Un Chic Dinosaure
notation: +9+x

C'était une fin de journée douce dans la période du crétacé. Un Pachycéphalosaure marchait dans la forêt, le corps d'un Vegavis dans la bouche. Plusieurs heures s'étaient écoulées depuis qu'il avait collecté sa proie, mais il voyageait encore. Résister au besoin de manger durant tout ce temps s'était avéré difficile, mais il persévérait.

Après quelques temps, il repéra quelque chose s'envoler dans le ciel, une simple silhouette contre le soleil. Le Pachycéphalosaure se précipita après la silhouette. La créature était perchée sur sa place habituelle, sur la branche la plus haute d'un arbre au milieu de la clairière. C'était la seule branche qui la maintenait en sûreté même des plus gros prédateurs.

Le Pachycéphalosaure reconnut une créature qui était debout sur l’une des nombreuses racines de l’arbre, bien qu’il ne la comprenait pas très bien. C’était une chose poilue, quadrupède et un peu plus petite que le Vegavis porté par le Pachycéphalosaure. Il y en avait beaucoup comme elle, toutes suivant l'ailé, toutes identiques. Mais un seul était assis sur la racine ce jour-là. Les deux se regardèrent pendant un moment, avant que celui qui volait ne lâche un appel. Le Pachycéphalosaure comprit qu'il pouvait approcher.

Le Pachycéphalosaure comprit que l’être ailé n’était pas un Archaeopteryx. Le fait que l’Archaeopteryx était éteint depuis presque cent millions d’années n'avait aucune emprise sur le Pachycéphalosaure, la véritable origine de la créature ne lui importait pas non plus beaucoup. Il n'était pas aussi intelligent que ça. Idiot de dinosaure. Il ne pouvait même pas sentir le rire émanant de l'ailé qui s’efforçait de réprimer. Le Pachycéphalosaure lâcha la carcasse au pied de l'arbre, comme il l'avait fait ces cinquante derniers jours. L'ailé produisit un autre cri, et la chose poilue traîna la carcasse dans un trou à l'intérieur de l'arbre.

Trois des créatures velues quittèrent le trou, chacune portant un assortiment de pierres. Elles étalèrent leurs marchandises et remuèrent leur petite queue. Mais le Pachycéphalosaure n'en désirait aucune. Il avait, après tout, déjà acheté un exemplaire de chaque objets proposés. Le Pachycéphalosaure était un collectionneur de pierres, un véritable Connaissosaure. Bien que la compagnie de Mastodon, Carnotaurus & Dark le récompenserait certainement avec des pierres intéressantes, personne ne pouvait battre l'ailé. Il avait accumulé un dépôt durant ces cinquante derniers jours, et espérait l'utiliser entièrement pour quelque chose de plus grand. Après quelques temps, l'ailé hocha la tête de haut en bas. Il poussa encore un autre cri, et une autre chose poilue ressortie de l'intérieur de l'arbre. Celui-ci tenait un morceau de bois, avec d'étranges runes grattées dessus.

Le Pachycéphalosaure ne comprenait pas. Ce n'était pas une pierre. Il voulait une pierre, et une de luxe en plus. Il grogna, et toutes les créatures grognèrent en retour à l'unisson, leurs adorables petites oreilles dressées en arrière. Le Pachycéphalosaure s'interrompit face à cela. L'ailé produisit un son étrange, avec un ton qui alternait. Presque comme un rire. Il expliqua que le bois était une simple formalité, un signe de respect. Très chic. Maintenant qu'il comprenait
que ce qu'il tenait n'était pas un simple morceau de bois, le Pachycéphalosaure tenta de le mâchouiller. Il décida que quoi que les formalités étaient, elles n'avaient pas bon goût. En fait, les formalités avaient un goût ressemblant beaucoup au bois.

Après un étrange mouvement où il plaça son aile droite sur sa crête en se penchant en avant, l’extraordinaire créature se souleva de la branche. Elle remercia le Pachycéphalosaure pour tout son business, puis s'envola simplement dans le ciel. Impuissant, le Pachycéphalosaure l'observa s'en aller, pensant que tout ce qu'il reçut n'était qu'une formalité au goût mauvais. Cinquante repas, et pas une pierre de luxe en résultat. Les malédictions jaillirent abondamment de la gueule du Pachycéphalosaure pendant qu'il regardait le départ de l'ailé.

Le minuscule esprit du Pachycéphalosaure s'éteignit pendant un moment alors qu'il fixait le décollage de l'oiseau vendeur dinosaure. Au lieu du soleil, ses détails étaient cachés par une pierre massive en feu. La pierre la plus élégante de toutes les pierres. Le Pachycéphalosaure se sentit satisfait de son achat. Elle sera si ravissante sur sa cape. Si les Pachycéphalosaures avaient des capes.

L'incroyable pierre la plus chic faisait elle-même au moins dix kilomètres de diamètre, ce qui, en accord avec les amateurs de pierre moderne, était en effet franchement classe. La plus chic, splendide et incroyable pierre illumina naturellement la vie du Pachycéphalosaure. Et même les vies de Mastodon et Carnotaurus furent illuminées, quand bien même leurs cavernes étaient profondes. En fait, elle illumina la vie de trois quart de la faune et de la flore de la planète. Quelqu'un aurait pu même affirmer qu'elle illumina même la journée de la planète elle-même !

Et puis la plus chic incroyable glorieuse et fantastique pierre (plus tard simplement commercialisée comme la Merveilleuse Météore du Dr. Wondertainment™) arriva à sa destination ; Chicxulub, Mexique, 66 462 579 avant J.-C. Pile à l'heure.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License