Fin Tragique
:root {
    --bg: #111111;
    --bg-medium: #292929;
 
    --fg: #efefef;
    --fg-muted: #666;
 
    --fg-accent-light: hsla(28, 85%, 58%, 1);
    --fg-accent: #e47412;
    --fg-accent-dark: hsla(28, 85%, 38%, 1);
 
    --fg-accent-2-light: hsl(285, 65%, 58%);
    --fg-accent-2: hsla(285, 65%, 48%, 1);
    --fg-accent-2-dark: hsla(285, 65%, 38%, 1);
 
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: var(--fg-accent-2-dark);
    --ct_col_rate-secondary: #fff;
    --ct_col_rate-cancel: #fff;
    --ct_col_rate-link-hover: #e9c9f3;
    --ct_brd_rate-primary: solid 1px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* Couleur texte creditbox */
.credit {
    color: #000;
}
 
div#container-wrap:before {
    content: "";
 
    display: block;
    width: 100%;
    height: 38px;
 
    position: absolute;
 
    border-bottom: 8px solid var(--fg-accent-dark);
 
    background: var(--fg-accent);
}
 
body, div#container-wrap {
    background: linear-gradient(var(--bg-medium), var(--bg)) repeat-x, var(--bg);
    background-size: 1px 180px;
    color: var(--fg);
}
 
div#content-wrap {
    margin-top: 3em;
}
 
h1, h2, h3, h4, h5, h6,
div#page-title {
    color: var(--fg-accent);
}
 
a, #side-bar a {
    color: var(--fg-accent);
    transition: 0.2s;
}
 
#side-bar a {
    color: var(--fg-accent-2)
}
 
a:visited, #side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-dark);    
}
 
#side-bar a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark)
}
 
a:hover, #side-bar a:hover,
a:focus, #side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-light);
}
 
#side-bar a:hover,
#side-bar a:focus {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
del {
    color: #660000;
}
 
ins {
    color: #006600;
}
 
/* header */
 
#header {
    background: none;
    padding-top: 40px;
}
 
#header h1, #header h2 {
    margin-left: 0;
}
 
#header h1 {
    background: url(/local--files/theme:halloween/scp-halloween-fr.png) no-repeat top left;
    background-size: contain;
 
    display: block;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
 
    font-size: 0;
    position: relative;
    top: 32px;
}
 
#header h1 a {
    display: block;
 
    margin: 0;
    padding: 0;
 
    height: 130px;
    max-height: 130px;
 
    width: 100%;
    max-width: 550px;
}
 
#header h2 {
    display: none;
}
 
/* top bar */
 
#top-bar {
    margin-top: 60px;
    border-bottom: 1px solid var(--fg-muted);
 
    padding-top: 4px;
    padding-bottom: 4px;
}
 
#top-bar a {
    transition: unset;
}
 
#top-bar ul li ul {
   border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li.sfhover ul li a, #top-bar ul li:hover ul li a {
    border-top-color: var(--fg-accent-dark);
    border-color: var(--fg-accent-dark);
}
 
#top-bar ul li ul a, #top-bar a:hover {
    color: var(--fg-accent);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a, #top-bar ul li:hover a {
    border-color: var(--fg-accent-dark);
 
    color: var(--fg-accent);
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
#top-bar ul li.sfhover a:hover, #top-bar ul li:hover a:hover {
    border-color: var(--bg-medium);
 
    color: var(--bg);
    background-color: var(--fg-accent);
}
 
/* side bar */
 
#side-bar .side-block {
    background-color: transparent !important;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
 
    box-shadow: 0 2px 6px var(--fg-accent-2-dark);
}
 
#side-bar .heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
    border-bottom: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
}
 
#side-bar .menu-item img {
    display: none;
}
 
#side-bar .menu-item.home p::before,
#side-bar .menu-item.main p::before,
#side-bar .menu-item.help p::before,
#side-bar .menu-item.series p::before,
#side-bar .menu-item.forum p::before,
#side-bar .menu-item.default p::before {
    content: "> ";
    background-image: none;
    display: inline;
    position: relative;
    font-size: 10px;
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
/* side bar: social media links workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] .menu-item::before {
    content: "";
}
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #e5e5ff;"] img {
    display: inline;
}
 
/* side bar: user resources workaround */
 
#side-bar .side-block[style="background-color: #fff0f0;"] div:nth-child(2) {
    display: none;
}
 
