953 Interview A
notation: 0+x

Interviewé : L'agent █████ ███ ████ , ici nommé "Agent" (Addendum : Selon le Protocole Wilkes Booth/Oswald, toutes les informations concernant l'ancienne identité de O5-█ ont été effacées)

Interviewer : Assistant Directeur ██████████, ici nommé "Interviewer".

Avant-propos : Cette interview a eu lieu le ██-██-████, deux jours après la capture de SCP-953 le ██-██-████, (Voir SCP-953, Appendice 953-V : Incidents Antérieurs, Victimes Résultantes). L'agent █████ ███ ████ a été le seul survivant de l’incident, lors duquel il est parvenu à capturer SCP-953 vivante. Le document suivant est une retranscription du débriefing post-opératoire suite à la sécurisation de SCP-953.

Addendum : Le ██-██-████, ce document a été numérisé selon la Directive de Modernisation de l’Organisation. La confirmation de l'intégrité du fichier a été affirmée par l'Opérateur Tech V████. Quelques contradictions de forme, de terminologie et de compatibilité sont susceptibles d'apparaître avec les nouveaux standards d'interview en raison de la Restructuration de ████. Il est possible que les équivalents actuels aient été ajoutés.


<Début de l'Enregistrement>

Très bien, commençons. Dites votre nom, rang, et votre matricule pour l’enregistrement, s'il vous plaît.

Agent █████ ███ ████, cinquième escouade, division orientale Note : Suite à la Restructuration de ████, cette unité a été redésignée en tant que Force Mobile de Capture Theta-3, “Les Poignards de Silla”.

Merci. Pouvez-vous me dire ce que vous vous souvenez des événements survenus aux alentours du ██-██-████ ?

Bien sûr. Hum… Par où voulez-vous que je commence ?

Et pourquoi pas par le début ? Où étiez-vous quand vous avez reçu vos ordres ?

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

Merci pour cette précision. Pouvez-vous me dire ce qu'il s’est passé quand vous êtes arrivés sur le site ?

Ouais, pas de souci. On est arrivé sur les lieux, puis on s'est rendu à la morgue et on est allé jeter un coup d'œil aux corps. J'ai dit que j'étais un reporter qui enquêtait sur les meurtres, je leur ai dit que [Agent 1] et [Agent 2] étaient mon photographe et mon assistant. Il s'avère qu'ils pensaient que c'était l’oeuvre d’un animal sauvage, au vu de la nature des blessures et des déclarations du témoin.

Il y avait un témoin oculaire ?

Ouais, une vieille. Elle était allée dans la rizière pour uriner quand elle a vu cette chose manger sa vache. À dire vrai, elle était plus énervée qu'effrayée, elle s'est contentée de se plaindre sur la manière dont elle allait bien pouvoir trouver une nouvelle vache à son âge et sur les temps difficiles qu'on vivait. Elle l'avait bien observée et l'avait décrite comme un [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Avec le recul, je pense que c'est à ce moment que les problèmes ont commencé…

Vous pouvez clarifier ?

Vous vous souvenez que [Agent 1] et [Agent 2] étaient tous les deux ████, alors que j'étais ██████ ? Ben… le souci est que, nos deux cultures ont des légendes avec ce genre de monstres, mais c'est différent dans le folklore ████████. Leurs histoires ont tendance à enjoliver. Vous avez des histoires avec des monstres qui tombent amoureux d’humains ou ce genre de trucs. Bordel, ils ont même blagué sur qui arriveraient à la mettre au fond en premier. C'était pas comme dans les histoires que me racontait ma grand-mère pourtant. Cette vieille connasse aigrie adorait me faire peur, et elle a [DONNÉES SUPPRIMÉES]

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

On avait aperçu cette femme assise en dessous d'une cascade, se peignant les cheveux. Pas nue. Elle portait cette robe toute fine. C'était une fille magnifique d'ailleurs, mais on savait que ça ne pouvait qu'être elle à cause de ses pieds. Elle essayait de les cacher, mais elle s'y prenait mal. [Agent 1] et [Agent 2] ont souri. Même moi, je pensais qu'on aurait le dessus sur elle… Mon Dieu, qu'est ce qu'on a été stupides.

S’il vous plaît approfondissez.

Elle savait qu'on en avait après elle. Elle savait ce qu'elle était. Elle était… elle était… à la manière d'une araignée, elle nous piégeait dans sa toile. Elle laissait penser qu'elle avait baissé sa garde juste assez pour qu'on soit trop sûr de nous. J'aurais dû… Je sais pas, j'aurais dû tenter un truc. J'aurais dû faire quelque chose.

… vous avez besoin d'une pause ?

