Acide Bullshitonucléique
notation: +14+x

Bonjour à tous.

Si vous êtes ici, c'est parce que les conférences de Monsieur Zlifi et Monsieur D-

… Ahem. S'il n'a pas donné son nom, je suppose qu'il y avait une bonne raison. J'ai failli gaffer.

Enfin bref, cela signifie que leurs conférences n'ont pas eu raison de votre esprit et que vous êtes intéressés. Ou bien que vous êtes masochistes, mais cela ne me regarde pas.

Vous avez étudié des notions de physique dimensionnelle dans la première conférence, des bases de thaumaturgie et de biologie dimensionnelles dans la deuxième. Nous allons continuer sur cette voie. Au programme, de la biologie cellulaire, de la génétique et de la chimie.

Contrairement à mes prédécesseurs, je ne suis ni amateur de suspense, ni de mystère. C'est pourquoi je vais commencer par me présenter. Je suis le docteur Camille Draquet, généticien spécialisé dans l'étude des êtres transdimensionnels et quadridimensionnels. Vous devez vous demander comment j'ai bien pu obtenir un doctorat dans une telle discipline. Eh bien j'ai fait mes études ici-même, au Site-Aleph. Oui, j'y suis né. Pour faire simple, mon autre nom est SCP-856-FR-EX.

Ma spécificité ? Je ne suis pas une forme de vie basée sur l'ADN, mais sur son équivalent quadridimensionnel.

Commençons par le cours sur les bases de la chimie quadridimensionnelle.

Prenons pour exemple une molécule très simple. Le méthane. CH4. Étudions sa version dans un univers tel que Flatland.

Methane-2D-square.png

Comme vous pouvez voir, l'atome de carbone est lié à quatre atomes d'hydrogène placés de façon à ce que les angles formés par les liaisons covalentes soient maximaux, et que les atomes d'hydrogènes soient le plus éloignés les uns des autres, en formant des angles de 90°. Ceci a bien sûr un impact sur la structure de la grande majorité des molécules bidimensionnelles, et donc sur leurs interactions.

Voyons maintenant le méthane tel qu'il est présent dans notre univers.

methane%203d.jpg

J'en vois deux dans le fond qui dorment. C'est mou, tout ça.

Mais je me fiche totalement que vous soyez des spécialistes en mémétique et pas des chimistes. Même si vous étiez concierges, je vous aurais traités pareillement. Vous avez signé pour être attentifs pendant cette conférence, et je vais m'assurer que ça soit le cas.

Enfin bref, vous pouvez voir que l'angle formé par les liaisons covalentes est désormais égal à 120°, ce qui change de nombreuses interactions intermoléculaires.

Je pense que vous avez compris la recette, on procède par…

Analogie, oui. Vous pouvez donc devinez que l'angle formé par les liaisons covalentes dans un univers quadridimensionnel sera plus élevé. Les études indiquent que celui-ci est de 170°. Oui, c'est très dur à imaginer, je sais. Mais rien d'insurmontable pour des gens comme vous. Après tout, vous avez survécu à l'humour douteux de Monsieur Zlifi, non ?

Donc, je disais… Je disais que les molécules changent donc partiellement de propriétés selon les dimensions. En effet, l'acide désoxyribonucléique 4D n'est pas viable pour stocker des informations génétiques. Il est remplacé par un acide nucléique n'existant qu'en 4D, et dont le choix du nom fait encore polémique parmi les chercheurs de la Fondation. De vrais gamins.

Cet acide possède donc un encodage différent. En effet, bien que l'adénine et la guanine continuent d'être utilisées, ces dernières se fixent respectivement sur la caféine et la xanthine.

… Oui, c'est très amusant, oui, mes gènes sont encodés grâce à de la caféine.

Revenons-en à notre sujet. L'ABN, appelons-le ainsi, de mes noyaux cellulaires n'est pas situé dans cet univers. De plus, tout comme l'ADN n'est pas viable en 4D, certaines hormones, par exemple, ne le sont pas.