/* rating module */
 
.page-rate-widget-box .rateup a:hover,
.page-rate-widget-box .ratedown a:hover,
.page-rate-widget-box .cancel a:hover {
    background-color: var(--fg-accent-2-light);
    color: white;
}
 
/* footnote hovers */
 
.hovertip {
    width: 20em;
    padding: 0.5em;
 
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light) !important;
    border-radius: 0.5em;
 
    background-color: #000000ee !important;
    box-shadow: 0 0 6px 1px #000000aa;
    z-index: 100;
}
 
.hovertip .f-heading {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* inputs */
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus,
input.button:hover, input.button:focus,
button:hover, button:focus,
file:hover, file:focus,
a.button:hover, a.button:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
input.text:hover, input.button:hover,
input.text:focus, input.button:focus,
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus,
#search-top-box-form input[type=submit]:hover,
#search-top-box-form input[type=submit]:focus {
    color: var(--fg);
    background: transparent;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-light);
    outline: 0;
}
 
/* wikidot page elements */
 
#page-title {
    border-color: var(--fg-muted);
}
 
table.wiki-content-table th,
table.wiki-content-table td,
#toc,
blockquote,
.scp-image-block .scp-image-caption {
    border-color: var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
}
 
table.wiki-content-table th {
    background-color: var(--bg-medium);
}
 
hr {
    background-color: var(--fg-muted);
}
 
.code {
    border: 1px dashed var(--fg-muted);
    background-color: transparent;
 
    font-family: "Consolas", "Courier New", "Roboto Mono", monospace;
    font-size: 14px;
}
 
/* user login */
 
#login-status {
    color: var(--bg);
}
 
#login-status a {
    border: 0;
    color: var(--bg);
}
 
/* footer */
 
#footer, #license-area {
    background: var(--fg-accent);
    color: #111;
}
 
#license-area {
    background: var(--fg-accent-dark);
}
 
#footer a, #license-area a {
    color: #fff;
}
 
/* code highlighter stuff */
 
.hl-identifier, .hl-code, .hl-brackets {
    color: var(--fg);
}
 
.hl-var {
    color: #21ff00;
}
 
.hl-special {
    color: #ffff00;
}
 
.hl-reserved {
    color: #00b2ff;
}
 
.hl-number, .hl-string {
    color: #ff0020;
}
 
/* tabs */
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a em {
    border-color: var(--bg-medium);
    transition: unset;
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a em {
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-nav a:focus,
.yui-navset .yui-nav a:hover {
    color: var(--fg);
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus,
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover {
    background: var(--bg);
}
 
.yui-navset .yui-nav,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav {
    border: 0;
}
 
.yui-navset .yui-content,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-content {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
/* popups */
 
.owindow {
    background-color: var(--bg);
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.title.modal-header {
    background-color: var(--bg);
}
 
.owindow .button-bar a {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent);
}
 
.owindow .button-bar a:hover, .owindow .button-bar a:focus {
    background-color: transparent;
    border-color: var(--fg-accent-light);
}
 
/* editor */
 
textarea {
    font-family: "Verdana", sans-serif;
    padding: 2px;
    font-size: 100%;
    border: 1px solid var(--fg-accent-2);
    background-color: var(--bg);
    color: var(--fg);
    outline: 0;
}
 
textarea:hover, textarea:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
.change-textarea-size a {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border-color: var(--fg-accent-2)
}
 
.change-textarea-size a:hover, .change-textarea-size a:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    text-decoration: none;
}
 
.edit-help-34 a {
    color: var(--fg-accent-2);
}
 
.edit-help-34 a:visited {
    color: var(--fg-accent-2-dark);
}
 
.edit-help-34 a:hover,
.edit-help-34 a:visited:hover {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
input.text, input.button,
#search-top-box-input,
#search-top-box-form input[type=submit],
div.buttons input, input.button, button, file, a.button {
    background: transparent;
    color: var(--fg);
    border: 1px solid var(--fg-accent-2-dark);
    border-radius: 0;
    font-size: 1em;
    outline: 0;
}
 
div.buttons input:hover, div.buttons input:focus {
    border-color: var(--fg-accent-2-light);
    background: transparent;
    color: var(--fg);
}
 
#lock-info {
    background: transparent;
    border: 0;
}
 
#lock-info #lock-timer {
    color: var(--fg-accent-2-light);
}
 
/* home page elements */
 
.content-panel, .content-panel .panel-body,
.international-entry:nth-child(even),
.alternate:nth-child(even) {
    box-shadow: unset;
    background: #141414;
    color: var(--fg);
}
 
