son frère Hevel, qui s'était voué par vanité aux dieux sombres des Daevas et avait bu profondément à la coupe de leurs magies noires. Qayin prit de nouveau une pierre pour tuer son frère et pour cela, Ab-Leshal lui arracha les bras, d'abord le droit, puis le gauche.

Ab-Leshal fondit alors sur la vallée et sur le Peuple avec ses légions, ses sortilèges et sorcelleries et ses bêtes de guerre, et toute la puissance des Daevas fut déchaînée. Le Peuple fut massacré, jusqu’aux vénérables Adam et Hawwah. Hakhama, la Voix Qui Parlait Pour Dieu, fut fracassée, et son corps fut brisé et pillé. L'Arbre de la Vie fut dérobé et l'Arbre de la Connaissance livré aux flammes. Nahash le serpent prit la fuite, d'abord vers la tour de l'espace à Babel, puis dans la Bibliothèque, où il demeura en pénitence pour son rôle dans ces évènements. Le jardin dans le désert fut réduit en cendres et ceux qui n'avaient pas été tués furent couverts de chaînes et jetés dans les fosses à esclaves des Daevas.

Set, oublié de tous, demeura protégé par les dernières de ses fortifications en ruines et contempla les cendres froides. Il vit devant lui la destruction du monde et la victoire du Roi Écarlate se profiler comme des nuages à l'horizon. Et il en fut terrifié.

Set se mit à prier avec espoir et il lui fut répondu. On lui montra le chemin que le futur allait emprunter. Il devait y avoir un Déluge, jusqu'à ce que le Roi Écarlate puisse être détruit pour de bon. Une période de sécurité à Yesod, où la magie serait cachée et où le Roi serait piégé dans ses royaumes infernaux. La guerre se ferait en secret, jusqu'à ce qu’un tel secret ne soit plus nécessaire.

Suivant les instructions qui lui furent données, Set rassembla trente-six hommes et femmes, et en fit un ordre à jamais dissimulé. Dans une humilité absolue ils allaient servir le monde, se transmettant leurs flambeaux en secret de génération en génération, inconnus entre eux-mêmes, jusqu'à la fin de toutes choses. Ils seraient ceux qui allaient mettre le monde dans le droit chemin.

Les Trente-Six se dispersèrent vers des nations lointaines, et là-bas ils attendirent, tandis que fléau venait pour Daevon à l'Est.

Ab-Leshal s’en revenait triomphant, mais cela ne dura pas. Cette partie de lui qui avait été Hevel, qui avait joué dans l'ombre des Arbres, qui avait aimé ses frères et protégé le Peuple vivait encore dans son âme noircie et cela le rendait fou. Il se retourna contre les Daevas qui l'avaient asservi et, dans la rage et la fureur, abattit leurs idoles, massacra leurs prêtres-rois et apporta la ruine sur leur cité. Le dieu Moloch, le Roi Cornu Couronné de Honte, se dressa face à Hevel-Ab-Leshal et lui aussi fut vaincu, réduit à un fragment maladif de son propre pouvoir. Partout ailleurs, les peuples subjugués du monde, voyant que la fin était proche, se soulevèrent contre les Daevas pour arroser le monde avec leur sang.

Hevel, fils d’Adam, qui avait abattu les dieux de Daevon, fit retentir sa voix en défi au Roi Écarlate.

Et le Roi Écarlate lui répondit.

Hevel, fils d’Adam, brandit son épée et les digues du ciel s’ouvrirent dans un Déluge qui allait nettoyer le temps lui-même.

Et ce faisant, le Tout-Puissant rendit visite au monde, pour la première fois depuis que le Mot fut prononcé.

Et le monde fut appelé à témoigner.

Ceci est l’histoire de l’humanité, la quatrième et dernière race des enfants de la Terre, depuis la Découverte des Deux Arbres jusqu’au Déluge.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License