Assaut sur le Site-64
notation: +7+x
blank.png

Salutations, camarades Insurgés.
Comme la plupart d'entre vous est probablement au courant, dans exactement vingt-quatre heures, nous lancerons un assaut sur l'installation de la Fondation connue sous le nom de Site-64.


Site-64

Labo des Matériaux Anormaux

Le Chercheur Jacob Conwell, assis à son bureau dans le Labo des Matériaux Anormaux du Site-64, regardait dans la petite boîte que son collègue, le Chercheur Roland Ferro, tenait devant lui. À l'intérieur se trouvait une bague en or surmontée d'un modeste diamant. Conwell sourit et secoua la tête.

"Je suis flatté, Roland," dit-il, "mais je ne pense pas que Kate sera d'accord."

"Ha," répondit Ferro. "Tu penses que Clarissa l'aimera ?"

"Je veux dire, ouais, c'est une belle bague," dit Conwell en haussant les épaules. "Mais je croyais que Shaw sortait de nouveau avec le Dr Campbell. Vous vous êtes remis ensemble ?"

Ferro secoua la tête.

"Pas encore, mais si j'ai appris quelque chose, c'est que la relation de Clarissa et Lily est comme une allumette. Elle brûle vite et fort, et finit par se consumer." Ferro soupira. "C'est juste… si elle me donne une autre chance, je veux être prêt à faire ce que j'aurais dû faire il y a longtemps. Tu vois ?"

"On dirait que tu prends un sacré pari," dit Conwell en fronçant les sourcils. "Ne fais juste pas quelque chose de stupide."

"C'est trop tard pour ça…"

"Hostiles en approche !"

Les deux scientifiques sursautèrent. À travers la fenêtre de la porte du bureau, ils pouvaient voir des officiers de sécurité courir dans la pièce et se mettre à couvert derrière des paillasses, pistolet à la main. Des cris et des coups de feu étouffèrent le vrombissement grave des Unités Électro-Thaumiques Portables de Hoffman. Soudain, tout devint silencieux. Plusieurs silhouettes masquées en équipement de combat apparurent au seuil du bureau, fusils d'assaut dans les mains. Ferro et Conwell levèrent doucement leurs mains.

"Au sol, maintenant !"

Les deux scientifiques ne résistèrent pas. Quelques instants après être arrivés au sol, leurs mains étaient attachées dans leur dos avec des serre-câbles.

"Vous ne devriez pas être là," marmonna Conwell depuis le sol.

"Silence !" aboya en retour l'un des intrus.

"Vous ne comprenez pas," ajouta Ferro. "Pas dans le sens de "vous envahissez une installation ultra-secrète". Vous êtes venus par les portails, n'est-ce pas ? Ils ne vont pas rester ouverts très longtemps, nous avons déjà lancé les…"

Un autre intrus tira une balle de pistolet dans le sol. Ferro s'arrêta immédiatement de parler.

Les deux scientifiques furent hissés sur leurs pieds et escortés en dehors du bureau. En passant dans le labo adjacent, ils virent les corps de trois Officiers de Sécurité de la Fondation massacrés dans une mare de sang. Une des têtes avait reçu une décharge de fusil à pompe. Une autre avait vu la mauvaise extrémité de sept ou huit balles de fusil d'assaut. On avait tiré dans les jambes du dernier officier, avant de lui loger deux balles dans l'arrière de la tête. Conwell eut un mouvement de recul et regarda ailleurs. Ferro jura entre ses dents.

"Ici Chef Alpha," dit l'intrus qui menait le groupe dans un micro qu'il portait sur lui. "Charlie et Delta, nous avons capturé les PdI sept et quinze. En route pour le principal."


Site-64

Cafétéria

"Je déteste ces trucs à la con…" murmura le Commandant de FIM Damian Creed à sa collègue, la Commandante de FIM Clarissa Shaw. "Tout ce truc aurait pu être un putain de mail."

Les deux étaient assis parmi une foule d'agents à l'intérieur de la Cafétéria du Site-64. Près du fond de la salle se trouvait un écran de projection affichant une diapositive de la présentation nommée "Les Thaumaturges et Vous : Comment Ne Plus Se Faire Avoir Comme Un "Bleu"".

"Ça profite plus à ton équipe qu'à la mienne," répondit en murmurant également Shaw, son regard restant fixé sur le présentateur. "Arrête de te plaindre et concentre-toi. Tu te remercieras quand tu éviteras de te faire enfoncer un bâton de lumière dans le cul."

