Un adieu aux rois
notation: 0+x
blank.png
/*
    Unusual Investigations Theme
    [2017 Wikidot Theme]
    Created by GreenWolf.
    Based on SCP Sigma 9 Theme created by Aelanna and Dr Devan.
    The UIU logo was created by Zhange and is licensed under CC-BY-SA 3.0
    Revised by stormbreath
*/
 
:root {
    /* 4 Rating-module */
    --ct_col_rate-primary: #0a0037;
    --ct_col_rate-secondary: #312259;
    --ct_col_rate-cancel: #e9ebf0;
    --ct_col_rate-link-hover: #babcc0;
}
 
h1, #page-title {
    color: #b3001b;
}
 
#page-title {
    border-color: #b3001b;
}
 
/* links */
a {
    color: #e20b28;
}
 
a.newpage {
    color: #ff425b;
}
 
a:visited {
    color: #af081f; /* visited link color */
}
 
body {
    background-color: #f7f3e8;
    color: #000;
}
 
div#container-wrap {
    background-image: url(none);
}
 
div#extra-div-1 {
    height: 140px;
    width: 100%;
    top: 0;
    position: absolute;
    background: #0A0037;
}
 
div#extra-div-2 {
    height: 22px;
    width: 100%;
    top: 140px;
    position: absolute;
    background: #000;
}
 
/* HEADER */
#header {
    background: url('http://fondationscp.wdfiles.com/local--files/unusual-incidents-unit-hub/u2i-2.png');
    background-repeat: no-repeat;
    background-size: 128px;
    background-position: -5px 10px;
}
 
#search-top-box-input {
    border: solid 1px #0c1121;
    color: #e9ebf0;
    background-color: #222e59;
}
 
#search-top-box-input:hover,
#search-top-box-input:focus {
    border: solid 1px #bfc3d4;
    color: #e9ebf0;
    background-color: #404d7e;
}
 
#search-top-box-form input[type=submit] {
    border: solid 1px #0c1121;
    color: #e9ebf0;
    background-color: #222e59;
    background: linear-gradient(to bottom, #263464,#1e284e);
}
 
#search-top-box-form input[type=submit]:hover,
#search-top-box-form input[type=submit]:focus {
    border: solid 1px #bfc3d4;
    color: #e9ebf0;
    background-color: #222e59;
    background: linear-gradient(to bottom, #1e284e,#263464);
}
 
#login-status {
    color: #e9ebf0;
}
 
#login-status a {
    color: #e9ebf0;
}
 
#login-status ul a {
    color: #4057a7;
}
 
#account-topbutton {
    color: #4057a7;
}
 
#header h1 a {
    color: transparent;
    text-shadow: none;
    font-family: Arial, sans-serif;
    font-size: 170%;
}
 
#header h1 a::before {
    content: "Federal Bureau of Investigation";
    color: #e9ebf0;
    text-shadow: 3px 3px 5px #000000;
}
 
#header h2 span {
    color: transparent;
    text-shadow: none;
}
 
#header h2 span::before {
    content: 'U2I, Section Trois Portlands';
    color: #F1F1F1;
    text-shadow: 1px 1px 1px rgba(0,0,0,.8);
}
 
/* TOP MENU */ 
#top-bar a {
    color: #e9ebf0;
}
 
#top-bar ul li ul {
    border: solid 1px #b3001b;
}
 
#top-bar ul li.sfhover a,
#top-bar ul li:hover a {
    background: #e8e2d3;
    color: #e20b28;
}
 
#top-bar ul li.sfhover ul li a,
#top-bar ul li:hover ul li a {
    border-top: 1px solid #b3001b;
}
 
#top-bar ul li.sfhover a:hover,
#top-bar ul li:hover a:hover {
    background: #f4eede;
}
 
#top-bar ul li ul a, #top-bar a:hover {
    color: #e20b28;
}
 
/* SIDE MENU */
#side-bar a:visited {
   color: #e20b28;
}
 
.side-block .menu-item > .image {
    filter: hue-rotate(15deg);
    -webkit-filter: hue-rotate(15deg);
}
 
#side-bar .side-block {
    border: 1px solid #b3001b;
    background: #f4eede;
    box-shadow: none;
}
 
#side-bar .side-block.media,
#side-bar .side-block.resources {
    background: #f4eede;
}
 