.news-block .news-title > p,
.news-block .news-content > p,
.feature-block .feature-title > p,
.feature-block .feature-subtitle > p {
    color: var(--fg);
}
 
iframe.scpnet-interwiki-frame {
    filter: invert(1) hue-rotate(85deg) saturate(13) brightness(80%);
}
 
iframe.html-block-iframe {
    filter: invert(1);
}
 
div[style="text-align: center; color: #600;"] {
    color: var(--fg-accent) !important;
}
 
/* mobile rules */
 
@media (max-width: 767px) {
 
#side-bar, #side-bar:target {
    border: 0;
    background: var(--bg);
}
 
#search-top-box {
    top: 174px;
}
 
}
notation: +2+x
blank.png

Yumegemu à Tokushima au Japon
31 octobre

La fente à pièces du distributeur était bloquée par une image de la Vierge Marie pour la troisième fois de la semaine. L'Agent Kichiro Saito pensait simplement glisser son couteau en dessous et le retirer, mais cela allait probablement endommager la machine en elle-même.

"J'ai pas le temps pour ces conneries de danger-biologique." grogna-t-il. Il commença à chercher dans une série de plantes en pot qui longeait la rue dans laquelle se trouvait le distributeur jusqu'à ce qu'il vit une faible lueur émaner de l'une d'entre elles. Une image de la Vierge Marie était imprimée sur un sceau. "Je suis pas apparu à l'autre bout de la ville pour une fois, Dieu merci."

Après ça, l'Agent Saito retourna au distributeur et plaça le sceau contre le haut de l'image. Les deux disparurent et il pouvait enfin mettre 500 yens afin de commander le soda à la pomme qu'il voulait.

Il n'avait jamais vu cette marque auparavant— elle était clairement américaine mais il ne la reconnaissait pas. "Soda Chapman au Cidre" était un nom intéressant, au moins.

Le décapsuleur de la machine avait été retiré, sans doute pour être utilisé comme clé pour débloquer le trésor qui pouvait être dedans cette semaine. Il secoua la tête et utilisa les clés qu'il portait sur lui à la place, prenant une grande gorgée alors qu'il retournait à son véhicule.

Dans sa camionnette, il prit l'émetteur-récepteur de sa radio. "Ici Saito au District 10. Rien à rapporter qui sorte de l'ordinaire."

"Vous êtes le dernier à faire votre rapport." À l'autre bout du fil, le Directeur Yamauchi semblait soulagé. "Très bien. Revenez au Site-79, non devons discuter de plusieurs choses avant la tombée de la nuit."

"Bien." Saito prit une gorgée de soda avant de le placer dans son porte-gobelet et roulant le long de la route changeante et sinueuse. Une légère brume se formait sur les pavés, mais rien ne sortait de l'ordinaire à cette période de l'année.

Ou c'est ce qu'il pensait.


À mi-chemin vers le site, la camionnette de Saito fit un son horrible et le moteur s'arrêta.

"Bordel de merde." Il tira le frein à main et sortit. "Si je dois résoudre des genres de mots croisés pour réparer ce truc, je jure que—"

Il regarda sous le capot et sa mine se renfrogna alors qu'il vit que son moteur n'était plus là et avait été remplacé par un petit bloc-note rouge. "C'est quoi cette merde…" marmonna-t-il en récupérant le bloc-note. Il s'attendait à trouver un indice à l'intérieur à propos d'un yokai quelconque lui ayant volé son moteur. À la place il trouva un texte :

Il regarda dans le capot et sa mine se renfrogna alors qu'il vit que son moteur n'était plus là et avait été remplacé par un petit bloc-note rouge. "C'est quoi cette merde…" marmonna-t-il en récupérant le bloc-note. Il s'attendait à trouver un indice à l'intérieur à propos d'un yokai quelconque lui ayant volé son moteur. À la place il trouva un texte :

Il regarda dans le capot et sa mine se renfrogna alors qu'il vit que son moteur n'était plus là et avait été remplacé par un petit bloc-note rouge. "C'est quoi cette merde…" marmonna-t-il en récupérant le bloc-note. Il s'attendait à trouver un indice à l'intérieur à propos d'un yokai quelconque lui ayant volé son moteur. À la place il trouva un texte :

Il regarda dans le capot et sa mine se renfrogna alors qu'il vit que son moteur n'était plus là et avait été remplacé par un petit bloc-note rouge. "C'est quoi cette merde…" marmonna-t-il en récupérant le bloc-note. Il s'attendait à trouver un indice à l'intérieur à propos d'un yokai quelconque lui ayant volé son moteur. À la place il trouva un texte :

Et cela continuait pendant un moment.

