Falling down
notation: +8+x

« Home Alone | Falling down | Le Retardataire »

Équipe 6 : Arcaël, Cendres, Hylius et Mafiew

Arcaël

Jour de la chute d'Aleph

Cette journée, je m'en souviendrai jusqu'à la fin de ma vie… Aussi courte sera-t-elle.

Je venais de finir un stage avec d'autres spécialistes de confinement venant de divers horizons au Site-19. On nous mettait à jour concernant la construction de structures pour confiner divers anomalies qu'on appelait "SCP".

Bien sûr, étant de niveau 2 on ne me disait pas tout, seulement pour les anomalies auxquelles j'avais accès. Je suis parti très tôt ce matin avec d'autres collègues du site où je logeais et qui avaient le même niveau que moi. Il y avait des tas de collègues que j'appréciais, certains plus que d'autres, mais je les aimais bien.

J'ai du mal à croire que je ne les reverrai plus.

On s'était tous séparés au terminal pour prendre différents avions à différents horaires, pour "ne pas éveiller les soupçons" disaient-ils, direction la France. Enfin plus précisément une ville, dénommée Site-Aleph. J'étais déçu que Mafiew ne fasse pas parti du voyage, il avait déjà fait un stage il y a quelques mois. J'ai donc pris le dernier avion après avoir dit "Au revoir" à mes collègues. J'ai poireauté depuis le début de la matinée, mais je suis finalement parti vers seize heures. J'étais le dernier à partir, le seul qui restait.

Le décollage et le début du voyage s'étaient bien passés. J'étais assis près du hublot du côté droit de l'appareil pour voir dehors, les passagers n'étaient pas turbulents, la place à côté de moi était prise par un enfant très calme, le personnel était agréable et parlait français. Et Dieu merci, je suis nul en anglais, ce stage m'a épuisé. J'ai dû dormir pendant au moins deux heures lors du vol1.

Un gosse de huit ans m'a réveillé en criant "mais si j'te jure". Le temps de reprendre mes esprits, j'ai compris que l'enfant en question parlait à sa mère et lui avait dit qu'il avait vu un "dragon". Je pense qu'il n'y a que moi qui est pas trouvé ça drôle, j'ai encore en tête nombre d'anomalies dont on nous avait parlé. L'une d'entre elles ou une nouvelle anomalie pouvait être ce "dragon". J'ai pensé à une anomalie dénommée SCP-2301, mais il était aux States de toutes façons.

Après que la mère ait copieusement disputée son fils, celui-ci est venu s'asseoir à côté de moi. Je ne m'étais même pas rendu compte que c'était lui. Il était triste et en colère à la fois. J'ai décidé de lui parler, de toute façon, je ne pourrais pas me rendormir.

- Il ressemblait à quoi ce dragon, petit ?

Je vis une lueur dans son regard, enfin quelqu'un voulait l'écouter apparemment.

- Tu me crois ?
- Ça dépend. Il était comment ?
- Il était tout vert, avec des ailes énooooormes et des grosses cornes sur la tête, comme dans les livres !

Il me faisait ce sourire innocent d'enfant. Il était adorable…

- Il est à ta droite si tu veux le voir.

Je pense que j'ai eu la plus grande peur de ma vie lorsque j'ai regardé à travers le hublot. Un gigantesque dragon avec des écailles d'un vert émeraude étincelant volait à une centaine de mètres de l'avion. J'ai à peine eu le temps de comprendre avant que la créature ne s'attaque à l'aile. Celle-ci reçu un coup de patte et l'avion perdit rapidement de l'altitude, les pilotes firent leur possible pour stabiliser l'appareil, mais j'ai vu trois profondes entailles, pas assez grandes et pas assez proche de l'appareil pour le détruire, mais assez pour lui faire perdre de l'altitude.

- Bordel de merde c'est quoi ce truc !?

