Un extrait d'Au revoir Fantôme
notation: +5+x
blank.png

Acte 2, Scène 2 :

James : (Pleurant) Mais ne peuvent-ils pas t'aider d'une manière ou d'une autre ?

Fantôme des fesses : Il n'y a aucun traitement contre le cancer des fesses.

J : Mais que ferai-je sans toi ?

FF : James, tu n'as jamais eu besoin de moi au départ.

J : Que veux-tu dire ?

FF : C'est en toi que se cache le pouvoir, pas moi. Je ne suis qu'un esprit hantant le postérieur des mammifères.

J : Je ne peux pas te laisser partir.

FF : Tu l'as déjà fait. (Fait un signe vers la photo encadrée de James avec les bras autour d'un panneau "Cédez le passage".)

J : Ce n'est pas ce que tu crois !

FF : Non, c'est ce que je sais.

J : Mais, fantôme des fesses…

FF : Chuuut, ne parles pas. Tu m'as déjà bien assez brisé le cœur.

J : Je ne peux pas te laisser partir.

FF : Tu n'as pas eu de problème pour laisser ton autre femme partir !

J : C'était il y a des années, Fantôme des Fesses !

FF : Un fantôme des fesses n'oublie jamais.

J : Tu m'as déjà oublié par le passé.

FF : J'étais en quête d'identité, James.

J : Et qu'as-tu trouvé ?

FF : J'ai trouvé mon endroit spirituel. L'air était subtil et l'eau était fraîche. Je sentais une présence. Je me suis retourné pour voir, mais il n'y avait personne. J'étais seul. La lune regardait de haut mon corps étendu. Je sentais tout et rien à la fois. C'était là que j'avais réalisé que mon peuple avait besoin de moi.

J : Fantôme des mollets s'en tirera.

FF : Ce n'est plus Fantôme des Mollets, James, c'est le monde.

J : Mais qu'est-ce que ça veut dire ?

FF : Ils retirent les permis fantômes partout maintenant.

J : Non !

FF : C'est la vérité.

J : Mais qu'en est-il de ta relation éloignée avec ton frère ?

FF : Fessier Fantôme devra soit se mettre hors de mon chemin, soit se joindre à moi.

J : Comment ?

FF : James, tu me connais bien assez pour questionner mes capacités à m'occuper de ces problèmes.

J : Très bien. Je ne peux qu'espérer que tu n'échoues pas.

FF : L'échec n'est pas une option.

J : Bonne chance.

FF : Merci.

J : Tiens, prends ça. (Lui donne le débouchoir)

FF : Je ne te laisserai pas tomber.

J : Au revoir, Fantôme des Fesses. (Salue)

FF : Au revoir, James. (Tire la chasse)


Quelque chose auquel même le plus seul des hommes peut s'identifier, Au Revoir Fantôme nous amène à réaliser notre propre mortalité et l'importance de notre relation avec nos amis, peu importe la corporéité. - Tribune de la Fondation

Pièce de l'année. Point. - CI Review

Une garantie de rire et de pleurer, la performance de Fantôme des Fesses et la meilleure de l'année, sinon du siècle. - Magazine des Anomalies Temporelles

Qu'est-ce que c'est que cette merde ? - O5-7

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License