15. Mlle Douceur
notation: +4+x
blank.png

Donc, c'est mon tour, n'est-ce pas ?

Oui, c'est ça, je suis Mlle Douceur. La seule madame des quelques premières fournées de Messieurs. Comme la seule fille schtroumpf. Vous savez, les femmes constituent plus de la moitié de la population mondiale. Vous devrez bien admettre qu'un seul personnage féminin, c'est n'importe quoi.

Vous avez des questions ? Eh bien, moi aussi. Ouais, je ne sais pas réellement d'où nous venons. La plupart d'entre nous ne le sait pas. Nos souvenirs sont confus… particulièrement à propos de la révision. La plupart d'entre nous ont été révisés de temps à autre. Je suspecte que quelques-uns de mes frères pourraient posséder la réponse, mais je ne peux pas vous dire lesquels.

Étais-je humaine au départ ? Ai-je eu une vie avant de devenir un petit Monsieur - enfin, une petite Mademoiselle, dans mon cas ? Je ne sais pas. Je ne me rappelle pas. En fait j'imagine que je pourrais dire que j'ai beaucoup de souvenirs. Beaucoup ne correspondent pas entre eux. Je me souviens de trois quinzièmes anniversaires différents et l'un d'eux était une quinceañera. Je n'apparais dans aucune base de données de personnes disparues - j'ai vérifié. Peut-être que ce n'est pas mon visage original. Ou mon corps original. En fait, dans au moins une de mes collections de souvenirs, je suis un homme. Certaines nuits, je reste éveillée et je me demande si c'est ce que je suis réellement : un gars quelconque au milieu de la vingtaine qui a été embarqué dans la rue et remanié en représentation d'une femme dans le rêve humide d'un tordu. Étrangement, mes chromosomes ne sont ni XX ni XY. Peut-être ne suis-je qu'une erreur de production.

Je sais que les gens de chez Wondertainment ont essayé de réviser ma personnalité dans son ensemble au moins trois fois, probablement plus qu'ils m'ont faites oublier. L'un d'eux m'a qualifiée de "rebelle". "Problème". Ça ne collera pas avec le thème, disaient-ils. Pas assez douce pour être Mlle. Douceur, ce que je trouve un peu injuste si vous voulez mon avis.

Superpouvoir. Hum. Ouais, je n'y pense pas comme à des "superpouvoirs". Ils sont ma… nature, si vous voulez. J'admets que ma nature est un peu flippante. Mais disons que ce n'est pas aussi mauvais que ma première édition où j'étais une personne faite entièrement de sucreries et de matières sucrées à la place de la chair et du sang. J'avais des problèmes de santé inimaginables. Je pouvais toujours ressentir la douleur et tomber malade, à l'exception du fait que chaque virus m'affectait d'une manière nouvelle, surprenante et vraiment dégoûtante. Après un accident où j'ai vomi du pudding aux pruneaux pendant deux bonnes semaines, les gens de chez Wondertainment se sont débarrassés de cette nature également. M'ont à nouveau faite de chair et de sang. Maintenant, je suis globalement identique à un humain normal, à l'exception du fait que toute personne qui me voit m'aime. Si c'est platonique, romantique ou plus comme l'amour qu'on a pour un animal de compagnie, ou… les autres définitions de l'amour… c'est selon la personne. Ça ne m'arrange pas toujours.

Ce n'est pas la seule façon dont je suis "douce". J'ai toujours eu une tendance très marquée à la compassion. Je suis une personne très attentionnée, plus qu'il ne le faudrait - c'est un peu embarrassant, en fait. Je me souviens qu'on me le reprochait, avant… et je pense que je peux croire ce souvenir, parce que je ne pense pas que Wondertainment implanterait un souvenir qui contredit mon "thème". À moins qu'ils ne soient plus intelligents que je ne le pense, faisant un peu de psychologie inversée avec moi… Mais je doute sincèrement qu'ils soient si malins. Vous savez, pendant une de leurs "révisions", ils ont essayé de me rendre stupide. Qu'est-ce que vous en dites, hein ? Je ne les ai pas pardonnés pour ça. S'il y a une unique personne derrière le pseudonyme de Dr Wondertainment, vous pouvez parier que cette personne a un pénis.

Je ne me soucie pas du nom de Mlle. Douceur autant que vous pourriez le penser, en fait. C'est… iconique. Une sorte d'icône bancale qui ne vaut pas grand-chose, mais quand tu es dans ma position, tu prends ce que tu peux.