Le passager qui dit ça était sur le côté gauche de l'appareil, j'en ai conclu qu'il allait attaquer l'autre aile. Ce qui m'était passé par la tête avant refit surface lorsque je l'ai vu de nouveau. Pas de doute, c'est bien 2301. Le gosse était enthousiasmé et voulu détacher sa ceinture pour mieux le voir, mais je l'en empêchai. Au milieu de l'affolement général et de la panique, je n'étais qu'une personne qui se disais que le danger de mort était bel et bien réel, et qu'ils n'auraient aucune chance. La catastrophe était inévitable.

Soudainement l'anomalie disparut du hublot, et quelques secondes s'écoulèrent. Elle n'allait pas attaquer tout de suite, c'était ma seule chance. J'ai détaché ma ceinture et j'allai vers le cockpit. Une hôtesse de l'air m'avais demandé de me rasseoir, mais je n'avais pas le temps de lui expliquer. J'ai montré ma carte de la Fondation et lui ai demandé un endroit où je pourrais envoyer une alerte, il n'y avait pas de temps à perdre, tant pis pour la discrétion. On allait crever de toutes façons.

L'hôtesse m'amenait dans une salle à côté du cockpit, et sortit un gros téléphone d'un petit coffre dans l'infirmerie avant de me le passer. J'ignorais pourquoi elle avait si facilement accédée à ma requête cependant.

- Je suis l'Agent Moore, que ce passe t-il ?

Tout s'explique…

- Une manifestation de 2301, aucune chance qu'on survive. Je demande des renforts aux sites les plus proches, mais on a peu de temps, il peut attaquer d'un moment à l'autre.
- Je vais demander aux pilotes de faire leur possible pour esquiver l'anomalie, ça vous donnera plus de temps.

Sur ces paroles, elle alla dans le cockpit. Quelques secousses se sont faites ressentir pendant que j’appelais le site le plus proche.

- Ici le spécialiste Arcaël, une manifestation de SCP-2301 nous attaque, je demande des renforts, je répète, ici le spécialiste Arcaël, une manifestation de SCP-2301 nous attaque, je…
- Ici le Site-19, les équipes en charge de SCP-2301 ont été neutralisées, nous sommes attaqués, nous ne pourrons pas vous fournir d'ai…

Ce fut le silence radio après ça. Des coups de feu étaient la seule mélodie sortant de l'étrange Talkie-Walkie. J'allais prévenir immédiatement l'Agent Moore.

- Allez à votre place et attachez votre ceinture, on va faire notre maximum de notre côté.

J'allais m'asseoir à ma place, mais j'ai vu la ceinture du gamin détaché. J'ai à peine eu le temps de l'attacher qu'un grand fracas ce fis entendre, l'aile gauche fut entièrement arrachée et l'avion partit en vrille.

Le grand bruit sourd du fracas métallique se fit entendre lorsque l'appareil percuta de plein fouet la mer. L'avion était en morceau mais je restais conscient, contrairement au gamin à côté de moi. Je détachai ma ceinture et celle du petit garçon avant d'attraper et de gonfler un gilet de sauvetage. Une fois remonté à la surface, j'ai vu un canot de sauvetage en train de se gonfler près de l'avion, quelqu'un a dû le sortir et la pompe automatique s'était enclenchée. C'est beau la technologie. Je pus mettre le gosse dans le canot, puis y monter, avant de sortir le Talkie-Walkie que j'avais mis dans ma poche.

- Au site le plus proche, ici le spécialiste Arcaël, SCP-2301 nous a attaqué en plein vol et je suis à la dérive à bord d'un canot de sauvetage orange avec un enfant que j'ai pu sauver. Je risque de partir à la dérive, envoyez de l'aide le plus vite possible.

Je pressai un petit bouton rouge sur le côté qui se chargea d'envoyer en continu des S.O.S avec mes coordonnées. Outre le crash, quelque chose me chiffonnait, cet incident n'était pas normal. Alors une pensée me vint à l'esprit.

"Le compte à rebours a commencé"

C'est là que j'ai dû m'évanouir.

« Home Alone | Falling down | Le Retardataire »

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License