.scpnet-interwiki-frame {
    filter: opacity(80%) brightness(90%) saturate(150%) sepia(25%)
}
 
#side-bar .heading {
    color: #b3001b;
    border-bottom: solid 1px #b3001b;
}
 
/* YUI-TABS */
.yui-navset .yui-content{
    background-color: #f4eede;
}
 
.yui-navset .yui-nav a,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav a {
    background-color: #0a0037;
}
 
.yui-navset .yui-nav .selected a,
.yui-navset .yui-nav .selected a:focus, /* no focus effect for selected */
.yui-navset .yui-nav .selected a:hover { /* no hover effect for selected */
    background: #0a0037; /* selected tab background */
}
 
.yui-navset .yui-nav a:hover,
.yui-navset .yui-nav a:focus {
    background: #bfc3d4;
}
 
.yui-navset .yui-nav,
.yui-navset .yui-navset-top .yui-nav {
    border-color: #0a0037;
}
 
/* FOOTER */
#footer {
    background: #7F7C94;
    color: #C1BCE0;
}
 
#footer a {
    color: #E0E0E0;
}
 
/* SOME NICE BOXES */
div.sexy-box {
    background: #E0E0E0;
    border: 1px solid #C1BCE0;
}
 
div.sexy-box div.image-container img {
    border: 1px solid #E0E0E0;
}
 
.content-panel {
    background-color: #1F1F1F;
}
.content-panel.standalone {
    background: #E0E0E0;
}
 
.content-panel .panel-heading {
    color: #E0E0E0;
}
.content-panel .panel-body {
    background: #E0E0E0;
}
.content-panel .panel-footer {
    color: #E0E0E0;
}
 
.content-panel .panel-footer a {
    color: #E0E0E0;
}
 
.content-panel .content-toc {
    background-color: #E0E0E0;
}
 
/* Page Rating Module Customizations */
.page-rate-widget-box .rate-points {
    background-color: #0a0037 !important;
    border: solid 1px #312259;
}
 
.page-rate-widget-box .rateup,
.page-rate-widget-box .ratedown {
    background-color: #404d7e;
    border-top: solid 1px #0c1121;
    border-bottom: solid 1px #0c1121;
}
 
.page-rate-widget-box .rateup a,
.page-rate-widget-box .ratedown a {
    background: transparent;
    color: #e9ebf0;
}
 
.page-rate-widget-box .rateup a:hover,
.page-rate-widget-box .ratedown a:hover {
    background: #0a0037;
    color: #e9ebf0;
}
 
.page-rate-widget-box .cancel {
    background-color: #0a0037;
    border: solid 1px #0c1121;
}
 
.page-rate-widget-box .cancel a {
    background: transparent;
    color: #e9ebf0;
}
 
.page-rate-widget-box .cancel a:hover {
    background: #404d7e;
    color: #e9ebf0;
}
 
/* Standard Image Block */
.scp-image-block {
    border: solid 1px #b3001b;
}
 
.scp-image-block .scp-image-caption {
    background-color: #E0E0E0;
    border-top: solid 1px #b3001b;
}
 
@media (max-width: 767px) {
 
    #header h1 a::before {
        content: "FBI ";
        padding-inline-start: 55px;
    }
 
    #header h2 span::before {
        content: 'U2I, Section Trois Portlands';
        padding-inline-start: 55px;
    }
 
    #side-bar {
        background-color: #0a0037;
     }
}

« Vagues permanentes || Centre || Images mouvantes »

22 mars 2017
SoHo clandestin

Sierra Dustin porta la main à son manteau et sortit un pistolet de la petite peinture intitulée Flingue no 44, qui était scotchée dans la doublure intérieure. Sans prendre la peine de viser, elle tira six fois dans la rue derrière elle — approximativement dans la direction générale de ses poursuivants — puis jeta le revolver vide juste après. Sans ralentir le rythme de sa foulée, elle porta de nouveau la main à son manteau…

À une distance relativement courte d'elle, deux agents du FBI et un fumeur de cigarettes endiablé tentaient de l'attraper.

"Bordel, depuis quand les anartistes utilisent des flingues à SoHo ?" cria Spencer, gardant les bras levés dans l'espoir que les fibres balistiques tissées dans son costume protègent sa tête.

"Depuis maintenant !" cria Green en retour. L'agent de la Fondation était surprenamment en forme pour quelqu'un dont les poumons ne passeraient pas un test d'émissions polluantes. "Meilleure question : D'où est-ce que toutes ces merdes viennent ?"

