Une Nuit tranquille
/*
    Serpent's Hand Theme
    [2014 Wikidot Theme]
    Created for the SCP Foundation by Aelanna
    Edited for SCP Foundation by Dr Devan
    Edited for Wanderers' Library by ZeroStrider
    Returned to the SCP Foundation by salamander724
    Edited for the SCP Foundation by stormbreath
*/
 
:root {
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: #006c00;
    --ct_col_rate-secondary: #f0ffec;
    --ct_col_rate-cancel: var(--ct_col_rate-secondary);
}
 
h1, #page-title {
    color: #044d00;
}
 
#page-title {
    border-color: #bbb;
}
 
/* LINK RECOLORS */
 
a, #side-bar a, #side-bar a:visited, #breadcrumbs a:visited {
    color: #059400;
}
a.newpage {
    color: #00a862;
}
#main-content#a:visited {
    color: #059400;
}
 
/* HEADER IMAGES */
div#container-wrap {
    background-image: url(http://fondationscp.wikidot.com/local--files/theme:wanderers/sh_body.png);
}
 
#header {
     background-image: url(http://fondationscp.wikidot.com/local--files/theme:wanderers/sh_logo.png);
}
 
/* SEARCH BAR RECOLOR */
#search-top-box-input {
    background-color: #1a3300;
}
 
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus {
    background-color: #3e6633;
}
 
#search-top-box-form input[type=submit] {
    background-color: #396633;
    background: linear-gradient(to bottom, #739966, #396633, #0b3300);
}
 
#search-top-box-form input[type=submit]:hover,
#search-top-box-form input[type=submit]:focus {
    background-color: #739966;
    background: linear-gradient(to bottom, #0b3300, #739966, #396633);
}
 
/* LOGIN STATUS */
#login-status ul a {
    color: #059400;
}
 
/* HEADER TEXT */
#header h1 a {
    color: transparent;
    text-shadow: none;
}
 
#header h1 a::before {
    content: "Bibliothèque des Vagabonds";
    color: #eee;
}
 
#header h2 span {
    color: transparent;
    text-shadow: none;
}
 
#header h2 span::before {
    content: "Le Jardin est le Domaine du Serpent.";
    color: #f0f0c0;
}
 
/* SIDE BAR */
#side-bar {
    padding: 10px;
    border: 2px dotted black;
    background-color: white !important;
    box-shadow: 0 2px 6px rgba(0,30,0,.5);
    border-radius: 10px;
    margin-bottom: 15px;
}
 
#side-bar .side-block{
    border: none;
    box-shadow: none; 
    background-color: white !important;
    margin-bottom: 0px;
    padding: 3px;
}
 
#side-bar .heading {
    color: #1a3300;
    border-bottom: solid 1px #1a3300;
    width: 80%;
    margin: auto;
    margin-top: 1em;
}
 
#side-bar .collapsible-block-folded {
    background-image: url(http://fondationscp.wikidot.com/local--files/theme:wanderers/sh_expand.png);
}
 
#side-bar .collapsible-block-unfolded-link {
    border-bottom: solid 1px #1a3300;
}
#side-bar .collapsible-block-unfolded-link .collapsible-block-link {
    color: #116600;
}
#side-bar .collapsible-block-unfolded-link .collapsible-block-link:hover {
    color: #059400;
}
 
.side-block .menu-item > .image {
    filter: hue-rotate(140deg) brightness(150%);
    -webkit-filter: hue-rotate(140deg) brightness(150%);
}
 
/* TOP-BAR */
#top-bar ul li.sfhover a,
#top-bar ul li:hover a {
    color: #059400;
}
#top-bar ul li ul a, #top-bar a:hover {
    color: #059400;
}
 
/* INFO MODULE COMPATIBILITY */
.close-credits,
.credit-back {
    filter: hue-rotate(140deg);
}
 
/* AYER'S INFO MODULE */
:root {
--barColour: #006c00;
}
 
/* Standard Image Block */
.scp-image-block {
    border: solid 1px #666;
    box-shadow: 0 1px 6px rgba(0,0,0,.25);
}
.scp-image-block .scp-image-caption {
    background-color: #eee;
    border-top: solid 1px #666;
}
 
/* YUI-TABS */
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav a {
    background-image: url(http://fondationscp.wikidot.com/local--files/theme:wanderers/sh_tabs.png);
}
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus, /* no focus effect for selected */
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover { /* no hover effect for selected */
    background:#077000 url(http://fondationscp.wikidot.com/local--files/theme:wanderers/sh_tabs.png) repeat-x left -1400px; /* selected tab background */
}
.yui-navset .yui-nav a:hover,
.yui-navset .yui-nav a:focus {
    background:#8d8 url(http://fondationscp.wikidot.com/local--files/theme:wanderers/sh_tabs.png) repeat-x left -1300px;
}
 
/* MOBILE SIDEBAR */
 
@media (max-width: 767px) {   
    #side-bar {
         background-color: white;
    }
    #side-bar:target {
         border: 2px dotted black;
    }
    #side-bar:target .close-menu {
        background: none; 
    }
}
 
/* footnote by 7happy7 */
span:not([class]):not([style]) > sup.footnoteref:first-child > a.footnoteref:before,
sup.footnoteref > a.footnoteref:before {
content: "(";
}
span:not([class]):not([style]) > sup.footnoteref > a.footnoteref:before {
content: ",";
}
 
/* TRANSLATION BLOCK */
iframe.scpnet-interwiki-frame {
  filter: hue-rotate(140deg) brightness(150%);
  -webkit-filter: hue-rotate(140deg) brightness(150%);
}

Note : Ceci est la 2ème partie d'une histoire en 7 épisodes. Il est recommandé de commencer la lecture par SCP-3475 - Nos Fondations Changeantes.