"Mais avec d'assez bons réflexes, je peux ne prendre que la moitié des dommages…" marmonna Creed en se rasseyant dans sa chaise et en reportant son attention sur l'orateur. "Mais sérieusement, ils parlent de magie, comment ça peut être aussi chiant ? Ils pouvaient pas faire intervenir Navarro ou quelqu'un d'autre ?"

Shaw eut un soupir d'exaspération.

Creed leva ses mains et resta silencieux, se résignant à son destin.

"Ils font même pas de démonstrations…" dit-il entre ses dents.

Le retour de l'attention se révéla cependant de courte durée, puisque plusieurs minutes plus tard, le son de sirènes de sécurité retentit à travers l'installation.

Presque d'un seul homme, les agents des deux FIM se levèrent et coururent vers les portes de la cafétéria. Au même moment, lesdites portes se fermèrent violemment avec un bruit métallique perçant, les piégeant à l'intérieur. Cela ne prit pas longtemps à l'intelligence collective de la pièce pour comprendre que le courant avait été coupé.

"Putain de merde…" dit Shaw alors qu'elle et Creed jouaient des coudes pour attendre le devant de la foule. "Quelqu'un me met en ligne avec Merlo, maintenant !"


La raison de cette attaque est simple. À la suite du raid conjoint U2I/Fondation sur Anderson Robotics, une quantité massive de droïdes AR a été stockée indéfiniment dans cette installation pour une étude de long terme et de la rétro-ingénierie. Si récupérés et modifiés, ces droïdes seront un atout significatif à notre cause.


Site-64

Bureaux Administratifs

"T’es en train de me dire qu’on peut faire tourner un laser en bas vingt-quatre heures par jour, sept jours par semaine, mais un mini-frigo nous court-circuite ?"

Gabe Merlo était dans son bureau, derrière un des membres du personnel d’entretien du Site-64, massant l’arête de son nez avec frustration. Il venait de devoir jeter au moins trois jours de repas qu’il avait emballés pour sa femme et lui. Le membre du personnel d’entretien, un homme d’âge mûr avec une peau bronzée et un badge avec "Stan" inscrit dessus, ricana simplement en continuant son travail.

"Hé mec, sois pas comme ça," répondit Stan. "Tu n’as absolument aucune idée de la complexité du câblage ici. Laisse-moi juste faire mon travail et tu peux retourner au tien. Je te dirais si j’ai besoin que tu fasses les impôts du câblage ou un truc du genre."

L’Assistante Directrice Sasha Merlo retint un rire, assise sur la chaise de Gabe derrière son bureau. Son mari la regarda avec un haussement d’épaule abattu.

"Je suppose que c’est cafétéria aujourd'hui," marmonna-t-il. "Quand le séminaire des FIM fera place nette…"

"Ça me va," sourit Sasha, ayant récupéré son calme. "Mais le repas pourrait être raccourci, Holman et moi avons une conférence avec quelques-uns des gros bonnets du Site-77 après, et je ne veux pas…"

Le son des sirènes d'alarmes la coupa. Les trois occupants de la salle s'immobilisèrent en examinant leurs alentours. L'expression de Sasha devint sérieuse, sa main se dirigeant vers son pistolet. Gabe se tourna vers la porte, reculant lentement pour être plus proche de sa femme. Les yeux de Stan s'écarquillèrent de peur lorsqu'il posa son tournevis et regarda les deux autres pour une indication sur ce qu'il fallait faire.

Des tirs d'armes résonnèrent depuis quelque part dans l'étage. Sasha se remit immédiatement sur pied, verrouillant la porte et éteignant les lumières tandis qu'elle fermait les stores de la porte. Gabe se tenait derrière elle. Il mit un doigt sur ses lèvres et fit signe à Stan de les rejoindre. Des bruits de pas devinrent audibles dans le couloir voisin.

"Brèche de confinement ?" murmura Gabe.

Sasha secoua la tête en jetant un coup d’œil entre les stores. Quatre silhouettes en tenue de combat parcouraient lentement le couloir, sur leurs gardes. Celui qui menait la marche brandissait un fusil à pompe. Derrière lui, les deux intrus étaient armés d'un pistolet et d'un fusil d'assaut, respectivement. La silhouette à l'arrière était également armée d'un fusil. Chaque fois qu'elles approchaient d'une salle, elles entraient et semblaient chercher des habitants. Sasha transmit cette information en murmurant.