"Ce doit être une œuvre d'une certaine sorte," dit Thorne, la voix à un niveau inapproprié étant données les circonstances. Un passant très attentif — et audacieux (ou à l'épreuve des balles) — aurait remarqué que ses yeux étaient mi-clos. "Je ne décèle aucune trace de RadA."

"Quel délice," murmura Green.

À environ quarante mètres devant eux, Sierra Dustin plongea dans un coin et disparut de leur champ de vision. Repérant un Pas Encore Un Putain de Starbucks local, elle visa précautionneusement un écran faisant la publicité d'un café littéralement sans fond et tira.

Les trois agents tournèrent au coin et foncèrent directement dans un mur suintant d'expresso tiède.


Le nettoyage prit trois heures.

"Trois morts — deux par balles — et quinze hospitalisations pour l'instant suite à des blessures liées au café," rapporta Thorne alors qu'iel rejoignait Spencer et Green. Les trois se tenaient sur le côté de la rue, sentant fortement l'expresso et surveillant le naufrage.

"Bon sang, quel colossal merdier," dit Spencer. Il secoua la tête. "On a lâché le ballon, c'est notre faute."

"Votre faute," dit Green, terminant sa troisième cigarette consécutive. "Si on avait une FIM comme je le voulais —"

"Vous pouvez prendre votre FIM et vous l'enfoncer dans le cul," dit Spencer, le coupant. "C'est suffisamment chiant de vous avoir ici."

Thorne soupira intérieurement et s'intercala entre les deux hommes. Deux mois de collaboration forcée n'avait en rien arrangé leurs égos conflictuels. "N'ajoutons pas plus de victimes à cette liste, hmm ? Green, vous savez qu'on n'aurait jamais pu avoir une équipe d'intervention entièrement équipée de l'autre côté du Portier. Et Ken, tu peux être courtois. Je t'ai vu l'être."

Les deux autres agents continuaient de se fixer l'un l'autre, donc Thorne poursuivit, "On a toujours un rat à attraper donc Ken, pourquoi ne prendrais-tu pas le détecteur Randall pour balayer les rues avoisinantes ? Pour voir si tu peux détecter une Voie récemment ouverte."

Spencer détourna le regard de Green et acquiesça lentement. "Les dieux seuls savent combien de gens ont pris une Voie de secours après cette inondation, mais je peux essayer." Il regarda Green de nouveau suspicieusement. "Qu'est-ce qu'il va faire ?"

"Green et moi allons retourner à l'appartement et le balayer à la recherche de quoi que ce soit qui pourrait nous donner une piste," dit Thorne. "Qui sait, peut-être qu'on peut toujours rattraper ça."

Green alluma sa quatrième sucette à cancer. "Quand ce sera terminé, Spencer, vous et moi allons avoir une longue discussion sur où les FIM devraient et ne devraient pas aller."

"J'attends ça avec impatience."

Thorne leva les yeux au ciel. Attrapant Green par l'épaule, iel commença a se diriger vers l'appartement de Dustin. "Aller skipper, allons-y."

Alors qu'ils passaient le coin, Green tourna la tête juste à temps pour voir Spencer faire un salut moqueur avec un certain majeur.


"On dirait pas que la porte est piégée. Rien d'occulte en tout cas."

"Ouais, mais vous n'avez pas dit que ces flingues étaient non-occultes ? Il pourrait y avoir une sorte d'œuvre horrible de l'autre côté qui n'attend que de nous retourner le cerveau."

Dans l'appartement, Madrigal remua au son de voix étrangères provenant de l'extérieur.

"Qui garderait quelque chose d'aussi létal à l'intérieur de son propre appartement ? Ce serait absurde."

"Vous seriez surpris. Les anartistes sont plutôt portés sur l'absurde."

Madrigal était une créature simple avec très peu de besoins. Presque aucun, en fait. Les constructions n'avaient pas la réputation d'être des animaux de compagnie trop exigeants. C'était pourquoi ils étaient aussi répandus parmi les anartistes les plus excentriques, la plupart d'entre eux oubliant souvent de se nourrir eux-mêmes, encore moins leurs animaux de compagnie.

La serrure cliqueta et la porte s'ouvrit dans un craquement.

"Vous voyez ? Rien de quoi s'inquiéter."