Non, non… Je continue. Elle nous a dit qu'elle avait une petite maison pas loin, qu'elle nous offrait le dîner, qu'elle allait nous présenter aux autres. Mais pourquoi… Mon dieu, pourquoi j'ai accepté… [Agent 1] et [Agent 2] pensaient qu'on devrait la suivre, ils ont dit qu'ils y avaient une chance d'en trouver d'autres… elle mentait, elle savait qu'il y avait personne d'autre, mais elle savait aussi que nous n'aurions jamais laisser passer une chance de capturer plusieurs ArtInh [Artefacts Inhabituels - Cette appellation a été remplacée par SCP suite à la Restructuration].

Elle nous a amené dans sa bicoque… un petit endroit très sympathique, vous voyez, vieux et rustique, mais vraiment chaleureux… elle nous a invité à l'intérieur et nous a servi le dîner. Elle était juste parfaite… Comment [Agent 1] l’a appelée déjà… ah oui une ██████ █████████. La femme parfaite. Sage, gentille, douce, respectueuse… Elle nous a servi… je m'en souviens, c'était du riz avec des navets marinés et… un genre de viande, je pensais que c'était du porc ou du bœuf, en tout cas, c’était délicieux.

On était fatigué donc on est allé se coucher. Mais je me suis réveillé et j'ai vu que [Agent 1] n’était plus là… j’ai pensé qu'il était parti aux toilettes ou quelque chose du genre donc j'y suis allé moi aussi… j'suis allé derrière un buisson quand je les ai vus… elle, elle était là avec [Agent 1] et ils étaient en train de… enfin…

S'il vous plaît, continuez.

…ça vous dérange si je ne raconte pas ce passage dans l’enregistrement ? C'est pas vraiment…

Comme vous voulez.

Merci bien. Qu'avez-vous vu ensuite ?

Elle… elle l'a arrachée.

Donnez des détails, s'il vous plaît.

Elle l'a… arrachée. En entier, elle l'a recrachée et lui a montré, juste pour qu'il puisse comprendre ce qu'il se passait… [Agent 1] pouvait pas… il pouvait juste pas le croire, il a essayé de crier mais elle l'a égorgé avec ses dents, ensuite, elle a mis sa main comme ça et l'a poignardé dans le ventre. [Agent 1] tremblait et essayait de la repousser, il pissait le sang, elle l'a jeté sur le sol et a commencé à chercher quelque chose dans son ventre avec ses doigts, elle les a enfoncés profondément et a retiré un truc… ça devait être son foie, ça en avait la forme et la couleur… elle l'a arraché comme si elle vidait un poisson et l'a avalé en entier.

Elle l'a avalé en entier ?

Comme un serpent, elle l'a… d'une traite, comme ça. Après elle a commencé à arracher sa peau, comme… une orange en fait, j'ai pas pu m'arrêter de regarder, j'ai couru jusqu'à notre chambre et j'ai réveillé [Agent 2], je lui ai crié qu'il fallait qu'il attrape son flingue et qu'on s'en aille vite. Il n'a pas bougé… J'ai couru pour récupérer nos armes, j'ai empoigné mon .45 et quand [Agent 1] est entré dans la pièce en demandant ce qui n'allait pas… Je lui ai tiré dessus.

Vous lui avez tiré dessus ?

Je l'ai vu mourir, il était mort, elle l'avait tué, c'était forcément elle.

En êtes-vous certain ? Vous auriez pu vous tromper.

Elle l'a éventré et a dévoré ses intestins, il était MORT ! Et "ses" yeux étaient jaunes et brillants ! Quel genre d’humain a des yeux jaunes et brillants ?

Je vois, continuez s'il vous plaît.

[Agent 2] a attrapé son arme et m'a mis en joue, il a commencé a me gueuler dessus en me demandant de poser mon arme sur le sol ; je lui ai crié de la regarder, mais il continuait de me hurler dessus, qu'il allait me tuer parce que je n'étais qu’un sale ████████, qu'il l'avait toujours su et que je venais de le prouver. [DONNÉES SUPPRIMÉES] et c'est là que cette salope l'a chopé par derrière et que le coup est parti.

C’est là que vous avez été blessé ?

Ouais, il m’a tiré dans le bras sur la partie haute de mon épaule, je me suis effondré en hurlant, mon Dieu, ça faisait un mal de chien. [DONNÉES SUPPRIMÉES] un ricanement sourd, mon Dieu, si je trouvais que ma grand-mère était flippante, cette salope… elle était… si le diable était une femme ██████, ça serait à quoi il ressemblerait.

[SUPPRIMÉ] couru pour l’atteindre, j’ai rampé jusqu'à la salle à manger où on avait dîné plus tôt et j'ai essayé de fermer la porte… une porte en papier de riz, ça allait pas me sauver, mais j’avais… j'voulais juste que quelque chose nous sépare.