"Qui sont-ils ? Des marquages ?" chuchota Stan.

"Ouais, l'un d'entre eux a un gros signe néon avec CMO marqué dessus…" répondit Sasha, secouant la tête à nouveau. Elle mit alors un doigt sur ses lèvres et s'éloigna de la porte. Un des intrus testa la poignée avec force, puis devint silencieux.

Les trois occupants de la salle poussèrent un petit soupir de soulagement.

BANG

La porte s'enfonça vers l'intérieur.

Sasha brandit immédiatement son pistolet, son bras reculant en successions rapides tandis qu'elle pressait rapidement la détente. L'homme s'écroula et son fusil à pompe tomba au sol. Elle se pencha alors dans le cadre de porte, dispensant plus de tirs en direction de ses ennemis, et abattit un des fusiliers dans son assaut.

Sasha n'eut pas le temps de recharger. Quelque chose semblable à un bus la frappa par derrière, la lançant en l'air et de l'autre côté du couloir, où elle s'écrasa contre le mur opposé avec un bruit sourd. Ses oreilles sifflaient tandis qu'elle essayait de reprendre ses esprits, avant de se faire frapper à nouveau, la lançant le long du couloir comme si elle était une poupée.

Sasha toussa de douleur en levant les yeux. Les deux intrus restants approchaient, le fusilier gardant son arme braquée sur elle, tandis que l'homme avec le pistolet tendait un poing fermé avec une faible lumière bleu se dégageant de sa paume.

"Ici Chef Charlie," dit le thaumaturge dans un micro. "Nous avons capturé PdI trois, on se prépare…"

Deux détonations de fusil à pompe résonnèrent l'une rapidement après l'autre, le fusilier s'écroulant contre le mur et le thaumaturge s'écroulant vers l'avant, sur Sasha. Gabe se tenait à quelques mètres, arme en main. Il respira lourdement pendant quelques instants en regardant les deux hommes qu'il venait de tuer, puis devint pâle et vomit.

"Mon héros…" dit Sasha avec un rire douloureux tandis qu'elle se dégageait du cadavre, Stan arrivant pour l'aider à se relever.

Gabe acquiesça en s’essuyant la bouche.

"Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?" demanda-t-il.

"Eh bien, étant un membre du personnel d'entretien, un comptable, et une admin de Niveau 4, on va trouver un nouvel endroit où se cacher, et rester en place. On est pas exactement Alpha-9," répondit Sasha avant de recharger son pistolet. "Stan, prend un de ces fusils, je suppose que tu as passé l'entraînement de base."

"Euh… oui madame," acquiesça Stan en allant récupérer une arme.

"Où sont les FIM ?" Gabe examina les alentours. "Shaw ne devrait-elle pas être sur le coup ? Ou Creed ?"

"On penserait…" se renfrogna Sasha. "Cachons nous d'abord, puis on pourra découvrir ce qui est en train de se passer…"


Clarissa ? C'est Sasha. Quel était le surnom que te donnait Jessie ?

Tante Clari. Quel était mon alias lors de ma première opération pour Gamma-13 ?

Mlle Starling. Contente que tu ailles bien. Qu'est-ce qui se passe ? Vous êtes où, toi et les autres FIM ?

Piégées dans la cafétéria. Quelqu'un a coupé le courant des portes et nous a coincés à l'intérieur. Où es-tu, tout va bien ?

Gabe et moi, nous nous cachons dans un endroit sûr. Pas d'inquiétude.

Tu sais ce qui se passe ?

Une sorte d'invasion. Des équipes d'assaut armées. Un groupe a traversé l'étage administratif à la recherche de personnel. Je pense à l'IC, à la vue de certaines caractéristiques.

Mon dieu… comment sont-ils entrés ?

J'en sais pas plus que toi.
Nous avons un membre de l'équipe de maintenance avec nous. Tenez bon, on va voir si on peut vous faire sortir. Soyez prêts à répliquer vite et fort.

N'importe quoi. Ne bouge pas ! La dernière chose dont on a besoin est qu'ils capturent un niveau quatre.

À bientôt.