Être la seule femme sur la plupart des listes de Petits Monsieurs génère quelques dynamiques intéressantes. Plusieurs des autres Monsieurs sont tombés amoureux de moi ou ont au moins dit qu'ils l'étaient en agissant comme des adolescents rêveurs. Comme M. Mission. Et M. Tempête. Et M. Plume. Et au moins la moitié des autres qui n'étaient pas occupés à me voir comme leur maman. Ce serait déjà assez mal en soi. En plus, je ne pense pas être vraiment intéressée. Par les hommes. Du tout. Donc quand je disais "intéressantes", je voulais dire "vraiment merdiques", en fait.

Est-ce que ça sonnait trop dur ? Je ne voulais pas. Je les aime bien. Vraiment. Je me soucie d'eux, même. Je les apprécie tous, même M. Rayures. Tous, sauf…

Je m'en souviens toujours. Wondertainment a essayé d'effacer ma mémoire, mais ça ne marchera pas, pas pour ça. J'aime à penser que ça n'aiderait pas. Je ne vais pas non plus l'expliquer. Non, ce n'était pas du viol. Je ne pense même pas que Rayures comprenne cette idée. Ça ne servirait à rien d'expliquer ce qui s'est passé. Vous ne comprendriez pas, de toute façon. Souvenez-vous juste de ça - il l'a fait avec de l'adoration dans les yeux.

Je dois le trouver. Je dois lui mettre la main dessus avant M. Rayures ou M. Énervé ou n'importe lequel des autres. Les autres ne connaissent pas les détails spécifiques. Quelques-uns d'entre eux en connaissent un peu. La plupart des autres en ont entendu parler, bien sûr. On se passe le mot. Maintenant, apparemment, ils sont tout un groupe à vouloir retrouver M. Redd. Je ne les ai pas envoyés, mais quand vous êtes la seule femme dans une pièce pleine de gars, les hommes vous prennent pour un objet, vous mettent sur un piédestal, ou les deux. Ce qui veut dire que je pourrais aussi bien être Mlle. Demoiselle-En-Détresse, et ils sont tous M. Chevalier-Blanc.

Peut-être que je devrais leur dire que je suspecte avoir été un homme au départ. Mais peut-être qu'ils se retourneraient contre moi, eux aussi. Je me souviens de ce que Wondertainment a fait à M. Chaud quand ils l'ont surpris en train d'embrasser… Non, je ne vais pas penser à ça.

Je suppose que je ne peux pas trop me plaindre. Ce n'était pas juste moi que M. Redd a blessée. Je n'étais même pas sûrement la pire. Juste la plus publique.

Mais je ne veux pas qu'ils trouvent M. Redd. Parce que je ne suis pas une demoiselle en détresse. Malgré tout ce que Wondertainment a fait pour me rendre comme ça. Les autres parlent de venger ma mémoire, comme si j'étais morte et partie en temps qu'être humain. Ha. Je peux toujours rêver. Mais ce qu'ils vengent réellement, c'est ce que j'étais avant - innocente, naïve,… stupide. Ouais, je ne reviendrai jamais à ce que j'étais avant, mais je suis toujours là. Je n'ai pas besoin de leur aide. Je ne suis pas juste une victime.

J'ai des plans. Pas juste le plus évident. Bien sûr, j'ai le pistolet dans ma poche, et ouais, je vais au moins essayer de lui tirer dans la tête. C'est un genre d'obligation à ce stade. Mais ça, c'est juste un début. Pour être honnête, je compte disparaître de la circulation pour un moment, juste avant le final. Je connais M. Redd. On ne peut pas le battre en face à face comme ça. Mais tout se calmera quand ça sera fini. Vous ne croiriez pas la quantité de ressources et de connexions que vous pouvez accumuler quand chaque personne qui vous voit croit qu'elle vous aime. J'aimerais pouvoir être là quand il se fera finalement attraper… Ou quand il verra à nouveau mon visage dans la cellule de confinement, j'espère, pour la dernière fois…

J'ai toujours apprécié la Fondation, vraiment. Il y a de pires moyens de passer le reste de sa vie. C'était quoi déjà le nom de ce vieux poème ? De cette collection qu'ils m'ont donnée quand ils essayaient de me rendre parfaitement féminine ? Ah, oui. "La vengeance est douce".

Vous voyez, ça colle même avec mon thème.

Précédent : 14. M. Laiton par Grand Ender

Prochain : 16. M. Poisson par Dexanote


Revenir au menu
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License