Une FAQ ; Ou "Qu'est-ce que c'est ces maudits Humes ?"
notation: +5+x

Q : Bon, alors, est-ce que quelqu'un pourrait enfin m'expliquer ce que c'est un Hume ?

R : Une bonne question, et tout à fait originale de surcroît ! Un Hume est une unité de mesure qui permet de déterminer l'intensité et/ou la quantité de réalité dans une zone donnée. Maintenant, vous pouvez avoir des difficultés à comprendre comment la réalité se mesure, et c'est sûr que c'est un concept difficile à saisir. Une des meilleures comparaisons qu'on puisse utiliser pour l'expliquer marcherait comme ça : imaginez que chaque chose dans l'univers est couverte d'une fine couche de sable. C'est le niveau de base de réalité – un Hume. Quand on retire un peu de sable, peu importe comment, il y a moins de sable là où on l'a pris, et le niveau de réalité a baissé. Quand on ajoute du sable, il y a plus de réalité. Bon, cette explication est extrêmement simpliste, c'est le moins qu'on puisse dire, mais ça aide à introduire le concept et à donner une bonne représentation visuelle. Alors, en suivant cette comparaison, les Humes permettent de mesurer la quantité de sable présente dans une zone. C'est clair ?

Q : Mais comment vous définissez ces trucs ? Ils sont mis en relation avec quoi ?

R : Une autre bonne question ! Chaque mesure doit être définie par rapport à quelque chose d'autre, et nous avons donc mis au point un moyen de créer un Hume de référence. Nous avons créé deux dimensions de poche qui contiennent chacune des Ancres de Réalité de Scranton pour maintenir leurs niveaux de Hume à des niveaux arbitrairement hauts et bas. Ces niveaux sont respectivement désignés 100 et 0. C'est grâce à ces univers de poche que l'on peut effectuer des mesures du niveau de Hume.

Q : Donc comment sont-ils mesurés, ces mystérieux Humes ?

R : Via le compteur de Kant ! Un compteur de Kant consiste en deux portails ouverts sur les univers de poches dont on a parlé. En les utilisant comme références, le niveau de Hume d'une zone donnée peut être mesurée.

Q : C'est brillant ! Où est votre [Nobel/Pulitzer/Newberry/Médaille du Mérite/etc] ?

R : D'après le règlement de la Fondation, partager/transmettre nos travaux avec le monde extérieur est impossible. Mais ce n'est pas grave ! Nous avons été plus que compensés et, en plus, nous avons reçu une ordonnance très favorable de la part du Comité d’Éthique autorisant une mission pour accélérer les progrès des chercheurs extérieurs sur la même piste que nous ; ce qui signifie que les Humes seront peut-être présents dans le monde civil dans quelques années !

Q : Comment les Humes peuvent-ils m'aider concernant [le SCP que j'étudie/moi-même/ma femme/etc] ?

R : Si vous travaillez sur beaucoup de plieurs de réalité, ou sur des SCPs basés sur la modification de la réalité, vous avez de la chance ! Les Humes vont rendre votre vie, si ce n'est plus facile, au moins largement plus intéressante !