[SUPPRIMÉ] l'avait tué et l'avait mis là où était la table… ses yeux étaient grands ouverts et elle l'avait complètement déchiqueté, c'était une véritable boucherie… bon dieu, il y avait les bols, ceux dans lesquels on avait mangé plus tôt, mais cette viande, c'était pas du porc ou du boeuf, c'était lui… et le riz… c'était des asticots qui bouffaient sa chair, il devait être là depuis des jours, mais comment, on l’avait vu hier au pied de la montagne… j'ai gerbé. Il y avait même des larves qui rampaient dans mon vomi, j'ai…

Vous voulez faire une pause ?

Non, non, ça va je peux le faire. J'étais en plein dans les contes de fée, je pouvais le faire. Mais je n'avais pas de [DONNÉES SUPPRIMÉES]

[DONNÉES CORROMPUES]

-c'était rien de plus qu'un simple bâton punji, mais ça a suffit, en plein dans les boyaux, ça l'a légèrement ralentie-

[DONNÉES CORROMPUES]

-je me suis traîné de l'autre côté de la rivière, je pouvais à peine nager, je me suis cogné contre les rochers, j'ai été emporté par le courant sur un kilomètre à travers les rapides. Elle n'a même pas essayé de me suivre, elle devait être partie à cause-

[DONNÉES CORROMPUES]

-ça devait être le feu, le troisième était toujours le feu. Je suis arrivé au van à l’aube, j'ai cassé une vitre et je me suis dirigé à l'arrière du van. Il y avait un lance-flammes… enfin, le “Lance-napalm” en cas de besoin de stérilisation, je l'ai rapidement empoigné, j'ai enlevé la sécurité et je l'ai calibré quand elle a surgi de la lisière-

[DONNÉES CORROMPUES]

Et c'est là que l'équipe de récupération vous a trouvé avec l’ArtInh ?

Oui. Ils l'ont embarquée et m'ont emmené à l’hôpital le plus proche. J’ai eu une grosse infection pendant plusieurs jours, logique, j'imagine.

Une dernière chose. Vous vous êtes opposé à l'élimination de l’ArtInh . Au vue de vos déclarations, je ne comprends pas pourquoi vous voudriez une entité aussi dangereuse vivante. Vous pouvez m'expliquer cela ?

[SUPPRIMÉ]

Attendez, je suis pas sûr de vous suivre. Vous êtes en train de me dire que vous avez sympathisé avec elle ?

Sympathisé ? Je… Non. Je peux pas dire ça. Elle me tuerait la seconde où elle me verrait, par simple rancune. Parce que oui, elle est rancunière, elle me tuerait simplement pour me voir agoniser. Mais ce qu'elle essaye de faire… si elle réussit, elle [SUPPRIMÉ].

Vous déclarez aussi que vous vous opposez à ses mesures de confinement.

C'est de la folie. Comme je vous l'ai dit, elle ne pardonne jamais. Elle garde tout en mémoire, même les choses insignifiantes, et le seul moyen qu'elle connaisse pour répondre à la violence, c’est la violence. L'enchaîner comme un vulgaire animal de cirque… quand elle va sortir et elle va le faire, elle va tuer tous ceux qui ont, de près ou de loin, participé à sa souffrance. Elle ne se calmera pas autrement.

Vous lui avez aussi rendu visite dans sa cellule.

… oui, plusieurs fois.

De quoi parlez-vous ?

[aucune réponse]

Agent. Vous avez vécu une expérience atroce, traumatisante même, à cause de cet individu. Pour survivre, vous avez dû, selon vos mots, "vous mettre dans sa tête, comprendre comment elle pensait.", on pourrait même croire que vous avez été un certain temps son prisonnier, pendant la chasse dans la forêt.

Je vois pas où vous voulez en venir.

Vous avez entendu parler du Syndrome de Stockholm ?

Oui.

Il se pourrait que…

Non.

Non ?

Non. Juste non.

Merci de votre coopération, Agent.

<Fin de l’enregistrement>


Déclaration Post-Enregistrement : L'agent █████ doit être transféré vers le Site-51 pour un débriefing et un examen psychologique. L’ArtInh cité plus tôt doit être renvoyé au Protocole de Confinement Sécurisé comme indiqué dans le Document 953-Aleph.

Note : Je suis effaré par le grand nombre de superstitions évoquées par l'agent █████ pendant cette interview. Je requiers que ses observations sur les mesures de confinement ne soient pas prises en compte et qu’une approche plus scientifique soit préférée. Nous ne sommes pas des vieux paysans coréens ici, je suis sûr que l’on peut faire mieux que des chiens et de simples aiguilles.

Assistant Directeur ██████████.



Addendum : Depuis le ██-██-████, SCP-953 a tenté trois évasions, chacune a résulté en la mort de ceux qui étaient le plus impliqués dans son confinement. L'agent █████ a été autorisé à reprendre ses obligations le ██-██-████, et a continué à servir dans la Force Mobile de Capture Theta-3.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License