Il n'y a que nous, ma douce. —X.N.

Tu es sûre ? Je ne veux pas embêter quiconque pourrait lire ceci. —H.Y.U.

Oui. J'ai continué à parcourir les salles de la Bibliothèque. Le nombre d'étagères à côté desquelles je suis passée doit se compter en milliers désormais, et je viens de commencer à revenir seulement maintenant. Mes appels n'ont pas reçu de réponse non plus. Soit les survivants se sont enfouis encore plus profondément, soit ils ne sont plus dans la Bibliothèque, soit leurs cadavres me sont invisibles. S'il y en a encore dans le coin, ils peuvent répondre ici. —X.

J'imagine… Tu crois qu'ils sont partis dans d'autres lignes temporelles ? —H.

Qui sait ? Ce n'est pas vraiment conseillé, cela dit. Ce que les Geôliers ont fait pourrait s'étendre au-delà de notre monde. Il vaut mieux que nous restions ici jusqu'à ce que nous arrivions à trouver une façon de voyager sans risques, s'il en existe une. —X.

Alors nous devrions remplir ça comme d'habitude. Ça pourrait être une aide précieuse pour tous les mondes qui ne sont pas affectés et qui voudraient l'étudier. —H.

Tout à fait d'accord. Tu en sais probablement plus là-dessus que moi, donc tu peux sans doute commencer. —X.

Sans problème, bébé. Je n'en sais pas tant que ça sur le sujet, cela dit ; je me suis taillée du site des Geôliers dès que c'est parti en vrille. Bref. Les Gêoliers ont créé une sorte de virus de mort qui rend tout normal. Trop normal. —H.

Trop normal ? —X.

Normal selon leurs définitions. Ce n'est pas assez pour être normal de façon générale. C'est leur "normal" qui importe. —H.

C'était vraiment un virus ? —X.

Au final, c'est la même chose, non ? Ce n'est pas parce que tu essayes de faire quelque chose de bien pour les gens que ce sera forcément toujours bien. C'est sans doute pire si tu fais accidentellement quelque chose de mal en ayant l'intention de faire bien. Donc ils ont créé un mème qui a fini par devenir un virus. C'est comme ça que je le vois. —H.

Je suppose que ce sujet te tient à cœur si tu te sens aussi impliquée dans ce truc. —X.

Je te jure, je vais te frapper quand tu reviendras. —H.

C'est impoli de frapper une dame. —X.

Mais je suis une fille aussi, donc aucun problème. —H.

Je crois que la différence, c'est que tu es proche de moi. —X.

Pas besoin d'être si rigide à un moment pareil, on sort toujours ensemble même dans cette apocalypse. —H.

Ah… j'imagine, oui. Mais je n'arrive pas à m'en empêcher. —X.

Tu t'y feras. Enfin bref. Un virus. Il nous a rendus complètement normaux. Si normaux que nous ne pouvons pas rêver. Si normaux que nous prenons des cachets pour arrêter de dormir autant, pour que nous arrêtions de rêver autant. J'ai trouvé un livre illustré sur l'analyse des régressions ; qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire, désormais ? Que nous ont-ils donc encore pris d'autre ? Je ne sais pas. C'est ça, être normal. —H.

notation: +1+x
blank.png

Une Nuit tranquille

L'Effilochement, La Fin des Jours, le Scénario de dissolution du gestalt de Classe GD12

Vue d'ensemble

En partant des choses les plus lointaines que les humains peuvent percevoir, des concepts, des objets et des personnes disparaissent, ne laissant rien d'autre que du vide. Aucune tentative pour entraver l'avancée de l'obscurité n'a réussi jusqu'à présent.

Cette compilation d'informations est incomplète. Si vous avez quoi que ce soit à ajouter, n'hésitez surtout pas à le faire. Cela pourrait sauver des vies.34

Connaissances

Traits :

Les choses qui sombrent dans les ténèbres le font de façon soudaine, et habituellement avec pertes et fracas. Comme lorsqu'on enlève la clé de voûte d'un pont, la structure s'effondre et ses pierres sont dispersées dans la rivière.

Les concepts sont soit perdus, soit détruits, soit altérés au point d'être impossibles à reconnaître.

Nature :

La disparition est imprévisible et résiste à toute divination. Le seul motif connu est que la périphérie semble être affectée d'abord.5 Des catégories entières d'existences se sont évanouies sans raison apparente.