La mission impliquera cinq forces d'intervention. L'Équipe d'Intervention Alpha sécurisera les Drones Anderson capturés, et sera par conséquent l'équipe la plus importante. L'Équipe d'Intervention Bêta sécurisera une matrice du Système d'Exploitation d'AR à l'intérieur des Archives du Site de la Fondation. Les Équipes d'Intervention Charlie et Delta captureront les Personnes d'Intérêt au sein de l'administration du Site-64. Chaque équipe entrera par un portail SC-60/106-13/060 différent à l'intérieur de Trois Portlands. Nous avons déjà négocié un passage sécurisé pour entrer et sortir de la dimension de poche de l'autre côté avec des habitants sur notre longueur d'onde, impatients de voir ce coup porté à la Fondation. Cependant, ces portails sont actuellement sous la protection d'agents de l'U2I. L'Équipe d'Intervention Echo s'assurera que les portails restent sous notre contrôle.


Site-64

Aile de Stockage de Sécurité Intermédiaire

Les Chercheurs Conwell et Ferro avançaient à contre-cœur d'un pas lourd, entourés des intrus armés qui les escortaient avec force à travers les niveaux les plus bas de Site-64. Sur le chemin, ils regardèrent leurs ravisseurs abattre les membres de la sécurité qu'ils croisaient, ainsi que d'occasionnels membres du personnel d'entretien, ou scientifiques récalcitrants. Finalement, leur entourage s'arrêta à une porte que Ferro et Conwell avaient tous deux passée de nombreuses fois au fil de leurs recherches.

Stockage de Robotique

"Ouvre la porte," ordonna l'intrus qu'ils connaissaient en tant que Chef Alpha.

Conwell et Ferro s'échangèrent un bref regard, puis secouèrent tous deux leur tête.

"On ne peut pas," répondit Conwell. Ses yeux s'abaissèrent vers le sol, où ils restèrent fixés.

"Est-ce que ça avait l'air d'être une putain de demande ? Ouvre cette putain de porte !"

"On ne peut pas," précisa Ferro. "Aucun de nous deux n'a d'autorisation pour cette zone. C'est quasiment une armurerie, qu'est-ce qu'on aurait besoin de faire ici qui ne pourrait pas juste être amené à nos labos ?"

Chef Alpha soupira puis claqua des doigts. Conwell et Ferro furent immédiatement plaqués contre le mur proche, tandis que leurs badges d'identification leur étaient pris par la force. La porte sonna deux fois quand les deux badges furent rejetés par le scanner de sécurité.

"Génial," marmonna Chef Alpha. "Douze ?"

"Je m'en occupe !"

Un des intrus avec une lourde mallette sur sa personne se mit au travail pour ouvrir la porte. Chef Alpha acquiesça, puis se retourna vers Conwell et Ferro.

"Huit, Six, gardez nos invités à l'aise."

Les deux chercheurs furent alors forcés au sol, regardant sans bouger leurs ravisseurs essayer de forcer l'entrée de la salle de stockage par la force. C'est après plusieurs minutes que Ferro remarqua que Conwell clignait des yeux de manière rythmique.

Long, Long, Long, Long, Long, Court, Long, Court, Court, Court, Court, Court.

Ferro pencha légèrement sa tête en signe d’incompréhension et regarda Conwell répéter.

Long, Long, Long, Long, Long, Court, Long, Court, Court, Court, Court, Court.

La structure semblait familière, comme s'il l'avait déjà vu avant.

Long, Long, Long, Long, Long, Court, Long, Court, Court, Court, Court, Court.

Ça l'a alors frappé.

Roland, putain d'idiot. C'est du morse. se reprocha intérieurement Ferro avant de regarder Conwell répéter le message de clignement à nouveau. Son collègue avait répété le mot MORSE en boucle.

OUI

Répondit Ferro de la même manière. Conwell poussa un léger soupir, un petit sourire se dessinant sur son visage, pour disparaître tandis qu'il observait leurs ravisseurs. Jusqu'ici, ils n'avaient apparemment rien remarqué. Conwell continua, s'arrêtant occasionnellement pour éviter des regards.

ENCORE ADMIN DES BOTS

Ferro acquiesça faiblement, s'arrêtant quand un des intrus l'examina pendant plusieurs seconde avant de détourner son attention vers la porte. Conwell continua ses clignements.

Ferro fronça les sourcils. Il regarda Conwell, puis leurs ravisseurs, puis leurs armes. Il sentait la boîte de l'anneau dans sa poche. Finalement, il retourna son regard vers Conwell et répondit.