Saito, agacé, ferma le livre et le mit dans sa poche. L'air autour de lui faisait un léger bip alors qu'il retournait à sa voiture. "Heu. Saito à Site-79."

«Je vous écoute, Saito.»

"Je… crois que j'ai rencontré un genre de… truc… bizarre. Je suis pas sûr de comment le décrire mais il y a de la brume de partout et mon moteur a disparu. Il y a un drôle de bloc-no-" Il fouilla dans sa poche. Le bloc-note avait disparu. "Je… vous rappelle."

Il regarda à nouveau sous le capot. Le bloc-note s'y était replacé. Sans moteur, Saito devait faire tout le reste du chemin à pied.

Il reconnaissait la rue dans laquelle il se trouvait— le magasin de ramen un peu plus bas avait une porte puzzle qui laissait traverser la moitié de la ville, ce qui lui serait plutôt utile s'il arrivait à se souvenir de la solution. Il entra dans la boutique, s'attendant à entendre la sonnerie des clochettes au-dessus de sa tête—

À la place, il vit son propre corps, sans tête, inerte face à lui alors que son crâne frappa le béton.

[Fin Tragique]


Il regarda dans le capot et sa mine se renfrogna alors qu'il vit que son moteur n'était plus là et avait été remplacé par un petit bloc-note rouge. "C'est quoi cette merde…" marmonna-t-il en récupérant le bloc-note. Il s'attendait à trouver un indice à l'intérieur à propos d'un yokai quelconque lui ayant volé son moteur.

Saito cligna des yeux. Il regarda le bloc-note et se massa la nuque. Elle était intacte. Il ouvrit le bloc-note et trouva le même texte qu'avant. Qu'avant quoi ? Il se souvint être allé au magasin de ramen, puis…

Il jeta un œil dans la rue et se baissa alors qu'il entra dans la boutique. Une lame surgit de derrière la porte, là où le cou de Saito devait se trouver. Il écarquilla les yeux et réalisa que l'intérieur du magasin était rouge, abimé et sentait le sang.

Il sortit du magasin la tête baissée et retourna à la camionnette, où il ouvrit à nouveau le bloc-note. Le texte était modifié pour lire :

Il jeta un œil dans la rue et se baissa alors qu'il entra dans la boutique. Une lame surgit de derrière la porte, là où le cou de Saito devait se trouver. Il écarquilla les yeux et réalisa que l'intérieur du magasin était rouge, abimé et sentait le sang.

Il sortit du magasin la tête baissée et retourna à la camionnette, où il ouvrit à nouveau le bloc-note. Le texte était modifié pour lire :

Et le texte se répétait à nouveau. Saito fouilla dans sa camionnette et sortit le soda avant d'en boire une gorgée. "Bien." Il se frotta le visage. "C'est comme Silent Hill. Ces pachinkos. Rien de bien grave." Il regarda la bouteille et la glissa dans sa poche arrière, réalisant qu'il ne devait pas pouvoir faire ça. "Et la règle de l'inventaire fantôme s'applique. Cool."

Quelque chose remua dans la brume autour de lui. Il toucha le bloc-note et décida que le magasin de ramen était peine perdue. Il ne devait être qu'à une vingtaine de minutes du Site-79. Il commença à descendre la rue.


Il y avait une salle de cinéma à quelques minutes de là où il était. Le souci était que ce cinéma était presque à l'autre bout de la ville. Les affiches n'affichaient que du charabia— il avait cru voir des katanas à un moment, mais ce n'étaient plus que des gribouillis à présent.

Il savait que ce cinéma était aussi un raccourci comme le magasin de ramen, mais l'énigme pour lui était bien plus étrange— elle impliquait un questionnaire sur les films, bien sûr, parce que quoi d'autre. Rien du genre de Kurosawa, naturellement, mais des films américains. Des films d'action, naturellement. Principalement des années 80.

L'énigme était sur une porte menant à la salle de projectionniste. Il y avait dix questions à choix multiple dessus avec différentes réponses pour chaque personne. Ou du moins c'est ce qui était supposé être là. Saito n'en vit que trois. Il prit une gorgée de son soda et les lut.