Histoire & groupes associés

C'est impossible de dire où ni quand ceci a commencé. La plupart des disparitions sont seulement visibles par les traces des références brisées qu'elles laissent derrière elles. Les effets existent sans leurs causes, rendant les processus irréversibles. Soit la logique elle-même est endommagée, soit notre capacité à la comprendre l'est.678

À l'heure actuelle, le contact a été perdu avec pratiquement tous les univers satellites. Les Voies semblent être de plus en plus enclines à dysfonctionner et recrachent leurs occupants dans la non-réalité.9 Chercher des informations viables est plus dangereux que jamais.

Approche :

Les enchantements n'ont pas permis d'empêcher la disparition de concepts, mais il est possible de résister à l'effacement de la mémoire grâce à la magie ou à certaines drogues.

Il n'y a pas d'endroit sûr où se cacher. Les choses disparues n'existent plus en aucun point, dans l'univers entier, et si l'on a pu en déduire quelque chose, c'est que les moins connues partent en premier. Malheureusement, se cacher au vu et au su de tous n'est pas possible non plus. La Terre est actuellement une ruche d'informations infectieuses.10

Observations & Histoires

Cette section était vide lorsque je suis arrivé ici, et lorsque j'en aurai fini, cette histoire restera ici, seule pour l'éternité. Mais ça ira. La Bibliothèque est assez silencieuse désormais, du moins dans les sections qui sont encore accessibles.

Actuellement, les observations sont à peine possibles. Aucun de ceux qui ont essayé de regarder de près les trous laissés par les étoiles n'est revenu. Tous ceux qui vont dans des centres de population civile deviennent comme eux. À moins de bien vouloir voir tout indirectement et d'analyser les écarts, vous ne trouverez rien. Et c'est exactement ce que j'ai fait.

Je crois que je sais quelque chose d'important. Le motif n'est pas ce qui importe, mais plutôt le fait que nous puissions identifier un motif en premier lieu. La fin des jours a commencé avec des choses qui nous semblaient minuscules, distantes, obscures. La périphérie de notre vision s'est estompée.

Mais ce n'est que cela : c'est notre vision. Des choses qui ne sont distantes que de l'humanité. Des concepts qui n'ont été imaginés que par la culture humaine. À quand remonte la dernière fois où quelqu'un a parlé à une intelligence non humaine ? Je sais qu'elles ont existé, mais depuis combien de temps ont-elles disparu de la Bibliothèque ? D'habitude, il y avait des Bibliothécaires ici, dans des ailes entières qui sont désormais inaccessibles. Même le son des Pages qui glissent sur le toit sans fin ne se fait plus entendre. Où sont-ils désormais ?

Un changement est en train de se produire. Comme un sifflement dont la hauteur augmente jusqu'à ce que nous ne l'entendions plus, la réalité est en train de se déphaser de ce que nous pouvons comprendre. Je ne sais pas si nous pouvons encore rattraper la vague avant que le monde ne nous laisse derrière lui.

J'ai organisé ce document du mieux que je le pouvais. Utilisez-le, ou ne le faites pas. Je ne serai pas là. Je vais partir aussi loin de la Terre que possible avant que tout ne s'efface.
— AE11

Doutes

Vous n'allez pas me faire confiance, et c'est normal. Si c'était le cas, vous ne seriez pas le genre de personne que je cherche. Vous ne me croiriez pas si je dis que nous ne sommes pas ceux pour qui vous nous faites passer.

Je respecte votre groupe, probablement bien plus que la plupart de mes collègues ne le font. En dépit de nos différences passées, beaucoup de choses intéressent nos deux groupes. Aucun de nous ne veut rester sans rien faire en regardant l'humanité se fondre dans la nuit. Ne restez donc pas à rien faire. Je serai honnête : la Main du Serpent n'y survivra pas. Elle est trop déconnectée du monde. Mais ça ne veut pas dire que vous, individuellement, ne pouvez pas survivre.

Venez travailler pour nous. Nous avons les ressources pour empêcher l'effondrement de la société. Nous avons des traitements qui vous aideront à résister à l'effacement. Nous avons des inoculations qui vous aideront à rester lucides face à la tempête mémétique qui se prépare. Et nous aurons besoin de tous les corps capables et de tous les esprits fonctionnels que nous pourrons trouver.

Regardez la vérité en face. La périphérie se réduit. Bientôt, vous serez soit un civil, soit un employé. Faites votre choix.
— John Morse, Spécialiste du confinement ésotérique.12

Dis, chérie. —H.

Oui ? —X.

Qu'est-ce qu'on fait, maintenant ? —H.

Je sais pas trop. J'imagine que nous devrions parler des options qu'il nous reste si je suis capable de revenir jusqu'à toi. —X.

S'il te plaît, ne dis pas "si". —H.

Quand je serai revenue. —X.

C'est mieux. Si tu arrives à trouver des livres illustrés, je veux les lire. —H.

Je regarderai ce que je trouve en revenant. As-tu des préférences par rapport à ce que je ramène ? —X.

Non. Au point où on en est rendus, tout me va, tant que ça ne me donne pas mal au crâne. Je t'aime. —H.

Moi aussi. —X.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License