Au cours des trois années de sa quasi-vie, le câble de laiton n'avait connu qu'une seule personne, et c'était la Créatrice. Et bien qu'il sache beaucoup de choses, il savait une chose par-dessus tout : il adorait la Créatrice.

Aucun des deux nouveaux entrants dans l'appartement n'était la Créatrice, et donc Madrigal les haïssait de toute la force dont une bobine de câble animée d'un mètre pouvait faire preuve.


"Oh putain !" cria Green, ce qui est la réaction naturelle au fait de se faire planter le mollet par une bobine de câble animée d'un mètre.

Réagissant purement à l'instinct, Thorne se baissa et attrapa la bobine avec les deux mains. La construction de laiton se débattit violemment alors qu'elle était éloignée de Green, mais un mot crié dans une langue morte l'arrêta.

Thorne jeta la construction paralysée dans l'appartement d'une seule main, utilisant la seconde pour pousser Green toujours transpirant dans le couloir. Thorne recula derrière lui, s'arrêtant uniquement pour claquer la porte derrière eux.

"Je vous l'avais dit putain !" siffla Green entre ses dents serrées. Il s'affala contre le mur opposé, agrippant fermement sa jambe blessée.

"Et est-ce que savoir que vous aviez raison vous fait vous sentir mieux ?" demanda Thorne. Iel s'accroupit à côté de l'agent blessé, balayant le couloir à la recherche d'autres dangers.

"Non, ce n'est pas le cas !" Du sang commençait à couler entre ses doigts.

"Eh bien essayez de ne pas trop saigner sur la moquette pendant que je sors ma trousse de secours." Iel chercha dans sa veste et en sortit une boite qui ne pouvait pas rentrer dans une poche.

"Essayez de ne pas — vous êtes sérieux ? Cette saloperie m'a planté la jambe !"

"Ce qui sera apprécié par tout sorcier qui mettra la main sur votre sang, j'en suis certain."

Après avoir enfilé une paire de gants en latex, Thorne récupéra un grand chiffon de la boite et la glissa sous la jambe de Green. Des gouttes carmin commencèrent à tâcher le tissus gris presque immédiatement.

"Je vais avoir besoin que vous bougiez votre main," dit-iel. De la boite, iel récupéra une bouteille de quelque chose qui ressemblait à de l'eau, mais n'en était probablement pas.

À contrecœur, Green leva la main, révélant une vilaine plaie là où Madrigal l'avait planté. Thorne décapsula la bouteille et versa son contenu sur la plaie, suscitant un autre sifflement de Green.

"Rinçage par stérilisant anti-occulte," expliqua Thorne. "Devrait neutraliser tout maléfice qui pourrait se trouver sur ce truc, ainsi que la plupart des pathogènes ordinaires."

Posant la bouteille à côté, Thorne ramassa une fiole de poudre brune-grise et la montra à Green. "Et c'est un anti-coagulant à action rapide. Je vous préviens, vous allez vraiment douiller."

Travaillant rapidement, Thorne versa un peu de la poudre sur une bande de gaze et la pressa fermement contre la blessure.

À sa décharge, Green ne cria pas.

Thorne enleva ses gants et les plongea dans un sac de déchets biologiques, qui revint dans la boite. Iel tendit à Green un rouleau de bandages, puis remit la trousse de secours dans sa veste.

"Restez ici et serrez ça fort," dit-iel.

"Ne me dites pas que vous retournez là-dedans seul," dit-il.

Thorne haussa les épaules nonchalamment. "Je peux me débrouiller seul, skipper. Je reviens vite."

Et sur ça, iel disparut dans l'appartement.


Thorne revint quelques minutes plus tard, un rictus d'auto-satisfaction sur son visage et le câble de laiton dans ses mains.

"Qu'est-ce que c'est que ça ?" demanda Green, lorgnant sur le câble avec suspicion.

"C'était une construction," dit Thorne, mettant l'emphase sur l'imparfait. "Un morceau de câble animé par thaumaturgie. Il n'y a aucun emet écrit nulle part, donc il ne devait pas être très intelligent. Fondamentalement, juste un animal idiot."

Green se remit sur ses pieds, grimaçant en mettant son poids sur sa jambe blessée. "Et c'est mort ?"

"On ne peut pas tuer quelque chose qui n'était pas vivant pour commencer," dit Thorne. "Mais ouais, c'est mort."

"Donc pourquoi est-ce que vous la trimballez ?"

