Top' départ!
notation: +3+x

« Le Départ | Top' départ! | Vous avez dit "fantôme" ? »

Équipe 5 : Gabouric, Gray, Holt et Topy

Topy

Jour 21 après la chute d'Aleph

Grym annonça : "Topy, Gray, vous ne serez que deux faute d’effectif. Vous irez dans la Zone Samech, d'après le message, c'est là qu'un des fragments de l'artefact se trouve. Bonne chance !".

Les deux chercheurs se regroupèrent alors et décidèrent d'emprunter le dernier véhicule disponible. L'un d'eux était frêle, et était plutôt petit pour son âge. Sa blouse, qu'il avait gardé le temps de sa captivité dans le bunker de secours, lui arrivait aux genoux et volait au vent frais qui venait de se lever. Le Dr. Topy, du haut de ses vingt-cinq ans, faisait jeune. Il avait obtenu son doctorat en chimie quelques mois auparavant, là ou la Fondation le recruta pour ses facultés en mémétique, ainsi qu'en manipulation de mémoire. Il avait travaillé d’arrache-pied pour obtenir ce diplôme, tant et si bien qu'il n'avait jamais conduit une voiture. Le jeune chercheur se dirigea vers son confrère qui s’avançait alors pour préparer le voyage qui les attendait.

Les préparatifs achevés, ils étaient fin prêts ; armes, provisions, il y avait même assez de ressources pour équiper deux autres personnes ! Ils furent alors la dernière équipe à quitter ce qu'il restait de leur ancien lieu de travail.
La pression liée au fait de savoir que le sort de l'Humanité reposait en partie sur eux faisait régner une tension particulière.

L'heure du départ arrivait. Topy empoigna le talkie-walkie confectionné par Benji, et le groupe embarqua dans le véhicule.

Il s'agissait du dernier véhicule disponible du Site Aleph. Un 4x4 Hawkei, habituellement utilisé pour les opérations urbaines. Gray avait fait remarquer qu'il serait particulièrement utile pour passer en milieu montagnard, laissant une grande mobilité à l'équipe. La noirceur des vitres laissait transparaître la couleur beige des sièges, et la texture de camouflage militaire, rongée par l'usure, offrait une chance de détection moins grande pour un observateur à longue distance. Les pneus poussiéreux laissaient présager une force de traction considérable de l'appareil, donnant une haute vitesse de déplacement, augmentant les chances de survie de l'équipe en cas de fuite. Le véhicule faisait preuve d'une grande robustesse, ce qui lui donnait un air rassurant.

Gray agrippa alors le volant et, dans un nuage de poussière, le véhicule partit à une très grande vitesse. Top' départ !

Cela faisait quelques heures qu'il étaient partis de l'ex-Site-Aleph, les deux chercheurs étaient fatigués de regarder ce paysage monotone, mais tous restaient accrochés à leur P90.
Brême, c'est là qu'ils devaient se rendre. Topy connaissait bien cette ville ; il y était souvent allé en tant que touriste avant que la Fondation ne le recrute. Avant… Ce mot fit remonter en lui les souvenirs de ces trois dernières semaines.

Il se rappelait de ce moment où il s'est assis avec son plateau repas, où il s'apprêtait à avaler une bouchée de nourriture en se disant "La bouffe à la cantine est dégueulasse". A ce moment là, il préparait dans sa tête son emploi du temps pour l'après midi…

Les discussions, les rires, l'alarme.

Elle retentit. Il avait achevé sa formation il y a peu, et par conséquent connaissait la signification de ce bruit strident : Événement de Classe-XK. Son sang ne fit qu'un tour, il recula brusquement sa chaise, la faisant se projeter contre le mur avant de courir en direction du bunker de secours. Il connaissait bien la procédure, des milliers de pensées se bousculaient dans sa tête et, en seulement quelques minutes, il arriva dans le bunker en regardant Neremsa qui se tenait auprès de la porte.

Des cris, des pas, les skips.

Il se jeta alors à terre et se roula en boule au coin du bunker. Ça aurait pu être comique, du moins dans d'autres circonstances.
Trois semaines, c'est le temps passé dans ce bunker. Marqué par les événements, le temps lui paraissait filer. Il avait pleuré, se rappelant que, seulement quelques mois avant, sa vie était celle d'un étudiant sortant de ses études, et qu'il n'aurait jamais pensé assister à ça.

La sortie, les grognements, la grenade.

Il se souvenait qu'ils avaient couru, poursuivis par il lui semblait, des dizaines de bêtes féroces. Il voyait la sortie, une lueur blanche au bout du couloir, et se figurait encore, Neremsa balancer sa grenade et sceller l'ex-Site-Aleph.

Il revint à la réalité quand Gray donna un coup de frein en lui faisant remarquer une petite silhouette blanche se mouvant rapidement sur une route de campagne croisant la leur, à quelques centaines de mètres d'eux.

« Le Départ | Top' départ! | Vous avez dit "fantôme"? »

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License