TIRER DESSUS

Conwell ferma les yeux. Ferro regarda son collègue qui massait l'anneau en titane sur son annulaire avec son pouce pendant plusieurs secondes. Conwell ouvrit enfin les yeux et répondit.

DOIT ESSAYER


Site-64

Salle d'Entretien du Niveau -1

Sasha et Gabe Merlo montaient la garde à la porte de la salle d'entretien mal éclairée, Stan sifflotant en travaillant à une cabine proche. Il leva alors les yeux avec un froncement de sourcils.

"Tu as trouvé ?" demanda Sasha.

"Pour sûr," répondit Stan. "Quelqu'un devait savoir que vos FIM allaient avoir cette réunion, parce qu'ils sont allés là-dedans et n'ont désactivé que ces portes. Directement dans le système."

"Combien de personnes ont accès à ce système ?" interrogea Gabe. "Est-ce que ça pourrait avoir été fait à distance ?"

"Peu probable. Et de ce que j'en sais, les seuls dans ces salles sont du personnel d'entretien. Ce qui veut dire que vous avez sûrement une taupe sur les bras."

"Bordel…" marmonna Sasha. "On devra s'occuper de ça plus tard. Tu peux réactiver ces portes ?"

Stan haussa les épaules.

"Je peux bien essayer, mais je ne promets rien."

"Ouvre-les, et je t'emmène prendre un steak moi-même," répondit Sasha.

Stan cligna des yeux de surprise. Il leva un doigt, puis l'abaissa, et jeta un œil à Gabe.

"Hé mec," dit Gabe avec un rire et un haussement d'épaules, "ouvre cette porte et je le paierai."


Site-64

Cafétéria

Les agents de Gamma-13 et Tau-51 s'étaient préparés pour se déployer à la seconde où cela serait possible. Enfermés comme ils l'étaient, il n'y avait pas grand chose d'autre à faire. Ceux avec des armes de poing vérifiaient et revérifiaient leurs chargeurs. D'autres discutaient de potentiels plans d'attaque pour dégager les envahisseurs de leur maison. Creed et Shaw étaient assis sur le côté, les yeux de cette dernière passant rapidement de son téléphone portable aux portes, ceux de l'autre fixant le plafond.

"Des nouvelles de Merlo ?" demanda finalement Creed.

Shaw fit non de la tête.

"Rien… J'espère vraiment qu'il ne lui ai rien arrivé…"

C'est alors que le téléphone vibra, et qu'un nouveau message apparut sur l'écran.

Toc toc !

Les portes de la cafétéria s'ouvrirent alors. Un silence passa parmi les nombreux agents. Shaw et Creed clignèrent des yeux.

"On dirait que ta pote a réussi," dit Creed en se remettant sur pied tandis que les agents commençaient à se mobiliser.

"Pour sûr," répondit Shaw, qui se levait également. Elle gagna de la vitesse en courant vers la porte, criant des ordres à ses agents. "Allez à un poste de sécurité, trouvons où sont ces connards !"


Une fois à l'intérieur, chaque force d'intervention sortira dans la réalité de base, à l'intérieur du Site-64. Bravo, Charlie et Delta émergeront dans les dortoirs du Site-64, tandis qu'Alpha émergera dans le labo MATA. Nos sources ont indiqué que la Fondation a récemment développé une technologie pour fermer ces portails, et la testera dans 48 heures, donc c'est notre seule chance de faire ce genre de cambriolage éclair.


Site-64

Aile de Stockage de Sécurité Intermédiaire

"Je l'ai !"

Ferro et Conwell poussèrent un soupir défait quand l'intrus qui s'occupait de la porte s'écarta, deux de ses compagnons s'engageant et forçant son ouverture. À l'intérieur, les lumières s'allumèrent, révélant les carcasses brillantes de nombreux robots de modèle AR en hibernation. Conwell et Ferro furent remis sur pied de force et marchèrent à l'intérieur.

Chef Alpha et deux de ses subalternes approchèrent la console principale de la salle, le son du clavier remplit immédiatement la salle.

"Vous allez avoir besoin d'autorisations…" intervint Conwell, son regard fixé sur le sol tandis que les yeux de la nuée d'intrus se tournèrent vers lui.

"Tu veux parier ?" répondit Chef Alpha, avant de faire un signe de tête à son agent qui reprit sa saisie. Après quelques instants, les unités en hibernation Aplomado, Merlin et Pèlerin étaient complètement réveillées.