"Loi de Contagion," dit-iel. "La thaumaturgie va dans les deux sens. Notre petite amie a mis un peu d'elle-même dans ceci pour l'animer — pas suffisamment pour la cibler avec par thaumatrugie, mais suffisamment pour que je puisse l'utiliser pour la pister. Elle ne peut plus se cacher maintenant."

Toujours un rictus sur ses lèvres, Thorne glissa la longueur de câble dans une autre poche de veste impossiblement profonde. "Aller, allons voir comment s'en sort Spencer."


Ils trouvèrent Spencer dans une allée à proximité du café, agitant doucement la baguette métallique du détecteur Randall dans les airs. Ponctuellement, la boite à laquelle il était attaché bipait doucement pour indiquer la quantité de flux RadA.

"Vos avez quelque chose ?" interpella Thorne.

"Eh, pas vraiment. C'est comme je disais, il y a trop de Voies ici pour identifier celle que notre rat a pris." Il se tourna pour regarder le duo qui approchait. "Qu'est-ce qui lui est arrivé ?"

"Il y avait un piège," marmonna Green, s'arrêtant pour se poser contre le mur de l'allée afin de se soutenir. L'habit de Thorne avait peut-être arrêté le saignement, mais il n'avait rien fait pour la lésion des tissus profonds.

"Donc je suppose que l'appartement a été un fiasco du coup ?"

"Pas complètement," dit Thorne. Iel sortit la longueur de câble de sa veste et la tint à la lumière.

"Tu as un lien ?" Il y avait une note d'optimisme prudent dans sa voix.

"En effet j'en ai un. Voyons voir maintenant si on peut pas trouver cette Voie."

Thorne fouilla dans les poches de son veston un long moment avant de sortir un morceau de quartz semi-translucide et une longueur de fil, puis commença à attacher le quartz au câble avec le fil. Le bloc de cristal oscilla lâchement dans les airs. Thorne ferma les yeux et commença à fredonner doucement pour iel-même.

Après un moment, le cristal se balança vers le haut et sur le côté en défiant la gravité, tendant le fil. La ligne qu'il formait pointait en direction de l'allée.

Thorne ouvrit les yeux et acquiesça de satisfaction. "Veuillez me suivre messieurs."

Les trois agents se frayèrent un chemin dans l'allée, suivant la direction indiquée par le compas occulte que Thorne avait créé. Par égard pour la blessure de Green, les deux agents du FBI gardaient un rythme plus lent.

Ils s'arrêtèrent quelques minutes plus tard dans une ruelle différente quand le cristal tomba vers le bas de nouveau soumis à la gravité. Peu importe où l'anartiste avait fui, sa piste s'arrêtait ici.

"Il y a clairement une Voie ici," dit Spencer, agitant le détecteur de Randall dans les airs à l'essai. "On dirait qu'elle a été ouverte récemment aussi."

Thorne ferma les yeux et acquiesça. "Je peux la voir."

"Bien," dit Green. "Et maintenant ?"

Thorne ouvrit les yeux et frappa dans ses mains. "Maintenant on fait de la vraie magie."


Thorne avait laissé les deux agents dégager un espace à côté de la Voie, déplaçant les divers détritus de la ruelle jusqu'à ce qu'il y ait une zone dégagée de deux mètres d'envergure.

Une fois de plus, Thorne mit la main dans sa veste, en sortit tour à tour deux barres énergétiques, trois grosses bougies, une longueur de fil, un rapporteur, un morceau de craie, un couteau (que Thorne appelait un athamé), plusieurs bandes de tissu, et une liasse de papiers pliés.

"J'aurais vraiment apprécié qu'on ait pensé à prendre un Résonateur avec nous," dit-iel. "Ça rendrait ce truc bien plus simple." Iel déballa une des barres énergétiques — une 'barre de repas complet par les Laboratoires Prometheus', d'après la marque — et commença à manger.

"Donc c'est pour quoi tout ça ?" demanda Green. "J'ai vu Navarro en action, et il fait un genre de mouvement avec ses mains jusqu'à ce que quelque chose prenne feu."

"Eh bien je ne suis pas Daniel Putain de Navarro, n'est-ce pas ?" dit Thorne. "La thaumaturgie n'est pas une promenade de santé, et forcer l'ouverture d'une Voie entre les mondes est encore pire. Ça—" Iel fit un geste vers l'équipement assemblé. "— c'est pour rediriger le contrecoup de sorte qu'on ne finisse pas morts. Ou pire."