Parlons développement d'embryon. Comme vous le savez sûrement, la différentiation du sexe se fait premièrement grâce à un gène situé sur le chromosome Y, appelé gène sry. Ce gène déclenche la production de la protéine TDF qui s'occupe de transformer les gonades de l'embryon, jusque là indifférenciées, en testicules. L'embryon possède également des canaux de Wolff et des canaux de Müller, respectivement les futurs appareils génitaux masculins et féminins.

En 3D tout comme en 4D, pour l'instant, rien ne change. Cependant, en 3D, les testicules produisent deux hormones, appelées AMH et testostérone. La première s'occupe de faire dégénérer les canaux de Müller qui, sans elle, se développeraient en utérus, trompes de Fallope et compagnie. La testostérone, elle, se charge d'empêcher la dégénérescence des canaux de Wolff en appareil génital masculin, car ces derniers le feraient en son absence.

Le problème étant que l'ABN mâle, bien que déclenchant la production de l'AMH, ne déclenche pas celle de la testostérone, hormone non-viable en 4D. Les mâles doivent leur entrejambe à une autre hormone appelée ménotérone, hormone n'ayant aucune propriété biochimique dans notre organisme.

Les êtres comme moi ne produisent donc, pendant leur stade embryonnaire, que de l'AMH. De ce fait, les canaux de Müller régressent de par la présence de cette hormone, mais les canaux de Wolff aussi, car aucune testostérone n'est produite. L'individu produit ne possède donc aucun appareil génital de quelque sorte qu'il soit.

Vous vous retrouvez donc avec un mâle "raté" comme moi. Je ne suis pas hermaphrodite. En fait, je suis même l'opposé, car ces derniers produisent de la testostérone, mais pas d'AMH.

Hm ? Quelle est votre question ?

Oui, oui, évidemment que je suis stérile. Ma femme et moi avons adopté.

Ahem, où en étais-je ? Ah oui.

Nous allons brièvement parler d'un cas de dégradation de l'ADN par des causes dimensionnelles.

Comme vous le savez sûrement, un taux de Humes faible chez un individu le rendra "plié" par la réalité. Un plié n'est pas, comme on peut le croire, une simple personne malchanceuse, mais quelqu'un dont la vie est plus ou moins clichée. Je pourrais vous parler du docteur Charpentier, un de mes collègues, dont le manque de Humes se traduit par une chance extraordinaire, et presque indécente. Ma propre femme est pliée, et cela n'a pour l'instant eu que des répercussions très mineures sur son existence.

Bref, je vais désormais prendre pour acquis que vous savez ce qu'est un plié.

Cependant, ce que vous ne savez sûrement pas, c'est que le phénomène opposé peut se produire. Une personne rendant sa vie clichée, très souvent par la répétition quotidienne des mêmes actes, va progressivement abaisser son niveau de réalité. On croise souvent ce phénomène chez les personnes très âgées dont la vie n'est pas spécialement palpitante, mais très répétitive. En abaissant leur niveau de réalité, ils s'exposent aux vents anormaux, qui déclenchent des anomalies dans leur organisme, et très généralement au niveau des noyaux cellulaires. Il arrive que des fragments de leur ADN soient retournés autour de leur plan central, ce qui inverse la séquence. Il peut aussi arriver qu'ils soient tout simplement éjectés de l'univers, ou bien qu'ils se développent en ABN.

On soupçonne ce phénomène d'être à l'origine de 45% des cancers chez les personnes de plus de 80 ans, et 15% chez les plus de 70 ans. C'est dire la diversité et quantité de boulot que vous aurez en bossant dans ce domaine.

Nous arrivons à la fin, j'espère que cette courte intervention vous aura intéressés. Le docteur Ribaldi dispense des cours dans cette même salle à ce sujet, si vous voulez. Signez simplement le formulaire qui vous a été four-

Oui ? Une dernière question ?

Quel a été le sujet de ma thèse ? Hahaha.

Moi-même.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License