1) Le film Destination Finale de 2000 était à l'origine :
a) Un roman
b) Un épisode pour la série américaine X-Files
c) Une note écrite sur une serviette avec le sang de Kichiro Saito
d) Un jeu Nintendo
2) Le mot "Red" dans le film d'horreur américain "Red State" fait référence à :
a) La couleur du sang
b) La couleur du costume du personnage principal
c) Au parti conservateur américain
d) La couleur que fait votre visage en le regardant
3) Le mot "テラトフィリア" indique une attraction pour lequel de ces personnages de film d'horreur :
a) Sadako
b) Le Xenomorphe
c) Jason Vorhees
d) Edgar Allen Poe

Saito ne reconnut pas le mot dans la troisième question. C'était quelque chose en anglais écrit en katakana. Il essayait de le dire. "Ter.. tera… terat…" Il grimaça.

Il connaissait la réponse de la première grâce à sa sœur— c'était la B. La seconde il était plutôt sûr que c'était la C, mais la troisième… au hasard il entoura la D.

Le papier s'enroula dans la porte qui ouvrit un passage. C'est à ce moment que Saito réalisa qu'il y avait un bloc-note rouge accroché au mur à côté de lui. Il le toucha, curieux, mais ne l'ouvrit pas.

Il s'avança dans le couloir et sentit que ce dernier s'était transformé en bouche qui se referma autour de lui dans un cronch.

[Fin Tragique]


Il regarda dans le capot et sa mine se renfrogna alors qu'il vit que son moteur n'était plus là et avait été remplacé par un petit bloc-note rouge. "C'est quoi cette merde…" marmonna-t-il en récupérant le bloc-note. Il s'attendait à trouver un indice à l'intérieur à propos d'un yokai quelconque lui ayant volé son moteur.

"Putain." Il se frotta le visage. "La salle de ciné est une mauvaise idée, le magasin de ramen est une mauvaise idée. Quels autres raccourcis y a-t-il ici ?"

Il commença à marcher dans la direction de laquelle il était venu, espérant sortir de la brume de cette manière. Il se trouva face à un mur de distributeurs bloquant la route. Tous sauf un possédaient un sceau à l'avant, dessinant différentes silhouettes occidentales— un dragon avec des dizaines d'yeux sur le dos, un escargot géant, un homme avec des centaines de mains. Les machines s'étendaient de tous les côtés, passant à travers les bâtiments de part et d'autre. Au centre se situait une machine qui ne vendait que du Soda Chapman au Cidre.

Hésitant, Saito regarda les prix sur le distributeur. Il était écrit "monnaie uniquement" et il vit la trappe à monnaie dans lequel se trouvaient cinq cents yens en pièces. Une boisson en coûtait six-cents.

L'un des bâtiments à côté de lui était un garage. Il récupéra deux des pièces et les amena dans le bâtiment, trouvant une camionnette qui était presque la copie conforme de la sienne. Il pensait à la conduire mais il avait l'habitude maintenant.

Il s'avança du petit appareil posé sur l'un des bancs. Il ne connaissait pas son nom mais il savait que c'était utilisé pour couper du métal. Saito inséra l'une de ses pièces de cinq cents yens dans la machine et la coupa en cinq.

"Ça doit bien faire cent yens." Il récupéra un cinquième de pièce et l'amena à la machine. Il l'inséra dans le distributeur avec une pièce de cinq cents yens et appuya sur le bouton.

Le distributeur lui tomba dessus alors qu'il se souvint de la pièce de cent yens dans sa poche.

[Fin Tragique]


Saito hurla alors que son visage se faisait arracher en deux par une femme à qui il avait menti sur le fait qu'elle était jolie après qu'elle eut enlevé un masque révélant que son visage était séparé en deux au niveau des joues.

[Fin Tragique]


La maison dans laquelle il avait trouvé refuge pendant les trois dernières heures s'était réveillée et avait faim. Il hurlait alors qu'il était attiré dans un placard par quelque chose qui pouvait être une langue.

[Fin Tragique]


Le Site-79 était visible. Il était juste à l'horizon. Il était encore à l'horizon lorsque Saito mourut de soif trois jours plus tard.

[Fin Tragique]


Il se tira une balle dans la tête.

[Fin Tragique]


Kichiro Saito tenta de brûler le bloc-note. Sa silhouette disparut hors de l'existence.