Commençons par les plieurs de réalités. Ces gens-là ont un effet deux-en-un sur la réalité. D'abord, la réalité qui les entoure est légèrement plus faible que la normale. Ensuite, leur propre niveau de Hume personnel est un peu plus élevé que la normale. La magnitude de ces deux capacités sont bien sûrs liés au pouvoir du plieur en question. Généralement, un plieur de réalité de bas niveau tourne autour de 0.75-0.8/1.3-1.5 (niveau de Hume de la zone qui l'entoure/niveau de Hume de l'individu ; on s'en servira à nouveau pour d'autres exemples.) Plus particulièrement dans le cas de plieurs de bas niveau, il doit être fait preuve d'une discrétion extrême pour éviter un mauvais diagnostic sur un plieur de réalité qui en fait ne l'est pas, étant donné que les niveaux peuvent fluctuer chez les humains normaux. Pour plus d'informations, allez lire ce séminaire sur les plieurs de réalité. Il est très utile. Les plieurs de réalité puissants, par contre, tournent généralement autour de de 0.4>/<3, ce qui indique une grande capacité à modeler la réalité. Mention spéciale pour SCP-343. Contrairement à tous les plieurs de réalité, il n'exerce aucune influence quelle qu'elle soit sur la réalité extérieure. Par contre, son niveau de Humes interne est astronomiquement élevé, et estimé à une moyenne de 86 Humes (calculée au cours de sept différents tests ; nous verrons ça plus tard.) Cela indique de nombreuses choses, qui ont toutes été ardemment débattues par les chercheurs étudiant SCP-343. Enfin, prenons le cas de SCP-239. Contrairement à de nombreux plieurs de réalité parmi les plus puissants, où les niveaux de Humes internes, externes, et des zones d'effet sont tous très élevés, SCP-239 nous réserve une surprise inhabituelle. Sa zone d'effet est assez restreinte ; elle ne s'étend que dans sa ligne de mire et/ou son imagination (ce qui, même si ça semble lui donner une portée infinie, n'est vraiment limité qu'à ce qu'elle peut imaginer, ce qui peut généralement être géré avec le confinement approprié.) Toutefois, ses niveaux sont de 0.3/50, ce qui lui garanti une capacité presque illimitée à modeler sa réalité locale comme elle le veut. Comme dans le cas de 343, ce que cela signifie, sa cause et les procédures de confinement appropriées pour cela sont intensément débattues.

Pour les anomalies non-humanoïdes, les Humes peuvent aussi s'avérer très utiles. Par exemple, prenez SCP-2464. Les mesures de Hume à la fois dans l'anomalie et dans SCP-2464-2 ont irrévocablement confirmé l'hypothèse concernant l'anomalie, (consultez l'addendum pour plus d'informations,) permettant un confinement plus efficace. Un autre exemple serait celui de SCP-668. Cet outil augmente constamment les niveaux de Hume sur à peu près un mètre d'environ deux Humes lorsqu'il n'est pas actif. Lorsqu'il est actif le niveau de Hume atteint des scores astronomiques (>67 Hm) sur tous les compteurs de Kant, et il est supposé que cet effet s'étend sur tout l'espace connu. Suite à cette découverte, on a pu instaurer 1) un confinement plus efficace (lire: procédures) pour SCP-668, et 2) une surveillance immédiate grâce à tous les compteurs de Kant afin de s'en servir comme système d'alerte en cas de l'existence d'autres anomalies fonctionnant de la même façon. Pour finir, prenons l'exemple de SCP-2000. Afin de contenir ledit SCP, des Ancres de Réalité de Scranton ont été construites et déployées. Cependant, nous ne savions pas comment ni pourquoi les Ancres de Réalité marchaient avant d'avoir les compteurs de Kant. Maintenant, nous savons à la fois comment marchent les Ancres (en gardant la réalité locale à une constante de 2 Hm) et pourquoi elles marchent (c'est extrêmement technique mais, en gardant la métaphore du sable, on peut dire qu'elles drainent du sable provenant d'autres univers non essentiels afin de garder nos réserves de sable stables. Ce n'est absolument pas le cas, bien sûr, mais c'est l'explication la plus simple qui n'exige pas d'avoir des décennies d'expérience en physique théorique pour la comprendre.)

Q: Je suis en admiration ! Comment avez-vous découvert ça ?

R : Au cours d'une enquête sur comment marchent les Ancres à Réalité de Scranton. C'est aussi simple que ça !

Q : Et pour le nom ? Il est un petit peu… bizarre, non ?

R : C'était juste une blague entre nous.

Q : Et enfin, le plus important, qui êtes-vous, vous qui êtes aussi géniaux que beaux gosses ?

R : Docteurs James Caldmann et Carlos Rzewski, beaux gosses géniaux à votre service.

Des questions ? Des confusions ? Des accusations ? Allez voir La FAQ 2, avec VOS questions, où toutes vos questions relatives aux Humes trouveront des réponses !

Source : An FAQ; Or, What The Hell Is A Hume? | Auteur original : JekeledJekeled

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License