"Fais-les marcher jusqu'au portail," Chef Alpha donna une tape sur l'épaule de l'agent au terminal puis se retourna pour parler dans son micro. "Ici Chef Alpha, nous avons accéder à la cible principale, en route vers le-"

"TOUTES UNITÉS, ACTIVEZ LE PROTOCOLE FONDATION !" cria Ferro de toutes ses forces.

Les robots poussèrent un hurlement horrible, menant tous ceux présents à se couvrir les oreilles. Un par un, les droïdes tombèrent en morceaux, se désintégrant en flaques de gelée noire. Après un certain temps, le hurlement s'arrêta et la salle de stockage devint silencieuse.

Conwell détourna le regard et ferma les yeux, s'attendant à un châtiment immédiat. Il massa fort son alliance et pensa à sa femme.

Ferro souriait à pleine dents tandis qu'il regardait Chef Alpha dans les yeux. Il haussa les bras de manière sarcastique.

"À vous de jouer, madame."

Chef Alpha leva son arme et tira.


Site-64

Poste de Sécurité du Niveau -1

Shaw regarda en silence le moniteur de sécurité devant elle. Sur l'écran en face d'elle, un agent ennemi avait levé son pistolet et tiré une balle dans le torse du Chercheur Roland Ferro. Le temps sembla ralentir tandis qu'elle regardait son ex tomber au sol, l'agent ennemi ordonnant alors à son équipe d'intervention de battre en retraite, le laissant pour mort.

"Shaw ?"

Elle cligna des yeux, son esprit devenant un tourbillon de pensées et d'idées fragmentées.

"Shaw ? Ordres ?"

Elle cligna des yeux à nouveau, revenant de la tempête de son esprit. Creed se tenait à côté d'elle, une main sur son épaule.

"Comment tu veux faire ça, Clarissa ?"

"Sherman, Johar et Akagi, allez à l'Aile de Stockage du Niveau 2 immédiatement. Amenez Ferro et tous ceux que vous voyez qui ont besoin de soins à l'infirmerie," répondit Shaw calmement et avec assurance, en se dirigeant vers la porte. "Creed, tu nettoies la maison ici. On dirait qu'ils essaient de rejoindre les portails 3560. Fais en sorte qu'ils n'y arrivent pas. Le reste de Gamma-13, avec moi. On va leur couper la route au labo MATA."


Nos sources ont aussi indiqué que pendant cette opération, les FIM sur-site seront localisées dans la cafétéria du site pour un séminaire d'entraînement. Nos agents intégrés au personnel d'entretien du site nous ont assuré que les forces d'interventions seront incapacités, nous permettant de nous déplacer dans l'installation largement sans encombre. Le personnel de sécurité rencontré pourra être éliminé. Une fois les objectifs sécurisés, toutes les équipes devront immédiatement évacuer à travers leurs portails assignés. Une fois de retour dans Trois Portlands, toutes les forces d'interventions devront évacuer vers la réalité de base à travers leurs Voies assignées.


Site-64

Laboratoire des Matériaux Anormaux

La Force d’Intervention Alpha courut à travers les couloirs de l’établissement avec le chercheur Conwell à leur suite. Avec leur objectif principal raté, leurs ordres étaient de s'échapper et de capturer toute personne d’intérêt rencontrée sur le chemin. Au niveau au-dessus, les Forces d’Intervention Bravo, Charlie et Delta étaient dans un état de retraite similaire, bien que leurs objectifs aient été complétés avec bien plus de succès. Par chance, les couloirs étaient essentiellement vides, leur offrant un chemin de retraite facile.

"Ici Chef Bravo ! Notre portail a été fermé. Je répète, notre portail a été fermé ! On se dirige vers le portail de Charlie et Delta."

La Force d’Intervention Alpha s’arrêta, écoutant attentivement leurs camarades co-insurgés leur parler par leurs radios. Le son de coups de feu pouvait être entendu en bruit de fond.

"Ici Chef Delta ! Notre portail est aussi fermé. On essaie de rejoindre Bravo et de chercher une sortie en surface. On rencontre une lourde résistance de FIM !"

Les insurgés s’échangèrent des regards, de l’inquiétude dans leurs yeux. C’est alors que Chef Alpha écrasa Conwell contre un mur, mettant un pistolet contre sa tempe. Le chercheur respira lourdement en se débattant contre son emprise.

"Qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que t’as fait ?"