[Fin Tragique]


Il réussit à passer l'énigme du cinéma après neuf essais. De l'autre côté il aurait dû trouver du réconfort. Mais tout ce qu'il trouva était une pièce avec un tourne-disque et un bloc-note rouge.

Tremblant, Seito ouvrit le bloc-note.

Saito ? Seito ? Il ne connaissait même plus son nom. Il devait sûrement être écrit quelque part là-dedans.

Ça ne l'était pas. Et tout ce qu'il y trouva était un rapport de ses échec et de la place pour en ajouter. Il lança le bloc-note à travers la pièce, seulement pour le trouver au même endroit après qu'il eut retiré ses mains de son visage après trois minutes de sanglots.

Il lança le bloc-note à travers la pièce, seulement pour le trouver au même endroit après qu'il eut retiré ses mains de son visage après trois minutes de sanglots.

"C'est un jeu." Il serra les dents. "Il y a des règles. Il doit y avoir une— une solution, un guide, un système d'indices, quelque chose. Un indice. J'ai besoin d'un indice. J'ai besoin d'aide." Il regarda vers le haut. "À l'aide !"

Quelque chose attira son attention à un coin de la pièce. C'était une autre bouteille de soda au cidre— sa capsule était à moitié retirée et il remarqua du texte en dessous. Il la récupéra et vit écrit :

Vous pouvez recommencer le jeu à n'importe quel moment en retournant à votre camionnette et tournant la clé dans le contact.

Il se tourna vers la porte. Ou plutôt, vers le mur là où la porte aurait dû être.

Il se tira une balle dans la tête.

[Fin Tragique]


Keichiro/Kichiro/Keshiro Seito/Saito lança le bloc-note à travers la pièce, seulement pour le trouver au même endroit après qu'il eut retiré ses mains de son visage après trois minutes de sanglots.

Il fit les cent pas autour de la pièce, cherchant toute irrégularité dans le mur, n'importe quel endroit où se trouverait une porte, un trou, n'importe quoi. N'importe quel indice, n'importe quel courant d'air, n'importe quel sceau. Yumegemu fonctionnait sur le principe d'un rêve de jeu et les jeux doivent pouvoir être gagnés.

Kichiro Seito contempla le soda dans son Inventaire Fantôme. C'était le seul objet qui restait avec lui pendant ses dizaines de redémarrages. Et il y en avait un autre à présent. La bouteille ici était vide et la sienne était pleine. De plus, la bouteille ici était inamovible— il pouvait enlever la capsule mais pas la soulever.

Tremblotant, il versa le soda au cidre de la bouteille pleine à la bouteille vide. Malgré ses tremblements le soda coulait droit puis, lorsqu'elle était pleine, il entendit un bourdonnement suivi d'un clic.

Le soda de son Inventaire Fantôme disparu, bouteille comprise, Seito n'en ayant plus besoin. Il y avait une ouverture dans le trou opposé avec de la lumière de l'autre côté.

Il passa au travers.


De l'autre côté du couloir se trouvait une salle de contrôle. Du moins, c'est ce que Keichiro avait conclu.

Une grande boîte grise se tenait au centre de la pièce, entourée de toutes parts de grandes baies vitrées donnant sur les toits de Yumegemu— c'était le crépuscule et la brume avait disparu. Keichiro pouvait voir les voitures dans la rue en contrebas et pouvait même sentir les takoyakis frire. Il entendait des boutons se faire appuyer dessus et des bips.

Keichiro dégaina son revolver et courut à la rencontre de son oppresseur, celui qui avait rendu sa vie misérable. Son cœur se serra lorsqu'il vit qui s'en occupait.

Un chat était assis aux commandes appuyant aléatoirement sur des boutons possédant tous les caractères "悲惨" écrits dessus. La misère. C'était un calico plutôt mignon. Keichiro ne pouvait pas lui tirer dessus— pas que son arme fonctionnait. Il savait que son arme était factice car le chat sauta des contrôles et se frotta à ses jambes, alors que le tableau de bord devint vert et que deux mots furent gravés dans les yeux de Keichiro.

[Fin Comique]

Keichiro Saito rit alors qu'il titubait vers la fenêtre.

Il avait eu la fin comique.

La fin comique.

Des semaines de calvaire et il avait eu la fin comique. Il se mit à rire alors qu'il trébucha sur le chat. La vitre céda et il rit jusqu'à sa rencontre avec le chariot de takoyaki en dessous.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License