Thorne ramassa la craie et, utilisant la ficelle comme compas de fortune, traça un cercle au milieu de la clairière nettoyée. Puis, en utilisant le rapporteur pour vérifier les angles, iel marqua neuf points le long du cercle, chacun espacé de 40 degrés. En utilisant la ficelle comme règle, Thorne les relia ensemble pour former trois triangles superposés, avec un nonagone au centre.

Thorne fit un pas en arrière pour étudier son travail, puis hocha la tête.

Circle_3Triangles.png

"Maintenant la partie délicate," dit-iel. "C'est dommage que je n'aie pas une machine à sceaux pour ce morceau, mais je pense que je peux les tracer à main levé. Passe moi ces papiers je te prie Ken."

Spencer passa la liasse pliée à Thorne, qui la déplia pour révéler une série de pages photocopiées à partir de ce qui ne pouvait être qu'un grimoire.

Très lentement, Thorne commença à inscrire une série de runes à l'intérieur du cercle, prenant soin de conserver les lignes droites et les angles précis, effaçant les symboles et les retraçant s'ils n'étaient pas satisfaisants. Après plusieurs minutes de ceci, Thorne finit par dessiner un diamant au milieu du nonagone, le bissectant avec une unique ligne depuis le centre du cercle.

"Voilà, je pense que j'ai les bonnes runes."

Circle_3Triangles_WayRunes.png

Passant précautionneusement au-dessus des lignes de craie, Thorne plaça les trois bougies autour du cercle, à côté des runes qui indiquaient qu'elles représentaient le feu. Iel laissa les bougies éteintes.

"Et maintenant la partie difficile," dit-iel, ramassant l'athamé et se positionnant au centre du cercle. "Quoi que vous fassiez, ne marchez pas sur les lignes. Compris ?"

Les deux autres agents acquiescèrent, et Green fit précautionneusement un pas loin du bord du cercle.

Tenant fermement l'athamé, Thorne le fit glisser lentement le long de la paume de sa main gauche, coupant à peine la peau. Bougeant toujours lentement, iel retourna l'athamé et le tint à plat contre la coupure, jusqu'à ce que la lame soit enduite de sang.

Prenant une profonde inspiration, Thorne leva la main dans les airs et la tint immobile.

Le temps sembla ralentir.

Thorne abaissa le couteau, fendant l'air.

"Ouvre." Le mot était à peine un murmure, mais il y avait une puissance surnaturelle qui lui donna un volume bien supérieur au son de la voix.

Les lignes de craie du cercle brillèrent d'une lumière aveuglante. Les bougies partirent en flammes d'un mètre de haut. La lumière éclaira l'athamé, projetant des ombres contre-natures sur les murs.

Et au centre du cercle, l'air se déchira sous le couteau, révélant une Voie entre les mondes.

Thorne trébucha en arrière, inspirant à la recherche d'air mais faisant toujours attention à ne pas marcher sur les lignes. Iel s'effondra contre une pile de boites en carton, laissant le couteau rebondir au sol.

"Barre énergétique," dit-iel, haletant toujours péniblement. Spencer lui tendit la barre de céréales restante, et iel la dévora rapidement.

"Tu vas bien ?" demanda-t-il.

Thorne acquiesça. "Ouais. Donnez-moi juste une minute, je vais aller mieux."

Iel ramassa un des bandages et l'utilisa pour bander sa main, puis utilisa les bandages restants pour nettoyer l'athamé, qui retourna dans sa veste.

Respirant plus régulièrement à présent, Thorne se leva et dit, "La Voie restera ouverte aussi longtemps que les bougies brûleront. Ça nous donne une heure, peut-être deux tout au plus, pour trouver Dustin et dégager. Je devrais être capable d'ouvrir la Voie de nouveau si elle se ferme alors qu'on est toujours dedans, mais je n'ai pas vraiment envie de tenter ma chance."

Spencer acquiesça, puis regarda Green. "Vous êtes prêt, skipper ?"

Green sourit fièrement. "N'en doutez jamais. Allons choper cette bâtard."

Spencer ricana en retour. "C'est ce que j'aime entendre."

Puis, comme un seul homme, les trois agents s'avancèrent dans la Voie.

« Vagues permanentes || Centre || Images mouvantes »

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License