"On vous l’a dit quand vous êtes arrivés," répondit Conwell. "On a trouvé comment fermer ces portails. On a commencé le processus quelques heures avant votre arrivée. Soyez aussi enragée que vous le voulez, mais on vous a prévenu !"

Chef Alpha poussa un hurlement de rage et frappa le mur près de la tête de Conwell.

"Vous l’avez entendu, on se bouge !" cria-t-elle, attrapant Conwell par la chemise et le poussant vers l’avant. "Si tu essaies de nous ralentir, je vais te tirer une putain de balle dans la tête."

Les couloirs furent à nouveau remplis par des bruits de bottes en pleine course. En quelques minutes, l’Équipe d’Intervention était arrivée au labo MATA, le portail encore à peine ouvert, puis disparaissant de l’existence. Les insurgés approchèrent de là où il était, défaits.

"Bah c’est génial…"

"Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?"

"Vous pensez qu’on pourrait atteindre la surface ?"

Les membres de la Force d’Intervention Alpha marmonnaient entre eux pendant que Chef Alpha pensait de son côté, avant de parler dans son micro.

"Ici Chef Alpha. Notre portail a disparu aussi. On se dirige vers la surface…"

Les membres de la force d’intervention se tournèrent pour partir, s’immobilisant quand ils tombèrent nez à nez avec la FIM Gamma-13, armée jusqu'aux dents, avec leurs armes à feu pointées directement sur eux. À leur tête se trouvait l’agent Clarissa Shaw.

"Oh merde…" dit Conwell en plongeant immédiatement à couvert, la FIM Gamma-13 abattant alors leurs invités importuns.


Cela a pris à la Fondation presque une décennie de recherche dédiée, et l'aide d'un de fondateurs d'Anderson Robotics, pour créer des contre-mesures efficaces pour la chaîne de drones AR. Il va sans dire que ça prendra bien plus longtemps à la Fondation pour craquer nos produits rétro-conçus.
Bonne chance.
Rompez.


Site-64

Infirmerie

Le chercheur Ferro était assis dans son lit d'infirmerie, tambourinant sur les gardes-corps pour passer le temps. Les docteurs lui avaient dit qu'il avait de la chance d'être en vie, bien que l'incroyable douleur que son opération lui causait le faisait parfois vouloir être mort. Trouvant enfin une position confortable, il ferma les yeux et commença à piquer du nez.

"Salut, Roland…"

Ses yeux s'ouvrirent pour voir l'agent Clarissa Shaw se tenant à son côté. Il resta brièvement bouche bée avant de pouvoir trouver ses mots.

"Salut, Clarissa…"

"J'ai vu ce qui est arrivé. Ce que tu as fait."

Ferro baissa les yeux et hocha la tête.

"Un commentaire ?"

"Je ne peux pas décider si c'était très courageux, ou incroyablement stupide."

"Est-ce que ça aiderait si je te disais que c'était l'idée de Conwell ?" sourit Ferro.

"Ah, c'est donc incroyablement stupide," sourit Shaw en réponse.

"J'apprécie la visite. Merci."

"Je ne peux pas rester trop longtemps malheureusement, on a beaucoup de paperasse à remplir," soupira Shaw. "Mais, je suis contente de voir que tu vas bien."

Ferro acquiesça, et Shaw se dirigea rapidement vers la porte, passant à côté de Conwell en sortant. Le chercheur la regarda partir, puis regarda Ferro avec un sourcil levé.

"Roland, mon pote, tu n'as pas…"

"Nan," soupira Ferro. "Je ne suis pas un maître de la romance, mais je suis plutôt sûr que demander en mariage une femme actuellement dans une relation, en étant dans un lit d'infirmerie, après s'être fait tirer dessus, est une idée assez stupide. Et vu que cette semaine a été remplie d'idées stupides, je n'avais pas besoin d'une autre sur le tas."

Conwell acquiesça de la tête et s'assit près de son ami.

"J'ai amené mon iPod, comme tu voulais, tu veux quelque chose en particulier pour commencer ?" demanda-t-il.

"Met quelque chose qui va avec l'ambiance."

Conwell hocha la tête, installa silencieusement l'appareil, et appuya sur "play". Ferro fronça les sourcils quand il reconnut la mélodie.

"Tu peux vraiment être un connard, Jake."

"Je sais."

Wait, they don't love you like I love you
Wait, they don't love you like I love you


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License